La bonne nouvelle de la semaine. Canoë-Kayak : les Championnats d’Europe de canoë-kayak en eau vive/slalom organisés à Augsbourg (Allemagne) ont délivré des signes très encourageants en vue des JO, d’autant que les membres de l’équipe de France qualifiés pour Londres sont en pleine période de préparation donc n’étaient pas au sommet de leur forme (contrairement à leurs concurrents d’autres nations pour quoi ces championnats servaient d’épreuve de sélection).

En K1, Etienne Daille, dernier qualifié en finale, a pris la 5e place pour sa première grande finale internationale (avec 2 Allemands devant lui, autrement dit en configuration JO il est 4e européen). On pouvait s’inquiéter après sa qualification surprise car il n’avait aucune référence, on est rassuré.

En C2, Gauthier Klauss et Matthieu Pêché ont aussi pris la 5e place. Sachant que Klauss était malade, c’est plutôt bien. (Le duo Labarelle/Peschier s’est classé 8e.)

En C1, Tony Estanguet a obtenu la médaille d’argent après avoir dominé les qualifications puis pris la 7e place en demi-finale (à cause d’une pénalité). Le seul à avoir pu le battre est l'Allemand Sideris Tasiadis, le on n’peut plus local de l’étape. Michal Martikan n’a terminé que 8e, Denis Gargaud a échoué en demi-finale (13e).

Emilie Fer, qui représentera la France en K1, a manqué la qualification pour la demi-finale pour pas grand-chose. Surprise, la seule Française à avoir passé le cut, Carole Bouzidi (15e), a terminé le week-end avec une médaille d’or au cou. Elle a largement gagné la demi-finale puis s’est imposée en finale pour 1 centième (malgré 2s de péno) devant une Allemande. En C1, épreuve non-olympique, Caroline Loir et Claire Jacquet ont été les 2 seules éliminées de la demi-finale.

Par équipes les France a décroché 4 médailles :
% -l’or pour Etienne Daille, Boris Neveu et Bastien en kayak monoplace,
-l’agent pour Carole Bouzidi, Emilie Fer et Caroline Loir en kayak monoplace (derrière l’Allemagne),
-l’agent pour Caroline Loir, Claire Jacquet et Oriane Rebous en canoë monoplace (derrière l’Allemagne… 2e sur 4 nations seulement, dans les autres compétitions par équipes il y a 12 à 15 pays.),
-le bronze pour Tony Estanguet, Denis Gargaud et Thibaud Vieillard en C1 (derrière la Slovaquie et l’Allemagne).
En C2 par équipes la France n’a pris que la 5e place.

En outre, toujours en canoë-kayak mais cette fois en eaux mortes (ou en ligne si vous préférez), la France a récupéré son quota en C1/1000 mètres obtenu lors par Mathieu Goubel lors des Mondiaux 2011, quota qui lui avait été injustement retiré pour le refiler au pays organisateur.

La mauvaise nouvelle de la semaine. Boxe : la France n’a toujours pas de champion du monde… ça dure depuis 2008.

Michel Soro disputait samedi le 2e plus gros combat d’une grosse réunion organisée en Ukraine par la société des Klitschko (un des 2 était là). Le main event était le combat de Golovkin mais n’avait pas grand intérêt, le Russe n’a pas eu besoin de 3 rounds complets pour écraser un Japonais en carton. Du coup l’événement principal devenait le championnat du monde WBO des super-welters entre le Français et un autre Russe, Zaurbek Baysangurov (27ans, 26-1-0, 20KO, une grosse carrière amateur en plus).

Soro, jeune boxeur invaincu (24 ans, 18-0-0, 11KO), a mis son adversaire à terre au 2e, il a vraiment bien défendu ses chances sans être ridicule, a pas mal touché Baysangurov lors des 6 ou 7 premières reprises avant de connaître une baisse de régime assez évidente pendant les suivants. Soro aura eu de très bonnes périodes lors desquelles il a vraiment fait mal à ce Russe. Malheureusement ce dernier, nettement plus expérimenté, nettement plus puissant[1], a su en faire assez pour gagner, se montrant beaucoup plus actif et offensif. L’homme de l’Est a su trouver des failles, a nettement dominé certains rounds (particulièrement le 9e et le 10e), il a eu le vice nécessaire, mettant des coups par derrière et quand il s’accrochait en bloquant le bras du Français. A la 9e le Russe a fait un mauvais geste – il a plié le dos de son adversaire en le poussant dans les cordes – qui en principe lui a coûté 2 points de pénalité… mais qui lui a profité lors des minutes suivantes. C’est à souligner, l’arbitre a été plutôt bon, il a sanctionné le Russe pour ses irrégularités (notamment quelques coups un peu trop bas ou après que l’arbitre les ait fait se séparer). La révolte lors de la dernière reprise n’a pas suffi, il a trop subi au cours du combat, il aurait dû beaucoup plus miser sur sa capacité de déplacement.

A la fin du combat on a vu beaucoup de fair-play et de respect entre les 2 boxeurs, et… une danse folklorique totalement spatiale d’un membre de l’équipe de Baysangurov. Il n’y a absolument pas de scandale quant à la décision, le Russe a gagné, en revanche les pointages… Compte tenu du KD et de la pénalité, 115-113 semblait assez juste, c’est le pointage du juge suédois. Les autres ont mis 117-111 et 116-111.

A l’autre bout du monde, en Argentine, Karim Guerfi (25 ans, alors 18-0-0, seulement 4KO) s’est rendu à Cordoba pour affronter le champion WBA des mouche par intérim, un boxeur local qu’on connaît bien, Juan Carlos Reveco (28 ans, 28-1-0, 16KO… la seule défaite de ce boxeur a été subie contre Brahim Asloum il y a environ 5 ans pour ce qui reste l’unique combat de cet Argentin hors d’Amérique latine). Guerfi a perdu, mais quand on voit le pointage, on est en droit d’avoir des doutes sur la justesse de la décision : 116-114, 116-112, 115-112. Une défaite de 2 à 4 points sur 12 reprises en combattant chez le détenteur de la ceinture dans une atmosphère qui devait être chaude, c’est souvent signe d’arbitrage maison.

Le sujet de la semaine. Tennis : le Masters 1000 de Madrid a beaucoup fait parler de lui. Pour les sponsors, c’est un régal. Pour le tennis, c’est très regrettable. Que Nadal ait perdu en 8e contre Fernando Verdasco après avoir mené 5-2 dans le 3e (il restait sur 13 victoires contre son compatriote), que Djokovic ait été sorti lui aussi assez prématurément (en quart), à la limite on s’en fout. Que Roger Federer ait battu Tomas Berdych en finale et qu’il ait ainsi pu retrouver le 2e rang au classement ATP – avec la perspective de pouvoir éventuellement redevenir n°1 cet été – passe au second plan en raison de la polémique concernant la terre battue bleu.

La couleur de la surface ? Le débat n’est pas là, même si c’est gênant pour les joueurs dont les repères visuels sur perturbés en pleine saison de l’ocre. Les courts de la Casa Magica de Madrid sont abominablement mauvais car mal préparés (c’est comme au Stade Louis II où il y a trop peu de terre sous la pelouse pour qu’elle pousse bien, là il y a trop peu de terre sous la "terre" battue, ça fait des tas de faux rebonds, c’est hyper glissant, impossible d’avoir des appuis corrects), on le sait, ce n’est pas nouveau, la situation a juste empiré.

Le vrai souci est ailleurs : l’ATP et les organisateurs de certains tournois croient ne pas avoir besoin de consulter les joueurs avant de prendre des décisions pourtant très importantes. Certes, les joueurs sont très bien payés pour certains (un peu moins bien pour d’autres), mais le fait de les rémunérer autorise-t-il ceux qui signent les chèques à faire n’importe quoi ? Quelle est l’étape suivante ? Obliger les joueuses à évoluer en bikini ? Interdire de boire et de manger pendant les matchs pour ajouter une dimension dramatique aux rencontres (les crampes, les insolations, les joueurs qui s’effondrent…) ? Mettre de la musique pendant les échanges ? Le buzz, le marketing, c’est bien… à condition d’être fait dans le respect du sport, de la santé des joueurs et de l’équité. Ion Tiriac, le patron de ce tournoi, est la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, il s’imagine pouvoir supplanter Roland-Garros en faisant parler de son tournoi. Ce n’est pas avec des "innovations" dignes d’un cirque qu’il y parviendra. RG et Wim, c’est toute une tradition, on y fait les choses avec sérieux. Madrid, c’est une mascarade. Prétextant que sa nouveauté serait dans l’intérêt du public, Tiriac veut persister. Le Roumain se moque des protestations des joueurs, lesquels s’offusquaient avant même le tournoi de devoir disputer un tournoi sur une surface différente en pleine saison de la terre battue – comme par hasard les mecs qui ont tiré leur épingle du jeu sont des gros serveurs spécialistes du dur – et de préparation pour RG. Nadal et Djoko ont annoncé leur intention de ne pas venir en 2013 si les organisateurs s’entêtent. Enormément de joueurs ont parlé de patinoire, ont mis en avant les risques de blessures. On ne veut pas les respecter. Beaucoup de dirigeants de fédérations/ligues/association[2] ont pour habitude de ne pas respecter ceux par qui et pour qui elles existent. Qu’est une fédération sans ses pratiquants ? Que serait l’ATP sans les tennismen professionnels ?

Perso, le bleu, j’ai trouvé ça hideux. Ne pas voir Nadal en finale, j’ai adoré… enfin… j’aurais adoré si j’avais regardé. Un tournoi comme ça, je n’ai même pas envie de le regarder.

Chez les femmes, Serena Williams a démonté Azarenka en finale… Très franchement, OSEF.

La nouvelle passée inaperçu. Handball.
-Coupe Challenge (F) : Le Havre remporter cette petite coupe d’Europe malgré sa défaite à domicile au retour contre les Turques d’Antalya (à qui elles avaient mis une bran-bran à l’extérieur). Paule Baudoin avait déjà gagné cette compétition l’an dernier avec Mios.
-D1 féminine : Arvor 29 a confirmé sa victoire du match aller en s’imposant au retour dans la salle d’Issy-Paris pour s’offrir le titre… 2 jours après avoir pris connaissance de la mesure de rétrogradation et de l’interdiction de participer aux Coupes d'Europe lors de la saison 2012-2013 prises à son encontre par la CNCG[3] contre laquelle le club va faire appel.

L’événement insolite de la semaine. Tennis : l'Australien Samuel Groth est un joueur totalement inconnu (340e joueur mondial, meilleur classement 220e), il a joué samedi un grand match contre le célèbre Biélorusse Uladzimir Ignatik lors du grandiose tournoi Challenger de Busan (Corée du Sud). Aucun intérêt a priori, non ? En fait si, c’est intéressant… pour les amateurs de records qui ne servent à rien : il a battu le record du monde de vitesse au service avec une première balle à 263km/h. Il ne mesure que 1m94.

Le coup de cœur de la semaine Rugby/retraite sportive : lors de la dernière journée du Top 14 entre le Biarritz Olympique et le Stade Français, Sylvain Marconnet a joué à 36 ans le dernier match de championnat de sa longue carrière. Le pilier polyvalent$$Aussi fort à droite et à gauche, c’est très rare.[4]Il a très peu participé au dernier.$$, 5 titres de champion plus une finale, 2 finales de H-Cup (plus une Coupe de France, compétition qui n’existe plus). Il lui reste une finale de Challenge Européen à disputer vendredi pour finir en beauté.

En plus de ses titres et records il a même eu sa légendaire blessure à la c*n (en accompagnant sa gamine au ski à quelques mois de la Coupe du monde 2007).

Rodrigo Roncero, son pendant de l’autre côté de la mêlée du SF pendant des années, prend lui aussi sa retraite.

Le coup de gueule de la semaine Judo/JO/polémique : la fédération a divulgué sa sélection pour les JO. Si concernant certaines catégories – la France sera représentée dans toutes - il n’y avait même pas de débat, d’autres cas étaient en suspens.

Tout d’abord, voici la liste des judokas retenus et des remplaçants.

  • FEMMES

-48 kilos: Laëtitia Payet (Remplaçante: Frédérique Jossinet)
-52 kilos: Priscilla Gneto
-57 kilos: Automne Pavia (Remplaçante: Sarah Loko)
-63 kilos: Gévrise Emane (Remplaçante: Clarisse Abegnenou)
-70 kilos: Lucie Decosse (Remplaçante: Marie Pasquet)
-78 kilos: Audrey Tchéumo (Remplaçante: Lucie Louette)
+78 kilos: Anne-Sophie Mondière (Remplaçante: Ketty Mathé)

  • HOMMES

-60 kilos: Sofiane Milous
-66 kilos: David Larose (Remplaçants: Dimitri Dragin, Pierre Duprat)
-73 kilos: Ugo Legrand (Remplaçant: Benjamin Darbelet)
-81 kilos: Alain Schmitt (Remplaçant: Loïc Pietri)
-90 kilos: Romain Buffet
-100 kilos: Thierry Fabre (Remplaçant: Cyrille Maret)
+100 kilos: Teddy Riner (Remplaçant: Mathieu Bataille)

Chez les femmes, il n’y avait aucun doute pour Gneto, Pavia, Emane, Decosse et Tchuméo, toutes assurées d’être tête de série (3 championnes du monde en titre et 2 autres chances de médailles), en poids lourds l’ancienne a logiquement été préférée à celle qui devrait lui succéder en raison de meilleurs résultats. C’est en -48kg qu’il y a du grabuge.

Chez les hommes, pour Riner et Legrand, attendus sur le podium olympique, pour Larose, Milous et Schmitt le choix s’imposait, eux aussi seront tête de série, Buffet n’avait pas de concurrent assez sérieux (Dafreville ?), le seul doute concernait les -100kg où aucun des 2 ne s’est réellement imposé, Fabre a été retenu, peut-être parce qu’il est déjà monté sur un podium international (bronze aux ChM 2010).

On rappelle que le but sera de ramener de l’or, ce que David Douillet a été le dernier Français à faire, ça date de 2000…

Pourquoi ai-je abordé ce sujet dans les coups de gueule de la semaine ? A cause de la réaction de Frédérique Jossinet. J’ai un grand respect pour ce qu’elle a fait au cours de sa carrière, seulement ça ne doit pas lui donner tous les droits et l’exempter de critiques si elle part en plein délire. Les membres du Comité de sélection l’ont dit, le choix a été difficile mais il a été fait à partir d’éléments objectifs, à commencer par les derniers Championnats d’Europe en Russie où la Bretonne de la Réunion – l’inverse ? – a battu son aînée pour la médaille de bronze, mais aussi les combats de Payet face aux meilleures mondiales, la marge de progression d’ici aux JO et pas mal d’autres choses comme la forme du moment, le classement mondial… Il ne faut pas se le cacher, à 36 ans Jossinet n’est plus la même qu’il y a 7 ou 8 ans, elle a du mal à tenir le coup quand les combats durent, du mal à enchaîner les combats. Qui plus est, elle a un doigt cassé. Je veux bien que Jossinet ait été longtemps blessé, ce qui lui a coûté des places au classement mondial, mais rien n’assure qu’elle aurait été capable de retrouver son meilleur niveau d’ici Londres.

Martine Dupont avait vu venir les problèmes, elle avait déclaré ceci : «La sélection est tombée, ça va être difficile pour Fred mais j’espère qu’elle ne se laissera pas aller à certains propos. Si c’est ce qu’elle souhaite, je trouverais ça dommage.» En effet, Fred Jossinet n’a pas pu se retenir longtemps, au début elle a réagi de façon étonnamment détachée en tweetant «J'irai pas à mes 3e JO de Londres sniff… La vie continue !», mais rapidement, c’est devenu n’importe quoi. Elle avait déjà envoyé du lourd à propos de sa concurrente avant l’annonce, elle a fait pire ensuite.

J’ai 6 reproches à lui faire.
1. Elle utilise sa notoriété pour avoir la parole dans les médias alors que n’importe qui d’autre dans sa situation n’aurait même pas été interviewé… De surcroît quand on l’invite à Stade 2 par exemple, on ne donne pas la parole à Payet et à ceux qui ont fait ce choix, on n’a qu’un son de cloche, le sien.
2. Parler de son engagement politique en faveur de François Hollande en disant qu’elle a été écartée pour cette raison – alors que le candidat qu’elle soutenait a gagné (^^) – est grotesque, surtout avec les termes qu’elle utilise : «J'ai l'impression qu'on a voulu me faire payer quelque chose. On a voté contre moi, pas pour une autre.» Elle se prend pour Sarkozy… Le coup du challenger qui gagne parce qu’on ne veut plus du champion sortant, ce n’est pas du judo. Cette excuse est surtout très pratique pour ne pas affronter la vérité.
3. Parler comme ça de sa concurrente est irrespectueux, si elle voulait foutre la m*rde en EdF elle ne s’y prendrait pas autrement.
4. Elle se défausse sur d’autres, ceux qui ont dû faire le choix, alors qu’elle n’a pas su faire le nécessaire pour faire pencher la balance de son côté ou au moins faire douter le Comité de sélection au point de l’inciter à lui offrir une dernière chance.
5. Où est l’autocritique dans ses propos ? Affirmer qu’elle avait un «potentiel supérieur» pour ramener une médaille de Londres et ajouter qu’elle n’est «pas la seule à le dire», c’est bien gentil, mais on s’en fout, il fallait convaincre les bonnes personnes ! Des gens qui croient savoir conduire et mériter le permis parce que leur moniteur d’auto-école leur a dit mais qui se font recaler par l’examinateur, on en connaît tous…
6. Comment pourra-t-elle être crédible quand elle sera consultante sur France Télévisions pendant les JO ?

Elle aurait pu se contenter d’un «Je suis évidemment très déçue, mais ce n’est pas le moment de parler de mon cas personnel, je souhaite bonne chance à l’équipe de France, merci à ceux qui m’ont apporté leur soutien ces derniers mois.» Eventuellement en septembre tu sortais ce que tu as sur le cœur… Elle en serait même sortie grandie.

Dans l'c*l Lulu ! Basket/guerre interne : Nar Zanolin, le Secrétaire général de la FIBA Europe a été démis de ses fonctions par le Comité exécutif… D’un côté, je suis très content que ce Canadien – oui, un Canadien[5] dirigeait la FIBA Europe avec un Islandais ! – ait morflé car j’ai toujours en travers l’affaire de l’EuroBasket 2015 pour lequel l’Ukraine a été désignée pays organisateur après le retrait du dossier déposé par la France en association avec d’autres (Allemagne, Croatie et Italie). On rappelle que la FFBB, qui menait la candidature, a dû se résoudre à abandonner en raison des exigences scandaleuses – notamment sur le plan financier – imposées par la FIBA Europe. Dans ce sens, il l’a eu dans l’c*l Lulu !

Seulement, d’un autre côté, il faut voir pourquoi il a été éjecté de façon précipitée. En réalité il a été viré en raison de ses manigances pour faire session. Il voulait s’affranchir de la FIBA monde (qui a créé la FIBA Europe en 1992^^) en raison du projet de cette dernière de faire un nouveau calendrier avec des cycles de 4 ans ne comportant plus qu’un seul championnat continental au lieu de 2 (en plus des Championnats du Monde et des JO). Yvan Mainini, le président français de la FIBA monde – dont on était tout content d’enfin se débarrasser quand il a été élu en 2010 après avoir longtemps sévi à la FFBB – explique qu’il veut offrir aux joueurs internationaux un été de repos au cours d’une olympiade, ce qui permettrait en prime d’avoir un été réservé pour le basket féminin. Il faut le savoir, la mère et sa fille FIBA s’entendent aussi bien que la mère et la fille Bettencourt, c’est la détestation cordiale, et là aussi, c’est une affaire d’argent. En effet, la FIBA Europe se remplit les poches principalement grâce à l’EuroBasket, elle voit d’un très mauvais œil qu’on la prive d’une grande partie de ses revenus.

De mon point de vue le projet de Mainini est stupide car le basket international a besoin de championnats continentaux réguliers pour être exposé. Je rappelle que contrairement à TOUS les grands sports collectifs il n’y a pas de matchs internationaux en cours de saison. Autrement dit, pas de visibilité… Si vous faite une année off, vous condamnez certaines équipes nationales à disparaître de la sphère médiatique pendant 2 ans, voire plus. Les joueurs majeurs – ceux dont la FIBA monde chercher à s’assurer la présence aux Championnats du monde… car oui, ne nous leurrons pas, le but réel de la manœuvre est celui-ci, revaloriser le Mondial qui est la source de revenus de la FIBA monde, chacun tente de tirer la couverture à lui – sont assez grands pour savoir si et quand leur corps a besoin de repos, ils peuvent faire l’impasse de temps en temps en cas de besoin et permettre à des jeunes d’emmagasiner de l’expérience, de se faire un nom…

Résultat des courses, si on aime le basket, dans tous les cas, on l’a dans l’c*l… Remarquez, en voyant Mainini élu à la FIBA, on savait qu’il fallait acheter un grand pot de vaseline !

En bref. Cyclisme sur route.
-4 jours de Dunkerque : Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun) a remporté l’épreuve en conservant jusqu’au bout l’avance acquise lors de sa victoire d’étape.
-Tour d’Italie : des coureurs ont gagné des étapes, porté des maillots distinctifs, il y a eu un clm par équipes, et quelques gars ont bouffé du goudron (dont Cavendish).

VTT : Julie Bresset a remporté à Nove Mesto (Rep Tch) sa première victoire en Coupe du monde de cross-country cette saison, prenant la tête au classement général après 3 des 7 étapes. Dans l’épreuve masculine Julien Absalon, malade, a été contraint à l’abandon, les autres Français ont terminé très loin du vainqueur.

BMX : Laëtitia Le Corguillé a pris la 3e place à Papendal (Pays-Bas) lors de la 3e étape de la Coupe du monde . Magalie Pottier a terminé 5e. Une autre Française, Manon Valentino, est tombée et a dû être hospitalisée. Chez les hommes ça s’est moins bien passé, le meilleur Français a terminé 7e.

Hockey sur glace, Championnat du monde : malgré la suspension pour 5 matchs d’un de ses attaquants, Sacha Treille, l’équipe de France de hockey sur glace a réalisé l’exploit de battre la Suisse 4-2, assurant ainsi son maintien dans l’élite – c’était nécessaire pour avoir une chance de se qualifier l’année prochaine pour les JO 2014 – et se donnant des chances de se qualifier pour les quarts de finale. La défaite 7-2 contre le Canada est anecdotique.

Tennis de table : le TQO organisé à Doha a été un fiasco pour l’équipe de France, dont les 3 représentants (Carole Grundisch, Emmanuel Lebesson et le très jeune Simon Gauzy) n’ont même pas passé les poules malgré une adversité très modeste. La France ne sera représentée que par 2 femmes et un homme, le second quota masculin et ceux pour les épreuves par équipes lui échappent.

Pentathlon moderne : les Championnats du monde organisés à Rome n’ont pas été une réussite pour l’équipe de France, les Françaises ont vécu un véritable enfer, les hommes, Christophe Patte et Jean-Maxence Berrou, ont fini respectivement 11e et 26e.

Formule 1 : première victoire vénézuélienne de l’histoire de la F1, Pastor Maldonado remporte le GP d’Espagne.

Rugby/Top 14 : la saison régulière du Top 14 est terminée, les Stade Toulousain a terminé en tête devant l’ASM Clermont-Auvergne, les 2 clubs joueront les demi-finales contre les vainqueurs des barrages dont les affiches sont Toulon-Racing Metro 92 et Castres-Montpellier.

Karaté : la France a fait un carton lors des Championnats d'Europe à Santa Cruz de Tenerife (Espagne), elle a empoché 11 médailles, 3 d’or (William Rolle en -67 kg, Lolita Dona en -61 kg, l’équipe de France féminine de kata), 2 d’argent et 6 de bronze. Les Championnats du monde 2012 auront lieu en novembre à Bercy.

Equitation : le CSIO de La Baule, première étape de la Coupe des nations de saut d’obstacles, a été marqué par l’absence de nombreux cavaliers de renom, y compris parmi les meilleurs Français. L’équipe de France a même dû retirer ses meilleurs chevaux suite à des cas de grippe équine décelés lors d’un CSI en Normandie où se préparaient certains chevaux engagés à La Baule (ça a foutu un beau b*rdel, on a retiré des montures de la compétition par précaution, d’autres ont été regroupées dans une même écurie pour éviter la propagation et favoriser la surveillance). Du coup, les résultats, OSEF.

Triathlon : Jessica Harrison a terminé 4e de l’épreuve de San Diego comptant pour les World Series, sa sélection pour les JO ne fait plus trop de doute. Chez les hommes Tony Moulai, le premier Français, n’a terminé que 14e.

Basket.
-EdF/JO : Vincent Collet a divulgué sa liste élargie de 18 joueurs retenus pour le stage de l’équipe de France de basket en vue des JO et une liste de 6 réservistes supplémentaires. Il y a quelques surprises, il a ainsi retenu les 12 qui ont participé à l’EuroBasket 2011 plus Rodrigue Beaubois, Ian Mahinmi, Fabien Causeur, Ronny Turiaf, Yakhouba Diawara (retour inattendu) et Yannick Bokolo. Mike Piétrus (Boston Celtics) n’a été inscrit que sur la 2nde liste au prétexte qu’il ne serait pas capable d’accepter la hiérarchie établie, comme si à Boston il n’était pas exemplaire dans son rôle de remplaçant spécialiste de la défense… J’en ai marre de cette veille réputation qu’on lui donne ! Perso je sortirais Tchicamboud, Diawara, Albicy, Turiaf, Mahinmi ou Traoré (choix difficile…), et je serais bien emm*rdé pour le dernier, Bokolo ou Causeur. Maintenant, reste à savoir qui sera apte (dans quel état est Gelabale ?).
-Pro B : Claude Bergeaud va redevenir l’entraîneur de Pau-Lacq-Orthez.
-Basket international : Steve Nash a été nommé GM de la sélection canadienne (non qualifiée pour les JO).
-Euroligue : le Final Four se tiendra à Londres lors des 2 prochaines saisons.
-Euroligue : l’Olympiakos Le Pirée est sorti victorieux du Final 4 de l’Euroligue en battant le CSKA Moscou en finale, une grosse surprise compte tenu de la saison, de la puissance du CSKA d’Andreï Kirilenko, MVP de la compétition, et du scénario de la finale (voir en bas de la page la vidéo de la semaine).
-NBA : sans surprise, James Harden (Oklahoma City Thunder) a été élu meilleur 6e homme de la saison, Kyrie Irving (Cleveland Cavaliers) a reçu le trophée de rookie de l’année, et LeBron James (Miami Heat) a été de nouveau récompensé du titre de MVP, il a devancé Kevin Durant, Chris Paul, Kobe Bryant et Tony Parker, qui ne sera dont même pas dans la NBA first team, ce qui est juste scandaleux, il méritait d’être 3e mais pas de bol pour lui, son équipe n’est pas bling-bling et il est étranger.
-NBA : pour tout savoir sur la fin du premier tour des playoffs, cliquez ici.
-Playoffs NBA/JO (?) : le Miami Heat et les Boston Celtics ont gagné leur premier match des demi-finales de la conférence est, mais le Heat a perdu Chris Bosh, absent pour une durée indéterminée qui peut durer plusieurs semaines (une déchirure aux abdos si j’ai bien compris). C’est une grosse tuile pour Miami, mais peut-être aussi pour le Team USA Basketball, adversaire des Bleus en ouverture des JO, car ayant la mentalité d’un Ricain et très bien payé par sa franchise, s’il n’est pas à 100%, il est capable de dire que sa santé – préparer la saison prochaine – passe avant les JO. Quand on voit les problèmes dont souffre déjà l’équipe des Etats-Unis dans le secteur intérieur, son absence serait très difficile à palier.

Boxe.
-Lourds/repris de justice : David Haye et Dereck Chisora devraient s'affronter le 14 juillet prochain à Upton Park (stade de West Ham) sous licence luxembourgeoise, une sorte de match revanche après leur baston pendant la conférence de presse ayant suivi le combat entre Chisora et Vitali Klitschko (depuis Chisora s’est vu retirer sa licence par la fédération britannique).
-Boxe féminine : les Championnats du monde de boxe féminine amateur ont débuté à Qinhuangdao (Chine), Guerrier (-75kg), Estelle Mossely (-60kg) et Sarah Ourahmoune (-51kg) tenteront d’y décrocher leur qualification pour les JO. D’autres chercheront juste des médailles. Une seule Française a été éliminée lors des 3 premiers jours (Chevalier en -64kg).

Gymnastique artistique : la Roumanie a fait un énorme carton aux Championnats d’Europe de gymnastique féminine. Les Roumaines ont rapporté de Bruxelles le titre par équipe, la ravissante Sandra Izbasa a gagné au saut de cheval, la revenante Catalina Ponor a gagné à la poutre devant la jeune Larisa Iordache, classement inverse au sol. 4 médailles d’or et 2 d’argent sur 5 podiums[6]… Sur le podium, on aurait dit les sœurs Dalton, elles étaient alignées de la plus grande à la plus petite. Les Bleues ont déçu avec seulement 3 participations à des finales (comme l’Allemagne et la Grande-Bretagne, elle est handicapée par des blessures), elles n’ont pris que la 5e place par équipes, puis lors des finales individuelles Youna Dufournet a fini 8e aux barres asymétriques, sa spécialité, et 5e à la poutre après être tombée sur les genoux à la réception de sa sortie (ça m’avait semblé plutôt bon et propre).

Athlétisme.
-Sprint : Yohan Blake a claqué un 9"84 (+0,5m/s) sur 100m lors d'un meeting à George Town (Iles Caïmans).
-Diamond League/Doha : le tricheur Justin Gatlin a battu Asafa Powell sur 100m dans des conditions de forte chaleur sèche)... 9"87 (+0,5m/s) contre 9"88. Jimmy Vicaut a terminé 8e de la finale en 10"28. Kiplagat et Kiprop ont couru le 1500m en moins de 3’30, Koech et Mateelong ont couru le 3000m steeple en moins de 8’… C’est flippant à cette époque de l’année, surtout dans ces conditions horribles pour le demi-fond et le fond, Pamela Jelimo et David Rudisha ont établi les 2 MPM sur 800m, une distance sur laquelle le jeune Pierre-Ambroise Bosse (le jour de ses 20 ans) a réalisé les minima pour les Championnats d'Europe d’Helsinki en gagnant la finale B. Bonnes nouvelles, Vanessa Boslak a sauté 4m50, la barre requise pour aller aux JO, et Mickaël Hanany a franchi 2m30.
-Meeting de Montgeron : le vent légèrement trop favorable (+2,1m/s) a empêché de valider les chronos de Pascal Martinot-Lagarde sur 110m haies (13"30) et de Sandra Gomis sur 100m haies (12"94), des performances très encourageantes. Eloyse Lesueur a sauté 6m64 à la longueur.
-Saut à la perche : Steve Hooker, l’Australien le plus casse-c*uilles de l’histoire de l’athlétisme[7], a réalisé les minima pour les JO et s’est donc qualifié pour Londres.

Voile olympique.
-49er : les Championnats du monde de 49er organisés à Zadar (Croatie) n’ont pas réussi aux Français Emmanuel Dyen et Stéphane Christidis, ils étaient sur le podium provisoire avant 2 dernières manches rates, dont la medal race (compte double), ce qui les a fait tomber à la… 4e place, à égalité de points avec les 3e.
-Star : Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot n’ont pris que la 9e place des Championnats du monde de Star organisés à Hyères à la suite de la Semaine Olympique Française. Ils avaient pourtant bien débuté la compétition.

La vidéo de la semaine. Basket : parfois un grand match peut être à la fois super moche et magnifique. Nous l’allons prouver tout de suite.

Grand favori du Final Four organisé à Istanbul, le CSKA Moscou a eu du mal à battre le Panathinaïkos de 2 points (66-64) en demi-finale alors que les Grecs, jamais menés de plus de 2 points et qui en ont eu 4 d’avance dans le money-time, ont eu la possession de la gagne. Ce match a été marqué par des séries de tirs manqués (le CSKA a été mené 11-9 avec Kirilenko et Krstic à 2 fautes). La seconde demi-finale opposant l’Olympiakos Le Pirée et le Barça s’est terminée presque sur le même score (68-64), les Grecs ont gagné en étant chiants pour leurs adversaires, ils ont passé un 8-0 d’entrée sur lequel ils ont vécu jusqu’au bout. Les Catalans ont été "grecquisés"[8] comme c’est souvent arrivé à l’équipe de France, ils n’ont jamais réussi à trouver leur rythme.

L’Olympiakos était l’invité surprise de la finale, il a bu la tasse, n’arrivait à rien offensivement, était mené 53-34 à 12 minutes de la fin dans un match dégueulasse (5/19 et 13 TO dans le premier QT)… et a passé un improbable 28-8 à la plus grosse écurie d’Europe pour arracher avec d’abord un 14-0 – sans les cadors de l’équipe – pour revenir dans le coup à environ 7’ de la fin. Les Russes commençaient à faire de l’huile, leur génial meneur serbe – Milos Teodosic – est tombé dans ses travers, embarquant une bonne partie de l’équipe dans son embarcation instable. Si l’Olympiakos a laissé un espoir aux Moscovites de ne pas se faire "grecquiser", c’était sans doute pour rendre le châtiment encore plus cruel. A environ 3 minutes de la fin, le CSKA menait 59-52, il a tendu les verges pour se faire battre en manquant 2 LF par Ramunas Siskauskas à quelques secondes de la fin (l’Olympiakos aussi en a loupé beaucoup)… Georgios Printezis a été trouvé pour un dernier shoot à 0°, une sorte de floater… le panier de la gagne grosso modo au buzzer. Victoire 61-60 de l’Olympiakos. C’est de façon totalement improbable que Vassilis Spanoulis et ses coéquipiers ont été sacrés face à l’armada du CSKA et ses millions d’euros. Dusan Ivkovic, également sélectionneur – bénévole ! – de la Serbie et ancien coach… du CSKA, était déjà à la tête du club lors de son autre titre européen en 1997 (cet homme a un palmarès impressionnant).

Fin totalement dingue. Regardez à partir de 1h13.

Notes

[1] Le Russe est taillé pour la catégorie d’au-dessus, il perd pour être au poids et reprend pas mal après la pesée. Du coup il est plus puissant, il fait 3 ou 4 kilos de plus.

[2] L’ATP est une "association".

[3] Commission Nationale de Contrôle de Gestion.

[4] du BO est une véritable légende, il a un palmarès de folie sa carrière est impressionnante : 84 sélections (3 essais), 5 victoires dans le Tournoi des V ou des VI Nations dont 3 Grands Chelems

[5] Né en Italie.

[6] Pour rappel lors des finales par appareil c’est maximum 2 représentantes par pays, st de 5 médailles d’or et 4 d’argent.

[7] Remember Berlin 2009.

[8] Une façon très grecque de vous battre en vous laissant un sentiment de frustration indélébile.