• Les top.

Alain Traoré (5 buts en 20 apparitions en L1 la saison passée) et Anthony Mounier (3 buts en 34 matchs en 2010-2011) devraient être à égalité en tête du classement des buteurs avec 3 réalisations chacun, l’Auxerrois, buteur à Montpellier, contre Marseille puis à Bordeaux, est le seul à avoir vu ses 3 buts valables validés, le Niçois s’est vu refuser le 3e, il aurait assuré la victoire à son club. Pas de chance, ça a fait match nul et le but était beau… Le Burkinabé, lui, est déjà classé 2 fois dans le top buts, celui inscrit face aux Girondins est magnifique. (14 joueurs ont déjà marqué 2 buts.)

En parlant de buts magnifiques… Ceux d’Adrien Regattin et de Brice Jovial, des retournés acrobatiques, sont splendides. Celui du Toulousain est le plus beau des 2.

Montpellier est en tête, seule équipe à 3 victoires (seulement 3 autres ont gagné 2 fois, 7 en tout sont invaincues), possède la meilleure attaque et la meilleure défense.

Pedretti a été très bon à Caen pour permettre au LOSC de gagner son premier match au mois d’août depuis une éternité.

Gameiro a marqué son 3e but en 8 jours, le 4e valable en 12 jours (celui contre le Chili a été injustement refusé), il plante à chaque fois qu’il joue.

Benoît Reynet, pour sa 2e apparition en L1, a été un des principaux protagonistes de l’historique victoire de Dijon.

  • Les boulets.

J’ai vu énormément de gestes d’une dangerosité extrême. 3 ont donné lieu à des cartons rouges, Landry N’Guemo en aurait mérité un pour un tacle sur Haddad, Nicolas Nkoulou s’est essuyé les pieds sur Sinama-Pongolle… A l’extrême limite on peut chercher à excuser Sidy Koné et Amadou Soukouna en mettant en avant leur âge et leur inexpérience, pas Abdoulaye Meïté, recruté pour être le patron de la défense de Dijon mais catastrophique et dangereux. A cause de lui Julien Quercia ne rejouera sans doute pas en 2011.

Yoan Gouffran a marqué un but – OMG !! – mais a aussi mangé la feuille et été l’auteur d’une simulation ridicule au lieu de chercher à jouer au football.

Mouloungui. Un péno à la 97e minute pour donner la victoire tant attendue par Nice, défait lors des 2 premières journées… il trouve le moyen de se le faire arrêter ! Sorti sous de copieux sifflets, il va finir par réussir à partir en Angleterre…

Kévin Anin et Modibo Maïga ont lâché leurs coéquipiers, ils ont refusé de jouer – le premier prétextant une douleur au pied – dans le but de forcer leur club à accepter de les céder. L’ancien Manceau veut aller à Newcastle, on le sait, le Havrais serait aussi convoité par plusieurs clubs outre-Manche. Ces 2 boulets ont le même agent, Karim Aklil, également agent de Souleymane Diawara et Mamadou Niang (souvenez-vous du foin l’année dernière pour obliger les dirigeants de l’OM à le vendre à Fenerbahçe…), Karim Ziani ou encore du mythique Eliott Grandin (Dumas avait fait une déclaration exceptionnelle à son sujet lorsqu’il a voulu quitter Caen pour l’OM… je ne sais pas s’il était déjà avec Aklil mais il avait déjà le melon). Aklil était organisateur de concerts (genre "Urban Peace") avant d’être agent de footballeur (il a été visé en 2009 par une plainte de la FFF pour exercice illégal de cette la profession d’agent), quand on voit qui il conseille et comment il conseille, on a tout compris…

Certaines décision ont déjà été détaillées hier.

Ce week-end les arbitres ont sorti 5 rouges, pas toujours très bien (à Dijon M. Rainville n’a transformé le jaune en rouge direct qu’après avoir constaté la blessure, comme si le geste en lui-même ne méritait pas l’exclusion, à Marseille on a vu bien pire), mais il faudrait un peu d’uniformité, à un moment où je zappais sur Bordeaux-Auxerre j’ai vu Landry N’Guemo découper Haddad par derrière (34e), il n’a même pas pris de carton, ça méritait presque un retour direct aux vestiaires. M. Bien n’a pas été cohérent.

Soit on sanctionne pour de bon les tacles dangereux, soit on laisse casser des jambes, mais on ne sanctionne pas une fois par-ci par-là ! Lors d’OM-ASSE M. Kalt a mis 2 jaunes à Jean-Pascal Mignot pour ses 2 seules fautes, en revanche Azpi(rateur) a pris un simple jaune pour un tacle extrêmement limite et Nicolas Nkoulou n’a pas été inquiété pour s’être violemment essuyé les crampons sur Sinama-Pongolle qui était au sol. Ce geste me rappelle celui d’Mbia sur Sessegnon, lui aussi resté sans sanction à l’époque. Cet attentat de Nkoulou est visible dans le mini-résumé du match de l’OM. Logiquement il devrait prendre un rapport complémentaire cette fois… contrairement à Mbia pour ce geste…

En plus d’une distribution étrange des cartons, M. Kalt a oublié un penalty (péno et jaune) évident en faveur des locaux pour une main totalement évidente et volontaire de Mignot (il aurait donc mérité son premier jaune^^), carrément un coup de poing dans le ballon au-dessus de la tête d’un adversaire.

A Nice, M. Duhamel a fait plus fort : son assistant a tenté une nouveauté, maintenant on juge le HJ d’un joueur non pas en fonction de sa position au moment où un de ses coéquipiers a touché le ballon en dernier, mais au moment où le joueur tente lui-même de toucher le ballon. L’avenir s’annonce bien sombre pour les attaquants de profondeur, s’ils partent dans le dos des défenseurs en étant en jeu au départ du ballon, ils seront forcément HJ en le recevant… L’erreur était particulièrement flagrante, M. Duhamel aurait dû s’en rendre compte. Ceci dit, comme à quelques mètres de l’action il a été piégé par la simulation de Pejcinovic, offrant un penalty à Nice à la 96e minute pour compenser… Ceci dit, il n’est pas allé jusqu’au bout en ne faisant pas tirer une seconde fois le péno malgré un arrêt pas vraiment règlementaire.

À Caen M. Moreira a oublié un péno flagrant en faveur des Normands à 0-1, il y avait peut-être aussi faute sur Balmont dans l’autre surface (2 pieds hauts, si le Lillois est touché c’est péno, s’il n’est pas touché c’est CF indirect… il a laissé jouer).

Et pour finir, notons le penalty sévère accordé au PSG par M. Thual, l’homme qui a tué les chances du PSG de finir 3e la saison passée en étant particulièrement déplorable lors de PSG-Nancy. C’est un penalty du type «ça peut se siffler comme ça peut ne pas se siffler», on voit souvent ces situations, elles sont jugées de façon très disparate. Le centre de Nenê est contré par les bras du défenseur à l’entrée de la surface, l’arbitre doit interpréter le caractère délibéré ou non de ce contact. En l’espère le joueur saute vers l’avant, il y a un mouvement des bras vers le haut, ainsi les membres supérieurs se trouvent l’un devant son ventre, pour l’au-dessus du genou. Je ne pense pas qu’il y ait volonté de bloquer le ballon des bras, ça ressemble plus à de l’imprudence ou à une mauvaise maîtrise de son geste. Pour éviter de mettre l’arbitre en position de siffler une faute de main le Valenciennois devait soit complètement se retourner en sautant pour avoir les bras du côté opposé au centreur, soit la jouer à la brésilienne avec les bras dans le dos. Par contre l’argument de la protection… je ne vois pas ce qu’il protège.

  • Les matchs.

Montpellier-Rennes, 4-0 : correction à la Mosson.
Se dépouiller le jeudi soir à Belgrade pour venir à bout de l’Etoile rouge puis se rendre chez l’équipe en forme du début de la saison de Ligue 1 le dimanche à 17h en plein cagnard (36°C selon la fiche du match sur le site de la LFP, je pense que c’était à l’ombre), c’est… chaud. Rennes a complètement explosé.

But de Belhanda au bout d’une demi-heure (faute de Costil sur Bacaly), bran-bran en seconde période grâce au manque d’agressivité des Bretons qui offrent le ballon à Geoffrey Dernis, le laissent se mettre en position de frappe devant la surface sans l’attaquer – très beau but, mais ses buts sont presque tous beaux – puis restent spectateurs du "show" de Souleymane Camara. Le Sénégalais s’amuse, il réalise un doublé (3-0 avec un but magnifique, 4-0 avec un tir plus quelconque).

Un bon début de championnat de Montpellier, ce n’est pas surprenant, les Héraultais l’ont fait ces 2 dernières saisons. 1 but encaissé en 3 matchs, rien d’étonnant compte tenu des principes de René Girard. 3 victoires en 3 matchs, en ayant joué à Lille et reçu Rennes, en revanche, c’est inattendu, surtout en ayant marqué 8 fois. Montpellier parti pour jouer le haut de tableau ? Surtout pas ! L’objectif est la 7e place ! Pourquoi 7e ? Pour être sûr de ne pas disputer de compétition européenne la saison prochaine ! On s’en souvient, l’été dernier le MHSC s’est fait lamentablement sortir au dernier tour préliminaire de l’"Europa League" avant les barrages, montrant une volonté à peine voilée de ne pas la jouer afin d’être peinard en championnat…

Le côté cocasse de cette histoire est le parallèle entre la façon de penser montpelliéraine et le discours d’Antonetti, fustigeant après le match l’incapacité de ses joueurs à enchaîner en L1 après son match d’EL. Expliquant sa ferme intention de se qualifier pour les poules car pour s’aguerrir ses jeunes ont absolument besoin de disputer ce genre de rencontres, il s’est agacé de la non-réponse de ses joueurs au défi représenté par cette succession d’efforts, a sorti à peu près mon discours sur la schizophrénie des joueurs/entraîneurs/dirigeants enclins à se battre pendant toute une saison dans l’optique de se qualifier pour une coupe d’Europe… pour finalement faire semblant de la jouer et préserver leurs forces car la priorité va au championnat… car le but est de se qualifier à nouveau pour une compétition européenne… dont ils tenteront de se débarrasser au plus vite. "Etc". La différence fondamentale entre son avis et le mien concerne la capacité à encaisser la fatigue, il semble ne pas considérer la chaleur et le fait d’avoir joué jeudi comme des excuses. Certes, ces facteurs ne justifient pas une telle débandade, une passivité si flagrante, mais ils l’expliquent, en tant que supporter du PSG, j’ai maintes fois pu le constater, l’EL est hyper exigeante, si on ne veut pas y être un simple figurant tout en restant compétitif en championnat, il faut un groupe étoffé, à Paris ça a failli provoquer la descente en L2 une année, ça lui a flingué sa fin de saison il y a 2 ans (la fin de l’ère Le Guen), ça l’a écarté de la course au titre début 2011. Actuellement l’effectif ne me semble pas être assez important/dense/complet pour faire face aux joutes européennes (je compte une grosse quinzaine de vrais joueurs de champ, j’insiste sur le "VRAIS" dont certains iront à la CAN). L’arrivée d’Erding aidera sans doute à gagner des matchs contre des petits clubs (car le Turc marque rarement contre les gros), je doute très fortement de sa capacité à aider le Stade Rennais à monter au palier supérieur.

Nancy-Sochaux, 1-2 : quiches lorraines à l’ancienne.
7 fois pris HJ (Hadji 4 fois), d’énormes occasions manquées, incapables de gagner et même de faire match nul à domicile contre une équipe venant de se déplacer en Ukraine (match le jeudi soir puis le dimanche après-midi), il faisait chaud (30°C), ce qui n’est pas favorable à l’équipe ayant déjà dû se fatiguer 3 jours plus tôt, surtout si elle est privée de plusieurs joueurs majeurs (dont les 2 boulets), réduite à 10 à la 65e… Le président de l’AS Nancy Lorraine a ressorti sa recette de la quiche lorraine à l’ancienne en recrutant Jean Fernandez comme nouvel entraîneur, il a fait partir Vahirua pour prendre Benjamin Moukandjo.

Et voilà comment, à cause d’une maladresse de Damien Gregorini offrant l’ouverture du score au jeune Mathieu Peybernes sur "corner", puis une absence de marquage sur un CF parfaitement tiré par Marvin Martin pour Sloan Privat, une ou deux parades de Richert et une énorme occasion croquée par Paul Alo’o Efoulou, Nancy a perdu à Marcel-Picot. C’était devenu une habitude avec Pablo Correa.

Le rouge direct et péno (transformé par Hadji) pour un plaquage de Carlao sur une contre-attaque n’aura donc pas profité à Nancy, équipe dont je fais un de mes grands favoris pour la descente en L2. Sochaux… "Wait and see", j’espère vraiment que ça va passer jeudi contre Kharkov.

PSG-Valenciennes, 2-1 : en route pour vers sommets !
Quand je dis avoir confiance pour le PSG car ses adversaires perdront beaucoup de points après les matchs européens… c’est ça ! Contre VA, c’était moche, mais les 3 points sont là malgré encore des blessés, la chaleur, une équipe pas rôdée… Et pendant ce temps Rennes a explosé, Lyon a fait match nul avec des jeunes sur le terrain…

OM-ASSE, 0-0 : un chaud "Kalt show"".
J’ai déjà évoqué plus haut les erreurs d’arbitrage, dans la distribution de cartons je ne détaille pas, le 3e de Jérémy Clément en 3 matchs m’a aussi semblé sévère, Marchal en a pris un pour avoir relevé Valbuena par les épaules, énervé de voir le Marseillais en rajouter des tonnes.

Pour être honnête, au bout d’une grosse demi-heure j’ai mis ce match de côté pour regarder l’équipe de France de basket jouer la Serbie au tournoi de Londres, puis j’ai remis le foot pendant la mi-temps. Il m’est aussi arrivé de zapper lorsqu’à la radio des actions chaudes semblaient le changement de vidéo pertinent… donc pas très souvent. Il ne s’est pas passé grand-chose, si ce n’est un tir de Loïc Rémy sur le poteau assez tôt dans le match (ballon en profondeur au-dessus de la défense, erreur de Mignot, l’homme du match, à quelques mètres du but Loïc Rémy tire sur le montant), la main de Mignot, les cartons dont l’exclusion de Mignot, entre-temps le tir sur la barre de Bakary Sako servi en retrait au point de penalty par un coéquipier après un super travail côté gauche (le ballon rebondi sous la barre puis juste devant la ligne, ça a été bien jugé). J’ai aussi noté une claquette de Ruffier à la 84e sur corner (juste avant l’exclusion de Mignot), il s’agissait d’une puissante tête décroisée de Gignac, entré en jeu peu avant.

L’info est la blessure de Rémy – il n’aura pas inscrit son 8e but en 8 matchs consécutifs de L1 – sorti à la 67e. S’il doit manquer le match à Lille, l’OM risque d’avoir beaucoup de mal… L’OM, c’est nul. 3 nuls de suite. Toujours pas de victoire. Kaboré préféré à Cheyrou ET Amalfitano… Etait-ce pour ne pas encaisser de but, se rassurer ? A 50cm près l’OM a failli passer aussi à côté de cet objectif. La pression sera énorme dimanche prochain…

Les Verts étaient venus pour prendre 1 point, ils ont presque réussi à faire sauter la banque.

  • Les highlights.