Résultat, le duo domine outrageusement sa discipline à l’image d’un Teddy Riner en judo, mais avec un poil de légèreté en plus.

Leur programme court était déjà magnifique. Contrairement à l’an dernier où ils en avaient seulement pris la 4e place à rien de la première, les jeunes Clermontois installés à Montréal ont cette fois remporté le programme libre.

Le public présent à la fête organisé au TD Garden de Boston – TD comme Thé Dansant (Tea Dance)… Boston Tea Party… oui je sais, c’est un peu tiré par les cheveux – espérait assister au triomphe des duos américains, ils n’ont pas été déçus. Comment l’être quand vous êtes témoin d’un tel spectacle et que vos chouchous sont battus par beaucoup plus forts ? Les représentants du pays hôte ont été bons : Maia et Alex Shibutani – qui se connaissent depuis la naissance, soit depuis encore plus longtemps que les Français – ont pris la 2e place devant Madison Chock et Evan Bates. Les spectateurs ont savouré, ils ont néanmoins dû s’incliner se lever pour acclamer l’ange Gabriella et son acolyte. Ces derniers étaient hors de portée, leur score constitue un nouveau record du monde pour un programme libre de danse. Ils mériteraient même le Prix Nobel de physique pour avoir réussi à suspendre l’écoulement du temps.

Je vous propose d’abord leur prestation isolée en version sans commentaire pendant leur programme.

Mais aussi la version France 3 avec les adversaires… et les commentaires français.

Mine de rien, si la danse sur glace a souvent été critiquée en raison d’une hiérarchie figée, trop dépendante du pouvoir des juges, il aura fallu attendre près d’une décennie pour voir des champions du monde conserver leur titre. Parlons donc d’exploit. Bien sûr, jamais aucun patineur français n’avait jusqu’alors su monter sur le trône mondial et y rester plus de 12 mois.. A ce rythme, ils pourraient bien relancer à eux-seuls un sport en crise. Le patinage artistique atteint actuellement un niveau fou, la FFSG a beaucoup de chance de posséder de tels phénomènes.

Je me demande comment ils ont fêté ce nouveau titre. J’imagine mal Guillaume Cizeron laisser sa partenaire à la porte du bar… A 21 ans, il a droit de consommer des boissons alcoolisées. En revanche, âgée de 20 ans Gabriella Papadakis est trop jeune pour faire péter le champagne aux Etats-Unis. Mais sa situation aurait pu être plus désagréable, elle est double championne du monde (en plus d’être double championne d’Europe) et en pleine santé quelques mois après sa commotion cérébrale (subie en août). Sa récente coupure au genou (un coup de patin, quelques points de suture) est aussi oubliée.

La saison prochaine, la donne pourrait changer car Tessa Virtue et Scott Moir vont faire leur retour à la compétition. Ils iront s’entraîner… à Montréal avec les entraîneurs des Français, dans les mêmes structures. Les stars canadiennes de la discipline retrouveront-elles toutes leurs qualités ? Ne risque-t-il pas d’y avoir conflit d’intérêts ? Peut-être ont-ils envie de goûter de nouveau aux joies de la 2e place…



Update : je vous ajoute le reportage de Stade 2 qui montre leurs Championnats du monde vus de l’intérieur, puis la vidéo du gala.

Le gala.




Toutes ces vidéos sont aussi sur Vimeo en cas de souci sur Dailymotion :
-programme court ;
-programme libre version US et version française partie 1, partie 2 et partie 3 ;
-retour dans Stade 2 ;
-le gala partie 1 et partie 2.