• Etape 7 : le Cav’ sort de la cave.

Livarot-Fougères (190,5km)
Non-partant : Tony Martin (EQS), Greg Henderson (TLS).

Etape_7.jpg Blessé la veille en tombant à environ 980m de la ligne, franchie sur le vélo avec l’attitude d’un cyclisme qui a la clavicule dans la boîte à gants, Tony Martin ne s’est pas présenté au départ Chris Froome (SKY) aurait donc pu porter le maillot jaune, mais dans de telles circonstances, il est de coutume d’attendre le podium d’arrivée pour l’enfiler. Du coup, chose relativement rare, il n’y avait pas de maillot jaune lors de l’étape du jour… à moins de compter le maillot de la Lotto NL-Jumbo, qui aurait dû être recalé par l’UCI car la confusion est évidente.

On s’attendait au scénario classique de l’échappée au long cours reprise par un peloton qui a maîtrisé l’écart toute la journée. On l’a eu. L’échappée était cette fois composée de 5 hommes dont 2 de la même équipe : Anthony Delaplace et Brice Feillu (BSE), Luis Angel Maté (COF), Kristijan Durasek (LAM), et Daniel Teklehaimanot (MTN), qui a attaqué pour prendre le point de la Côte de Canapville (4e C.), ce qui lui a permis de renforcer sa première place au classement de la montagne, donc d’assurer son maillot à pois.

Le sprint intermédiaire intervenait tôt, Maté a récolté la prime. La bataille du peloton a été remportée par John Degenkolb (TGA) devant Peter Sagan (TCS) et André Greipel (TLS), qui a donc concédé 1 point au Slovaque. Il en possédait 3 d’avance.

On s’est ensuite bien fait chi*r. Mais alors vraiment bien ! Quel ennui ! Il ne s’est strictement rien passé. Le peloton a réglé son allure pour avoir entre 1’30 et 30" de retard pendant des heures. A une grosse trentaine de kilomètres de l’arrivée, les hommes de tête ont essayé de relancer en cassant le groupe. Seul Teklehaimanot a lâché l’affaire. Delaplace a tenté plusieurs fois (d’où son prix de combatif du jour), pourtant Feillu et Maté ont terminé ensemble en duo à 11km de l’issue de l’étape.

Les équipes de sprinteurs ont attendu très longtemps avant de s’organiser en vue du sprint final. Il y avait un faux-plat montant avant la dernière ligne droite, un premier groupe de sprinteurs s’est presque détaché, la Katusha a fait un super travail pour Alexander Kristoff, André Greipel a pris l’avantage, montrant une nouvelle fois qu’il est le patron du sprint en ce moment sur le Tour, mais profitant de sa position à l’intérieur dans cette arrivée en virage, Mark Cavendish a pu sauter tout ce petit monde. Son 26e succès en carrière sur le Tour est aussi son premier depuis 2, Greipel a terminé 2e et a ainsi pu conserver son maillot vert en devançant Sagan 3e, Degenkolb 4e, Kristoff 5e. Arnaud Démare (FDJ), premier français, a franchi la ligne en 6e position.

Cavendish était en difficultés, son équipe en est désormais à 3 victoires avec 3 coureurs différents, elle a eu le maillot jaune après avoir galéré pour l’obtenir en gâchant une énorme opportunité en Zélande, puis l’a perdu sur chute. Etixx-Quick Stepp a déjà tout connu lors de ce Tour !

Attention, car Sagan s’est approché à 5 secondes de Froome au classement général grâce aux bonifications. Son énième place sur le podium n’aura peut-être pas servi à rien… Peut-être sera-t-il en mesure de passer du blanc au jaune avant la journée de repos.

Notons aussi que Bretagne-Séché a remporté le prix de combatif du jour avec Delaplace, ce n'est pas la première fois que cette équipe aux moyens limités et aux faibles chances de victoire d'étape mérite ce dossard rouge, elle avait toujours été snobée par le jury. Les membres de cette formation française ont eu raison d'exprimer aux votants le sentiment d'injustice et d'incompréhension né de ces désignations improbables.

Il ne s’est strictement rien passé pendant l’étape, même la seule – et petite – chute du jour, celle de Contador (TCS) n’a pas eu lieu pendant mais avant (pendant la parade entre le départ et le départ réel). Demain, le soleil devrait toujours être présent, le peloton roulera toujours en Bretagne, mais la comparaison s’arrête là car c’est certain, on ira droit dans le Mur… de Bretagne.