• Les résultats.

ETG-Ajaccio, 2-1.
OL-Brest, 1-1.
Valenciennes-PSG, 3-4.
Auxerre-Bordeaux, 2-4.
LOSC-Caen, 3-0.
Lorient-Dijon, 0-0.
ASSE-OM, 0-0.
Sochaux-Nancy, 1-0.
Toulouse-Nice, 0-0.
Rennes-Montpellier, 0-2.

  • Le classement.

En ce qui concerne la lutte entre les 3 premiers pour l’ordre du podium, c’est une journée pour rien dans le sens où rien n’a bougé si ce n’est à la marge (la différence de buts). L’axe PLM – pas le Paris-Lyon-Marseille de Thiriez, celui qui passe par Paris, Lille et Montpellier – est assuré mathématiquement de se partager les 3 places en Ligue des Champions ou au tour préliminaire de cette compétition et comme il y a plus que 2 matchs à jouer, on peut parler de renforcement de la place de leader de Montpellier. Les chances du LOSC de conserver son titre sont infimes.

La course à la dernière place en EL est étonnante. Est-ce qu’une équipe la veut vraiment ? L’ASSE, Rennes et Toulouse font du sur-place depuis plus ou moins longtemps (2 défaites de suite pour les Bretons, défaite et nul pour les Verts, les Violets sont à l’arrêt depuis la victoire contre l’OL). A qui profite ce ralentissement général ? A Bordeaux, en très grande forme. Les 4 victoires consécutives des Bordelais leur ont permis de recoller à 2 points du 5e et du 6e, ainsi que de doubler Toulouse (à la DDB). Qui l’eût cru ?

La lutte pour le maintien est comme celle pour l’EL, ça n’avance pas ! Une seule équipe de bas de tableau a gagné, c’est Sochaux, dont le succès a permis une remontée fantastique de la 20e à la 17e place… exactement ce qu’avait fait Auxerre jeudi en battant Dijon… avant de replonger à la 20e place en perdant de nouveau. Certains vous diront que Valenciennes et Lorient sont en danger, pour moi le maintien est assuré, les 3 places dans la charrette seront occupées par des clubs ayant actuellement 38 points ou moins (Nice, Caen, Ajaccio, Sochaux, Brest, Dijon et Auxerre). Quand vous regardez le calendrier, vous vous demandez sérieusement comment au moins 5 de ces 7 clubs pourraient tous finir avec plus de 39 points.

  • Les matchs.

Tous les résumés sont sur la page des matchs de la semaine.

  • Les tops.

Mené 2-0 à Valenciennes après quelques minutes, le PSG a su réagir rapidement pour mener 3-2 à la mi-temps puis 4-2, et a eu un certain nombre d’occasions d’alourdir la note. Si l’apport des latéraux et des milieux relayeurs est à souligner, notamment le but de Matuidi qui méritait vraiment d’en planter un pour le récompenser de son excellente saison, le plus marquant est la relation technique entre les 3 offensifs. Nenê a été énorme (un but et 2 passes décisives), Jérémy Ménez aussi (1 but, une passe) et Pastore a encore fait taire ses détracteurs en étant à l’origine de beaucoup d’actions (il a créé le décalage sur des buts, a fait une passe décisive qui aurait pu ou dû avoir des petites sœurs si l’équipe avait été plus efficace, un péno évident oublié sur lui). L’Argentin régale et/ou est décisif à chaque match depuis plusieurs semaines.

Quand vous voyez des CF directs de la qualité de ceux de Renaud Cohade (poteau rentrant contre le PSG) et de Daniel Wass (contre Ajaccio), si vous aimez le foot, vous applaudissez. Même si vous être supporter des clubs qui les encaisses.

Saluons aussi Evian-Thonon-Gaillard qui après avoir atteint son objectif de maintien ne s’est pas démobilisé et continue à faire le métier. Dans cette configuration beaucoup seraient déjà en roue libre, pas les Savoyards, ils continuent à se donner à fond et ainsi évident de fausser le championnat. Cédric Barbosa, qui a égalisé juste après l’ouverture du score corse, en est à 8 buts et 8 passes décisives. C’est remarquable.

Le but de Sébastien Roudet est aussi important que magnifique. Qu’il ait été inscrit à la 85e, qu’il s’agisse du but de la victoire, qu’il permettre à Sochaux de sortir de la zone rouge, tout ça ne gâche rien. Mais le top dans cette affaire est plutôt la réalisation et la réaction du joueur à la sortie du terrain. La finition d’un petit ballon piqué lui a été inspirée par Messi, grand spécialiste du genre. Des joueurs qui regardent le football et s’inspirent des meilleurs, il n’y en a pas tant que ça dans le football moderne. Ça paraît incroyable à dire, pourtant c’est vrai. Roudet est un ancien qui s’inspire des nouveaux. J’ajoute qu’après son énorme boulette une semaine plus tôt contre Bordeaux, il devait se racheter. Il l’a fait.

Bordeaux et les débuts de matchs, c’est toute une histoire ! Les Girondins ont inscrit à Auxerre leur 4e but de la saison au cours de la 1ère minute ! Ils menaient déjà 3-0 avec un doublé de Yoan Gouffran – le record de Jussiê du but le plus rapide a été battu (13e seconde) – après avoir joué à peine 10% de la rencontre (dont 3 sur engagement adverse) ! En 36 matchs, ils ont ouvert le score 8 fois lors du premier quart d’heure (9 buts lors des 10 premières minutes), aucun club n’a fait mieux. Cette aptitude à débuter très fort leur a permis de gagner pas mal de points, ils restent sur 4 victoires consécutives, d’où cet improbable retour dans la lutte pour une qualification européenne.

  • Les tlops (mi tops, mi flops).

Eden Hazard avait-il besoin de nous faire un vieux plongeon des familles pour obtenir un péno ? Le LOSC aurait gagné sans problème sans cet acte douteux… Avec certains arbitres il n’a qu’à tomber pour obtenir une faute (pas avec tous, on se souvient de Lille-Toulouse). On reviendra sur ce péno dans la rubrique arbitrage. Lors du même match, dans un registre très différent, on a un autre tlop : Dimitri Payet a manqué un face à face de façon grotesque… et en a réussi un à peine une minute plus tard. Le Réunionnais revient en grande forme depuis quelques semaines.

  • Les flops.

Lorient-Dijon… Les spectateurs devraient être remboursés et dédommagés. Présenter ça à un public est indigne d’un club professionnel.

La fébrilité défensive du PSG… Comment une équipe qui vise le titre peut-être encaisser tant de buts et commettre autant d’erreurs ? Alex, Maxwell et Motta – les 3 recrues de janvier – ont encore commis de grosses erreurs dont résultent les buts et d’autres occasions (je pense notamment à la passe en retrait foireuse du latéral, au CF concédé bêtement par Motta qui donne le 3e but, ou encore à la perte de balle+faute violente de ce dernier), le PSG a été mené 2-0 presque d’entrée de match, s’est encore fait peur à la fin et n’a pas soigné la différence de buts lors d’une rencontre au cours de laquelle il s’est pourtant montré 3 ou 4 fois plus fort que son adversaire. Il faut associer Rudy Mater à ce flop car le défenseur de Valenciennes a été particulièrement mauvais pour ne pas dire ridicule (il est notamment en cause sur 3 des 4 buts parisiens).

Le manque d’efficacité des attaquants de l’OL (tous) a coûté à Aulas ses derniers espoirs de podium. Pour la première fois depuis le XXe siècle ce club ne participera pas à la Ligue des Champions.

On a aussi vu des croqueurs à Saint-Etienne… des 2 côtés. Jordan Ayew et Aubameyang ont bien mangé la feuille. D’où le 0-0. (Que l’OM n’ait pas cadré un tir ne signifie pas que les Sardines n’ont pas eu d’occasion.)

Le phénomène "flopesque" le plus inexplicable de la journée est la bran-bran reçue par Auxerre. Les Bourguignons ont gâché ce qui a été fait lors des matchs précédents pour sortir la tête de l’eau et remonter jusqu’au 17e rang. 9 minutes d’absence totale en début de match – puis à nouveau quelques-unes en début de seconde période – ont peut-être condamné le 2e club le plus ancien en Ligue 1. Les Auxerrois ont explosé comme du pop-corn, multipliant les erreurs (marquage, relance,…), Olivier Sorin a déconné sur le 2e. S’agit-il d’un problème de fraicheur physique (difficile de relancer la machine quand on a joué dimanche puis jeudi alors qu’on n’a pas l’habitude de jouer pendant la semaine) ? De fraicheur mentale ? D’un relâchement coupable après être sorti de la zone rouge et en croyant le maintien acquis ?

Les Caennais sont allés à Lille pour faire du tourisme dans le Nord. Ils ont besoin de points, pourtant Franck Dumas n’a même pas inclus Hamouma dans son groupe. Il aurait pu le prendre pour l’avoir sur le banc afin de l’utiliser si les événements s’y prêtaient (du genre 0-0 ou 1-0 à 20 minutes de la fin). Il a préféré mettre en place une équipe hyper défensive pour aller subir le jeu du LOSC. Bah voyons. Résultat, une première période à sens unique lors de laquelle les Normands n’ont pas touché un ballon et pas tiré au but. Dumas a attendu d’être mené 2-0 pour changer un peu ses plans. Les défenseurs n’ont même pas sauté sur le corner du 2nd but de Tulio de Melo, ils ont laissé des boulevards derrière. Ils ont intérêt à afficher un autre état d’esprit dimanche contre Sochaux.

Rennes… minable ! Antonetti avait dit grosso modo que les matchs contre Montpellier et le PSG allaient permettre de montrer que son équipe était au niveau des meilleures. Il a quelques mecs vraiment intéressants comme Pitroipa bon dribleur mais pas assez efficace, Brahimi quand il n’est pas blessé (il manque aussi fortement de régularité), Féret (il lui arrive trop souvent de passer à côté) ou Kana-Biyik (derrière il me semble plus solide que ses comparses, même si sur l'ouverture du score il a été d'une passivité affligeante)… Les Boye, Apam, Doumbia, Tettey, Boukari, Montaño et compagnie… pfiou ! Quelle médiocrité ! Et encore je suis gentil, parce que la boulette de John Boye est d’un grotesque ! Le gars est multirécidiviste. Quant à M’Vila, il est gravement surcoté.

  • La moule.

Pitroipa tente un retourné magnifique, le ballon s’écrase sur la berre. Souleymane Camara ouvre le score d’une frappe en glissant avec le ballon qui lui touche les 2 pieds, ceci en profitant d’une énorme erreur défensive (un dégagement contré)… Montpellier fait le break grâce à un csc de Benoît Costil après un tir de Cabella sur le poteau… Si c’est pas de la moule, comment appelez-vous ça ?

  • Le foutage de gueule.

Comment la LFP a-t-elle pu valider le prêt de Jérémie Janot à Lorient à 3 matchs de la fin ? On voit très rarement des joker médical en L1, dans ces conditions on ne devrait JAMAIS en voir ! Lorient-Dijon, Bordeaux-Lorient, Lorient-PSG… Cette décision de la Ligue peut fausser la lutte pour le maintien, celle pour l’Europa League et celle pour le titre (ou la 2e place)… On n’est pas dans un cas quelques jours après la fin du mercato le gardien titulaire se fait les croisé et son remplaçant a une hernie discale l’empêchant de pratiquer son métier pendant des mois.

Fabien Audard s’est blessé le 22 avril, Benjamin Lecomte était déjà indisponible depuis début mars, si trouve un joker était si urgent, pourquoi avoir attendu le 4 mai pour recruter quelqu’un ? Soit c’était urgent, soit ce n’était pas urgent. Est-ce que ça a posé problème pour jouer contre Marseille et Caen ? Florent Chaigneau, le 3e gardien lorientais, n’est pas un jeune de 17 ans, il a déjà joué quelques matchs en L1 avec Rennes, et ailleurs, il pouvait très bien finir la saison !

  • L’autre foutage de gueule.

Yoann Gourcuff a marqué un but, il a été bon sur des morceaux de matchs contre des équipes si ce n’est en carton, au mieux en contreplaqué, et ça y est, on veut nous le refourguer en équipe de France pour jouer l’Euro alors que depuis 2 ans ½ il ne fait plus rien !

  • L’arbitrage.

Il n’y a pas grand-chose de notable dans ce que j’ai vu. Seuls 3 matchs sont concernés.

Le penalty sifflé en faveur d’Eden Hazard par M. Bien l’a été pour un plongeon du Belge. S’il y a contact au niveau du talent, ce que ne semblent pas confirmer les images, il aurait eu lieu hors de la surface (comme la faute de Sakho dimanche dernier) alors que le futur joueur de Manchester était déjà en train de tomber… Heureusement qu’Alexis Thébaux n’a pris qu’un jaune et non un rouge (qui n’aurait pas été plus juste que celui de Sakho). En outre, il est difficile d’expliquer comment Aurélien Montaroup a terminé le match, il a pris un jaune sur une semelle par derrière qui méritait un rouge, puis a par miracle échappé au second jaune pour une grosse faute bien évidente pour laquelle M. Bien n’a rien sifflé.

M. Fautrel a oublié de siffler un péno évident pour une faute grossière de Nicolas Isimat-Mirin sur Pastore juste après la réduction du score de Nenê… qui a pris un jaune pour injuste pour avoir contesté cette non-décision. De même, Ménez a pris un jaune gratuit après avoir été signalé HJ. A ce niveau, c’est de l’acharnement, il se prend des cartons pour rien à chaque fois qu’il fait un pet de travers ! Il sera suspendu contre Lorient.

Le 3e match est ASSE-OM, un péno a été oublié par M. Duhamel au bout d’un quart d’heure, Mandanda a fauché Lemoine avec le bras.