Depuis le début de la saison, en championnat, l’Inter Milan, c’est "FC Handicap Internazionale", une équipe à l’agonie, en manque total de confiance malgré un effectif encore impressionnant. Le LOSC semblait aller plutôt bien ces derniers temps, pourtant chez eux les Lillois ont réalisé une première période beaucoup trop timide, le réveil en second après avoir encaissé un but de Giampaolo Pazzini sur la seule occasion de l’Inter (il y en a eu une autre longtemps après le repos) n’a pas suffi, ça a viré au pathétique au moment où la pelouse a été traversée par une Sardine perdue, elle a dû perdre le Sud… Le club italien avait récupéré quelques joueurs importants pour l’occasion, ils ont été bien utiles. Les Nordistes n’ont jamais réussi à se jouer à la fois du bloc bien organisé qui leur était opposé et du gardien, Julio César. A cause du Brésilien, le LOSC n’a que 2 points en 3 matchs, est dernier de son groupe et est condamné à réaliser des exploits à l’extérieur pour ne pas finir sa saison européenne dès le mois de décembre.

L’OL n’a pas compromis ses chances de qualification en 8e de finale en se prenant une bonne bran-bran à Madrid, tout devrait se jouer contre l’Ajax à Gerland. Comme d’habitude, le bourreau des Lyonnais a été… Benzema. Le coup de l’ancien fonctionne aussi en LdC. La fessée s’explique aussi par l’absence de plusieurs joueurs importants pour cette équipe, Lisandro, Grenier et Gonalons. Le pire ? Il a fallu titulariser Yoann Gourcuff, qui a été en-dessous de tout jusqu’à sa sortie. Au moment de son remplacement par Ederson il s’est trompé de Brésilien et est allé enlacer son vieil ami Kakà connu au Milan, lui aussi en attendre pour entrer en jeu. Ce joueur est flippant, ses 5 mois d'absence, c'était pour sa cheville ou pour la tête ? Combien a-t-il coûté déjà ? Bel investissement !

Mercredi, sur TF1, j’ai vu OM-ASNL. C'était Nancy ou Arsenal ? J'ai vu ASNL, j'ai vu le niveau, ça avait tout d’un OM-Nancy (on ne peut pas se fier à la couleur des maillots, orange fluo contre bleu/noir), un stade à la capacité limitée loin d’être plein, une purge, un niveau technique affligeant, un rythme digne du football des années 50, quand j'ai vu entrer Gervinho j'ai cru voir Moukandjo dans un bon jour... Mais avec le but à la fin je me suis dit que non, ça ne pouvait pas être Nancy, Nancy ne gagne pas un match. Fin du temps additionnel, but d’Aaron Ramsey… Un petit hold-up car jamais le score n’aurait dû évoluer, il ne s’est rien passé de la rencontre. Je suis sévère avec cette très faible équipe d’Arsenal, elle a obtenu pas mal de corners (9) avec à chaque fois des fautes non sanctionnées, des ceinturages sur Walcott, une main bien évidente de Diawara qui a aussi sauvé sur sa ligne, Mandanda a dû faire un arrêt sur un tir de Van Persie un peu avant le but…
L’OM a laissé passer sa chance de se qualifier dès maintenant, rencontre un Arsenal aussi mauvais – je dis bien mauvais, pas médiocre – n’arrive pas tous les jours, c’était vraiment le moment d’en profiter. Quelle chance pour les Marseillais qu’Olympiakos ait battu Dortmund 3-1 (le Borussia ne serait-il pas l’escroquerie footballistique du siècle ?

On espérait mieux en Europa League. On n’a pas eu mieux, on a eu moins mauvais.

Dimanche, Canal+ nous a vendu un Celtico entre Rennes et Lorient. Du flanc ! Le véritable Celtico a eu lieu jeudi, Rennes-Celtic. Le Stade Rennais recevait l’équipe censée être la plus faible de son groupe, il a mené au score avant de concéder l’égalisation comme lors des 2 matchs de poule déjà disputés. Ayant perdu à Udine et fait match nul contre l’Atlético de Madrid, l’affaire est bien mal engagée, il faudrait réaliser des exploits pour passer, en l’occurrence gagner les 3 derniers matchs, or dans son histoire européenne, Rennes n’est jamais sorti victorieux de la moindre rencontre lors d’une phase de groupes[1]. L’affaire de la réintégration du FC Sion par les tribunaux suisses pourrait rendre l’affaire encore plus compliquée, l’UEFA s’est mise dans une belle m*rde…
Revenons-en à ce match. Antonetti a fait beaucoup tourner, il a mis au repos Yann M’Vila, harassé par l’enchaînement des matchs – y compris avec les Bleus – et sans doute troublé par l’info croustillante le concernant sortie le jour-même (2 prostituées ont été jugées à Montpellier pour lui avoir dérobé des objets de valeurs alors qu’il a eu recours à leurs services avec un ami après France-Chili… c’est sérieux tout ça !). Les Bretons n’ont pas été au niveau, leur but est arrivé droit de l’espace, on en rira encore dans 20 ans. Quelle boulette de Ri ! Pardon, c’est un Coréen, c’est une boulette de Cha… Cha Du-Ri, international coréen bien connu a marqué un csc en effectuant une passe en retrait cadrée suite à un dégagement de Costil, il n’était même pas pressé ! Le gardien ne s’attendait pas du tout à ça, il était beaucoup trop loin de la trajectoire du ballon pour intercepter la passe… Bref. En seconde période les Ecossais ont égalisé d’une tête en arrière sur CF. Dommage que le retourné de Youssouf Hadji ait été repoussé, il méritait meilleur sort.

Le PSG se déplaçait, il avait l’adversaire le plus faible, malheureusement les absences ont été très handicapantes, tout comme la présence d’Erding. J’ai l’impression que ce joueur affaiblit les milieux de terrain offensifs. Entre un manque d’efficacité flagrant, un arbitre anglais de seconde zone absolument catastrophique et 2 exclusions parisiennes, on peut parler de soirée au purgatoire, pas en enfer ca Paris n’a pas perdu. 0-0 est un mauvais résultat, surtout en dominant largement, mais comme dans l’autre match le Red Bull Salzburg a fait match nul à Bilbao – 2-2 en ayant mené 2-0 avant de concéder 2 pénos, le premier pour une faute imaginaire, le second pour une faute grotesque… sur un corner le mec plonge en mettant les 2 mains devant sa tête ! – le PSG reste en excellente position pour se qualifier, il va recevoir le Slovan Bratislava puis l’Athletic Bilbao et enfin se déplacer en Autriche. Il faut gagner les 2 prochains matchs pour être tranquille.
Je vais revenir sur ce match dans une analyse séparée.

Je ne peux pas parler d’EL sans vous montrer la vidéo à se tordre de rire de Yoav Ziv, un joueur du Maccabi Tel Aviv. Il a pris l’arbitre assistant pour George W. Bush et lui a balancé sa pompe dessus. Sauf qu’il a visé juste, s’est immédiatement rendu compte de sa connerie et a voulu s’excuser, il a bien sûr pris rouge et aura sans doute l’occasion de regarder un paquet de matchs européens à la télé… Connaissant l’humour qu’on les membres de la Commission de discipline de l’UEFA, je pense qu’il va regretter son geste quelques mois…

Notes

[1] C’est sa 3e participation, les 2 précédentes étaient en Coupe de l’UEFA dans la version avec des poules de 5 et des allers sans retour.