Pour les raisons déjà évoquées, peu de Français ont fait le déplacement, ils seront beaucoup plus nombreux à Rabat la semaine prochaine. A Shanghai, on en comptait seulement 3 : Renaud Lavillenie et Stanley Joseph au saut à la perche, Dimitri Bascou sur 110m haies. Avant d’évoquer leurs cas, citons les grosses performances du jour.
-Les 70m88 (record de la DL) de Sandra Perkovic – qui a déjà été prise une fois par la patrouille antidopage, je le rappelle à chaque fois – au lancer du disque. Je croyais Mélina Robert-Michon inscrite à ce concours, elle n’était en réalité pas présente.
-Les 3’56"82 de Faith Kipyegon sur 1500m. La Kenyane a effectué un très gros dernier tour qui lui a permis de larguer les 3 Ethiopiennes.
-La MPM d’Omar McLeod sur 110m haies. On a assisté à une course très étrange à l’image de ce qu’on avait déjà pu voir depuis le début du meeting (cette épreuve était en fin de programme). Premier départ… élimination d'Orlando Ortega, qui a réagi 6 millièmes de seconde trop tôt ! Bascou avait le pire temps de réaction. 2e départ… élimination d’Aries Merritt pour… 4 millièmes. Cette fois Bascou avait pris un départ correct. 2 faux-départs détectés automatiquement (impossible de les percevoir à l’œil nu en direct), ça vous met les nerfs à vif ! Qui plus est, l’affaire a duré car Merritt s’est cru chez lui. Aux Etats-Unis, on peut contester, courir quand même et être disqualifié a posteriori, ceci au nom du droit à l’appel. En Chine, on ne s’embarrasse pas avec ces circonvolutions juridiques, on coupe les têtes – McLeod y a échappé, normal – qui dépassent sans autre forme de procès. La règle est telle qu’elle est, on la respecte à la lettre. Malgré tout, ça a duré 10 ans.

Ces imprévus auraient dû amener les athlètes à se crisper et abaisser le niveau de performances, mais manifestement McLeod a bien géré la situation, il s’est imposé en 12"98 (+1.2 m/s) ! Bascou était bien parti, mais il tapé des haies et perdu le rythme, d’où une très frustrante 4e place en 13"34. Frustrante car il a été battu à la photo par un Chinois. McLeod n’aura lâché Hansle Parchment qu’en fin de course après une longue bataille en duel. Le jeune phénomène jamaïcain a réussi une course très propre. S’il ne fait pas de faute, il est excessivement difficile à battre.

Lors de ce meeting, il y a aussi eu des performances décevantes et des gros ratés.

Par exemple, Shaunae Miller est parti à une vitesse folle sur 400m, mais a dû subir le vent. Sa victoire – nette – en 50"45 n’aura pas marqué les esprits. Elle détient la MPM depuis un mois (49"69).

Le 100m masculin était attendu en raison de la présence de Justin Gatlinà qui je souhaite ce qu’il mérite. 9"94 sans vent avec un départ juste correct. Ce n’est pas fabuleux du tout, il a pris de l’avance mais n’a ensuite pu que la maintenir, pas l’augmenter (il avait l’air très crispé). Un problème de cheville connu ces derniers temps le handicape peut-être toujours un peu. A la même époque il y a un an, le multidopé américain claquait des 9"7 partout où il se déplaçait…

Le 200m féminin monté pour Shelly-Ann Fraser (qui a déclaré forfait) n’est pas allé très vite, Murielle Ahouré a battu Veronica Campbell-Brown au terme d’un beau duel. Le temps est très moyen, 22"72 (+0.7m/s), ceci dit en athlé, rien ne vaut la confrontation directe, le chrono ne devrait être que la cerise sur le gâteau (hormis bien sûr dans les épreuves combinées^^).

Le gros raté du jouer est le 800m masculin avec David Rudisha… Les ordres ont-ils été escamotés, le public a-t-il fait du bruit au moment où il doit se la boucler ? Ceci expliquerait pourquoi tout le monde – et en particulier le recordman du monde – a été surpris par le coup de feu. Il n’était pas du tout en position, loin de la ligne. Que le starter ait tout de même donné le départ puis omis de rappeler les concurrent paraît fou. On ne parle pas d’une réunion régionale, mais d’un rendez-vous de catégorie supérieure !

Pris au dépourvu, Rudisha a dû batailler un bout de temps avant d’enfin trouver sa place à l’avant. On pouvait déjà dire adieu au gros chrono espéré. Du coup, changement de configuration totale, ça s’est joué à la baston, Rudisha a payé le prix des efforts supplémentaires concédés à cause de la situation anormale, il s’est fait bouffer au finish. Un autre Kenyan en a profité, Ferguson Rotich s’est imposé en 1’45"68 en se montrant largement au-dessus du lot pendant sprint. Il a surtout pu profiter de la corde ouverte par son pote, relégué au 5e rang. Rudisha 5e, ça fait tache.

Je vais terminer par le concours du saut à la perche masculin. On y trouvait 2 Français. Renaud Lavillenie et son agent ont en effet réussi à emmener Stanley Joseph dans les valises du recordman de victoires finales en Diamond League.

Lavillenie a débuté son concours à 5m62. Il s’agissait de son premier saut en compétition depuis son titre mondial en salle à Portland. Il est retombé beaucoup trop près et a fait tomber la barre. Le vent soufflait assez fort dans le dos, des réglages étaient nécessaires. Surtout, il a dû attendre un demi-siècle avant de pouvoir s’élancer, ceci pour une raison difficile à déterminer. On a cru à un problème de chrono. En réalité, il semble que les officiels aient tout simplement oublié de l’inscrire sur la liste de passage pour cette barre. La communication semblait difficile, quand le Français leur expliquait, ils ne comprenaient rien, comme s’il leur parlait chinois… avec un accent. L’organisation de ce meeting laisse décidément perplexe.

Tout s’est arrangé, il est passé au 2e essai, puis 5m70 du premier coup (un saut de qualité moyenne). Cette barre a aussi été franchie par Stanley Joseph. L’Orléanais, membre du groupe d’entraînement du champion olympique, avait auparavant réussi son 1er essai à 5m40, son 2e à 5m52 et son premier à 5m62. 5m70 constitue pour lui un nouveau record personnel. Après les frères Lavillenie, il est le 3e Français à réussir les minima olympiques. Seulement, aux JO, à la différence des ChM, le tenant du titre et le vainqueur d’édition précédente de la Ligue de Diamant ne bénéficient pas d’une invitation, ce statut n’offre pas de quota supplémentaire à leur nation. Ainsi, dans la mesure où la France pourra envoyer à Rio un maximum de 3 perchistes, si Ménaldo, Clavier, Chapelle et/ou un autre rejoi(gne)nt le club ces prochaines semaines en réalisant la performance requise, il y aura un ou des déçu(s). Les championnats nationaux devraient alors faire office de trials pour les garçons en balance (Renaud étant évidemment sûr d’y aller).

Barre suivante, 5m78, une barre effacée par Sam Kendricks (2e essai), pas par Joseph, dont la première apparition en DL restera néanmoins un super souvenir. Shawn Barber a raté 2 fois puis conservé son dernier essai pour tenter directement 5m83 sur un seul saut. Echec.

Seul Lavillenie pouvait encore battre l’Américain. Il a fait l’impasse à 5m78. Normal. Du moins pour lui. Avec ce vent irrégulier, c’était un risque. Il lui aura fallu 2 tentatives pour, croyait-on, remporter le concours. Kendricks ayant déjà manqué 2 fois, l’Américain était obligé de sauter plus haut que lui, donc plus que les 5m83 finalement passés à sa 3e tentative. La mission semblait presque impossible dans ces conditions difficiles. Etre parvenu à franchir cette barre à 5m83 lui offrait 3 essais pour la suivante, le concours restait donc bien vivant. Par miracle, le jeune Américain a renversé la situation à son avantage… grâce à son ultime chance à 5m88 (record personnel en plein air explosé). Par conséquent, Renaud a dû demander directement une barre à 5m93 après avoir aussi échoué 2 fois à 5m88. Ça n’a pas fonctionné, il a donc été battu. Débuter la saison par une défaite n’est pas idéal, mais avec le voyage, le décalage horaire, les officiels très amateurs et le vent, difficile d’en tirer la moindre conclusion. Je serais même tenté d’évoquer une confirmation : pour battre Lavillenie, il est impératif de se surpasser.

Prochain rendez-vous dans une grosse semaine à Rabat, ce sera le dimanche, pas mal de Français seront engagés, les 800m devraient être très intéressants, on attend aussi le retour de MBB sur 3000m steeple.



Les vidéos sont aussi sur Vimeo : 110m haies, 100m H, 800m H et saut à la perche H.