Les haies hautes étant installées, on en a profité pour disputer les séries du 110m haies (4x3Q+4q). On déplore plusieurs absences de marque dans cette compétition, notamment Garfield Darien et Liu Xiang, victime de problèmes physique, ou encore celle de Dayron Robles, exclu par la fédération cubaine pour avoir refusé de participer à une compétition en Russie il y a quelques semaines ou mois. La porte semblait grande ouverte pour Pascal Martinot-Lagarde, très jeune et en progression constante. Il a été médaillé en salle pour ses premiers championnats du monde, idem pour ses premiers championnats d’Europe, son record personnel a explosé cette saison, il venait avec de légitimes espoirs de médaille mais une blessure au dos quelques jours avant son départ en Russie a fortement compromis ses chances. Il ne parvenait plus à sauter la moindre haie à l’entraînement. Il est venu quand même, pour essayer… On l’a vu dans la 2e série.

Lors de la première, première surprise, Hansle Parchment a terminé 5e, il arrivait avec la 5e performance mondiale de la saison. En réalité, lui aussi a été victime d’une blessure cette saison et ne se présentait pas à son meilleur niveau. La course a été serrée à défaut d’être très rapide, Jason Richardson a gagné en 13"33 (+0.5m/s), le Jamaïcain a fait 13"43 et a obtenu par la suite le 2e billet et repêché au temps.

PML arrivait dont un état physique précaire, on ne se faisait guère d’illusions. Dans sa série on trouvait le champion US, Ryan Wilson, 32 ans, qui depuis le début de sa carrière avait toujours manqué de peu la qualif pour les grands championnats de la saison. On l’a vu dès le début, le jeune Français n’y était vraiment pas, son buste ne penchait pas au-dessus des haies, il restait complètement vertical. Il a fini 5e (13"63) en ayant souffert toute la course. Wilson a remporté la course en 13"37 (-0.3m/s).

Lors de la suivante la délégation française a trouvé un peu de réconfort. Si Orlando Ortega a coulé, Thomas Martinot-Lagarde a réussi un super 13"33 (2e au niveau d’Aries Merritt) en contrôlant en fin de course – il a même regardé à sa gauche – après un départ pire que moyen et un super retour à partir de la 3e haie.

Les Etatsuniens ont remporté les 3 premières séries, David Oliver ne voulait pas être en reste, il a gagné la sienne en 13"05 (-0.6m/s), une perf hyper impressionnante, un temps de finale (2e meilleure perf mondiale de la saison.. il est aussi l’auteur de la MPM). Sergey Shubenkov a pris la 2e place en 13"16. Les 2 meilleurs temps ont été réalisés au cours de cette série.

En perdant PML, l’EdF a perdu une réelle chance de médaille, hormis Oliver personne ne semble être réellement au-dessus du lot cette saison, je pense qu’en étant simplement au niveau de son record personnel il serait monté sur le podium. Sal*perie de lombalgie !

Suite du programme avec les séries 1500m féminin (3x6Q+6q). Ces derniers mois on a fait du nettoyage, notamment en Turquie. Quelque chose me dit que ça va continuer…

Dans la première série, on trouvait Gelete Burka, la jeune Ricaine Mary Cain (17 ans), Nancy Langat ou encore Abeba Aregawi (naturalisée suédoise où elle vit depuis 2002), ainsi qu’une des Russes. La seule – mais grande – surprise a été le raté de l’Ethiopienne, 11e de la course et déjà presque éliminée (ça s’est confirmé). S’il y a eu lutte jusqu’au bout dans cette première série, la suivante a été beaucoup moins serrée, la 6e était nettement détachée de la 7e, on n’a repêché personne au temps. Cette course, menée presque de bout en bout par Ekaterina Sharmina, une locale, a vu l’élimination de la 2e Ethiopienne (une 3e, Mimi Belete, qui court pour le Bahreïn, a obtenu la 6e place).

Informées des temps, les concurrentes de la dernière séries ont profité de l’aubaine, 9 sur 11 sont passées, la course s’est divisée en 2, une balade africaine devant et la baston derrière. Genzebe Dibaba a sauvé l’honneur de l’Ethiopie, elle a fait montre d’un facilité assez magnifique. Ceci dit il s’agissait d’un simple écrémage, on a gardé 24 filles sur 37.

Le lancer du disque du décathlon a été l’occasion pour Kevin Mayer d’exploser son record personnel (45m37 au lieu de 44m89). Ses 774pts ont simplement permis de reprendre une place supplémentaire à 3 épreuves de la fin (13e, 5867pts), néanmoins il s’est bien rapproché de son objectif, la place de finaliste, car les garçons mieux classés que lui ont pour la plupart lancé moins loin. Il y a eu des contreperformances mais aussi beaucoup d’améliorations au dernier essai. C’est ainsi que Schrader a éclaté son record perso à sa 3e tentative (46m64, sa marque précédente était 3 mètres moins loin, il aurait dégringolé au classement), il reste ainsi 2e (6161pts) derrière Eaton (6280). Ce dernier n’a lancé qu’à 45 mètres, à 2m36 de son record. Le jet de Rico Freimuth à 48m74 (844pts) a permis à cet autre Allemand de s’installer à la 3e place (6127pts), Gunnar Nixon est tombé à la 5e place, il a mangé chaud : Freimuth lui a mis 131pts rien que dans cette épreuve.

Gaël Querin a continué à nager en eux profondes, 22e (5427pts), il a lancé à 38m34.

Qualifications du lancer du poids féminin, 18m70 demandés. Très franchement, on s’en fout complètement, non ? Valerie Adams – dont le frère a été drafté en NBA il y a quelques semaines – a déjà la médaille d’or gravée à son nom, elle est invincible sauf par une fille qui serait chargée comme un pétrolier quittant le Golfe persique. A ce propos, il y aura 2 Russes et 3 Chinoises en finale.

Séries du 400m masculin (5x4Q+4q)… Qu’elle est loin l’époque où Raquil et Dhjone se tiraient la bourre… Bref. C’est allé vite, 45"07 dès la première série, c’est allé vite, pourtant il s’agissait seulement d’écrémage. Les risques d’élimination d’un cador étaient presque nuls. Pourtant on a assisté à une surprise lors de la 2e course, Arman Hall (un jeune Américain) s’est crispé et a été doublé par 3 adversaires dans la dernière ligne droite. Heureusement pour lui qu’il y avait des repêchages au temps, sinon il passait par la fenêtre. Dans l’avant-dernière série le Jamaïcain Omar Johnson a complètement craqué sur la fin, il a lui aussi terminé 5e et a lui aussi été repêché.

Ah… Ce LaShawn "tite bite" Merritt… 44"91 en trottinant… Insolent de facilité. Kirani James aussi s’est baladé, mais lui n’a jamais été suspendu pour dopage.

Au tour des séries du 100m féminin (6x3Q+6q), sans Kelly-Ann Baptiste, tombée pour dopage. C’est allé très vite là aussi.

1. Verena Sailer en 11"12 (-0.3m/s)…
2. Keron Stewart en 11"02 (-0,4)… avec énormément de relâchement, elle peut manifestement aller beaucoup plus vite.
3. Myriam Soumaré n’a pas réussi une seule perf de véritablement haut niveau sur 100m depuis le début de la saison, on pouvait douter de sa qualification directe dans cette série avec English Gardner, Ivet Lalova et Sheri-Ann Brooks. Une fille de Saint-Marin s’est vautrée dans les starting-blocks, elle aurait mérité l’élimination rien que pour sa crête grotesque, on lui a mis un simple jaune (les ordres étaient très lents). La Ricaine a envoyé du pâté avec un départ canon et un temps de 10"94 (-0.5) à l’arrivée… Elle a tout fait à fond. Myriam a couru en 11"34, il lui fallait espérer une qualification au temps car elle a été à la lutte avec Brooks pour la 3e place mais n’a pu doubler.

4. Shelly-Ann Fraser a fait n’importe quoi 11"15 (-0.3), elle est partie tellement vite et bien qu’elle avait une grosse avance après quelques mètres, elle a voulu relâcher quasiment à la mi-course, mais c’était beaucoup trop tôt, elle a beaucoup trop ralenti, il lui a fallu remettre une accélération pour gagner sa course.
5. Stella Akakpo, record perso à 11"26, récente championne d’Europe juniors (19 ans), n°1 mondial de sa catégorie d’âge, a honoré sa première sélection chez les seniors, elle était dans la série de Blessing Okagbare, vainqueur en 11"03 (-0.6). Cette Nigériane-elle est bodybuilder à ses heures perdues ? Le départ de la Brésilienne a été excellent, la Jamaïcaine a fait le match, la jeune Française a couru en 11"41 en s’étant battue pour conserver sa 4e place, ça n’a pas suffi.

6. Carmelita Jeter – qui tombera un jour – et Muriel Ahouré étaient côte à côte, elles y sont allées à l’intox, seulement 11"22 (-0.6m/s).

Myriam a été la 2e repêchée. Stella a terminé 7e temps des non-qualifiées… Pour 2 centièmes.

Pour finir, le saut à la perche du décathlon. Il ne se passait que ça dans le stade. Si Quérin a fait un zéro, Mayer s’est bien débrouillé, il a connu son premier échec à 5m10, en a encore connu 2 à 5m20 mais les 2 fois il a fini par passer de façon très convaincante. Il était déjà certain de remonter à la 10e place au général et aurait même pu rêver mieux si les 3 autres à avoir passé cette hauteur n’étaient pas Eelco Sintnicolaas (pour qui 5m20 était la première barre), Ashton Eaton (en tête et intouchable) et Ilya Shkurenev, un Russe bouillant pour qui 5m30 a été la 6e barre franchie, toutes au premier essai. Le grand espoir français n’a pu exploser son record personnel (il l’a égalé) et en est donc resté là, ce qui reste une très bonne performance, de même que pour Eaton, éliminé à la même hauteur. Cette barre leur a rapporté 972pts. 2 records personnels battus et un égalé, on peut difficilement mieux débuter une seconde journée de décathlon. Le top 8 est tout proche (il est 10e avec 6839 unités, le 8e est à environ 40pts, le 4e à 120pts).

Le Batave s’est cassé les dents à 5m40 (pourtant il a passé cette saison), il a donc pris "seulement" 1004pts pour ses 5m30. En revanche le Russe a eu plus de réussite, il est passé à l’arrache au dernier essai, un véritable miracle : il a touché avec les pieds, les jambes, le ventre, mais la barre est restée sur ses taquets, ou plutôt devais-je dire qu’elle n’est pas tombée car elle a sauté dans tous les sens. Il était comme un fou, le stade presque vide n’avait jamais été aussi bruyant depuis le début des championnats. 11e avant la perche, il est passé 6e avec une chance de podium… 1035pts d’un coup, ça change tout !

Allons allumer un cierge… Jimmy Vicaut est capable de monter sur la boîte ce soir. Sur 100m, il s’agirait d’une première dans l’histoire de l’athlétisme français. On suivra aussi Mélina Robert-Michon au disque, le 20km marche et un de mes préférés, Pierre-Ambroise Bosse en demi-finales du 800m.