Etape_13.jpg De Bourg-Saint-Andéol à La Caverne du Pont-d’Arc, contre-la-montre individuel de 37,5km.
Non-partants : Thibaut Pinot (FDJ), Simon Gerrans (OBE).
Abandons : Edward Theuns (TFS).

Deux coureurs n’ont pas pris le départ, dont un très attendu… avant le Tour. Simon Gerrans a quitté le Tour en raison d’une fracture de la clavicule subie lors de sa chute dans la descente du Col des Trois Termes, il avait réussi à finir l’étape. Concernant Thibaut Pinot, c’est différent, même s’il s’agit aussi de raisons de santé. Victime d’une bronchite à cause de la fin de l’étape et du protocole à Andorre (pluie, grêle, attente avant d’aller chercher son maillot à pois), il était complètement à la rue physiquement, il n’y arrivait plus, le médecin a préconisé d’arrêter les frais. C’est d’autant plus dommage qu’un clm difficile comme celui-ci devait bien lui convenir, lui qui en a remporté 3 cette saison dont celui des Championnats de France. Espérons qu’il se remette bien et puisse disputer les JO comme prévu avec de la fraîcheur en plus et une envie de revanche. S’il gagne une médaille à Rio, on oubliera complètement son Tour.

Le parcours très difficile n’était pas forcément idéal pour de purs rouleurs comme Fabian Cancelara (TFS) et Tony Martin (EQS) car il débutait pas une montée de plusieurs kilomètres pour arriver sur un plateau. C’était alors assez plat avant une descente, une nouvelle partie relativement plane et une dernière montée pour fini. L’intégralité de la route était balayée par le vent, par moment de face, le plus souvent de côté, avec des bourrasques très violentes. Le vent de côté, quand on a une roue lenticulaire (on pouvait choisir une roue à bâtons), c’est galère ! Il y a d’ailleurs eu beaucoup de chute évitées de justesse… ou pas évitées. Tony Gallopin (TLS) a été une de ces victimes, Julian Alaphilippe (EQS) aussi, la photo est particulièrement spectaculaire, mais Edward Theuns n’a pas eu la même chance, il n’a pu repartir… qu’en direction de l’hôpital.

Longtemps en tête du classement, Nelson Oliveira (MOV) a d’abord failli se faire battre par Jérôme Coppel (IAM), devant presque tout du long mais devancé pour 4 secondes à l’arrivée. Ils ont été très bons, car si Tom Dumoulin (TGA) a, comme prévu, mis une bran-bran à tout le monde (1’31 de mieux que le Portugais), ils ont été très durs à battre, y compris par les cadors. Seul Chris Froome a pu s’intercaler à la 2e place. Peut-être le vent était-il plus violent pour les derniers partants. En finissant à 1’03 du vainqueur, le maillot jaune – illégitime – a repoussé chacun de ses adversaires au classement général, ceci dans des proportions diverses.

Bauke Mollema (TFS) a très bien limité la casse. 6e à 1’54, il n’a concédé que 51" à Froome. Alejandro Valverde (MOV) et Tejay Van Garderen (BMC) ont réussi sensiblement la même performance (15e et 16e à 2’48 et 2’50), Simon Yates (OBE) a conservé son maillot blanc en lâchant à peine moins de 2’ au maillot jaune (18e à 3’01). Nairo Quintana (MOV) et Richie Porte (BMC) ont terminé dans le même temps, à 3’08 du vainqueur et donc 2’05 du leader. L’Australien était parti beaucoup trop vite, il a craqué. Roman Kreuziger (TNK) s’est approché du top 10 au général grâce à un chrono très proche des leurs.

Romain Bardet (ALM) me semble avoir fait un très mauvais choix avec sa roue lenticulaire, il n’arrivait pas à contrôler sa monture. Néanmoins, on pouvait s’attendre à encore pire que 3’52 perdues par rapport à Dumoulin. Au général, il a perdu 2 places et pointe désormais au 7e rang. Dan Martin (EQS), Louis Meintjes (LAM), Fabio Aru (AST), Sébastien Reichenbeach (FDJ) et Joaquim Rodriguez (KAT) ont fini à plus de 4’, Warren Barguil (TGA) à presque 5’. Il est possible que certains n’aient pas fait le chrono à fond, à l’image de Pierre Rolland (CDT), qui a volontairement levé le pied pour avoir l’opportunité d’attaquer ces prochains jours.

Au général, Froome est plus que jamais en tête, il a désormais 1’47 de marge par rapport à son dauphin, Mollema. Pour info, il serait en jaune pour quelques secondes sans le cadeau scandaleux qui lui ont fait les commissaires de l’UCI à l’issue de l’étape du Ventoux. Yates est 3e (+2’45), Quintana 4e (+2’59), Valverde 5e (+3’17), Van Garderen 6e (+3’19), Bardet 7e (+4’04), Porte 8e (+4’27), D. Martin 9e (+5’03), Aru 10e (+5’06).

La vidéo est aussi sur Vimeo.

Résumons.
Vainqueur d’étape : Dumoulin (TGA).
Jaune : Froome (SKY).
Vert : Sagan (TNK).
Pois : De Gendt (TLS).
Blanc : Yates (OBE).

Pour demain, préparez les oreillers, si vous êtes en dette de sommeil, vous pourrez profiter de l’étape pour faire la sieste. L’étape est pour les sprinteurs, elle s’annonce particulièrement ennuyeuse.