Première perf remarquable, celle de David Storl au lancer du poids. Il a gagné à plus de 22m (22m20), une marque qu’aucun Européen n’avait réalisée depuis des années (1991).

Sandra Perkovic a été battue au lancer du disque, les Cubaines sont impressionnantes, Yaime Pérez a été la plus forte (66m13). Mélina Robert-Michon s’est classée 5e (63m78).

Au saut en hauteur féminin, Anna Chicherova a passé une barre à 2m03 (MPM) dans un concours en solo puisque la 2e a terminé à 1m94.

Au lancer du javelot masculin, Keshorn Walcott a lancé à plus de 90 mètres (90m16).

Mais c’est surtout au triple saut que le duel annoncé entre Pedro Pablo Pichardo et Christian Taylor a été démentiel. Le Cubain a débuté très fort (17m85), il a augmenté son avance avec 17m99, mais Taylor a répondu avec 18m02 puis 18m06, égalant le record de la Diamond League réalisé à Doha par Pichardo lors du concours de mutants au cours duquel Teddy Tamgho s’est blessé. Pour rappel la MPM du Cubain est de 18m08.

Enfin, au saut à la perche, Renaud Lavillenie voulait se refaire la cerise après son échec à Paris, mais il a encore perdu. 2 défaites de suite, ça lui arrive très rarement. Il accuse le vent qui l’aurait gêné lors de ses 3 essais à 5m92, il devrait surtout s’en prendre à sa tactique : il fait beaucoup trop d’impasses ! Il aurait gagné en passant 5m84 au premier essai, il a voulu passer directement de 5m76 (sa seule barre franchie, et au 2e essai) à 5m92. Dans quel but ? Il a la capacité physique d’enchaîner beaucoup plus de sauts que ses adversaires, il débute son concours super tard, pourquoi adopter cette stratégie d’impasses systématiques ? Du coup Pawel Wojciechowski a gagné (5m84 au 2e) devant Raphael Holdzeppe (5m76). Renaud a terminé 3e (ce qui rapporte 1 point pour la Diamond League, c’est toujours ça de pris, Konstadinos Filippidis|tag:Konstadinos Filippidis] n’en a grappillé aucun). Kevin Ménaldo (5m61) et Valentin Lavillenie (5m46) n’ont pas brillé.

Des courses, on retiendra surtout…

La victoire avec la manière de Shaunae Miller sur 400m. Le temps est excellent, 49"92, l’impression visuelle est encore meilleure avec des foulées incroyables en fin de course. Cette jeune a un talent incroyable.

La victoire de Mo Farah lors d’un 5000m assez lent qui servait aux Ethiopiens et aux Kenyans de sélection pour les Championnats du monde. Il s’agissait du retour du Britannique après les accusations de dopage lancées contre son entraîneur et son partenaire d’entraînement, Galen Rupp.

Le 800m masculin gagné par Nijel Amos en 1’43"27 devant David Rudisha. Le Botswanais semblait blessé après l’arrivée, où alors cramé au point de devoir être soutenu par 2 bénévoles pour quitter la piste et regagner les coulisses. Pierre-Ambroise Bosse s’est complètement raté tactiquement, il s’est mal rabattu, s’est laissé balader puis enfermer et a pris des coups au moment où il a tenté une dernière fois d’accélérer. 7e place devant… Mohammed Aman, qui a explosé en vol.

Il y avait aussi un 100m de gala ne comptant pas pour la Diamond League. Perso, il ne m’intéressait pas trop car les 3 têtes d’affiche ont un certain passif… Justin Gatlin vs Tyson Gay vs Asafa Powell. Le premier qui met la main sur le pot de stéroïdes placé derrière la ligne d'arrivée remporte 1 an de produits gratuits… C’était ma petite vanne de bon aloi… Gatlin a encore couru en 9"75 (+1,4m/s) avec une facilité stupéfiante, Gay et Powell ont tous les 2 terminé en 9"92.

Prochain rendez-vous avec la Diamond League dans une grosse semaine à Monaco.



Au passage, signalons la très grosse perf du meeting de Barcelone, celle de Genzebe Dibaba sur 1500m, 3’54"11, un temps pas vu depuis 1997 et l’époque des Chinoises aromatisées à la soupe de tortues…



Les vidéos sont aussi sur Vimeo : lancer du poids H, lancer du disque F, saut en hauteur F, lancer du javelot H, triple saut H, saut à la perche H, 400m F, 5000m H, 800m H et 100m H.