On a fait venir de la star pour ce combat historique. De l’ancien champion du monde, du people, et bien sûr Michael Buffer.

Tout le show a été bien monté, la pesée aussi, la présentation avant l’entrée des adversaires est digne de Wrestlemania… On ne sait pas en core si le combat tiendra toutes ses promesse, mais les organisateurs ont tout fait pour que le Hayemaker et le Dr Steel Hammer en mettent plein les yeux au public avant même leur arrivée sur le ring. Avec un showman comme Haye spécialisé dans la provocation[1], on ne se serait pas contenté d’une présentation de réunion lambda.

Alors que la machine est lancée, le couac, Haye est en retard, il tarde à sortir de son vestiaire quand Lennox Lewis vient le chercher. Ça fout en l’air tout le timing de la soirée… On t’attend David ! Ça parle sur le ring, Buffer et le ring announcer allemand expliquent ce qui se passe, ça ne plait pas au public (d’autant qu’il pleut)… Haye n’était pas prêt à sortir, c’est peut-être un jeu psychologique parce qu’elle dure cette affaire… On fait monter la pression.
Je suis presque certain qu’il a fait exprès, il a voulu faire attendre son adversaire, mécontent de devoir se présenter en premier sur le ring. Ce type de facéties, c’est totalement son style ! Haye se pointe enfin avec une sorte de maillot de l’équipe d’Angleterre de football, son short inspiré de l’Union Jack (avec supplément drapeau jamaïcain) et des protections sous les chaussures comme s’il allait traverser une chambre stérile… Il doit garder les semelles propres (ou sèches, car encore une fois, il pleut…). Le Britannique fend difficilement la foule grâce à des molosses nettement plus baraqués que lui, ils tentent de lui frayer un chemin au milieu de cette cohue… Les mecs se fond dégager sans ménagement par les gardes du corps…

Klitschko entre en second… Pour lui il y a même les feux d’artifice. George Foreman doit aller le chercher dans les vestiaires pour l’amener sur le ring. Comme Lewis, il se fait rembarrer on lui dit de refermer la porte… Pendant ce temps Haye fait les 100 pas avec sur lui une couverture de survie pour rester chaud. Heureusement l’attente est très courte. Etrangement la voie est beaucoup plus dégagée pour l’Ukrainien… Il ne s'agit pas d'un simple championnat du monde de boxe mais d'une réunification de titres chez les lourds, ce n’est pas rien ! Ceci dit, même sans titre ça resterait l’affiche de l’année.

Pour ce qui est du respect des hymnes, on repassera, le God Save The Queen ayant été assez difficilement audible à travers les bruits produits par un public mal éduqué, les supporters anglais – toujours très respectueux eux aussi, c’est bien connu (^^) – ont répondu de la même façon à l’hymne ukrainien.

Buffer reprend la parole… Il est plus de 23h20, ça va bientôt débuter. 2 juges américains, un sud-africain, l’arbitre est un vétéran américain, Genaro Rodriguez. Enfin ! On l’attendait : «Let’s get ready to ruuuuuuuuumble !»

Présentation des boxeurs, on va pouvoir y aller !

Je suis bien sûr pour le Britannique – ne supportant pas la boxe rébarbative au possible des frères ukrainiens – mais j’ai un peu de mal à croire en sa victoire. Les frères ukrainiens sont chiants comme la pluie mais sacrément efficaces…

Les consignes de l’arbitre… On évacue le ring Ding !

1. Haye a la bougeotte, il ne faut pas qu’il se laisse cadrer, il feinte beaucoup, tourner, son adversaire tente d’avancer, le gauche en avant. Ah bout d’1’10 Haye va au sol mais en se jetant, pas en étant touché, et il a trébuché. Haye bouge énormément la tête et de temps en temps se jettent en avant pour mettre 2 ou 3 coups, Klitschko travaille surtout en jab, Haye cherche le corps, il balance quelques coups très larges qui partent de loin et touchent régulièrement.

L’Ukrainien est très embêté par ce que fait l’Anglais.

2. Klitschko essaie tout de suite d’avancer et de se protéger en même temps. Haye met 2 coups de suite, il fait gauche-droite, le tente plusieurs fois, ça lui permet aussi de se dégager quand il risque d’être bloqué et de se faire cadrer. L’Ukrainien baisse les bras pour inciter l’Anglais à y aller. Ça commence à toucher à la tête, Wladimir s’est fait cueillir. Haye provoque, il le paie en prenant une droite. Beaucoup de feinte de corps des 2 côtés. Ça tente encore une ou deux droites chacun lors des dernières secondes, je ne sais pas si ça a touché.

C’est super serré.

3. Haye est un peu bloqué dans le coin mais remue bien pour ne pas se faire avoir… il se déplace, se baisse… et avance pour mettre une énorme droite ! Il recule, bouge toujours autant, l’Ukrainien ne semble pas savoir quoi faire ! Dès qu’il voit un semblant d’ouverture Haye tente un coup. Il esquive bien. Il enchaîne une série, tout de suite Klitschko lui répond en lui en mettant une autre en le bloquant dans les cordes, Haye en sourit ! A quelques secondes de la fin du round l’Anglais finit un genou à terre, l’arbitre réprimande l’Ukrainien qui l’a mis au sol irrégulièrement.

Le public vibre, il y a une ambiance énorme !!

4. Klitschko est plus pressant d’entrée, il remue beaucoup plus le bras avant et place une gauche. Haye est plus sur la défensive et ne parvient pas toujours à s’échapper. Le public chante «Klitschko ! Klitschko !» Haye prend 2 ou 3 fois le jab dans la face, il esquive assez bien mais ses rares contres ne semblent pas toucher. En fin de reprise Haye attaque enfin et men met 2 ou 3 belles, des directs du droit.

5. Klitschko garde bien le poing droit en haut près à dégainer, il travaille beaucoup avec son gauche en jab, Haye passe son temps à éviter le bras avant de son adversaire, il en oublie d’attaquer. L’Anglais recule beaucoup trop. L’Ukrainien accélère enfin pendant quelques secondes, Haye tente d’esquiver et de s’échapper des cordes après avoir mangé une gauche-droite, quelques secondes plus tard il essaie à son tour de se montrer agressif pour sauver un peu les apparences. J’ai l’impression que Klitschko a encore reçu une droite à la tête mais ce n’est pas en touchant une fois par reprise qu’il gagnera, surtout si c’est pour finir sur les genoux ou avec les mains au sol après s’être jeté pour casser la distance.

Cette fois il n’y a vraiment pas photo, sans avoir besoin de beaucoup frapper – et encore moins toucher – le Dr Steel Hammer a pris l’ascendant, l’Anglais est beaucoup trop passif.

6. Klitschko avance et touche rarement, il est toutefois infiniment plus actif que son adversaire. Haye le fait de temps en temps reculer en envoyant le poing. Toujours cette mobilité… La boxe, c’est «toucher sans être touché». En ce qui concerne la seconde partie («sans être touché») Haye est au point il esquive toujours très bien, pare de temps en temps, se déplace beaucoup… En ce qui concerne l’autre partie («toucher»), son attitude est à revoir. Le combat avait bien débuté, il est devenu assez mort, ou du moins monotone, trop peu de coups, trop d’observation. L’Anglais se jette encore en avant et finit encore genoux au sol, Klitschko est réprimandé pour avoir une nouvelle fois provoqué ceci de façon incorrecte. Ça s’est un peu réveillé lors des 30 dernières secondes… un peu.

7. Ça s’excite soudain au bout d’une trentaine de secondes, Haye finit encore au sol poussé par derrière, l’Ukrainien se voit infliger un point de pénalité par l’arbitre qui l’avait déjà averti plusieurs fois à ce sujet. Sévère.
Cet "incident" a eu pour effet de faire retomber l’Anglais dans une passivité de mauvais aloi, il s’est mis à se plaindre sans raison, a un peu perdu sa concentration… mais a tout de même balancé un joli contre du gauche.

Encore bien décevante cette reprise. Un membre du coin de l’Ukrainien (pas Vitali, qui bien sûr fait partie de l’équipe de son coin) est allé se plaindre auprès de l’arbitre de sa décision. Honnêtement, après avoir revu les images on peut comprendre qu’il ait râlé.

8. Dès le début de la reprise Haye subit. Se jeter une fois de temps en temps ne suffit pas à dissiper l’impression donnée d’un gars qui ne veut pas boxer. Haye cherche le ventre de l’Ukrainien en lançant son poing gauche, il en perd encore l’équilibre. Pendant un moment il a bien répondu à son adversaire mais depuis plusieurs reprises il semble ne pas savoir quoi faire pour gagner. Espérait-il ne pas perdre le combat, ne pas finir KO, ou véritablement l’emporter ? Parce que pour conserver sa ceinture et prendre celle de l’ex d’ Hayden Panettiere, envoyer des mentales semble nécessaire, or excepté quelques tentatives désordonnées lors des dernières secondes (dont une dans le dos après le gong) c’est le calme plat.

9. Toujours le jab de l’Ukrainien… Enfin Haye met une belle droite ! Mais après son enchaînement gauche-droite à la tête, plus rien, il recule à nouveau au lieu d’enchaîner, du coup il finit par en prendre une à son tour. Le colosse de l’est réussit de temps en temps un enchaînement efficace. Le reste du temps il se contente de maintenir la distance avec son bras gauche. Haye tente soudain de passer par-dessous pour coller son poing gauche dans la face de son adversaire, ce dernier lui attrape la tête et pousse vers le bas, le mettant à nouveau genoux à terre, cette fois l’irrégularité est évidente… mais l’arbitre réprimande Haye.
La dernière minute du round est enfin excitante, les 2 boxeurs tentent enfin de mettre des coups, ça ne touche pas énormément mais rien que le fait d’essayer est un gros progrès par rapport au reste du combat. A un moment ils ont réussi à se mettre une gauche simultanée, chacun avait le gant de son adversaire dans le museau.

Haye est obligé d’envoyer du pâté, les 2 hommes commencent à fatiguer, ça pourrait nous rendre la fin de match enfin dignes de l’intérêt suscitée par l’affiche.

10. Très encouragé, l’Ukrainien a bien débuté la 10e reprise, plus actif et agressif il a mis sous pression l’Anglais, son jab a touché plusieurs fois. Pendant 1’45 Haye n’aura fait que reculer, feinter (feintes de corps, feintes de coups) et esquiver. C’est alors qu’il se jette vers son adversaire… et finit encore sur les genoux, encore poussé vers le sol. C’est saoulant. Haye encaisse à nouveau 2 ou 3 mandales, une de temps en temps, il se décide à tenter sa chance à 30 secondes de la fin du round. Ça s’accroche, ça frappe enfin, ça s’accroche à nouveau. Peut-on nous épargner les 2’40 inintéressantes au possible et nous montrer seulement ce qui ressemble à de la boxe ?

Encore une reprise pour l’Ukrainien. David, il est l’heure de se BOUGER LE C*L !!!

11. Alléluia ! Ça s’excite beaucoup d’entrée, Klitschko est plus agressif, Haye se décide à réagir ! Il se jette sur son adversaire, frappe et est poussé à terre (poussé dans le mouvement au niveau de la nuque)… Oh mon Dieu, le vieil arbitre américain est complètement sénile, il compte Haye, c’est totalement ridicule ! En plus ça casse le rythme de ce combat qui devenait ENFIN intense. L’Anglais se décide tout de même à se donner, il attaque ! Haye tente un très large direct du droit, le favori du public allemand bloque sa tête sous son bras. L’arbitre s’en fout (^^). On repart alors pour une phrase de contrôle de l’Ukrainien, il maintient la distance, touche sa cible de temps en temps, il n’a qu’à attendre les moments où son adversaire va se lancer en avant pour le contrer ou lui attraper l’arrière de la tête afin de le faire valser.

Klitschko est marqué sous l’œil, peut-être un coup de tête quand Haye s’est jeté.

12. Haye cherche maintenant à rester tout près, à casser la distance pour pouvoir frapper. C’est lui qui avance, ou du moins il recule peu. Il met 2 coups énormes, Klitschko est obligé de le tenir et même de le faire encore tomber, il a méchamment mangé ! L’arbitre est catastrophique, il laisse faire et dit à l’Anglais de se relever alors que depuis 20 secondes il se fait arracher le bras… C’est pire que du ceinturage sur corner dans une surface de réparation en finale de Coupe du monde !
Ça chauffe vraiment ! Haye met tout ce qui lui reste dans ses mouvements et dans ses coups, il met un crochet gauche à la tête… Il avance encore, je ne sais pas si ses coups très larges touchent.

Fin du match. Les 2 lèvent le bras en signe de victoire, l’Anglais le fait pour la forme. Il aurait fallu prendre le risque de tout tenter d’entrée quitte à finir KO au 5e round plutôt que d’attendre le dernier pour y aller et finir avec des regrets.

Il semble évident que Wladimir Klitschko l’a emporté, d’autant qu’il boxait à domicile. Entre le point de pénalité et le décompte sans aucune raison, on peut s’interroger sur le score. Et puis très franchement, l’Ukrainien n’a pas fait grand-chose, ça partait plutôt bien niveau boxe pure, tactiquement c’était assez bien pensé de la part de David Haye, seulement il est resté trop passif, n’a pas assez essayé de réaliser des séries, privilégiant la recherche du gros coup bien violent qui fait mal. Ce n’est pas assez efficace face à un adversaire de quasiment 2 mètres bénéficiant d’une telle allonge. Aucun n’a réalisé ce qu’il avait annoncé, un KO. J’ai rarement vu un des frères Klitschko souffrir à ce point pour venir à bout d’un adversaire, en général ils s’amusent et les terminent sans mal vers la fin (en bons businessmen ils veulent que le public et le diffuseur en ait pour leur argent).

Unanimité des 3 juges : 117-109, 118-108, 116-110… C’est trop sévère pour Haye, il n’y avait pas tant d’écart, jamais de la vie 10 points (ce qui signifierait une seule reprise gagnée par l’Anglais).

Après s’être fait la guerre par médias interposés les 2 hommes ont fini par se serrer la main, Haye l’insolent a reconnu la supériorité de son adversaire dont le bilan est maintenant de 56-3-0 (dont 49 avant la limite), celui de l’Anglais est de 25-2-0 (dont 23 par KO). Je pense sincèrement qu’en réalité le Hayemaker n’est pas le type irrespectueux et provocateur, ça me semble être un personnage qu’il joue pour faire monter la sauce dans une catégorie en train de mourir à cause des frères Klitschko. Ils sont en train de tuer les lourds, on s’emmerde avec eux, ils n’ont aucun panache, un style chiant au possible… Nous voilà bien maintenant qu’ils détiennent toutes les ceintures…

Je n’imagine pas Jean-Marc Mormeck les emmerder… En fait j’en vois 2 capables dans l’absolu de se les faire et de sauver la catégorie, mais ils sont encore beaucoup trop verts, ils seront mûrs seulement dans plusieurs années… Vous savez à qui je pense… Tony Yoka et Filip Hrgovic

En fin de compte, parfois la boxe c’est comme le cinéma, de grand noms à l’affiche, mais un résultat nul et ennuyeux à cause d’un scénario plat à l’intérieur duquel tout est attendu. Heureusement, les effets spéciaux, les décors et la promo sauvent la production du naufrage. Pour une fois l’ivresse n’a pas été provoquée par le contenu du flacon mais par le flacon lui-même…

Notes

[1] Quand il a décapité un Klitschko en carton (grandeur nature)… un régal ! La photo d’Haye tenant à la main la tête coupée de l’Ukrainien… Un must !