• Brest

Qui parle de l’intersaison et des perspectives du Stade Brestois aborde forcément le cas Nolan Roux. Je vais bien sûr le faire, mais j’ai envie de commencer en soulignant l’audace et/ou l’astuce et/ou la créativité dont ont fait preuve les dirigeants brestois. Ils sont allés chercher des joueurs en Israël (Eden Ben Basat[1], un Israélien, et John Jairo Culma, un Colombien[2]), en Argentine (Santiago Gentiletti), ils viennent de recruter Jonathan Zébina, plus tout jeune mais très expérimenté. Après les 2 Tchèques de la saison passée, c’est une nouvelle prise de risque qui pourrait s’avérer payante.

Pour compléter le tout Makonda est arrivé du PSG pour pas cher, le transfert définitif de Johan Martial a été conclu, Lionel Cappone a débarqué – en bateau ? – de Lorient pour être la doublure d’Elana. Le recrutement est-il terminé ?

Les meilleures nouvelles sont la prolongation de contrat de Bruno Grougi et que Nolan Roux est toujours là. Aucun joueur d’une importance significative n’a quitté le club (hormis Ngoyi dont le prêt a pris fin). Si l’attaquant international espoir reste cette saison à Brest, le club multiplie par 10 ses chances de maintien. Parlons clairement : il y a un Brest avec Roux et un Brest sans Roux.

Schalke 04 a proposé 6,5 millions, le président du club finistérien a opposé un refus ferme : c’est 8 millions où ou pas de départ. 8 millions, c’est la somme convenue entre les 2 parties lors de la prolongation de contrat du joueur (avec revalorisation salariale). Il est très important de le savoir, pour récupérer gratuitement ce jeune attaquant barré à Lens, Michel Guyot a conclu un accord avec Gervais Martel : à la revente, 50% de la somme obtenue irait dans les caisses du club sang et or. Dès lors, si Brest acceptait 6,5 millions, Brest ne toucherait que 3,25. Avec si peu d’argent, comment voulez-vous remplacer un élément si important ? C’est extrêmement difficile, voire impossible. Avec 750000 euros de plus, la donne ne changerait pas foncièrement me direz-vous. Pas faux.

L’intérêt du Stade Brestois est bien évidemment de conserver le joueur pour en tirer, si j’ose dire, l’usufruit. S’il fait bien son job en aidant le club à se maintenir, il aura largement fait oublier ce montant grotesque proposé par Schalke : en effet, dans ce cas le gain pour Brest sera de plusieurs millions d’euros[3]. Pour Guyot il y a beaucoup plus à gagner qu’à perdre en conservant ce joueur. Au pire si Roux foire sa saison il ne rapportera que 2 ou 2,5 millions lors de sa revente, au mieux le club récupèrera 4 millions sur sa vente +son ticket pour une saison supplémentaire dans l’élite (revenu minimal d’environ 14 millions assuré, ça peut assez facilement monter à 18 ou 19 millions). J’espère avoir été assez clair dans mes explications, le plus gros risque pour Michel Guyot est de vendre le joueur sans pouvoir le remplacer correctement et de descendre en L2, il serait bien bête d’échanger la poule aux œufs d’or contre un petit sac de pièces. On n’est pas dans le cas d’un buzz sur un attaquant estimé à 30 millions après 4 mois impressionnants mais qui risque de redevenir une sorte de quidam s’il reste 1 an de plus et retrouve un niveau plus humain (dans ce dernier cas on aurait une sorte de poule ayant pondu un œuf d’or revendue avant de savoir si elle allait pouvoir en produire d’autres).

Brest est un club sympathique avec un véritable public, j’aime beaucoup cette prise de risques dans le recrutement, l’équipe tente globalement de jouer au foot. Je la vois se maintenir.

Le seul problème concerne les nombreuses blessures chez les défenseurs en ce début de championnat.

Pronostic : 12 à 17.

  • Nice

Nouveau propriétaire, nouveaux joueurs après un grand nettoyage (Bagayoko, Bamogo, Ben Saada, Bellion, Cantareil, Gace, Ljuboja, Letizi[4], Paisley, Abdou Traoré et j’en passe)… ça n’a rien rapporté, mais ça a fait du bien aux finances du club.

Nice a pris du monde, Fabian Monzon, latéral de Boca, Didier Digard a été définitivement transféré, Camel Meriem et Fabrice Abriel ont été pris libres de même qu’un certain Kévin Gomis venu du Portugal, on note aussi quelques retours de prêt.

En regardant la liste des joueurs au club je me suis rendu compte qu’en fait chez les Aiglons on trouve beaucoup de gars d’un niveau moyen/bon : Ospina, Civelli, Clerc, Monzon, Pejcinovic, Abriel, Digard, Faé, Hellebuyck, Meriem, Sablé, Mounier… Il manque un bon attaquant (ils ont tenté Trezeguet, ce n’était pas bête), quelques blessures peuvent faire mal de même que des départs à la CAN. Je voyais cette équipe descendre la saison passée, il ne s’en est pas fallu de beaucoup, cette fois il ne devrait pas y avoir trop de problèmes pour se maintenir.

Pronostic : 10 à 15.

  • Evian-Thonon-Gaillard

On tient une source intarissable de blagues avec le nom de cette équipe. Ont-ils un génie dans une bouteille (cf Christina Aguilera^^) pour les sauver ?

Il semble y avoir un pas mal de recrues, les nouveaux sont exclusivement des joueurs prêtés ou des anciens – vieux ? pas tous – arrivés libres (Jérôme Leroy, Sidney Govou, Fabrice Ehret… ça aurait presque des allures de Bolton[5] du pauvre), on y ajoute 2 transferts définitifs de joueurs déjà dans l’effectif la saison passée.

Cette équipe était assez nettement au-dessus en L2, notamment grâce à ses joueurs expérimentés en L1 comme Barbosa et Sorin. Des 3 promus ETG est le seul à me sembler remplir les conditions nécessaire pour rester sur la lancée de sa montée. Ça ne signifie pas que les pacs d’eaux vont y parvenir. Le problème de gardien pourrait même empêcher le club de bien débuter la saison (on le constate souvent, les promus qui se maintiennent le doivent souvent à un très bon début de saison). Bertrand Laquait s’est blessé, trouver son remplaçant ne semble pas facile.

Il n’y a que 3 équipes qui descendent, et avec 1 ou 2 renforts supplémentaires les eaux devraient stagner en L1 après être montées à une vitesse folle depuis quelques saisons.

Pronostic : 15 à 18.

  • Ajaccio

Guillermo Ochoa… L’homme clé. Le gardien mexicain est venu pour se montrer en Europe (il était en fin de contrat), il est très motivé, et mieux vaudrait pour l’ACA qu’il le soit, sinon la saison risque d’être galère. Il a une réputation… contrastée. Beaucoup l’adorent, beaucoup se moquent de ses boulettes. Wait and see. L’autre "vedette" est Ilan, un très bon joueur bien connu en L1 (Sochaux, ASSE), il ne devrait avoir aucune difficulté à s’intégrer. Tout le reste du recrutement est composé de joueurs de L2 plus Frédéric Sammaritano libéré par Auxerre.

Ça reste un club corse, et de tous temps, pour n’importe quelle équipe de football, aller jouer en Corse a toujours été compliqué.

Sera-t-il possible de se maintenir en L1 ? Difficile avec une équipe ressemblant beaucoup à celle montée avec beaucoup de réussite.

Pronostic : 17 à 20.

  • Dijon

Je ne sais pas trop quoi en penser… Tu montes lors de la dernière journée grâce à la différence de buts, tu perds gratuitement ton meilleur joueur, déjà, ça part mal. Mais remplacer Sebastian Ribas par Grégory Thil et Brice Jovial… Là, c’est carrément flippant ! Surtout que le fabuleux Abdoulaye Meïté est arrivé pour fragiliser la défense. Daisuke Matsui, qui n’aurait jamais dû quitter Le Mans, est de facto une sorte de vedette japonaise dans un clubs d’anonymes.

Younousse Sankharé a signé définitivement – pour une misère – et risque d’être un des meilleurs joueurs du club, ceci même s’il devait ne pas confirmer son potentiel.

Pronostic : 16 à 20.

En L1, on n’est jamais à l’abri de surprises, les effectifs sont en général assez courts et une simple blessure peut foutre en l’air une saison. En outre, quelques transferts peuvent encore changer beaucoup de choses, mon tour d’horizon vaut à l’instant I, peut-être aurais-je changé d’idée dans 3 semaines, c’est tout l’intérêt de ce championnat, toute vérité semble relative, parfois en 1 matchs on a 3 opinions totalement incompatibles à propos de la même équipe.


****************************

Dans la première partie le LOSC, l’OM, l’OL, le PSG et Sochaux.
Dans la deuxième partie Rennes, Bordeaux, Toulouse, Auxerre et l’ASSE.
Dans la troisième partie Lorient, Valenciennes, Nancy, Montpellier et Caen.

Notes

[1] Sans soute moins bon que l'autre Eden évoluant en L1.

[2] Il serait passé par Montpellier dans sa jeunesse.

[3] Ne l’oublions pas, chaque place gagnée au classement final, c’est beaucoup d’argent en plus, par exemple entre la 17e et la 12e place il y a 2 millions (la base pour le 17e est d’environ 2 millions, les relégués n’ont pas de prime au classement), sans compter la possibilité d’être plus souvent diffusé lorsqu’on a de bon joueurs et un jeu attrayant (ça rapporte aussi), l’intérêt de finir le plus haut possible puisque les classements influent pendant 5 saisons sur la répartition des droits télé. Ajoutez-y la vente de maillots, la billetterie probablement plus profitable si l’équipe tourne bien, etc.

[4] Retraite.

[5] Il y a quelques années ce club avait pris l’habitude de composer son effectif à base d’anciennes stars en fin de carrière.