Femke Heemskerk semble être favorite pour le titre, elle a contrôlé mais a réussi un super temps (8e série).

On trouvait du beau monde dans la course suivante où ça a nagé moins vite, là aussi la Néerlandaise (Ranomi Kromowidjojo) a gagné.

Camille Muffat semble très à l’aise sur cette distance, une bonne surprise n’est pas à exclure. Il y avait 10 séries, la nageuse de Nice est dans la dernière. A noter que Pellegrini ne s’est pas présentée au départ, elle n’a aucune chance de podium ou même de finale et a un 4x200m plus tard.

Camille loupe son départ mais passe en tête aux 50m, elle va gagner dans un temps moyen/bon (le 5e des séries), mais pourquoi se donner à fond alors qu’elle a plusieurs courses importantes dans la journée (les demi-finales du 100m et le 4x200m) ? Elle a bien fait de ne pas se dépouiller, surtout qu’elle a déjà beaucoup nagé depuis le début des Mondiaux. Britta Steffen s’est qualifiée pour 2 centièmes avec le 16e chrono… Elle n’y est pas du tout et arrête là ses championnats. Pour les autres, la qualification en finale s’annonce disputée, ce sera lors de la seconde session de la journée.

On passe ensuite au 200m dos, un Français est engagé dans la 4e et dernière série, Benjamin Stasiulis. Je croyais y trouver Jérémy Stravius, déjà double médaillé lors de ces Mondiaux, je ne sais pas d’où me venait cette idée, mais on le retrouvera sur le 4x200m et le 4x100m NL après sa médaille sur 4x100m NL. Il a un potentiel monstrueux sur 200m dos, il devrait s’y mettre (Lacourt compte s’y atteler pour les JO me semble-t-il, il faut dire que son autre spécialité, le 50m dos, n’est pas une course olympique).

Ryan Lochte s’est facilement qualifié dans la 3e série, d’autant plus facilement que plus de la moitié des engagés disputeront les demi-finales (ils sont moins de 32 inscrits).

Le concurrent prévu à la 5 est absent, pas de Goddard (Tour de France ?^^), le Français est à la 6, il n’aura pas trop de repères. Stasiulis part doucement, il attend la dernière longueur pour accélérer un peu et se qualifie… avec le 15e temps. Il n’a vraiment pas semblé tout donner. 6e de sa série, il a failli se faire piéger !

On n’a personne au 200m brasse féminin (5 séries, on imagine mal comment Rebecca Soni pourrait ne pas s’adjuger le titre… à moins qu’elle ne fasse comme en 2009^^), contrairement au 200m brasse… masculin. Hugues Duboscq s’élance au couloir 6 de la 8e et dernière série. Il possède le 10e temps des engagés cette saison (car Alexander Dale Oen est forfait, sinon c’était 11e).

Le Havrais contrôle dans la première longueur, se replace un peu dans la 2e, perd du terrain dans la 3e et termine très mal, dernier de sa série. Il est éliminé. C’est une grosse déception, il passe à côté de ces championnats, il devait faire moins de 2’12’’78 pour se qualifier, il a fait beaucoup plus.

C’est mauvais pour le relais 4 nages.

Et pour finir, le 4x200m NL féminin. La France est dans la 2e des 3 courses, on a décidé d’aligner Camille Muffat au lieu de récupérer une autre nageuse[1].

On est à côté de la Chine. Coralie Balmy, puis Ophélie-Cyrielle Etienne, puis Charlotte Bonnet (16 ans), et enfin Camille Muffat pour contrôler.

La Japonaise part très vite, elle paie ses efforts alors que Coralie accélère dans la dernière longueur pour passer le relais en tête (quasi à égalité avec les 2 nations asiatiques). Ophélie se contente de suivre en prenant la vague de la Chinoise dans le 150 premiers mètres, elle a un peu de mal à suivre, elle craque même totalement sur la fin, ça lui fait un plus que temps médiocre (plus de 2’01), Pellegrini rapproche l’Italie. C’est le Japon en tête, et de loin. Charlotte revient doucement, puis donne tout dans la dernière longueur. Camille doit assurer le coup alors que les Chinoises et les Japonaises se tirent la bourre, mais la Nipponne ne tient pas le coup, elle se fait croquer par la double médaillée de bronze de ces championnats. La France est 2e de la course.

Pas flamboyant, pas rassurant, mais la France est en finale.

7’55’’89, ce sera finalement le 7e temps alors que les Etats-Unis ont facilement gagné leur série en ayant largement fait tourner. L’Australie, qui a aussi fait entre plusieurs remplaçantes, ont lutté pour obtenir un temps légèrement meilleur que celui de la France.

Lors de la seconde session du jour, les requins seront lâchés !

Notes

[1] On n’a pris que 4 filles sans remplaçante, toujours dans cette optique de sévérité dans les minimas pour entrer en équipe de France de natation. Perso je trouve ça idiot, c’est mauvais pour tout le monde, pour Muffat et pour l’équipe qui aurait bien besoin de la récupérer reposée lors de la finale. Cette façon d’agir rend l’équipe particulièrement vulnérable : en cas de baisse de niveau d’une des 4 filles entre les championnats de France et la compétition internationale en question, il n’y a pas d’autre solution, on paye la note cash. Si une fille n’est pas bien le jour des sélections, c’est mort pour l’équipe, quand bien même détiendrait-elle la MPM sur la distance, on ne la prend pas. Si on a un problème avec une des 4 relayeuses, faute de solution de rechange, on est dans la m*rde. On se tire une balle dans le pied. Si on prévoyait de venir avec une remplaçante elle pourrait travailler et progresser entre les France et l’objectif visé (même si pour les filles retenues uniquement pour le relais la motivation pendant la préparation est forcément plus difficile à trouver que si en plus on leur avait permis de participer à une course individuelle).