Noël Le non-Graët est une imposture et une cata. Pour se faire élire – surprise, au 1er tour en plus ! – il a mis en avant les contrats signés par la FFF jusqu'en 2018 alors qu’il était chargé des affaires de ce type à la FFF. Seulement ces contrats sont une gigantesque source d'emmerdes pour la FFF. D’une part, ils vont donner lieu à des procès (une procédure lancée par Sportfive est déjà en cours), d’autre part, pour les respecter la Fédé est obligée de dépenser une bonne partie des sommes qu'elle a obtenu, donc en réalité les sommes annoncées sont nettement surévaluées. Si l’EdF féminine réussit l’exploit de se qualifier pour les JO, ça coûtera encore de l’argent car rien n’a été prévu (l’EdF olympique est chez Adidas, la FFF est maintenant chez Nike). Après la catastrophe de 2010 une partie des sommes payées par les sponsors a été remboursée (déjà, ça me gêne), mais encore plus fort, maintenant il y a un système de bonus/malus selon des critères obscures, flous et parfaitement subjectifs qui font des revenus futurs de la FFF une énigme permanente.

Je rappelle en outre que Le non-Graët est allé jusqu'à refuser de changer son entraîneur à Guingamp pour ne pas mettre son grand pote Domenech en porte-à-faux (imaginez un peu si le vice-président de la FFF avait vidé l’entraîneur de son propre club et refusé de le faire pour l’équipe de France de football alors que tout allait mal). Dans les 2 cas ça s’est terminé dans le mur, Guingamp est descendu en National et l’EdF a franchi des limites insoupçonnées, celles du grotesques, du ridicule, de la honte. Il a été le plus grand ami et soutien de la quintessence de l'incompétence, a poussé (avec Platini et Houiller) pour le maintien de Ray en 2008, a toujours refusé ensuite de le remettre en cause : on lui doit l’abime dans lequel est plongé la FFF. Se présenter comme le sauveur après avoir soi-même provoqué la catastrophe, c’est très fort.

On veut du changement et on met celui qui avec sa liste l'incarne le moins, celle qui à sa tête a le plus vieux candidat (69 ans), celui qui incarne le plus le foot du passé. Jacques Rousselot et Joël Muller... t'ain mais c'est une blague ou pas ? Elire cette liste au premier tour… flippant ! Espérons que dans 18 mois, date de la prochaine élection, il y a VRAIMENT du changement.

Robin Leproux n’a même plus de porte de sortie, mais après tout OSEF. Les "grands électeurs" de la FFF ont décidé de ne pas utiliser les compétences de Bernard Lama, c’est pitoyable. Brigitte Henriques-Olive, ancienne responsable de la section féminine du PSG, devient secrétaire général de la Fédé, espérons qu'elle ne serve pas que d'alibi ou à remplir... un quota.

Au fait, vous savez dans quel domaine Noël Le Graët (né le 25 décembre… et oui, pour de vrai ! Old school...) a fait son beurre ? Dans les produits surgelés et la bouffe pour animaux…