Ligue des Champions Mardi l’OL a très mal débuté sa rencontre à domicile face au Rubin Kazan, formation russe bien connue depuis quelques saisons. Censé être très défensive et très solide, cette équipe a en réalité montré une incroyable fébrilité défensive. Son gardien a réalisé quelques parades spectaculaires absolument pas maîtrisées… Les Lyonnais aussi ont affiché une fragilité inquiétante, encaissant un but sur corner pratiquement d’entrée de jeu. Plusieurs fois au cours de la rencontre ils ont été mis en difficultés, et c’est bien normal avec une défense composée de Réveillère, Lovren, Bakary Koné (le Burkinabé n’avait encore jamais joué en L1 avant samedi…) et Cissokho puis Michel Bastos au poste de latéral gauche (officiellement l’ancien de Gueugnon est sorti en raison d’une fatigue musculaire, en fait il était surtout nul). Bastos a été l’auteur d’une prestation assez phénoménale. Pourquoi "assez" ? Non, il a été totalement phénoménal, offrant l’égalisation à Bafé Gomis entre autres actions de grande classe. Il a rendu fou les défenseurs et aurait mérité de marquer le 4e but lyonnais sur une contre-attaque en fin de rencontre, seulement Gomis n’a pas assez appuyé sa passe, le Brésilien a voulu frapper du gauche au lieu du droit, le but était vide mais un défenseur a réussi un retour in extremis.

L’écart de 2 buts causé par un csc sur un centre de Gomis et une tête de Jimmy Briand sur corner devrait être suffisant, il serait toutefois bon de marquer en Russie car cette équipe, renforcée au match retour par des joueurs comme le très bon Nelson Valdez, n’est pas encore éliminée. Imaginez que Kazan ouvre le score… ça pourrait vite être panique à bord côté lyonnais. En cas de qualification de l’argent entrerait dans les caisses et permettrait de recruter, ce dont l’OL a absolument besoin, car tenir toute la saison avec son effectif actuel est impossible. Rémi Garde a expliqué son intention de très peu faire tourner son effectif – actuellement s’il voulait pratiquer du turnover il ne le pourrait pas – en alignant les mêmes joueurs sauf blessures ou suspensions, selon lui les grands clubs comme Manchester United et le Barça alignent tout le temps la même équipe. C’est presque vrai concernant le Barça, pas pour MU[1] et si le Barça peut se le permettre c’est grâce à sa façon de jouer en ayant la maîtrise du ballon. Les Catalans ne multiplient pas les courses dans tous les sens en sprintant sans arrêt, ils ne se fatiguent pas autant que les joueurs de l’OL nouveau. Rémi Garde fait jouer son équipe au football, c’est très agréable à regarder, très vivant, la Ligue 1 a besoin d’équipes pratiquant un jeu spectaculaire. Tenir une saison entière à ce rythme en ayant dû être au taquet dès le mois d’août est physiquement impossible, sauf à se charger comme un cycliste espagnol.

L’OL en Ligue des Champions, c’est important pour la Ligue 1, la France doit défendre sa 5e place au classement UEFA des clubs pour préserver ses quotas de clubs participant à la LdC et à l’EL. En outre, si les Lyonnais prennent de l’argent au lieu de laisser des Russes le prendre à leur place, ça n’aidera pas à augmenter le niveau de notre championnat.

La qualification de l’OL irait dans le sens de l’intérêt général du football français… et dans l’intérêt particulier du PSG, dont plus de matchs d’EL seront – je tente le futur – diffusés en clair sur W9.

Europa League Si les Rennais et les Sochaliens accèdent à la phase de poule, ils connaîtront les joies des matchs le jeudi à 19h et 21h05… Leurs supporters ont intérêt à s’abonner aux chaînes annexes du groupe Canal+ car hormis très grosse affiche (contre Tottenham ou Arsenal si ce club devait se faire dégommer au tour préliminaire de la C1) coïncidant avec la rencontre du PSG face à l’adversaire le plus faible de son groupe ou avec un match sans aucun enjeu pour le club de la Capitale (s’il se qualifie au bout de 4 journées et assure la première place), ils n’ont pratiquement aucune chance de voir leur équipe sur la TNT gratuite.

Un match nul de Sochaux chez les Ukrainiens du Metalist Kharkov est un excellent résultat, la saison passée j’aurais donné 90% de chances aux Lionceaux de se qualifier, j’ai un peu peur compte tenu de la situation dans laquelle ils se trouvent actuellement. Mehmet Bazdarevic n’est absolument pas l’entraîneur dont ils avaient besoin, il leur fallait un adepte du jeu offensif à 2 attaquants axiaux, un home capable de conserver l’élan de la saison passée, d’utiliser la base construite par Francis Gillot. Difficile de gagner des matchs avec Butin seul en pointe (il a été remplacé par Privat à la 83e). Dommage que ce boulet de Modibo Maïga se soit mis en marge du groupe

Je n’ai pas vu le match, tout au plus 3 ou 4 actions (plutôt 3), il avait lieu en même temps que celui du PSG. D’après ce que j’ai entendu c’était très mauvais. Les Ukrainiens – enfin… un gardien local plus un Sénégalais et 9 Argentins ou Brésiliens dont un naturalisé ukrainien… j’en connais 2, Cleiton Xavier, très bon, grand spécialiste de la patate de très loin, il était à Palmeiras, Cristian Villagra, ancien arrière latéral de River Plate – ont réalisé un beau parcours il y a 2 ans me semble-t-il, je me souviens qu’au jeu Fantasy Europa League sur le site de l’UEFA leurs défenseurs et le gardien rapportaient beaucoup de points, cette équipe était hermétique, elle multipliait les "clean shit". A la dimension de Sochaux les éliminer serait un bel exploit. Un 0-0 à l’extérieur ne vaut pas un 1-1, un 2-2 ou un 3-3, le but inscrit à l’extérieur risque de manquer jeudi prochain, mon inquiétude est là.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

La très bonne surprise est venue du Marakana, surnom donné au stade de l’Etoile Rouge de Belgrade, où le Stade Rennais se rendait avec la ferme intention de conserver toutes ses chances de qualification. Si Antonetti n’a pas aligné l’intégralité de ses titulaires habituels, la plupart était sur le terrain, la participation à la phase de poule étant un objectif réel du club. On verra ensuite la ligne de conduite suivie lors des 6 matchs d’ici fin décembre (dont 5 auront lieu le jeudi), mais pour évoluer, franchir un cap, il est absolument nécessaire de faire les choses sérieusement. Lors de ses participations précédentes à la Coupe de l’UEFA[2] le Stade Rennais a été grotesque, il faisait semblant de la jouer, c’était un beau gâchis car cette compétition est très importante, elle permet :
-aux joueurs d’accumuler de l’expérience, ce dont manquent la plupart des jeunes rennais,
-de grimper au classement UEFA et dans le futur d’être épargné par les tirages au sort,
-de se forger une notoriété, celle-ci permettant d’attirer de meilleurs joueurs, de gagner en attractivité, y compris pour les sponsors.

Les Bretons étaient tête de série, mais petite tête de série, ils risquaient de prendre un des adversaires non-protégés les moins faciles. L’Etoile Rouge de Belgrade reste un grand nom du football européen, elle a perdu toute sa superbe depuis les années 90, est incapable de retenir ses meilleurs éléments. Sa force principale ? L’ambiance à domicile. Les supporters là-bas sont de grands malades, certains sont carrément des fous dangereux. Assez rapidement menés au score (but sur penalty pour une main), les Rennais ont égalisés à 5 minutes de la mi-temps par Jonathan Pitroipa, parti dans la profondeur, puis éteint le public grâce à Victor Hugo Montaño à la 75e. Le Colombien avait remplacé Boukari quelques minutes plus tôt.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

On vient de me dire qu’Erding n’a pas joué avec le PSG à Differdange afin de pouvoir disputer cette compétition avec… le Stade Rennais, où il signerait la semaine prochaine. Info à vérifier. Le PSG a gagné 4-0 au Luxembourg (Gameiro, Bahebeck, Cearà, Ménez), je vais y revenir à part car il y a plus à dire que prévu (voyez l’article suivant).

Si Tottenham et la Lazio (doublé de Djibril Cissé) ont facilement gagné 5-0 à l’extérieur et 6-0 à domicile, des clubs ont été piégés, c’est le cas de Schlake 04 (battu 2-0 à Helsinki), du Panathinaïkos (vaincu 3-0 par le Maccabi Tel-Aviv) de l’AS Roma (défaite 1-0 chez le Slovan Bratislava). Dans une moindre mesure les Glasgow Rangers ont perdu 2-1 à Maribor, de même que l’AZ Alkmaar à Aalesund (Norvège) et Séville à Hanovre sur le même score.

Notons aussi des 0-0 étonnant, celui concédé à domicile par Braga (finaliste de l’édition précédente), c’était à domicile face aux Young Boys de Berne. Deux autres clubs portugais n’ont pas fait mieux, le Sporting CP chez les Danois de Nordsjælland[3], le Nacional (Madère) contre Birmingham City. Les Portugais étant très proches de nous pour la 5e place à l’indice UEFA, si certains peuvent se faire rapidement éliminer, on ne pleurera pas… Autres 0-0 assez étonnant compte tenu de l’équipe hôte, celui ramené du Celtic Park par Sion, celui de Larnaca chez les mythiques Norvégiens de Rosenborg, et celui du PSV Eindhoven à Ried (Irlande). Enfin, Trabzonspor s’en est bien sorti à Bilbao malgré une exclusion dès la 7e minute (encore un 0-0).

Pour nos clubs français il n’y a plus qu’à confirmer mercredi et jeudi de la semaine prochaine. En EL aucun club ne me fait peur. La saison passée Porto figurait parmi les 3 ou 4 équipes les plus dangereuses selon moi (dès le début), cette saison, hormis Tottenham et peut-être une ou deux équipes venues de Ligue des Champions – et encore, si elles se font sortir, c’est qu’elles n’ont pas un niveau énorme, sauf groupe de folie lors de la phase de poule – je ne vois pas un club contre lequel le PSG ne partirait pas favori.

Notes

[1] A ma connaissance il est très rare que Sir Alex Ferguson fasse jouer les 11 mêmes 2 fois de suite.

[2] Ancien nom de l’EL.

[3] Club de la ville de Farum.