En championnat, le PSG est 1er avec 3 points d’avance (30pts, une seule défaite, 9 victoires), la meilleure différence de buts (+15), la meilleure défense (11 buts encaissés), la 2e attaque (26 buts marqués, 2 de moins que Montpellier).

  • A domicile il est en tête (18pts), 3e attaque (13 buts), seulement 6e défense (5 buts en 7 matchs, VA c’est 3 en 6 matchs, l’OL 4 en 6 matchs).
  • A l’extérieur il est en tête (12pts), invaincu, meilleure attaque (13 buts), 2e défense (6 buts) en ayant pourtant rendu visite à Montpellier, Toulouse, Rennes ou encore Bordeaux (4 lieux où il a traditionnellement du mal depuis des années[1]).
  • En outre le PSG possède le meilleur buteur, 3 des 7 premiers du classement des buteurs, un des meilleurs passeurs (Jérémy Ménez est au pied du podium avec 4, Nenê est juste en-dessous, 3).
  • Au classement du fair-play… 2e.

Depuis le mois d’août ça fait déjà 20 matchs TCC : 13 victoires, 4 nuls, 3 défaites (sachant que les 2 premiers matchs étaient une défaite et un nul). Calendrier PSG 2011-2012 (aller) V5.0

  • 38 buts marqués, 3 fois aucun, 4x1, 7x2, 4x3, 2x4.

1 but de la tête, 3 sur corner, 2 sur CF (dont un direct), 6 sur péno.
¤ 10 buteurs différents : Gameiro (9), Nenê (8), Pastore (7), Ménez (4), Bodmer (2), Bahebeck (2), Erding (2), Cearà (1), Jallet (1), Sissoko (1), 1 csc (Afoun, Differdange).
¤ 10 passeurs différents : Ménez (6), Nenê (5), Pastore (4), Erding (3), Gameiro (1), Chantôme (1), Sissoko (1), Armand (1), Jallet (1), Tiéné (1).

  • 17 buts encaissés, 8 fois aucun (6 fois lors de matchs avec Lugano), 7x1, 3x2, 1x3.

6 dans le jeu et 11 sur CPA (4 sur péno, 3 sur CF indirects, 4 sur des corners), 6 des 13 buts hors pénos ont été marqués de la tête (un seul lors d’un match avec Lugano).

Le PSG a été éliminé de la Coupe de la Ligue avec un arbitrage en bois, la qualification en 16e de finale de l’EL est hautement probable. Il y a déjà eu énormément de pépins, en particulier physiques, le minimum a été 3 absents en même temps (essentiellement en raison de blessures, parfois à cause de suspensions), Sirigu et Cearà ont été les seuls joueurs importants ou potentiellement importants à avoir pu figurer sur chaque feuille de match, tous les autres ont connu des problèmes (y compris Gameiro, pas venu à Bilbao pour être préservé à cause d’un problème de genou). On attend toujours de voir au moins une fois l’effectif au complet. Je dois ajouter à tout ceci 4 rouges (1 en championnat, 3 en EL). On a fait le tour de toutes les stats intéressantes.

Pour résumer tout ça, un mot : phénoménal.

Compte tenu de toutes les blessures de joueurs de premier plan, du recrutement tardif ayant privé l’équipe de préparation collective réelle et certains joueurs de préparation physique, compte tenu également des matchs européens tous disputés le jeudi avant une rencontre de L1 le dimanche, de la pression due aux attentes très élevées la concernant, on aurait pu parler de bon parcours à partir de 22 ou 23 points, d’excellent début de saison à 26, il y en a 30… Je n’étais pas de ceux qui annonçaient une catastrophe en mettant en avant le nombre élevé de recrues. Pour moi, la base était déjà là, les autres n’auraient pas trop de mal à s’intégrer dans la mesure où un bon joueur s’adapte plus facilement qu’un mauvais… De plus, j’avais du mal à imaginer un des nouveaux inférieur à son prédécesseur (en l’occurrence Coupet, Maké et Erding). Ce premier tiers de la saison a dépassé toutes mes espérances ! Hoarau, Sakho, Matuidi, Chantôme, Armand, Douchez… Ils ont tous manqué plusieurs semaines, pourtant l’équipe a maintenu son rythme, elle engrange. C’est le plus impressionnant.

C’est vrai, Bordeaux-PSG a été une rencontre de piètre qualité, on a vu très peu de beau football, mais de là à titre en gros à la une «Paris Sans Génie» histoire de pondre un jeu de mots de CM1… Il y a seulement eu 9 matchs de championnat dimanche, les faits marquants étaient l’absence de victoire à l’extérieur, le fait qu’aucun des 6 premiers n’ait gagné… Mais non, L’Equipe choisit de mettre en avant un pseudo mauvais résultat du leader incontesté tenu en échec à l’extérieur là où il ne gagne jamais, ceci au sortir d’une série historique de 6 victoires consécutives. A la limite, on aurait pu admettre un titre dans le même genre en un peu plus intelligent et adapté à la situation, je pense à «Paris Sans Gaz», référence à l’origine de la fortune du Qatar et à la situation d’une équipe n’ayant plus d’essence, plus de jus, incapable de remettre les gaz…

Mardi, nouvelle une grotesque : «Les couacs du quatuor» avec un montage de photos de Nenê, Pastore, Ménez et Gameiro, à l’intérieur d’après les extraits que j’ai pu en lire, des statistiques étaient mises en avant, mais… de fausses statistiques. Dans Les Spécialistes, sur Canal+Sport, ils ont utilisé le même genre de stats, le nombre de dribbles réussis par Pastore, ses frappes cadrées… La preuve que Pastore est mauvais ? Il n’a pas cadré une frappe contre Bordeaux et n’a réussi aucun dribble… Sauf qu’il a bien cadré une frappe (contrée par Trémoulinas quelques mètres plus loin) et obtenu plusieurs corners provoqués par ses quelques dribbles et accélérations. Une autre SALC[2] nous expliquait ceci : Ménez n’a pas donné un seul ballon de but à Gameiro depuis des semaines… PSG-Caen, était-ce en mars 1328 ou le 29 octobre 2011 ? Parce que pour ne pas avoir vu de beau football avec des passes des MO pour Gameiro (notamment de Ménez), il faut avoir de sérieux problèmes oculaires… Par ailleurs, selon les commentateurs et consultants de C+, les visiteurs n’ont eu qu’une occasion à Chaban-Delmas, celle du but. Ça a été répété plusieurs fois. J’ai dû rêver la frappe de Nenê entre autres…

Si on écoute les médias, le PSG joue mal, est déséquilibré, fragile défensivement… Premier problème repéré dès le début de la rencontre, sur la chaîne cryptée, ils ne connaissent pas Chantôme… et ne se souviennent pas de Matuidi. Christophe Dugarry l’a dit, le PSG était au complet, ou presque, il manquait Hoarau… on a dû ensuite lui souffler le nom de Matuidi, il a été prononcé avant d’être rapidement oublié dans l’analyse. Le lendemain, chez Les Spécialistes, 20 à 30 minutes à propos du club de la Capitale, du match de dimanche… Matuidi a été cité une seule fois, Chantôme aucune. Comment s’appelle l’émission déjà ? Ah oui… Je m’disais bien…

En fait, hormis Courbis, j’ai l’impression qu’aucun consultant ne connaît l’importance des 2 grands absents pour stabiliser l’équipe et relancer. Eric Di Meco le répète partout, le PSG jouait mieux la saison dernière ! Et il a totalement tort ! Le PSG jouait généralement moins bien qu’actuellement la saison dernière les fois où au milieu on trouvait un duo Makélélé-Clément ou Makélélé-Bodmer ! Faites jouer le LOSC sans Mavuba-Balmont et l’OL sans Källström-Gonalons, vous verrez la différence… Ce que fait le PSG en ce moment, c’est comme courir un semi-marathon par semaine en n’ayant qu’un demi-poumon, une prouesse !

Un seul but marqué de la tête sur 38, seulement 4 buts inscrits sur CPA indirects[3], mais 7 buts encaissés sur CPA, 6 buts marqués de la tête par les adversaires… Si quelqu’un en doutait, ces chiffres devaient m’aider à le convaincre : Hoarau manque énormément à cette équipe. Le complément d’information : Erding, assez catastrophique en EL. Guigui nous manque ! Le Réunionnais apporte une telle présence aérienne des 2 côtés du terrain qu’avec lui c’est certain, les adversaires du PSG auraient beaucoup plus à craindre des centres de Nenê, de Jallet, de Cearà ou encore d’Armand. Paris obtient beaucoup de CPA mais est rarement dangereux sur ces phrases de jeu. En défense, sur ces mêmes actions, il y a trop souvent du flottement. Avec Hoarau, le danger est écarté 5 à 7 fois sur 10. Il est extrêmement précieux. De surcroît, l’indisponibilité de son grand attaquant prive Kombouaré de solutions tactiques, il ne peut mettre en place un jeu plus direct avec point d’appui pour des déviations ou faire remonter le bloc, il ne peut faire évoluer son équipe figée en 4-2-3-1 pour passer en 4-4-2 (ou autre système à 2 devant alors que ça avait marché en préparation), l’équipe ne peut pas varier le jeu, elle doit se contenter de jouer essentiellement au sol. Cette prévisibilité permet aux adversaires de s’organiser efficacement pour bloquer le PSG.

Je ne sais quel journaliste s’est ému dans son papier du peu de temps de jeu offert à Erding, à qui Kombouaré préfère notamment Bahebeck. Selon cet auteur, le Turc représenterait une excellente solution… Depuis 2 ans, que fait ce journaliste ? Se repasse-t-il toutes les semaines la vidéo du PSG-Sochaux de la saison 2009-2010 ? En ce moment il n’y a pas de réelle rotation possible en attaque, c’est un fait.

En ce qui concerne les buts de la tête, les autres facteurs expliquant la stat sont la taille de Gameiro, les caractéristiques de Ménez (qui centre 2 à 3 fois par mois dans les airs), la position trop reculée de Bodmer (par la force des choses, il serait mieux en 10) et l’intégration difficile de Lugano (normalement c’est 5 à 10 buts par saison avec lui, son premier a été refusé très sévèrement contre Bratislava).

On croyait avoir touché le fond, avec ces critiques hors de propos, mais non, on était loin de se douter du rebondissement nous attendant le lendemain…

Mercredi, le scoop, le vrai, l’info que personne n’avait mais que Le 10 Sport a su dénicher : Ancelotti va remplacer Kombouaré avant la fin de la semaine. On pensait avoir tout vu avec les unes de L’Equipe de lundi et de mardi, mais non, le torchon électronique (fort heureusement, c’est devenu un site internet, ce n’est plus un quotidien depuis longtemps, on évite de gâcher du papier, la planète Terre dit merci !) a fait encore plus fort que celui sorti chaque jour des presses et tout juste bon à éplucher les légumes pour la soupe (c’est la saison !).

Que Michel Moulin brasse de l’air n’a rien de nouveau et surtout rien d’étonnant. Normalement un média qui sort ce genre d’"informations" ne le fait pas à la légère afin de ne pas mettre en péril sa crédibilité. Mais si ce truc était un tant soit peu fiable, on le sautait. 10 porcs… ça donne des saucisses et ça produit énormément de merde… Le 10 Sport prend les gens pour des jambons. Moulin est un éternel frustré, il rêvait de devenir président du PSG, il s’est fait remballer à temps – heureusement ! – mais depuis tente régulièrement des attaques contre le club et ses joueurs, il s’en est pris à Rothen, à Edel (un véritable acharnement), ils ont annoncé avec certitude une bonne centaine de transferts complètement ficelés, mais aussi le rachat du club par diverses personnes du Qatar… ou d’ailleurs. C’est sûr, sur 200 "infos" balancées, une ou deux a des chances de grosso modo se vérifier dans les 5 ans même si sur le coup il s’agissait de pure invention.

Que ce média sans aucune crédibilité balance des mensonges dans le but de déstabiliser le PSG, OSEF, on a l’habitude, on n’y prête plus du tout attention. L’ennui vient de la reprise de ces balivernes par d’autres censés être sérieux. S’ils avaient pris moult précautions oratoires, avaient utilisé le conditionnel 4 fois par phrase et affiché leur scepticisme face à une information hautement illogique, à la limite. J’en ai entendu beaucoup affirmer sans rien savoir. Ancelotti est passé à Paris avec sa femme, son ami Leonardo lui avait réservé une chambre. Et alors ? A partir de ça, on brode, on crée, on invente de l’information. Vous allez voir, ils ne vont même pas se dédire ni, a fortiori , s’excuser. Ils vous raconteront que tout était signé, qu’au dernier moment ça a capoté, que ça a juste été reporté à une date ultérieure… Admettez-le, cette histoire ressemble à du flan, ou plutôt à de l’entremet instantané arôme vanille (artificielle) acheté chez une enseigne de hard-discount

Un nul à Bordeaux justifierait-il de virer un entraîneur dont l’équipe caracole en tête du championnat grâce à une série de 6 victoires consécutives ? Ne faudrait-il pas être totalement stupide pour risquer de casser une dynamique si positive en changeant d’entraîneur contre l’avis général quand l’équipe est en tête et dépasse toutes les espérances ? Les Qataris seraient-ils contents d’écorner leur image et celle du club en virant Kombouaré quelques jours après l’impressionnante série d’interviews accordées pas Nasser Al-Khelaifi à l’intégralité des médias français (exceptions faites de Rustica et Marie-Claire) dans lesquelles il se montrait très content de la situation ? Leonardo serait-il devenu peu soucieux de son image et de sa réputation ? Se montrer prêt à éjecter Kombouaré, entraîneur soutenu par beaucoup de monde – sauf Luyindula (^^) – dont la grande majorité des supporters du club pour qui il reste une grande figure de l’Histoire rouge et bleu, faire sauter son seul fusible pour mettre à sa place un cador très bien payé mais ne connaissant pas l’équipe, le championnat, ne parlant pas français… ça ne ressemble pas du tout au Brésilien. Vous imaginez la pression sur l’entraîneur assez fou pour accepter de débarquer dans un club dans cette situation ? Il lui serait impossible de faire mieux, pourtant on exigerait de lui une série de 10 victoires par 3 buts d’écart en offrant un spectacle exceptionnel à chaque fois. Le gars arrive, il perd un match, perd la Grande Sardinade, il est discrédité à vie.

Depuis son arrivée, l’ex-entraîneur de l’Inter n’a commis aucun impair, il a recruté de façon très cohérente, a su calmer les ardeurs de ses nouveaux patrons pour ne pas recruter l’ingérable diva marocaine de QPR dont la venue était donnée comme certaines par nombre de médias pas fiables… Comme celle d’Ancelotti, qui devait venir en juillet, puis en août, puis en septembre… Rien en octobre, ça nous manquait ! Leonardo a oublié d’être bête, je ne peux pas croire qu’il ait pris le risque de se faire livrer des caisses de feux d’artifice avant de jouer avec des allumettes. Que dis-je ? Avant d’incendier la maison.

Non, Kombouaré n’est pas mort, je n’imagine pas une seconde qu’on lui coupe la tête pour un match nul à Bordeaux. La messe n’est pas dite, il n’y aura pas de requiem[4] pour un nul !

Notes

[1] C’est moins vrai pour Toulouse que pour les 3 autres.

[2] Stat à la con.

[3] Hors pénos et CF direct.

[4] Messe pour les défunts.