Valbuena titulaire côté droit mais Loïc Rémy sur le banc avec Samir Nasri et Florent Malouda (tous les deux abominablement mauvais vendredi dernier en Albanie), Kévin Gameiro et Jérémy Ménez même pas sur le banc mais assis dans les tribunes en simples spectateurs… C’est vrai que se priver du meilleur buteur français de Ligue 1 des 2 dernières saisons et déjà n°1 de la saison en cours (3 buts en 4 matchs, plus un but en EL) semble très pertinent quand on a du mal à marquer des buts, que laisser à côté de lui son coéquipier en club avec lequel il commence à avoir des automatismes[1] est parfaitement logique. Pardon, c’est LA logique DE LAURENT BLANC.

Ménez ne brille pas par sa constance, seulement, contrairement à d’autres, il a le talent pour sortir l’action individuelle décisive (passe ou but) permettant de débloquer une rencontre fermée. Que les 2 Parisiens ne soient pas titulaires, ça peut se discuter. Ne pas coucher leurs noms sur la feuille, c’est stupide, inexplicable et impardonnable. Je n’écris pas ça car il s’agit de 2 joueurs du PSG – Matuidi a subi le même sort, ça ne me scandalise pas – mais parce que voir Ribéry et Valbuena titulaires me désole. Le pompon était d’aligner Malouda à droite vendredi en Albanie. Le Guyanais est déjà complètement nul avec les Bleus lorsqu’il joue à gauche, alors le mettre à droite… Le joueur du Bayern a réussi 2 actions dans la soirée dont la plus dangereuse côté droit. N’est-ce pas cocasse pour un type réclamant de jouer à gauche[2] ?

Je peux résumer le match à 3 actions, 4 pour être très généreux : 2 CF roumains en première période, on défend très mal sur le premier, un gars de retrouve seul dans la surface entre la défense et Lloris, heureusement il loupe le ballon. Le 2e CF est détourné par le gardien de l’OL, le ballon se dirigeait sous la barre. La seule action offensive des Bleus en première période a été une tête non cadrée de Benzema à l’entrée de la surface après un centre détourné, puis à la 67e grâce à un bon contrôle orienté Ribéry pénètre dans la surface en passant entre 2 joueurs façon fortes de saloon, il se retrouve sur la droite et doit tirer sans angle, le ballon sort du terrain à côté du second poteau. C’est tout, rien d’autre (sauf si on considère comme une occasion la frappe de Cabaye des 20 mètres beaucoup trop de l’extérieur du droit). Le seul tir cadré est l’œuvre d’Adil Rami, une tentative bidon pratiquement depuis le rond central.

Si Gabriel Torje n’avait été suspendu, on aurait peut-être perdu, on aurait sans doute pu éviter de s’ennuyer à ce point. En son absence seul le néo-Vert Banel Nicolita s'est mis en valeur.

Pendant le reste de la rencontre on se serait cru dans une usine Père Dodu ou Charal, les gars taillaient des escalopes de pelouse au moindre tacle, c’était assez hallucinant. D’ailleurs Valbuena est tombé dans un trou et n’a jamais pu en sortir, il a donc disparu sans qu’on puisse s’en rendre compte faute d’avoir remarqué sa présence lorsqu’il était sur le terrain. C L’excuse de l’état du terrain est bidon. Les Bleus n’a jamais été aussi mauvais que quand la pelouse n’était pas encore ravagée… Pendant presque toute la rencontre on a perdu des ballons bêtement dans des zones dangereuses.

Le vrai problème est le manque d’intelligence de ces joueurs, incapables de s’adapter. Est-il si difficile de comprendre certaines évidences ? Si les mottes de terre empêchent de se faire des passes au sol correctes, pourquoi chercher à tout prix à se faire des passes au sol ? Attendre que la surface de jeu soit dans un état déplorable pour enfin commencer à faire circuler le ballon sans l’avoir touché 4 à 10 fois avant de tenter de le transmettre entre les mottes n’est pas une preuve d’intelligence. De toute façon la notion de spontanéité n'existe pas chez les Bleus. Yohan Cabaye s’est montré plus futé que ses partenaires en exécutant plusieurs ouvertures aériennes ou transversales pour créer des décalages, mais il était bien seul… Comme personne ne prenait la profondeur et ne proposait de solution Marvin Martin, titulaire pour la première fois en match officiel (après le 4-2-3-1 de vendredi, Blanc avait opté pour un 4-3-3, c’est ça façon de construire son équipe, en changeant tout ou presque… au moins il a pris conscience – sans l’avouer publiquement – que malgré la victoire en Albanie rien ne va, on a juste un gardien et un attaquant), ne pouvait pas faire grand-chose, il a traversé la rencontre tel une âme en peine.

Avec Benzema puis Benzema et Rémy, il était possible de centrer dans les airs, ces 2 joueurs ne sont pas mauvais dans ce domaine, bien au contraire, le Marseillais marque l’essentiel de ses buts de la tête sur CPA. Et pourtant, on a continué à jouer les corners à 2. 2 ou 3 combinaisons foirées devraient suffire à faire revenir des joueurs intelligents à plus de simplicité. Ils ont fait n’importe quoi 6, 7, peut-être 8 fois, ils s’entêtaient à annihiler l’avantage de pouvoir centrer sans opposition vers 4 ou 5 coéquipiers postés dans la surface, préférant se retrouver enfermés sur le côté face à 2 adversaires pendant que tout le monde quittait la surface…

Pour avoir des centres, il faut savoir centrer, or Bacary Sagna et Patrice Evra sont incapables de le faire, a fortiori en première intention. Systématiquement ils attendaient qu’un adversaire revienne les marquer pour lui centrer dessus. A fois de faire face à un hologramme, le ballon ne peut pas passer. Evra… l’homme qui va finir par me faire aimer Tiéné. Ses déclarations la semaine passée étaient déjà pathétiques (en parlant du capitanat «c’est pas facile de remplacer Patrice Evra»), ses prestations le sont tout autant.

C’était affligeant. Tu rajoutais Laurent Ruquier et t’avais On n’demande qu’à en rire… Les premiers candidats du moins, ceux qui en général sont très mauvais et se font jeter rapidement. Sauf que là, pas de buzz possible et le sketch a duré 2 fois 45 minutes. Point de Garnier et Sentou, d’OdB, de Tsamère ou autre(s) "pensionnaire(s)" afin de relever le niveau, mais pas mal de sénateurs (Evra, Sagna, Ribéry) et mecs sans aucun talent (Valbuena). Ils ne savent pas jouer. A défaut, ils pourraient être drôles malgré eux… Même pas. Ils sont seulement pathétiques. On se croirait de retour à l’âge d’or du pathétique flamboyant, l’ère Domenech. En face, il n'y a rien, on est nul quand même ! Le 0-0 de l’Euro 2008 contre la Roumanie – déjà sur M6 me semble-t-il – restera bien évidemment une purge encore plus terrible d’un niveau probablement inégalable, toutefois, en continuant sur cette voie, on va finir par y arriver, on se croirait il y a 2 ou 3 ans lorsque chaque match était plus soporifique que le précédent. Dommage qu’on ne rajeunisse pas par la même occasion^^. Les joueurs sont pour la plupart les mêmes, les combinaisons en bois sur CPA, on y avait droit, pareil pour les remplacements non utilisés (en Albanie, 1 seul changement très tardif, en Roumanie 2), les excuses à la fin du match, on y a aussi droit… Le pire est l’envie de regarder les matchs. Aujourd’hui, qui est impatient de voir un match des Bleus ? Il y a quelques années on attendait les trêves internationales pour voir jouer l’équipe de France, maintenant quand les joueurs partent en sélection on en est presque à compter les jours jusqu’à la reprise du championnat en priant pour ne pas avoir des gars estropiés lors de la purge des Bleus.

Mon enthousiasme concernant l'ère Laurent Blanc a duré 45 minutes, la première période de la rencontre en Norvège avec des mecs frais. Dès la seconde période on commençait à voir les prémices de la situation actuelle.

Je n’ai même pas écrit d’analyse du match en Albanie, le match de l’EuroBasket à la même heure était 1000 fois plus intéressant, il a fini pendant le foot, j’ai donc vraiment regardé Albanie-France à partir de la reprise du jeu, pile au bon moment pour voir le but grotesque encaissé par les Bleus à la 46e minute. J’avais seulement suivi les actions importantes en première période, notamment les 2 buts dus à des exploits personnels de Benzema et à une défense albanaise d’une passivité n’ayant d’égale que celle des Bleus. 2 buts en 18 minutes au milieu du néant avec quelques occasions sur la fin, des espaces plus larges que les Champs-Elysées mais pas de Gameiro pour en profiter… On a gagné 2-1 par miracle. Mamadou Sakho s’est fait démonter de partout pour 1 match moyen ½ en Biélorussie et en Ukraine (le premier entre un Rami après 15 jours à faire la fête jours et nuits et un latéral gauche à la rue, le second avec un nouveau partenaire), Younès Kaboul a été calamiteux mardi… Abidal dans l’axe, c’est du bricolage. Yann M’Vila (buteur vendredi) est actuellement le 5 ou 6e meilleur joueur français à son poste, le capitaine du premier des 2 matchs (Alou Diarra, aux fraises depuis 1 an ½) a chauffé le banc 3 jours plus tard… On a une seule certitude : Lloris est un grand gardien (avait-on besoin d’une nouvelle preuve ?), Benzema a enfin compris comment s’imposer en Bleu lorsqu’on a du talent… il faut fermer sa gueule, bosser, et montrer ce qu’on vaut sur le terrain.

Le moment le plus fun du match a été l’hymne, on a eu une cantatrice pour La Marseillaise et un chanteur lyrique pour la Roumanie (il a changé les paroles de son hymne le dingue, il risque des poursuites judiciaires).

Même un dingue courant sur la pelouse à poil avec une plume dans le derrière et un sombrero sur la tête, on aurait applaudi. Hormis l’ambiance chaude jusqu’au moment où l’exaspération a gagné le public, il n’y a rien à retenir de cette purge. M. Webb aurait pu sortir plus de cartons… et Evra se détruire la cheville (ça n’aurait pas été un gros problème pour les Bleus, au contraire), ça aurait pu améliorer la qualité du spectacle.

Bien sûr, la France va se qualifier, elle figure dans un groupe d’une nullité confondante, je l’écris depuis le début, il lui reste à recevoir l’Albanie (qui vient de perdre au Luxembourg…) puis la Bosnie dans une sorte de peut-être finale du groupe. Même en alignant 11 personnes prises au hasard dans le public 10 minutes avant le coup d’envoi on n’arriverait pas à se faire éliminer.

Perso je ne demande pas grand-chose aux Bleus, juste de me donner envie de les aimer à nouveau. Avec une série de starlettes capricieuses dont la tête est remplie d’air chaud, jamais on ne sortira de l’ornière. A quand Mavuba, Debuchy, Chantôme, Tabanou ou même Mounier en équipe de France ? On pourrait remplir des bus entiers avec des gars méritant plus de porter ce maillot que les Evra, Ribéry et compagnie !

En attendant pour prendre du plaisir en voyant du vrai football, j’ai le PSG. Depuis 3 ou 4 ans, ce qui a changé, c’est ça ! Etre Parisien n’est plus une souffrance.

Notes

[1] Ménez a réussi 2 passes décisives pour Gameiro sur les 3 derniers matchs.

[2] Comme à l’époque de Ray…