Etre obligé de vendre Anthony Martial (17 ans) à l’ASM… Ne pas pouvoir prendre Corchia parce que c’est trop cher… Essayer – maladroitement – de dégager Bafé Gomis parce qu’il a un gros salaire et n’a plus qu’un an de contrat… Vouloir garder Gonalons coûte que coûte pour donner l’impression aux supporter de rester un club fort et ambitieux (pour 11 à 15 millions, perso, j’emballe ce joueur très moyen dans du plastique à bulles, je le monte dans la voiture et je vais le déposer moi-même au siège social du club qui propose cette somme !). L’OL multiplie les mauvais choix stratégiques et se retrouve avec une équipe de gamins censée se qualifier pour la Ligue des Champions en passant 2 tours. Ça s’annonce très mal. Heureusement pour Aulas que nous vivons dans un monde où ses confrères pigeons sont nombreux et ne demandent qu’à se faire plumer (Lovren revendu près de 10 millions…) !

  • OL : ne rêvons plus.



Je n’ai pas la moindre idée du recrutement de Nice, à vrai dire je m’en cogne, je sais jute que Civelli part – gratos – en Turquie et qu’un des 127 Mendy du foot français, formé à l’ASM, a signé. Toujours est-il que le voisin fait envie… De gros derbies en perspective ? On veut des cartons rouges et du sang ! :-)

  • Nice : rêvons de taper l’ASM (ou de ne pas se faire taper 2 fois par l’ASM).



Benjamin Corgnet et Paul Baysse ont signé, ce n’est pas mal du tout, d’autant que d’autres vont suivre. Parti à Dortmung, Aubameyang est plus remplaçable qu’on ne croit (il aurait pu rapporter plus). Ça peut faire quelque chose de bien. En tout cas, il y a beaucoup plus de cohérence et d’ambition que chez l’ennemi.

  • ASSE : rêvons de finir devant l’OL… enfin.



Dimitri Payet a été vendu pour vraiment pas cher, il y avait moyen d’en tirer beaucoup plus en le cédant à un club anglais, ça roucoule en Premier League depuis que le nouveau contrat télé a été signé ! Seydoux a laissé partir Rudi Garia, il est en train de démanteler son équipe, Chedjou est parti en Turquie (un prix normal, il aurait pu intéresser l'OL s'il y avait des sous, l'OM ou même Monaco), d’autre joueurs comme Kalou devraient se barrer. Pour les remplacer beaucoup de joueurs très jeunes ont été engagés, dont Thauvin, qui n’a plus envie de venir en constatant le manque d’ambition affiché par son nouveau club.

  • LOSC : on a bien assez rêvé ces dernières années, on a pris René Girard.



Grande braderie… On vend à peu près tout ce qui est vendable, à se demander s’il restera quelque chose. Trémoulinas au Dynamo KievPfiou… Francis Gillot est un très bon entraîneur mais un magicien ? Peut-être pas…

  • Bordeaux : rêvons plus grand que Diabaté et Sané.



Peu importe les évolutions à l’intersaison, ça se termine toujours de la même façon, à savoir sans titre et avec une réputation surfaite d’équipe qui jouer bien (elle joue bien mais seulement de temps en temps, il n’y a aucune constance).

  • Lorient : rêvons. (Est-ce suffisamment synthétique ?)



Belhanda vendu – pas bien cher, il y a un an ça aurait rapporté le double – à Kiev, Estrada a pris la direction d’un des championnats arabes, etc. Les joueurs techniques partent, Rémy Cabella aura bientôt envie de se pendre, il tombera en dépression et perdra les ¾ de sa valeur, d’où un départ l’an prochain. La saison 2011-2012 n’aura été qu’une parenthèse extraordinaire. Le public n’était pas là quand le club jouait le titre, les tribunes du stade de la Mosson risquent de ressembler 12 à 15 fois par an aux pentes du Mont Ventoux une semaine après le passage du Tour de France.



Dans ce club, il ne se passe jamais rien, le public ne vient pas, le président s’en plaint. Et quand un supporter publie une pétition – pas très sérieuse mais qui fait office de réponse à ces plaintes, ça l’appelait à agir pour donner envie aux Toulousains de se rendre au stade – en faveur du recrutement de Trezegol, l’entraîneur se fend d'une sortie grotesque dans les médias. Selon Casanova, l’apport sportif de Ben Basat est supérieur à celui qu’aurait un David Trezeguet… D’une part, son avis est très discutable car l'âge (en l'occurrence 35 ans) n'a jamais été un problème majeurs pour les buteurs de son espèce (ceux dont l'atout majeur est le sens du but, pas le physique). D’autre part, il oublie tous les autres aspects d’un recrutement de ce genre, à savoir le marketing, le fait d’attirer les supporters, l’expérience du garçon, les progrès qu’un jeune comme Ben Yedder pourrait faire à son contact… Le gars n’a rien pigé au film ! De toute façon Toulouse aura beaucoup de mal à viser le top 6, alors tant qu’à faire, cassez la routine, essayer de créer de l'engouement en sortant de l’ordinaire ! La seule fois où le TéFéCé a voulu donner l’impression de viser plus haut en dépensant 6 à 8 millions sur un joueur… il a pris Emmanuel Rivière. Pauvres supporters.

  • Toulouse : rêvons moins petit… ou pas.



L’économie de ce club implique de vendre tous les ans certains des meilleurs joueurs. En quelques mois la plupart des éléments les plus importants de l'effectif ont filé. Un jour ou l’autre, rester en Ligue 1 risque d’être très compliqué. Le bon coup est de s’être fait prêter Jean-Christophe Bahebeck avant qu’il ne brille à la Coupe du monde U20, Enza Yamissi c’est pas mal, le Roumain je n’en sais rien.

  • Valenciennes : rêvons de ne pas être remplacés par les Lensois à la fin de la saison.



Que de départs de joueurs importants ! Les noms des remplaçants ne sont pas particulièrement engageants… J’ai surtout l’impression que la politique du club est de recruter tous les footballeurs corses en activité, quand bien même auraient-ils disparu de la circulation pendant une décennie ! Cette "corcisation" de l’effectif va très loin : ils ont laissé partir Modeste, ils ont pris Modesto !

  • Bastia : rêvons plus corse !



Pour le moment les 2 seules recrues sont Sylvain Armand (pour enfin avoir de la technique en défense centrale), et Philippe Montanier (pour enfin avoir un entraîneur supportable hors du terrain mais aussi supportable dans le sens où le public aura probablement envie de soutenir son équipe au lieu de se faire insulter par un chauve passant son temps à gueuler depuis sa zone technique et à se chercher des excuses). Le "tout physique" a vécu, ça devrait plus jouer au ballon.

  • Rennes : rêvons de ne plus être le club de la loose (de ne plus donner aux gens de raisons de se moquer).



Un Israélien inconnu et un Danois tout aussi inconnu ont signé… La dynamique de la montée s’est évaporée, rester en L1 sera compliqué, Reims a été un grand club dans un passé de plus en plus lointain[1], Reims a actuellement une petite équipe vouée à rester une petite équipe.

  • Reims : rêvons d’inventer la machine à remonter le temps.



Sans argent, pas de recrutement. Désolé.

  • Sochaux : rêvons petit.



Aucun joueur de Ligue 1 n’a signé, seulement un des meilleurs joueurs de Ligue 2 et un réserviste de l’OL. Khlifa va partir, c’était le buteur providentiel de l’équipe… Sagbo part aussi… Je sais que vous avez déjà l’eau chers amis Savoyards… voulez-vous de l’aspirine ?



Contrairement à Toulouse, le but est de faire rêver les gens. Du moins, de faire rêver certaines personnes en recrutant des noms. Après, savoir si sur le terrain les performances suivrons, c'est une autre histoire, mais entre Ochoa, Mutu, Ravanelli nouvel entraîneur et les noms avancés par ce dernier (il a tenté d’attirer Del Piero, des joueurs de la Juve, on a parlé de Lucas Toni et j’en passe), on mise clairement sur le clinquant (quand le Tour de France est passé à Ajaccio, Ravanelli s'est pointé en smoking sur le plateau de Stade 2, il a débarqué par la mer, le gars s'est pris pour une star de cinéma invitée au Grand Journal pendant le Festival de Cannes). D’ailleurs, je me demande si le profil de Trezegol ne serait pas l’idéal pour ce club.



Falcao, Moutinho, Toulalan,… du lourd. James, Isimat-Mirin… du jeune devant encore confirmer. Carvalho, Abidal… du cramé ! Martial, Monachello… du très jeune ayant beaucoup à prouver… Et ce n’est probablement pas fini. Le vestiaire est plein, le loft également… Reste à trouver une cohésion – ça devrait vite venir concernant l’attaque, j’ai des doutes concernant la défense – et à trouver… des supporters. L’ASM en un peu partout en France, mais dans «un peu partout», il y a… «peu»… et il y a «partout». Autrement dit dans la région de Monaco, ils ne sont pas si nombreux. Les noms vont sans doute attirer des spectateurs, le soutien risque quant à lui de ne pas être au rendez-vous malgré d’incroyable indulgence – ou sympathie ? – dont bénéficie ce club. Depuis 2 ans le PSG a dépensé des dizaines et des dizaines de millions pour des joueurs qui paient leurs impôts, c’est jugé scandaleux par au moins les ¾ des gens (qui, pour la plupart, voudraient que ces footballeurs du PSG paient encore plus d'impôts !). Monaco fait de même pour des joueurs qui ne vont pas contribuer à la solidarité nationale (les étrangers ne sont pas imposés sur le revenu, entre autres avantages), c’est jugé formidable pour le foot français. Et mieux, on pointe du doigt les clubs dont les présidents veulent – fort logiquement – obliger l’ASM à respecter la loi relative aux clubs professionnels, autrement dit les présidents souhaitant que tous les clubs soient logés à la même enseigne.

  • Monaco : rêvons d’un stade plein comme nos poches.



Un temps interdits de recrutement, les Nantais ont pour le moment trouvé une parade juridique. 3 Vénézuéliens – dont 2 étaient déjà présents – ont été signés. Peu de moyens, des difficultés supplémentaires pour mettre en place une équipe taillée pour la L1… Retrouver l’élite a été très difficile, ça a mis des années, dans l’état actuel des choses j’ai des doutes quant aux chances nantaises de s’y maintenir.

  • Nantes : rêvons de ne pas redescendre.



Il est de bon ton d’avoir de l’affection pour ce club car il représente une toute petite ville. Perso, je ne l’aime pas. Je ne peux pas l’aimer. L’ombre de Noël Le not so Graët plane beaucoup trop pour se faire oublier. Un club de L2 recrutant exclusivement en L2… qui va rester en L1. Je suis impatient de voir quel traitement les arbitres et la Commission de discipline réservent au club du président de la FFF.

  • Guingamp : rêvons de titre… (parce que Noël est dans la place et œuvre dans les coulisses de la FFF).



La descente en L2 s’avère être une épreuve de plus en plus dangereuse ces dernières années… On y reste de plus en plus longtemps, ou alors on coule. Demandez aux Sedanais, aux Manceaux, aux Grenoblois ou encore aux Strasbourgeois (les exemples sont nombreux).

  • Nancy/Troyes/Brest : rêvons de remonter/rêvons de ne pas tomber encore plus bas.

Fini pour aujourd’hui.

Note

[1] Par définition, seconde après seconde, tout événement passé est de plus en plus lointain.