Ensuite, Artur Schmidt, l’Allemand de Paris, affrontait Redouane Kaya, un Suédois. Sur ce que j’en ai vu ça n’a pas ressemblé à grand-chose, plus à de la lutte qu’à de la boxe et ça a été arrêté à cause d’une nouvelle coupure à l’arcade subie par l’Allemand due à un choc de tête, ça lui est déjà arrivé une ou deux fois depuis le début de la saison WSB. Son adversaire avait pris de l’avance aux points en débutant comme une furie. Schmidt pleurait à la fin du combat tant il était déçu.

Avec cette défaite Paris était mené 2-1 car Alexis Vastine, blessé, avait dû déclaré forfait (déjà la semaine dernière il n’avait pu combattre), c’est problématique pour son classement individuel, même une large victoire à Milan lors de la dernière journée pourrait ne pas suffire à terminer parmi les 2 premiers et se qualifier pour les finales (celles qui offrent des billets pour Londres). On rappelle qu’actuellement Nordine Oubaali, Rachid Azzedine et Ludovic Groguhe occupent ces places chez les coqs, les légers et les lours-légers.

Il fallait absolument gagner les 2 derniers combats, Paris United envoyait ses 2 croates au charbon.

Hrvoje Sep (alors à 3-1-0) a assez mal débuté face aux Roumain Constantin Bejenaru, il a perdu la première reprise pour les 3 juges (la prime à l’activité, frapper dans les gants impressionne plus qu’avancer sur son adversaire sans cogner). Lors de la suivante, assez moche à cause car ça s’accrochait beaucoup le Croate a été clairement meilleur, son adversaire ne réussissant qu’à donner l’illusion qu’en envoyant des coups très larges plus impressionnants qu’efficaces. 2 juges ont vu juste et remis les compteurs à zéro.

La suite ? A sens unique, le Roumain était bouilli physiquement, il avait trop donné d’entrée, il n’a pas pu tenir la cadence. Sep a accéléré, envoyé du lourd, les coups étaient de plus en plus violents, Bejenaru subissait, il a même été compté dans le 4e round car il refusait le combat, Sep a insisté et s’est mis à l’abri. Victoire 49-45, 48-46, 49-45, et 2-2 entre les 2 franchises.

Tout reposait donc sur Filip Hrgovic, le lourd de… 18ans ? Il affrontait l’Ukrainien Oleksiy Sivko, vainqueur de ses 4 premières rencontres en WSB.

AAAAAAAAAAAHHHH !!!! AAAAAAAAAAAAAHHH !!! COMBAT DE L’ANNEEEEEE !!! ENOOOOOOOOORME !!!

Tout individu de sexe masculin normalement constitué aime la baston et doit donc regarder ça… C’est LE combat ! La guerre sur un ring, un boucher qui affronte un charcutier, le marteau contre l'enclume !

Je vous livre mes notes prises en direct sans trop les modifier, histoire de vous faire vivre avec l’émotion de l’instant mon ressenti devant ce duel Goliathko vs Goliathic. Vous avez les commentaires puis la vidéo, il vous faut 25 minutes pour la regarder.

1. Hrgovic y va direct contre l’Ukrainien, de belles séries, son adversaire tente d’avancer garde fermée et de temps en temps de frapper. Le Parisien a bien boxé et mis beaucoup de coups en variant bien avec de grosses séries qui transpercent la garde.
Les 3 juges pour Hrgovic, logique.

2. L’Ukrainien tente de se rebeller mais belles réponses d’Hrgovic qui place des séries. Le Croate se laisse parfois bloquer dans les cordes ou dans le coin, il recule, l’autre met de plus en plus de pression. Ça envoie, et ce sont des coups de lourds, chacun ramasse, le jeune Croate a du mal à finir, il n’a pas de garde… Sivko a été beaucoup plus actif même si pour moi les coups les plus francs ont été ceux du Croate.
3 juges pour l’Ukrainien, égalité partout.

3. Sivko met la pression, bloque le Parisien dans les cordes, ça tape des 2 côté. Hrgovic ne se protège pas ! Enorme enchaînement de parpaings ! C’est un combat d’une intensité terrible ! C’est super violent ! Quelle résistance ! Franchement, difficile de juger ! Les coups les plus francs et les plus violents pour moi sont ceux du Croate…
Il gagne logiquement le round.

4. On dirait qu’Hrgovic est au bord de la rupture mais quand il envoie, c’est monstrueux ! Il en a dans les gants malgré son attitude limite nonchalante. C’est d’une intensité ! C’est juste hallucinant ! Là je le donnerais à l’Ukrainien car même si les coups les plus violents sont ceux d’Hrgovic, il encaisse trop…
Et oui, égalité parfaite… 38 partout… Hrgovic a le visage défoncé de partout, c’est ça de ne pas de protéger, il a du bol d’être encore debout.

5. Ambiance très chaude même si la salle est loin d’être pleine… les coups du Croate sont super clean et violent, l’autre bataille, c’est brouillon la plupart du temps… Gloire et honneur aux 2 !!! Monstrueux !!! Hrgovic a gagné, c’est obligé !…
OUI ! Décision partagée, mais c’est mérité ! 48-47 pour 2 juges, 47-48 pour le dernier, et victoire pour Paris United !

Au lieu des 2 heures habituelles la soirée n’a duré qu’1h 26, mais quel niveau ! Paris a réussi une magnifique opération, ce score étriqué lui rapporte 3 points, et comme Milan a perdu à Moscou (une surprise) en ne ramenant que le point de bonus défensif, en cas de victoire lors de la prochaine journée à la maison face aux Russes la qualification en playoffs serait mathématiquement assurée.