Rien qu’en voyant son entrée on sait qu’il va se passer quelque chose…

Ça fait penser à l’autre guignol en Angleterre l’autre fois… Mais si !!! Souvenez-vous d'Usman "Uzzy" Ahmed ! Quand on fait un tel show d’introduction il faut assumer, sinon on passe pour une gigantesque truffe. Hassan était invaincu (25-0-0 ,17 victoires avant la limite), il l’est toujours. Donc il peut se permettre de danser. D’ailleurs, comme vous l’avez remarqué, Lorenzo aussi a dansé, mais seulement sur le ring, pas en faisant le son entrée dans la salle sur la musique de… Rocky. Arf. Attention, Lorenzo n’est pas un débutant ou un mec qui cherche juste des combats pour ramasser la prime, il a disputé des championnats du monde, un contre Felix Sturm, un contre Sebastian Sylvester, et a perdu contre Raul Marquez (champion du monde éphémère il y a pas mal d’années) lors d’une demi-finale mondiale. "Chico Malo" affichait ce palmarès : 29-3-0, 21 KO. Pourquoi ce surnom pour le Dominicain ? Parce qu’il vient de la rue et se plait avec sa réputation de mauvais garçon soigneusement entretenue, notamment en provoquant lors de la pesée. Le dernier combat du Franco-Camerounais s’était assez mal passé car il avait été mal préparé. Le problème majeur était l’inadaptation du travail effectué à l’entraînement par rapport aux caractéristiques de son adversaire (un petit pitbull très difficile à boxer). Cette fois, les sparring-partners promis par son promoteur ont été engagés, et pas des quiches, des bons. Il fallait ça. Le travail a payé.

Avant tout, les hymnes.

Résumer le combat est assez simple. Au début, un peu d’observation, puis progressivement quelques coups, le Dominicain passait quelques crochets du gauche, N’Dam mettait les coups les plus francs, il touchait un peu partout, au corps, à la tête, à l’épaule, au torse, au menton, à la tempe… Dès la 2e reprise le rythme s’est élevé, Lorenzo a commencé avec un gros crochet gauche, ça devenait sérieux, quand l’un touchait, en général l’autre contrait. On a de plus en plus vu N’Dam baisser les mains et bouger. Pendant tout le reste du combat il a boxé à la cubaine ou à la thaïlandaise, c’était magnifique, très propre, ses coups touchaient presque à chaque fois, ils partaient si vite et étaient si précis que les éviter était presque impossible. Je tourne, j’esquive, je pique ou je contre, si possible en enchaînant gauche-droite. La variation des coups et des cibles était impressionnante ! C’était presque de l’escrime ! Au fur et à mesure la rencontre Lorenzo s’est quasiment découragé, il ne parvenait pas à cadrer son adversaire, se faisait balader, ça allait trop vite, sa seule chance était de bloquer le champion en titre dans les cordes pour enchaîner les coups, il n’y est parvenu que très rarement. Plusieurs fois on l’a vu tenter de s’accrocher, l’arbitre l’a réprimandé.

Ce match n’a pas été qu’une démonstration d’esquives et de ripostes. Il y a eu quelques accrocs et en particulier un très gros. N’Dam est allé au tapis plusieurs fois (3e, 10e et 12e reprises)… en glissant. Au 5e round le Franco-Camerounais a fait pire que d’aller au tapis, il est carrément passé à travers les cordes ! C’est un truc que je n’avais vu qu’au catch ou peut-être une fois sur Youtube. Déjà dans la reprise précédente on avait remarqué que les cordes n’étaient pas assez tendues lorsque le Dominicain a été bousculé et frappé par derrière (il avait énervé Hassan en s’accrochant… attention, il n’y avait rien de très méchant). Pendant la 7e reprise quelqu’un a passé son temps à retendre ces foutues cordes pour éviter aux boxeurs de se faire piéger bêtement.

En effet, j’ai l’impression que c’est à cause de la mollesse des cordes que cet accident de parcours de la 5e reprise a eu lieu. C’est allé très vite. Il me semble qu’au début N’Dam encaisse un contre et surtout un coup dans l’arrière de la tête, il est ébranlé, son adversaire en profite enchaîne et de se déchaîne. La tentative de fuite n’a pas été concluante, le Dominicain avançait, N’Dam a reculé dans les cordes et… a fini par passer à travers… C’était confus, l’arbitre canadien aurait sans doute dû s’interposer plus vite car Lorenzo me semble avoir frappé son adversaire de façon pas très licite, notamment quand il était déjà dans l’impossibilité de répondre ou parer car coincé entre les 2 cordes du milieu.

L’arbitre a compté, le combat a repris sans problème puisque le Français s’était relevé immédiatement et n’avait pas l’air particulièrement sonné. Il y a eu une minute difficile avant de rejoindre son coin, mais N’Dam a très bien récupéré, il a très vite montré qu’il était OK et non KO. Lors des derniers rounds le rythme a été inégal, on a vu très peu de corps à corps, un au début du 8e avec des coups de part et d’autre, un second à la fin du 8e lorsque Lorenzo s’est fait bloquer dans les cordes et maravé. Les autres accélérations ont été moins franches et poussées. Ensuite, N’Dam a géré grâce à sa technique, sa qualité de déplacement, son coup d’œil… La classe. Au moment où il retournait dans son coin avant les 3 dernières minutes il s’est même permis quelques petits pas de danse histoire de faire le spectacle.

Normalement, quand on est mené, on cherche le coup dur. La puissance du Dominicain aurait pu lui permettre d’aller le chercher, il en a été incapable. Peut-être n’était-il pas assez lucide pour se rendre compte de sa situation. A voir sa réaction à la fin du match, celle d’un gars qui croit avoir gagné (ou au moins qui fait semblant d’y croire^^), on peut penser que cette théorie est le bonne.

J’ai bien l’impression que les sifflets étaient dirigés vers le Français, ce qui est assez dingue vu le super niveau de boxe produit et le score : 119-110, 116-110, 119-109 (pour moi c’était aussi 119-109, 10-8 pour le Dominicain dans la 5e, 10-9 pour le Franco-Camerounais dans toutes les autres). L’entraîneur de Lorenzo, qui paraissait sympathique juste avant l’annonce du résultat, est devenu complètement fou, il a pété un câble, a fait le tour du ring en courant et en gueulant… Quand il aura revu tout ça à tête reposée il se rendra compte que son élève ne méritait pas mieux. Pour en revenir au public, c’est vraiment honteux de siffler… si les spectateurs avaient subi les commentaires de Delpérier sur Direct 8 on pourrait comprendre, mais là… Pfff…

N’en déplaise à certains, Hassan N’Dam est toujours champion du monde par intérim[1] , j’espère qu’il ne le restera pas longtemps et se transformera vite en champion du monde tout court.

Notes

[1] Appellation fausse, en fait ce n’est pas une véritable ceinture de champion du monde, ça permet néanmoins de faire des combats en 12 rounds, c’est la ceinture bis, presque une ceinture de challenger n°1, pas tout à fait.