La saison post-olympique donne lieu à des évolutions importantes dans cette fameuse hiérarchie, les cartes sont en partie rebattues en raison des arrêts de carrière, voire des séparations de couples, certains changent de partenaire. La retraite de leurs ainés a ouvert la porte aux jeunes Clermontois. Manifestement, ils sont du genre à taper l’incruste, tu leur ouvres la porte, ils entrent sans rien demander et vont s’installer à table, les pieds sur la chaise du voisin.

Remporter la Coupe de Chine et le Trophée Eric Bompard dès leur 2e saison était déjà assez hallucinant, en apprenant ces résultats j’étais sur le c*l – ce qui, espérons-le, ne leur arrivera jamais au cours d’un programme, sauf si c’est dans la chorégraphie – mais après leur 3e place lors de la finale du Grand Prix ISU[1], comment s’étonner de leur titre européen obtenu jeudi à Stockholm dès leur 2e participation ?

Ils ont conquis les spectateurs mais surtout les juges. Leur première médaille mondiale est sans doute pour bientôt, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Et en parlant de nez… La jeune Gabriella en a un particulièrement… visible. On ne va pas se mentir, au début on ne voit rien d’autre, on dirait la fille de Cléopâtre et Cyrano de Bergerac. Mais quand on la regarde patiner, on oublie tout ! Quand vous voyez Tessa Virtue et Nathalie Péchalat, vous vous dites qu’être canon est un atout supplémentaire, quand vous voyez Meryl Davis, vous comprenez que ça ne joue pas sur les résultats.

Voici leur programme libre des Championnats d’Europe et un très bon reportage de Stade 2 sur leur préparation à Montréal. Leur progression fulgurante est le fruit d’un énorme travail.

(La vidéo est aussi sur Vimeo.)

Ça fait un couple bien sympathique. On va éviter de se poser la question «pécho ou pas pécho» car ça ne nous… regarde pas ! (Dédicace à Stade 2 façon inconnus.)

Note

[1] Un podium avec des Américains, des Canadiens et des Français y est très classique, on y a droit tous les ans depuis 6 ans… mais cette saison on a changé l’identité de tous les danseurs.