Venons-en à ces ailiers qui n’en sont pas. C’est simple, j’ai eu l’impression d’un retour en arrière, de revoir l’équipe de France de Ray avec Malouda le gaucher aligné à gauche qui veut systématiquement revenir dans l’axe au lieu de centrer… A quoi sert de mettre un gaucher à gauche s’il ne centre jamais ? Il était capitaine (prime à l’ancienneté et à l’expérience du haut niveau), il a été le plus dangereux des joueurs Français, sa prestation n’en reste pas moins très en-dessous de ce qu’on est en droit d’attendre du joueur le plus chevronné, le plus en forme et le plus cotés présent sur la feuille de match.

A droite, Jérémy Ménez, un droitier à droite… idem ! Pas un centre ! J’ai eu l’impression de voir une sorte de Ribéry avec moins d’envie[1], le même registre de soliste qui veut toujours revenir vers le milieu du terrain au lieu de centrer, qui touche 175 fois le ballon au lieu de jouer en première intention, qui veut trop en faire, ce qui le conduit à ne rien faire de bien.

Après la blessure de Loïc Rémy (que personnellement j’aurais mis à droite faute de mieux, son meilleur poste étant de mon point de vue attaquant côté droit dans un système à 3 attaquants) Blanc a fait entrer Valbuena… remplaçant à l’OM. Lui aussi en a fait des caisses, a souvent cherché à se montrer au lieu de chercher à être efficace (d’où certaines frappes bidon genre retourné voué à l’échec, talonnade grotesque, etc.), comme toujours avec lui, cependant à son crédit on trouve un centre presque dangereux en direction Malouda, un centre trop en retrait presque dangereux pour Hoarau, et une frappe moyennement dangereuse facilement claquée en corner des 2 mains par le gardien. Comparé à Ménez c’est sûr, il a été bon, difficile de faire pire.^^

Quand Ménez a été replacé dans l’axe DERRIERE Hoarau, il a été presque aussi inefficace, son unique fait d’arme est une frappe de 15 mètres repoussée par le gardien en début de 2nde période. Ensuite Saha est entré en jeu, juste 10 minutes, le temps de se blesser et de trainer un peu la patte en tirant une tronche désabusée, un réel exploit[2]. C’est alors que Laurent Blanc a ENFIN fait entrer Gameiro, le complément idéal d’Hoarau, en 10 grosses minutes il a plus montré que Ménez en 70. Le coaching a été bizarre et tardif.

Le problème de l’équipe alignée vendredi soir est l’absence totale de simplicité dans le jeu, la circulation en 1ère période en Norvège était excellente, je prends, je donne, je me déplace pour proposer une solution… Là non, ça réfléchissait 10 secondes à chaque fois, ça caressait, au lieu d’éliminer l’adversaire par une passe Malouda, Ménez, voir Diaby et Valbuena voulaient se le faire en dribble, du coup il ne se passait rien, d’autant que le déchet technique était ahurissant à ce niveau. Si on avait eu Benzema (blessé) en pointe, on aurait eu le même problème, c’est aussi un de ces croqueurs qui veulent toujours éliminer balle au pied.

J’espérais un duo Hoarau-Gameiro pour plusieurs raisons assez évidentes :
-ce sont des joueurs habitués à jouer à une touche de balle,
-ce sont des attaquants altruistes (en règle générale),
-Gameiro aurait joué en pointe et Hoarau aurait pu décrocher.

Entre vendredi soir et samedi matin j’ai l’impression qu’une des nouvelles modes est devenue de critiquer Hoarau (dans Le Parisien l’aveugle qui a mis les notes lui en a donné une moins bonne que Bacary Sagna, de qui il a vu «quelques bons centres», preuve qu’il a des problèmes de vue), de dire qu’il n’a pas le niveau de l’équipe de France… Il y a 2 ou 3 ans c’était exactement la même chose avec Trezegol. Pourquoi ? Parce qu’un attaquant qu’on ne met pas dans des conditions un minimum correctes ne peut pas être bon !

Hoarau – qui restait sur 4 buts en 4 matchs dont 2 en Europa League – est grand, du coup on veut voir en lui un Crouch, un Chamakh, mais NON il n’entre pas dans ce stéréotype ! Il est 10 fois plus complet et surtout n’est pas un pur n°9, il est beaucoup plus milieu de terrain dans l’âme, c’est un 9 ½ plus qu’autre chose, il participe au jeu, fait jouer les autres. Si on le met seul devant en lui demandant juste d’attendre les ballons ou de les dévier de la tête on perd 70% des qualités du garçon, surtout s’il n’a personne à côté pour être à la réception des déviations (vous l’avez remarqué, il a quasiment tout pris de la tête). Dans un système à 2 devant il DOIT être celui qui décroche, joue en remises (du pied) et lance son partenaire dans la profondeur, il est alors complémentaire avec pratiquement n’importe quel autre attaquant.

Se servir d’Hoarau uniquement en balançant vers lui de longs ballons ou en lui envoyant des touches longues (quand il se plaçait à l’angle des 6 mètres Gaël Clichy le trouvait quasiment à chaque fois, ça a même créé une ou deux occasions pour Malouda), est une ineptie. Au pire, si on veut le réduire au rôle de buteur à la Trezegol (dont le jeu de tête et l’efficacité dans la surface étaient les atouts maîtres), envoyons-lui des centres ! On se croirait vraiment revenu à l’époque où Ray faisait de son mieux pour assassiner la carrière internationale de David Trezeguet. Domenech n’alignait autour de lui que des types qui auraient préféré prendre cher par Zahio, le confident homosexuel et collègue de travail de Zahia, que de tenter un centre pour le buteur de la Juve (à l’époque).

En plus si on a un grand – que dis-je, DES grands, Diaby, Rami, Mexès, M’Vila – et qu’on ne tire même pas les corners de façon à envoyer le ballon dans la surface, on frise le ridicule. Justement, les 2 premiers corners, Malouda et Ménez ont réussi à les gâcher totalement en les jouant avec une passe courte… ridicule !

J’ai vu trop d’incohérence dans cette équipe, peut-être est-ce dû à l’absence d’un meneur de jeu (Gourcuff, honteusement suspendu pour 2 matchs par la FIFA, voir Nasri, blessé, surtout pas Ribéry, qui n’est qu’un croqueur de plus, le roi des caresseurs de ballons, qu’ils soient en polyuréthane, en cuir ou encore en… silicone), on a mal occupé le terrain, manqué de simplicité. Le problème de cette équipe ne peut se résumer à une absence de vécu collectif, la complémentarité entre les duos, la créativité et les capacités/compétences de certains sont foncièrement insuffisantes.

L’exemple type du manque de compétences, c’est Sagna. Sagna, c’est le mec qui va réussir à faire réhabiliter Bernard Mendy, qui lui savait centrer… au moins de temps en temps ! Les deux latéraux d’Arsenal ont tenté des centres, Gaël Clichy n’a pas été fantastique, il en a loupé certains, d’autres ont été assez correctes, mais côté droit… MON DIEU ! Même les fois où Saaaaaammmmmyyy Traoré a dépanné à ce poste au PSG ses centres avaient plus de gueule ! Réveillère, Hengbart, Debuchy, ou même Jallet qui a pourtant été nul lors de ses 2 dernières sorties mériteraient tous plus de jouer que Sagna, le gâcheur-fossoyeur (la 1ère très grosse occasion biélorusse vient aussi de son très mauvais alignement alors que tous les autres étaient montés pour mettre le joueur hors-jeu). Quand il ne loupe pas un centre il fait une passe vers l’arrière. Un boulet.

Trois petits mots à propos de Clichy… Bah… encore une fois. Systématiquement quand je le vois jouer il commet une grosse boulette, en général ça coûte un but. La Biélorussie lui doit le sien à la 86e minute. Après avoir remis en jeu un des deux joueurs qui se baladaient dans la surface sur son côté Clichy n’a pas essayé d’empêcher le centre, il s’est fait manger par Alexander Hleb qui a pu mettre en retrait, et hop, plat du pied en lucarne. A cause de lui des millions de personnes ont soudain eu l’impression d’être assis sur un cageot de carottes… La défense centrale Rami-Mexès (toujours avec Mexès à gauche) et Lloris n’ont pas assez été testés par leurs adversaires pour en tirer la moindre conclusion.

L’absence qui fait mal est uniquement celle d’un meneur de jeu, les autres absents (Benzema, Lassanaze, Cabaye, Ribéry, Evra, Toulalan, Anelka^^, Rémy après sa blessure, Squillaci qui n’a pas encore joué cette saison, ou même les Cissokho, Ben Arfa) ne sont pas irremplaçables, au contraire, beaucoup sont carrément indésirables.

Les véritables occasions ont été peu nombreuses à part quelques frappes depuis l’extérieur de la surface, le jeu a été inexistant, on n’a pas marqué, on se fait punir, le coup classique. C’est vraiment dommage parce qu’au niveau de la com’ le coup était plutôt réussi, les organisateurs avaient réussi à remplir le Stade de France avec plein de supporters de bonne volonté ne demandant qu’à se faire un peu plaisir, à retrouver leur équipe de France perdue… On leur a servi une soupe fade, à peine tiédasse un peu passée au four à micro-ondes à la mi-temps pour réchauffer tout ça (ça a été mieux quoi ? 5 minutes…) avec douche froide en dessert (douche écossaise ? l’arbitre qui ne sifflait rien était écossais, c’est peut-être pour ça). Le public a été très gentil, il n’a qu’un peu sifflé au coup de sifflet final.

A la dernière seconde Gameiro a failli marquer d’une reprise de volée suite à un corner, ça aurait limité la casse.

Défaite d’entrée lors de la campagne de qualifications à l’Euro 2012, la 4e de suite depuis France-Mexique à la Coupe du monde, le moral est au plus bas, la dynamique positive ne veut pas s’installer, c’est tout l’inverse. Rien n’est perdu pour la qualification, les Bleus peuvent rapidement se refaire à une condition, Blanc doit changer des choses, appeler ses troupes à jouer ensemble, à revenir aux bases.

Le gratin politique et mondain avait fait le déplacement jusqu’à Saint-Denis, espérons que ça ait donné à certains l’envie de s’assurer du départ des responsables du marasme dans lequel est plongé le foot français. On le fait quand ce grand ménage ? Il serait temps, non ? Nous enfumer, voilà ce que font Duchaussoy et compagnie, seulement on récolte ce qu’on sème, les graines de l’incompétence engendrent des déroutes.

Erick Mombaerts, DEHORS, Gérard Houiller[3], DEHORS, les membres du Conseil fédéral DEHORS ! Ray ne doit pas être le seul à vider son bureau (même lui offrir un café sorti de la cafetière de la FFF est un scandale, comment a-t-on pu accepter qu’il cumule pendant 6 ans deux contrats de travail en sachant que le jour de la fin de celui de sélectionneur on se le coltinerait à cause du second ? Le FFF va lui payer plus de 300000 € pour qu’il s’en aille)…

Tout est à reconstruire, qu’attend-on pour raser les ruines ?

Notes

[1] L’envie étant en générale le seul truc sur lequel on ne pouvait pas critiquer Ribéry quand il était dans l’équipe.

[2] L’exploit n’est pas d’avoir réussi à se péter en seulement 5 minutes, c’est d’avoir tenu aussi longtemps en bon état, il nous avait habitués à devoir déclarer forfait entre l’annonce de la liste et le début du stage, ou au pire à s’abîmer à l’entraînement… Louis Saha est le plus gros poissard du football français, et dire que tout le monde avait oublié qu’il jouait encore ! On le rappelle, il se pète !

[3] On dit Houiller candidat au poste vacant à Aston Villa… bonne idée, qu’il se taille !