Ce combat était le 3e Marquez-Pacquiao. Le premier, en 2004, s’était soldé par un nul[1]. Le deuxième, en 2008, a été remporté de peu par le Philippin (je l’ai découvert à cette occasion, c’était une baston exceptionnelle, je suis fan depuis cette époque). Les 2 fois, la décision a été l’objet de controverses (décision très partagée la seconde[2]), Marquez considère avoir gagné. Le combat de samedi soir au MGM Grand de Las Vegas va renforcer sa conviction car cette fois, il a vraiment été volé, Manny aurait dû enregistrer sa première défaite depuis 2005. Marquez n’avait combattu qu’une fois en poids welter, il avait été vaincu par Floyd "Money" Mayweather.

Le moment le plus fort de la réunion ?
Probablement l’hommage au légendaire Joe Frazier, ancien champion du monde des lourds, meilleur ennemi de Mohamed Ali qui lui doit une grande partie de sa légende. Michael Buffer avait des trémolos dans la voix en demandant la minute de silence pour cette figue du noble art décédée pendant la semaine d’un cancer du foie à l’âge de 67 ans. Il n’a pas eu la postérité qu’il méritait.

Je passe rapidement sur les hymnes chantés par une gamine (genre 16 piges) pour le philippin, par une star mexicaine avec guitare mariachi en intro (ensuite Marquez est aussi entré dans la salle avec chanteur et groupe traditionnel), puis par une chanteuse issue d’Amaricain Idol (qui n’a pas trop tartiné). Manny a fait son apparition sur… Eye of the Tiger… chanté en direct… Il y a vraiment mieux. A peine monté sur le ring, il a fait sa traditionnelle prière agenouillé dans un coin.

Buffer a fait son speech, a fait sa présentation de l’organisation, des superviseurs, des juges, 3 gars du Nevada, de l’arbitre, Tony Weeks (il n’a pratiquement rien eu à faire en 12 reprises, ce combat est resté très propre, on peut juste noter quelques chocs de têtes involontaire, très peu d’accrochages… ça change des combats lors desquels les 2 bonshommes passent les 2/3 des rounds à se ceinturer ou à se retenir les bras), puis des boxeurs. Weeks a donné ses consignes en traduisant tout en espagnol.

Comme pour tout championnat du monde de boxe, 12 reprises étaient prévues, sauf arrêt prématuré (qui n’a pas eu lieu). Les supporters, en majorité des Mexicains, ont mis une grosse ambiance.

1. Les débats ont commencé doucement, un round d’observation. Progressivement, les adversaires ont commencé à se tester avec quelques salves pendant la 3e minute. Les 15 dernières secondes étaient prometteuses, elles semblaient annoncer que les deux hommes allaient envoyer du pâté.

  • Difficile d’attribuer cette reprise à l’un ou l’autre.

2. Pacquiao cherchait à s’approcher, il avançait, Marquez cherchait à maintenir la distance. En une phrase j’ai presque résumé l’ensemble du combat. Les tentatives de coups, assez rares, n’arrivent pas à destination. Marquez a pris quelques initiatives avec un certain succès bien qu’il ait pris en retour quelques contres. Ça s’est parfois enflammé… feux de paille. Le Philippin ne parvenait pas à installer sa boxe, très gêné par la mobilité, l’allonge et la tactique du Mexicain.

  • Les 2 ont un peu touché mais Marquez peut-être un peu plus, round pour lui.

3. "Pacman" a attaqué d’entrée mais toujours avec ces problèmes de distance, il galérait à toucher. Balancer son jab l’a exposé à des contres. Le Mexicain, très appliqué tactiquement, en permanence en mouvement, n’avait qu’à allonger son bras avant pour cueillir un Philippin pressant mais étrangement craintif. Manny n’osait pas s’engager, lui dont le style est habituellement hyper offensif. Cette fois, quand il avançait vraiment, il se faisait cogner. En fin de reprise, la légende vivante a semblé trouver la solution, a enfin passé plusieurs coups.

  • 2’40 pour Marquez, 20s pour Manny… Round pour Marquez.

4. Le Mexicain imposait son faux-rythme, "Pacman" devait changer ça, imposer le sien. Par moments, il a réussi à faire sortir son adversaire de sa filière pour le choper, mais c’est resté très ponctuel, l’aîné des 2 boxeurs a très bien tenu le coup, il a attaqué à plusieurs reprises pour ne pas subir, permettant au demi-dieu philippin de trouver quelques ouvertures. En fin de reprise, Marquez a pris le dessus.

  • Round pour Marquez, on a enfin vu de la mandale.

5. Toujours pareil, Manny a passé son temps à avancer pour réduire la distance sans y parvenir, sans frapper, il s’est parfois jeté sans grand succès. Marquez s’est appliqué à maintenir la distance, toujours en reculant mais en n’hésitant pas à prendre l’initiative. La marque de fabrique de Pacquiao est la rafale de coups puissant et précis à la fois, sa vitesse d’exécution est impressionnante, son coup d’œil aussi, il saoule de coups ses victimes, les étouffe par son activité. Contre le Mexicain on n’a rien vu de tout ça, il a énormément loupé, quand il a touché la réponse a été sévère, un énorme gauche-droite, des contres… Il transpirait le doute de par son attitude.

  • Round clairement pour Marquez.

6. La réaction a enfin eu lieu, au début le Mexicain semblait toujours dans sa zone de confort, il était en mode Hannibal Smith, son plan se déroulait sans accroc. La seconde moitié de la reprise a en revanche complètement tourné en faveur du champion en titre, enfin en mesure d’enchaîner. Finie l’observation, fini le jeu du «j’me maintiens, tu t’maintiens, à la bonne distance, le premier de nous deux qui cèdera, aura une tapette», Manny a mis le moteur en marche, a accéléré, on a vu de la baston. Le poids des 6 années d’écart entre les 2 hommes se faisait sentir, l’aîné fatiguait.

  • Pacquiao sans souci.

7. Le public du MGM Grand était chaud-bouillant, les Mexicains chantaient comme au foot. En pleine euphorie, Marquez a mis une énorme droite dans la tête de Manny, à nouveau en galère pour casser la distance. Bim ! Encore un beau crochet de Marquez ! Finalement, ce dernier n’était pas si fatigué, quand son adversaire tentait de le bloquer dans les cordes ou le coin, il fuyait aussitôt. "Pacman" a encaissé beaucoup de coups durant la dernière minute, il s’est fait ouvrir la lèvre, ça envoyait dru, j’ai été réellement impressionné par le Mexicain.

  • Marquez a gagné cette reprise, ça ne fait aucun doute.

8. Manny, offensif, s’est fait contrer plusieurs fois, finissant tout de même par placer quelques mandales. Il y a eu de gros échanges pendant la dernière minute.
Je dirais Manny… mais pas sûr.

A ce stade du combat, je ne voyais pas comment Manny "Pacman" Pacquiao pouvait l’emporter à moins de mettre au sol Juan Manuel Marquez (un KO ou au moins un knock-down pour gagner une reprise avec 2 points d’écart). Il fallait sérieusement s’activer.

9. Coup de Marquez dans le dos, l’arbitre n’a rien dit. Manny accélèrait le rythme mais son adversaire, malin, a pris l’initiative par moments pour l’empêcher d’attaquer, casser son élan. Le Philippin envoyait… et récoltait de violents contres. Ils nous ont offert pendant la dernière minute le spectacle attendu toute la soirée, de la bonne grosse baston bien violente, chacun accélérait à son tour. Marquez a souvent esquivé et mis le dernier coup des échanges.

  • J’aurais donné le round à Manny, mais parce que je suis pro-Manny.

10. Marquez bougeait beaucoup son bras avant, un élément gênant s’ajoutant à ses déplacements perpétuels. Tactiquement, il était parfait. Ça envoyait du pâté… Manny a été ouvert à l’arcade droite lors d’un choc de têtes involontaire… Sur la fin le Mexicain a pris quelques coups. Il y a aussi eu pas mal de frappes simultanés.
Round difficile à juger…

11. Manny en mode violence volontaire… Marquez en mode défense et contre. Ça s’est bien calmé ensuite… Une grosse droite de Marquez en fin de round, mais Manny aussi en a mis.
Selon moi elle est pour "Pacman".

12. Super contre de Manny… Marquez m’a semblé taper dans les gants, il a avancé, le Philippin a esquivé. Etrangement, Manny a perdu son protège-dents, occasionnant la première intervention de l’arbitre depuis le début du combat. En général, quand un boxeur crache son protège-dents, c’est mauvais signe, ça traduit un besoin de trouver un stratagème pour récupérer quelques secondes, ou alors c’est la conséquence d’un gros crochet reçu en pleine tête. Ça a tapé dur, le Mexicain se mettait parfois à avancer, Pacquiao le faisait rapidement reculer de nouveau. A la fin Marquez a levé le bras, pas le champion en titre. A l’évidence, l’icône philippine avait perdu.

  • J’aurais probablement donné cette 12e et dernière reprise à Marquez. Ces 3 minutes ont déterminé l’issue du combat chez les juges, en l’attribuant à Manny, ils lui ont donné la victoire. C’est une honte.

Je le dis clairement, Marquez a gagné ce combat. La décision lui a été défavorable. Au pire, il y avait match nul. Un seul juge a rendu une carte cohérente en donnant 114-114… Celui qui a donné 115-113 (donc 7 reprises à 5) s’est au mieux fourvoyé, au pire il s’est laissé influencer par les enjeux financiers résultant de ce combat. Pacquiao pouvait-il perdre sa ceinture alors qu’on commence à annoncer le Pacquiao-Mayweather attendu depuis des années avec des bourses de 100 millions de dollars pour chacune des 2 stars ? Le 3e a donné 116-112 (soit 8 rounds à 4), le concernant on peut parler de comique, d’incompétent, voire d’escroc. C’est n’importe quoi.

Le public a eu raison de siffler cette décision injuste. Sur l’ensemble du combat les coups de Marquez étaient plus précis, plus puissants, il a clairement dominé tactiquement, il a été pour Pacquiao ce que la kryptonite est pour Superman, il l’a privé de ses super pouvoirs, l’a rendu humain, l’a marqué comme personne ne l’avait fait depuis des années. Bien sûr, il a beaucoup reculé, a semblé moins actif, mais merde, la boxe, c’est savoir toucher sans être toucher, Marquez a été parfait !

Au round par round, c’est serré, c’est vrai, j’aurais probablement fini sur un 115-113 pour Marquez, un 114-114 en étant de très mauvaise foi. La dernière reprise était équilibrée, elle était décisive pour 2 des 3 juges, ils devaient la donner en fonction des précédentes pour récompenser celui qui méritait la victoire. C’est un gros vol… Mais les gros vols font partie de la boxe… L'arbitrage (le jugement) en boxe n'est pas plus juste que dans les autres sports, il aurait même tendance à être bien pire.

54-3-2 pour Manny au lieu de 53-4-2… Mais il n’y a pas lieu de faire le malin, il ne méritait pas de conserver sa ceinture. Il ne le dira pas, mais il le sait. S’il veut taper un jour Mayweather, il faudra retrouver son Modjo, ça fait 2 ans qu’il n’a mis KO aucun adversaire. Peut-être se disperse-t-il trop, la politique et ses nombreuses autres activités le détournent de son art. Je ne serais pas étonné que l’Américain finisse par accepter d’affronter son grand rival médiatique, rassuré par la contreperformance de ce dernier contre un adversaire à qui il a mis une raclée en 2009.

Notes

[1] 115-110, 113-113, 110-115… Alors que Marquez était allé 3 fois au tapis lors de la première reprise.

[2] 115-112, 114-113, 112-115, selon les différents experts c’était 1 point d’avance pout l’un ou l’autre, voir match nul, c’était hyper équilibré.