Le combat principal concernait le classement général avec 3 hommes en moins d’une minute. On ne donnait pas cher d’Andy Schleck – et a fortiori de Fränk Schleck – en raison de qualités de rouleur bien moindres que celles de Cadel Evans, lequel a participé au Dauphiné contrairement à ses 2 concurrents. On avait raison.

Autre enjeu important, le maillot blanc : Pierre Rolland ou Rein Taaramae ?

Il n’y a pas eu de suspense, on a très vite su qu’Evans allait prendre le maillot, il est parti vite, a bouffé tout l’écart rapidement, déjà 36s de reprises après 15km… Le jaune a virtuellement changé d’épaules vers la moitié du parcours.

Taaramae est arrivé avec 2’02 de retard sur Martin, il était fort peu probable que Pierre Rolland perde son maillot, il n’avait perdu que 16 secondes après 15 bornes avec 1’33 de marge. Notons la formidable performance de Jean-Christophe Péraud, il a terminé 6e, il a même battu Fabian Cancellara.

Pierre Rolland fait un super numéro, il finit à 2’50 et garde 48 secondes d’avance sur Taaramae, il est donc maillot blanc, il succède à Andy Schleck au palmarès. Le grand espoir d’Europcar a perdu sa 10e place au profit de Péraud mais en fin de compte les 2 hommes sont satisfaits.

Très bonne perf de Samuel Sanchez, juste devant Péraud. Contador est allé très vite, il est arrivé provisoirement 2e à 1’05 (finalement 3e). Cunego a fini assez loin, Basso aussi, ils n’ont pas mis en danger Voeckler, excellent. Thomas est allé beaucoup plus vite que sur le Dauphiné (environ 1’ de moins) : 57’47, il finit 13e de l’étape et 4e du Tour de France. Dommage qu’il y ait eu cet ennui mécanique d’Evans dans le Galibier, c’est probablement ce qui a fait perdre au Français cette place sur le podium.

Evans a fait un clm improbable, seulement 7 secondes de retard au km 27,5 ! Il a repris 14 secondes à Tony Martin en 12,5km. il a fini à fond. A l'arrivée il n'a pas gagné l’étape pour seulement 6"35. Il se contentera de cette 2e place qui lui permet de s’emparer du maillot jaune.

Fränk Schleck termine en 58’14, il a gardé beaucoup d’avance sur Thomas. Et enfin Andy Schleck, porteur du maillot jaune pendant une seule journée, encore 2e du Tour même s’il devrait être reconnu champion de l’édition 2010 car Contador était dopé. Andy finit à … Ça peut laisser des regrets à Voeckler.

Cadel Evans, longtemps éternel loser, a enfin gagné le Tour de France, il est le premier Australien à y parvenir (ils Aussies ont raflé énormément d’étapes). Son avance sur les frères Schleck est assez large, il a bien maîtrisé la course, bravo à lui. Certes, son style très défensif n’a pas mes faveurs, mais il a su prendre ses responsabilités, en particulier lorsqu’il a fallu rouler sur Andy Schleck dans le Galibier quitte à emmener tout le monde dans sa roue. C’est là qu’il a gagné, ou plutôt évité de perdre le Tour. Dans la recherche d’un champion charismatique, on repassera (sauf si on va chercher un peu plus bas dans le classement). Peut-être Andy finira-t-il lui aussi par gagner le Tour de France, il est encore jeune… Mais force est de constater que pour le moment, c’est la loose.

Dans le top 10 on trouve 2 Luxembourgeois, 2 Espagnols, 2 Français, 2 Italiens, 2 Anglo-saxons (un Australien et un Américain). Les Français finissent 4e (Voeckler), 10e (Péraud), 11e (Rolland), 14e (Coppel) et 15e (Jannesson). Les vainqueurs des maillots ont tous gagné au moins une étape : Evans la 4e, Sanchez la 12e, Cavendish[1] les étapes 5, 7, 11 et 15, et Rolland la 19e.

La Garmin-Cervélo remporte – remportera officiellement demain – le classement général par équipes devant les Leopard-Trek et AG2R (ces 2 équipes sont respectivement à 11’04 et 11’20, les Europcar sont 4e à plus de 40 minutes).

Et pour finir Jérémy Roy a été élu super-combatif du Tour, c’est bien mérité, il fallait bien que ça reviennent à un FDJ, ils ont tellement essayé ! Johnny Hoogerland ? Il attaquait juste pour attaquer, à un moment c'est gentil mais si c'est juste de la décoration, ça ne sert à rien.

Notes

[1] Il faudrait un miracle pour qu’il le perde dimanche, il risque bien d'en ajouter une 5e.