Le programme débute avec la finale du 100m NL, Femke Heemskerk passe aux 50m sous les bases du record du monde… Mais ne tient pas le coup (une habitude). Incroyable ! On a encore des ex-aequo pour le titre ! Double médaille d’or, comme sur le 100m dos masculin (ça claque plus lorsque les vainqueurs sont français^^). Les nouvelles championnes du monde sont la Danoise Jeanette Ottesen et la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia (revenue d’une suspension pour dopage…). On n’attendait ni l’une, ni l’autre. Derrière on trouve Ranomi Kromowidjojo avec le bronze puis 2 autres ex-aequo, les 2 favorites, Femke Heemskerk et la Britannique Francesca Halsall. 6 filles sous 54s, c’est du très lourd.

On enchaîne avec une autre finale, celle du 200m dos. Qui peut battre Ryan Lochte ? Personne ? C’est aussi mon avis.

A la 8 ça tente de partir vite mais Lochte passe rapidement en tête, il accélère, largue tout le monde avec ses coulées (chacune lui permet de gagner au moins 1 mètre sur tout le monde). Son compatriote et le Japonais sont les seuls à suivre, mais à distance, ils se disputent les autres médailles. Ryosuke Irie est 2e, Tyler Clary est 3e, les écarts sont conséquents. Déjà 3 titres individuels pour Lochte… qui en aura bientôt un en relais puisqu’il participe au 4x200m.

50m papillon féminin, Mélanie Henique est dans la première demi-finale, comme ce matin elle porte le bonnet de Jérémy Stravius (d’un œil extérieur ça donne l’impression qu’il y a anguille sous roche… mais ça ne nous… regarde pas[1] !). La jeune Amiénoise fait un très bon début de course et tient le coup, elle termine 2e derrière Ying Lu, la Chinoise ! Elle est épatante.

Pourquoi pas une énorme surprise en finale ? Elle a nagé plus vite que ce matin et a largement devancé certains cadors supposés, alors pourquoi ne pas rêver à un exploit improbable du genre finir 3e ex-aequo ?

Ça va extrêmement vite dans la seconde demi-finale avec les 2 Suédoises, Therese Alshammar est une fusée, Inge Dekker est 2e, l’autre Scandinave est 3e. Mélanie Henique est qualifiée avec le 7e temps.

On passe au 50m NL avec Alain Bernard seul rescapé suite à la boulette de Fred Bousquet. Le médaillé de bronze sur cette distance aux JO de Pékin est dans la première demi-finale, il réussit une bonne course, termine 3e et se qualifie. Il est revenu très fort après un départ médiocre, il y a de quoi améliorer sa performance en finale. 22’’07, Nathan Adrian et Luca Dotto ont nagé en moins de 22 secondes.

Il y a du monde dans la seconde demi-finale, il faut donc attendre les résultats pour savoir si Bernard est vraiment qualifié. Ça nage très vite, 21’’76 pour Bruno Fratus, l’autre Brésilien juste devant César "furosémide" Cielo. Bernard passe avec le 8e temps, il n’est pas super loin du podium, tout près de l’élimination (22’’09, c’était un barrage à 3, 22’10 c’était cuit).

Finale du 200m brasse. Rebecca Soni doit assurer le titre qui lui est promis tant elle est supérieure, elle ne peut pas refaire la connerie d’il y a 2 ans. En effet, elle accélère progressivement au lieu de partie comme une bombe. La Russe Yuliya Efimova est 2e, la Canadienne Martha McCabe bronzée.

Demi-finales du 100m papillon. Michael Phelps doit s’économiser en vue du relais qui va suive, il assure et gagne sans s’être employé particulièrement, il a coiffé tout le monde au dernier passage de bras. Il gagnera facilement.

Demi-finales du 200m dos, féminin cette fois. Alexianne Castel est dans la seconde. Il faut nager très vite pour se qualifier, moins de 2’09. Elle est à la ligne d’eau n°6. Notons qu’on trouve aussi dans cette course une (Franco-)Néerlandaise, mais surtout Kirsty Coventry, la référence du dos, et Melissa Franklin, l’impressionnante nouveauté US.

Alexianne part beaucoup mieux que ce matin, elle est dans le coup, bien meilleure que ce matin dans ses virages. Franklin a quasiment une longueur d’avance à mi-course. Elle termine 3e derrière les 2 Américaines et 1 centième devant Sharon Van Rouwendaal, qualification assurée. Melissa Franklin est monstrueuse, totalement imbattable.

Finale du 200m brasse (H)… Pas d’Hugues Duboscq:-(

Avant les 25 derniers mètres Kosuke Kitajima était sous les basses du record du monde, il n’a pas tenu jusqu’au bout, doublé par Daniel Gyurta. Allemand Christian Van Lehn ramasse la grosse miette, la médaille de bronze.

Le moment tant attendu, le relais 4x200m NL. Fabien Gilot remplace Sébastien Rouault, qui a fait son travail lors des séries.

Les Etats-Unis font entrer Phelps, premier relayeur, et Lochte, ils sont au couloir 4, la France est au 3. Les Chinois ont Yang Sun.

Yannick Agnel est le premier relayeur français, il est à côté de Phelps, Paul Biedermann aussi est là. La déception du 200m individuel a sans doute donné envie au Niçois de prendre sa revanche. Le Ricain et le Français partent se détachent, l’Allemand aussi (il est ligne 8). Agnel attaque dans la dernière longueur et double Phelps (qui a déjà nagé un peu plus tôt, ça a dû aider) ! Il donne 2e derrière l’Allemagne en réalisant un temps très poche de son record de France.

Grégory Mallet tient tête à l’Américain, derrière le trou est fait pour un podium même si les autres ont le temps de revenir. Peter Vanderkaay a fait le trou mais Mallet donne tout après les 350m et revient à une demi-longueur grâce à ses qualités de sprinteur.

Jérémy Stravius est capable de tout, il est exceptionnel techniquement, en particulier dans ses coulées. Il passe en tête aux 450m, puis creuse un petit trou. La Chine revient légèrement, mais Stravius met les Etats-Unis (Ricky Berens) à presque une longueur !

Fabien Gilot joue l’or avec les Etats-Unis, il a Lochte à côté de lui, il contrôle pour rester dans le coup sans se cramer. Si par miracle ça devait termine au sprint il aurait sa chance… Encore faut-il tenir car le Nordiste exilé à Marseille ne nage plus cette distance depuis un bout de temps. C’est de l’égalité à 100m de l’arrivée, mais Lochte part comme prévu, il s’offre un nouveau titre. On prend la médaille d’argent ! EXCPTIONNEL ! Record de France pulvérisé de 5 secondes ! La Chine est 3e !

Stravius se fait des championnats de folie ! Un titre et 2 médailles d’argent… il lui reste le 4 nages.

Ce 200m peut encore se renforcer, si Gilot se remet au 200m ou qu’un autre élément s’ajoute au groupe (je pense notamment à Amaury Leveaux), on peut avoir à la fois la vitesse, la résistance et la fraîcheur (si on peut avoir 2 hommes frais en finale c’est mieux), les Américains ont du souci à se faire, surtout que leurs 2 stars auront un programme démentiel à Londres.

Lors des finales de samedi on n’aura pas de grosses attentes… mais de gros espoirs.

Note

[1] Il a dit qu'ils sont comme frère et soeur.^^