Depuis le gros trade qui a envoyé Rashard Lewis à Washington en échange de Gilbert Arenas (un 4e meneur), mais aussi un trio Piétrus/Gortat/Carter à Phoenix en contrepartie de Turkoglu et Jason Richardson, Van Gundy semble avoir découvert la présence de Brandon Bass dans son effectif… L’an dernier il ne s’en est quasiment pas servi ! Le gros problème du Magic, c’était le poste 4, celui d’ailier fort, Rashard Lewis n’a pas le niveau en défense, pas la dureté nécessaire à l’intérieur… T’en a un bon – certes assez petit – mais tu ne t’en sers pas. A quoi ça rime ?

Les décisions à la con du staff d’Orlando, ça va un moment… Le recrutement assez étrange de cet été est une chose, la décision de fait annuler l’opération prévue pour enfin réparer le problème d’avant-bras de Mike Piétrus est limite un scandale, surtout que c’était pour finalement l’utiliser de moins en moins avant de l’envoyer à Phoenix (dont je parlerais dans le point suivant). Avec les échanges réalisés en décembre Orlando se retrouve dans une situation insensée :
-4 meneurs dont 2 all-star, Nelson et Arenas,
-des tas de joueurs pour les postes 2 et 3 : les 2 Richardson (Quentin, déjà là, et Jason qui débarque), Turkoglu (qui a été nul chez les Raptors puis chez les Suns depuis son départ d’Orlando il y a 1 an ½), Reddick (+Arenas),
-mais comme intérieurs ils n’ont plus que D12, Bass, Anderson, Earl Clark (qui ??) et Malik Allen (^^)… Et bien sûr Turkoglu pour ceux qui n’ont toujours pas compris que malgré sa grande taille il est ailier faible (de corps et d’esprit).
En résumé ils ont Howard et une armée de shooteurs qui ne savent pas défendre.

Si Howard se blesse ou est suspendu (ce qui risque de lui arriver régulièrement maintenant qu’on distribue les fautes techniques comme des PV de stationnement, je crois qu’il en est déjà à une petite douzaine, à 16 c’est la suspension), comment faire ? Gortat n’est plus là… Il va falloir lui trouver un remplaçant, c’est obligatoire !

Mike Piétrus, qui restait le meilleur défenseur sur les postes extérieurs, a aussi fait ses valises (il était sous-utilisé)… J’aimerais savoir comment en playoffs ils comptent arrêter des Celtics surarmés à l’intérieur ET à l’extérieur, comment ils comptent contenir les 3 amigos de Miami… Perso je ne vois pas où ils veulent en venir. C’est vrai que ça a gagné contre des Spurs (San Antonio avait joué Denver la veille avant de se rendre à Orlando) dont les stars n’ont même pas fait leur retour sur le parquet dans le dernier QT alors que la rencontre pouvait encore tourner, contre les Celtics (ils ont mangé la feuille, même sans Rondo – remplacé par Nate Robinson… à 2/15 – ni Perkins ils auraient dû l’emporter, ils ont eu les possessions pour en fin de rencontre), puis contre New York (encore à Orlando, avec là une décision bizarre de Mike d’Antoni, ne faire jouer Ronny Turiaf qu’à peine 6 minutes). En résumé ils n’ont rien fait d’impressionnant pour moi, je les vois encore plus faibles qu’avant. C’est une équipe de shooteurs, les jours où ça rentre ça démonte tout, mais les jours où ça ne veut pas, c’est la cata, ça manque de plan B.

D12 a énormément progressé en attaque, il est lui aussi un candidat sérieux au titre de MVP (surtout qu’il va pouvoir se régaler à prendre 20 rebonds tous les soirs maintenant). Le problème à l’origine de ce mouvement d’effectif était que l’équipe ne gagnait plus assez, n’apparaissait plus comme étant capable de terminer championne. Comme Dwight Howard peut mettre fin à son contrat à l’été 2012, ses patrons ont décidé qu’il était temps de modifier l’équipe pour lui donner envie de rester, d’où ces opérations soudaines assez choquantes (y compris pour D12 et Jameer Nelson).

Même au niveau financier ce trade n’a pas grand sens, virer le boulet Lewis au contrat faramineux pour récupérer Arenas, qui traine derrière lui des batteries de casseroles en plus d’un contrat au moins aussi hallucinant, je n’en vois pas l’intérêt. En outre je vois mal comment on peut accepter de payer 3 millions, lâcher un 1er tour de draft, donner son pivot remplaçant – et Dieu sait combien Gortat a été utile – sans en avoir de rechange, lot auquel il faut ajouter le contrat de Carter – qui expire à la fin de la saison – et en bonus un MP2.0, tout ça pour récupérer :
-un autre arrière uniquement offensif qui en fin de saison réclamera une prolongation de contrat pour un salaire de folie ou se cassera s’il n’a pas été une nouvelle fois échangé entre temps (sachant qu’avec le nombre de gâchettes dans l’équipe J-Rich n’aura pas les mêmes tickets shoots et les mêmes statistiques qu’à Phoenix, ce qui n’est pas bon pour sa future négociation de contrat, d’ailleurs c’est déjà la chute libre depuis son arrivée à Orlando, en 7 matchs il n’est même pas à 12pts de moyenne et des pourcentages médiocres, il était à plus de 19 avec 42% à 3pts dans l’Arizona),
-un plot (Earl Clark… le gars ne sert à rien),
-un autre faux 4 surpayé.

Comme le Turc a été bon à Orlando il y a 2 ans Otis Smith pense pouvoir le relancer… Ce dernier accepte donc de payer au joueur le salaire qu’il a refusé de lui proposer à l’été 2009 lorsqu’il était au sommet de sa carrière, sachant qu’entre temps il a échoué lamentablement tant à Toronto qu’à Phoenix en manquant singulièrement de professionnalisme. Il aurait pu le prolonger à l’époque, tout le monde aurait trouvé ça normal, aurait dit qu’il avait bien fait, au lieu de ça il prend Carter. Ça ne marche pas très bien avec Carter, ceci dit Turkoglu dans le même temps est pitoyable, il aurait donc pu dire «vous voyez, j’ai bien fait de ne pas accepter de lui offrir une prolongation à ces conditions», tout le monde aurait dû acquiescer. Au lieu de ça il sacrifie une bonne partie de son effectif et du futur de la franchise pour bien montrer qu’il a eu tort sur toute la ligne. On a la preuve que les gens qui aiment avoir tort, ça existe (perso j’aime avoir raison, vous le savez).

  • Les Suns n’ont plus du tout le même visage qu’avant.

Stoudemire est parti à New York cet été, pour le remplacer les Suns avaient pris Turkoglu et Hakim Warrick … Mouaaaaaaaaaaah !!! Quel sens de l’humour ! J’oubliais Josh Childress, revenu d’Europe (mais c’est beaucoup plus un ailier qu’un 4). Honnêtement, je crois que si on leur avait proposé d’échanger Turkoglu contre une paire de chaussettes trouées, ils signaient. Ils n’en pouvaient plus de ce boulet surpayé pas du tout adapté à leur système, à l’implication douteuse. Eux avaient surtout besoin de présence à l’intérieur, Gortat est une très bonne affaire. Mike Piétrus, gros défenseur qui plus est très adapté pour leur jeu rapide où on tire beaucoup à 3 points, c’était parfait. En plus il est revanchard et bon coéquipier, pas le genre chieur. Vince Carter, au pire, ça ne prend pas, dans ce cas à la fin de la saison on arrête la collaboration entre les 2 parties et on récupère du cap-space. Le seul prix à payer était le contrat de Jason Richardson, 2e meilleur joueur de l’équipe derrière Steve Nash, mais qui allait également demander un pactole pour rester. L’avenir n’est plus compromis, Nash est toujours là, les secteurs faibles ont été renforcés, la masse salariale préservée, un tour de draft et 3 millions de dollars vont même aider à assurer la reconstruction de l’équipe. Je ne sais pas s’il y aura playoffs à la fin – pour être honnête j’espère que nom, je veux que Mike ait du temps pour se soigner et être en pleine forme pour rejoindre l’équipe de France – car les débuts de cette nouvelle version des Suns ont été difficiles (les automatismes ont manqués), mais sur le moyen terme je n’ai aucun doute que la franchise de Phoenix sera la grande gagnante de cette opération.

Carter est revenu de blessure après Mike, qui lors de ses 4 premiers matchs a toujours été très actif en défense. En attaque il a d’abord été maladroit, puis fantastique à L.A. contre les Clippers (25pts, son record de la saison, un dernier QT de folie malheureusement terminé par une perte de balle alors qu’il avait le tir de l’égalisation à prendre à quelques secondes de la fin… shoot que Nash devait tenter lui-même), plus frustrant contre les Sixers (prestation horrible de l’équipe et surtout des arbitres, Mike a trouvé le moyen de planter 15 points malgré des coups de sifflet improbables, il a pris sa 6e bien avant la fin), puis contre Detroit il a fait un 1er QT impressionnant avant d’arroser (4/12), terminant avec 11pts et une première victoire en tant que Soleil.

Mike respire la confiance, ça saute aux yeux, et il a beaucoup plus de libertés. Au lieu d’être confiné à son corner il n’hésite pas à pénétrer, à tenter des tirs à mi-distance (avec une belle réussite). Contre les Clippers on l’a même vu aller au dunk après une feinte de tir à 3pts, quelque chose que je ne l’avais vu faire depuis des lustres. Mike revit ! Ça me fait bien plaisir, il me fait délirer, c’est un doux dingue qui en plus est fan du PSG (il est venu au Parc en août ou septembre). Je suis super impatient de voir les vidéos que Nash va pondre en donnant un rôle à MP12, ça peut être mythique.

Quand Mike est arrivé il voulait porter le n°2, il était pris par Dragic… alors le 20 ? Pas dispo (attribué à Siler, un inconnue)… il a demandé le 34… retiré, c’était celui de Charles Barkley, lequel a toujours dit que Mike est un de ses joueurs préférés (dans l’ordre c’est Noah en 1, Piétrus en 2, Ginobili en 3… Chuck à bon goût !) et a même annoncé qu’il était d’accord pour que Mike porte le 34. Entendre une légende te dire qu’elle t’apprécie à ce point, ça doit donner confiance ! Finalement ça ne s’est pas fait, il a eu droit au 12. C’est moins grave pour lui que pour Vince Carter, qui a toujours porté le 15 (celui de Brook Lopez), pour lui c’est donc le 25, il l’a en travers de la gorge.

  • L’avenir des Blazers ne s’annonce plus radieux.

Greg Oden ? Encore cassé ! Les genoux de Brandon Roy ? A 95 ans les vôtres serons sans doute en meilleur état que les siens à 26, il ne jouera pas jusqu’à une date indéterminée (c’était la meilleure solution). C’était un joueur génial, un de mes préférés… Je suis dégoûté.

Le nouveau GM est un naze et je ne pense pas regretter McMillan s’il quitte la franchise à la fin de la saison. Ce qu’ils ont fait subir en le sortant Batum du 5 au profit de Wesley Matthews, mais surtout la façon de le faire, je n’ai pas aimé. Ils nous ont complètement mis le Français au fond du trou, il a perdu confiance, a du coup été parfois l’auteur de prestations flippantes après un début de saison excellent, et on a reparlé de lui dans de possibles échanges. Ces derniers temps je le trouve mieux, logique puisque Roy n’est plus là et qu’il a à nouveau des responsabilités, il n’a pas retrouvé son tir longue distance mais attaque plus le panier. Il faut dire que l’hécatombe est telle à Portland que parfois Nico joue ailier fort !

En ce moment l’équipe tient principalement sur les épaules de LaMarcus Aldridge, en gros progrès, ainsi que sur celles d’André Miller, le meneur de 103 ans qui tire une fois par mois à 3 points. Wesley Matthews est également très en vue après des débuts foirés, avec le contrat qui lui a été offert cet été pour le faire venir d’Utah, où il a fait une très bonne première saison malgré son statut de rookie non drafté. Le dernier taulier de l’équipe est Marcus Camby, né au siècle avant-dernier.^^ Je vais devoir reparler des Blazers dans l’autre article, parce qu’ils sont un vrai cas inexpliqué… Je crois que l’agent Fox Globule va devoir se saisir de ce dossier.

Malgré ses blessés Portland joue encore la 8e place à l’ouest et a je crois un très bon calendrier en janvier qui pourrait éventuellement permettre de viser plus haut en cas de re-retour de Przybilla.

  • Le Heat déchaîne les passions.

En gros depuis le titre obtenu grâce au concours des talents de Dwyane Wade et du Shaq le Heat était retombé dans le commun, c’était l’équipe de D-Wade dans une ville où la passion pour le basket ne sautait pas aux yeux. Depuis que Los 3 Amigos ont fait leur cinéma et fait de South Beach leur nouveau lieu de villégiature commune, le Heat est devenu comme l’OM… Tous les équivalents footix du basket en sont fous, les autres les détestent… ce qui fait de leur venue en ville un événement. Ainsi, le Heat joue à chaque fois – ou presque… en particulier à domicile – dans des salles pleines où pas mal de fans font passer à LeBron des messages pas des plus amicaux.

Après des débuts difficiles les 3 superstars/supermelons ont décidé d’enfin s’y mettre après que Chris Bosh, un grand intellectuel, ait déclaré grosso modo à la télé : «le coach veut qu’on travail, nous, on a envie de se la couler douce»… Maintenant ils défendent et ils apprennent à jouer sans avoir tout le temps le ballon (car on ne peut jouer qu’avec 1 ballon, ils doivent se le partager, ils n’ont pas l’habitude). En saison régulière ça fonctionne assez bien, mais il faut voir ce que ça peut donner en playoffs face à du lourd mort de faim.

Le Heat risque de manger chaud face aux grosses écuries à se farcir à partir du 2e tour.