lundi 19 octobre 2015

Le XV du poulet, ou la décadence du rugby français.

Les_All_Blacks_ont_fait_voler_les_All_Reds.jpg Un veau peut devenir un taureau si on lui laisse ses c*uilles, mais un poussin ne sera jamais un coq si on lui retire les siennes, il deviendra un poulet. A fortiori pas un requin. Le XV de France n’est pas le XV du coq, mais le XV du poulet. Il a terminé… en KFC.

On a voulu nous faire croire que cette équipe allait remporter la Coupe du monde de rugby. Sérieusement ? Vive le marketing ! Le XV de France de cette année, c’est le cancre qui n’a rien fait pendant 4 ans, profitant du système pour passer de classe en classe en ayant à peine la moyenne, et qui croit qu’en révisant pendant 2 mois avant le bac il va l’avoir et être admis dans une grande école.

Lire la suite...

dimanche 23 octobre 2011

Le vice et la vertu.

Mon titre était tout trouvé depuis le milieu de la semaine : Claque de fin. Si j’espérais voir le XV de France réaliser l’exploit improbable de remporter la finale de la Coupe du monde de rugby contre les All Blacks chez eux, j’avais du mal à y croire. Comme la plupart des gens, j’envisageais plutôt une grosse claque, une de plus. Pour gagner, avoir de la chance n’allait pas suffire, même au "Pays du long miracle bleu".
La qualification pour les quarts de finale était hyper chanceuse.
La victoire contre l’Angleterre n'était pas un exploit car les Rosbifs étaient mauvais, les Bleus ont gagné ce match grâce à un cocktail de couill*s et de réussite.
En demi-finale les Gallois ont vécu toute les galères possibles, ils méritaient 1000 fois plus de passer que les Français mais leurs ont fait des tas de cadeaux en ratant leurs tentatives au pied. En supériorité numérique pendant plus des ¾ du match, les hommes de Thierry Dusautoir avaient joué à l’envers, avaient rendu une copie affligeante malgré une conquête bien supérieure, dominés techniquement, tactiquement et plus grave, l’envie était rouge.

Lire la suite...

dimanche 16 octobre 2011

Le pays du long miracle bleu.

Le XV de France est finaliste de la Coupe du monde de rugby. On ne sait pas ce qu’elle fout en finale, mais elle y est. Le Pays du long nuage blanc est devenu le Pays du long miracle bleu, la France vit un miracle perpétuel depuis son arrivée en Nouvelle-Zélande.

En 2003 et 2007, le parcours des Bleus s’est terminé en queue de poisson (4e place avec à chaque fois une bran-bran en petite finale et des regrets énormes). En 2011, il a débuté par 2 dérapages semi-contrôlés avant une panne, un gros accident dont ils ont pu se sortir par miracle, depuis ils roulent sur la bande d’arrêt d’urgence en attendant qu’un poids lourd les pulvérise.

En tout, les hommes de Marc Lièvremont ont été à peu près au niveau pendant quoi ? 20 minutes contre le Japon, 20 minutes contre le Canada, 8 contre les All Blacks… 48 minutes sur 320. Pourtant, ils ont pu se qualifier pour les quarts de finale, déjà grâce à une incroyable série de miracles.

Lire la suite...

dimanche 9 octobre 2011

En attendant l'exploit...

Le XV de France a bouté l’Angleterre hors de la Coupe du monde de rugby, s’est qualifié pour le dernier carré, il a enfin montré une bonne image de lui-même. Youpi.

Il me semble nécessaire de remettre l’église au milieu du village : battre moins fort que soi n’est pas un exploit. Aplatir des sujets de la Reine Elisabeth II fait super plaisir, c’est sûr. On ne les aime pas, ils ne nous aiment pas, on les a eu, ils ont pris la marée, leurs efforts pour sortir la tête de l’eau ont été vains, pas ceux des Bleus, c’est très bien, seulement la France n’est qu’en demi-finale.

Je vous renvoie à la première partie avant de débuter mon développement.

Lire la suite...

En attendant la chute du sketch...

Il y a un peu moins d’un an, au moment de la création de ce nouveau blog, un de mes premiers articles s’intitulait Je n’aime plus le rugby. Depuis, je n’ai écrit que 4 autres articles à propos du rugby (plus quelques paragraphes dans la catégorie "La semaine dernière…" qui devrait faire son retour sous une autre forme plus simple/courte), dont un seul concernant le XV de France, intitulé Arrêt buffet. Le premier faisait suite au 16-59 encaissé contre les Wallabies, le second à la défaite honteuse en Italie.

Samedi, la France s’est qualifiée pour le dernier carré de la Coupe du monde 2011. Tout de suite, on en en voit sortir du bois en affirmant n’avoir jamais critiqué les Bleus et leur sélectionneur, ils se permettent de montrer du doigt ceux qui n’ont osé constater la réalité des faits et annoncé que le XV du coq allait droit à l’abattoir.

Lire la suite...

dimanche 5 juin 2011

Rugby à l'ancienne (ou quand l'ogre finit par manger le petit Poucet).

J’ai bien aimé cette petite finale du Top 14 entre le Stade Toulousain et Montpellier, pas vous ? Ce n’était pas un grand match, pas la plus grande finale de tous les temps, il n’y a eu qu’un seul essai, et pourtant elle était bien sympathique.

Un bon scénario avec des personnages attachants, du suspense, du drame, un running gag, des surprises, de la tension, une star improbable, du doute, de la joie et des larmes…

Lire la suite...

dimanche 22 mai 2011

Le dindon de la farce.

Normalement, en rugby, la seconde coupe d’Europe, on s’en fout. Pour une fois, cette saison, ce n’était pas complètement le cas, du moins pas à Paris, car pour le Stade Français elle était le seul objectif pouvant permettre de sauver la saison.

En effet, le Stade Français a pris une très mauvaise voie ces dernières saisons, n’est plus un club compétitif, l’argent manque, il a été dépassé par le Racing Métro 92, par Toulon, deux clubs remontés de Pro D2 assez récemment, et largué par ses concurrents habituels, le Stade Toulousain, l’USAP, le Biarritz Olympique, l’ASM Clermont-Auvergne… Même Montpellier et Castres sont au-dessus. Bien sûr, on peut rappeler que beaucoup de joueurs importants ont connu des mésaventures très handicapantes pour le club (blessures, suspensions très lourdes), mais ce n’est pas une excuse suffisante, en rugby ce genre de problèmes est monnaie courante. 11e du Top 14, pour un club de ce standing, c’est une honte.

Lire la suite...

mardi 12 avril 2011

La coupe et la sous-coupe.

Les demi-finales des 2 compétitions européennes de rugby ont eu lieu. 9 clubs français participaient, un seul a été éliminé par une puissance étrangère, pourtant 2 ont été éliminés à l’étranger. La H-Cup et la Challenge Cup sont des compétitions assez étranges…

En quarts, on ne procède à aucun tirage au sort, il y a un système de tableau dans lequel on détermine les oppositions à partir d’un classement obtenu à partir des résultats des matchs de la phase de poules.

En H-Cup c’est simple, les premiers des 6 groupes sont classés de 1 à 6 en fonction du nombre de points obtenus et les 2 meilleurs deuxièmes de poule sont classés 7e et 8e, là encore en fonction de leur nombre de points. Dans tous les cas le second critère est le nombre d’essais marqués. Les 4 représentants français étaient n°3, 4, 5 et 6, du coup ils se rencontraient. Ça nous donnait un USAP-RC Toulon et un Biarritz Olympique-Stade Toulousain. Pour faire encore plus simple, les Catalans sont allés jouer en Catalogne et les Basques au Pays Basque… mais en Espagne.

Lire la suite...

dimanche 13 mars 2011

Arrêt buffet.

Défaite en Italie. La dernière – la seule – datait de 1997. Une première en match officiel. Jamais l’Italie n’avait gagné contre un gros dans le Tournoi des VI Nations. La France est humiliée.

Bien sûr, il faut féliciter les Italiens, lors de ce Tournoi ils n’ont explosé que face à l’Angleterre. Contre les Bleus, ils en voulaient plus, y ont toujours cru, leurs avants ont été bons… Voilà, bravo, c’est bien pour le rugby italien, il va avoir droit à un coup de projecteur qui lui permettra peut-être de se développer dans un pays où le foot occupe la quasi-totalité de l’espace médiatique.

Mais. Car il y a un énoooooorme MAIS. Si la France joue à un niveau correct par rapport à ses possibilités, par rapport à son potentiel de joueurs, jamais l’Italie ne devrait pouvoir l’emporter, même chez elle, même face à un XV de France qui serait réduit à un XIV de France au bout de 30 minutes (en l’occurrence, jusqu’à la fin c’était du 15 contre 15).

Lire la suite...

dimanche 28 novembre 2010

Je n’aime plus le rugby.

C’est dommage, on avait un week-end sympathique avec de magnifiques victoires et podiums dans plusieurs sports (oublions l’horrible défaite bien frustrante du MSB et celles des Bulls à Denver au buzzer je vous prie)… Est ensuite venue la claque… Nan, ce n’est même pas une claque, ce serait plus un fouettage cul nul en place public avec des ronces en guise de fouet…

16-59… France-Australie, 16-59 !!!! C’est une blague ? Tu te fais percer au bout de 4 minutes, tu réussis à revenir à 13-13 à la pause, quelques minutes plus tard tu mènes 16-13, et tu te prends 46-0… avec un dernier essai non transformé – 16-61 aurait été un score et un palindrome – pas valable. Crions au scandale ! Bon, j’arrête l’ironie et je dis ce que je pense, attention, je ne vais pas à aller par 4 chemins, plus ça va, plus le rugby devient à mes yeux un sport à la con.

Lire la suite...