Phara Anacharsis a obtenu un couloir pour participer au 400m haies F. pas de bol, elle a eu le 1. Ça n’aide pas franchement. Eilidh Doyle (Child) a gagné facilement, elle n’a pas disputé les ChE, mais elle est prête, 54"09, PB, très grosse avance, propre. Anacharsis a fini 7e en 56"20.

Il y avait bien un Français sur 800m, mais il s’agissait de Samir Dahmani, pas de Pierre-Ambroise Bosse. Les 2 Polonais habituels affrontaient essentiellement des Kenyans. Personne n’a suivi le lièvre. La victoire d’Alfred Kipketer en 1’44"47 ne restera pas dans les mémoires, néanmoins il y a eu un peu de spectacle, c’était plutôt serré avec un gros retour des Polonais sur la fin (Adam Kszcsot a fini 2e à 2 centièmes). Le chronométreur a pété un plomb, il a donné un classement totalement fantaisiste pendant un bout de temps. PAB devrait être présent à Londres pour sa dernière sortie avant Rio, Dahmani n’y sera pas, néanmoins il n’a pas perdu sa saison, battre son record perso (1’45"51) est toujours une satisfaction.  

L’exemple le plus criant d’athlète en préparation est celui de Kevin Mayer. Le candidat français au podium du décathlon olympique a disputé le concours de saut en longueur, il a atteint 7m51 (+0.4m/s), ce qui est loin d’être ridicule (SB, il a mordu un saut qui dans l’absolu valait largement son PB), même s’il a fini 8e (normal face à des spécialistes). Le concours a été remporté par Demar Forbes (8m23).

A l’image de Phara Anacharsis, Mame-Ibra Anne a été invité, mais on n’est pas allé jusqu’à lui donner un bon couloir, il a aussi hérité de la corde. Sur 400m, elle constitue une difficulté supplémentaire. Finissant mieux que ses adversaires, Wayde Van Niekerk a remporté la course en 44"12, tout près de son meilleur niveau de la saison. Anne a pris la 8e place en 45"82. 

Retenu pour les JO sans avoir réussi les minima demandés pour le 1500m (il était dans le top 16 mondial à la date limite), Florian Carvalho a pu disputer cette course à Monaco face au gratin de la discipline. En principe, ça devait aller très vite, il pouvait même réussir le NPR a posteriori pour justifier la décision de la fédé.

Asbel Kiprop a suivi les lièvres, seul Abdelaati Iguider ne s’est pas laissé distances par le Kenyan, le reste du peloton était en file indienne. Mo Farah semblait dans le dur, comme les autres. Le 2nd lièvre était moins rapide, permettant à Iguider de revenir et même de doubler Kiprop, qui n’a pas pu répondre de suite. Le roi de la distance a contrôlé dans l’écran géant pour savoir exactement quoi faire. Il a utilisé le Marocain comme un lièvre, mais… était juste incapable de tenir après ce début de course trop rapide. Ronald Kwemoi a surpris son monde, l’emportant en 3’30"49. Elijah Manangoi a devancé Taoufik Malkhloufi et Iguider pour la 2e place, Farah est revenu fort pour se classer 5e. Kiprop a échoué au 6e rang en 3’32"03, une véritable surprise, lui qui était invaincu depuis un moment.  

Carvalho a pris la 14e et dernière place en 3’35"29, 1 dixième de mieux que son record de la saison.

Le 100m féminin devait se résumer en un duel entre Dafne Schippers et Tianna Bartoletta. Au lieu d’inviter une jeune Française, les organisateurs ont accepté une inconnue néerlandaise probablement suggérée avec insistance par l’agent de Schippers. Marie-Josée Ta Lou a été disqualifiée pour faux-départ, on aurait pu lui pardonner, il y avait pas mal de bruit dans le stade, le starter a été lent. Finalement, il n’y a pas eu photo, Schippers a nettement dominé du début à la fin, l’emportant en 10"94 (-0.5). Veronica Campbell-Brown a pris la 2e place en 11"12. Bartoletta s’est manquée (11"21).

Un très beau 110m haies était au programme avec Omar McLeod, le boss cette saison, les 3 Français sélectionnés pour les JO (les 2 médaillés européens, Dimitri Bascou et Wilhem Belocian, plus Pascal Martinot-Lagarde, finalement retenu malgré son échec aux ChF), mais aussi Orlando Ortega et Balasz Badji (vice-champion d’Europe).

Mais d’où Ortega est-il sorti Ortega– avec un record d’Espagne – en 13"04 (vent nul) alors que Bascou était devant tout du long ? Même s’il a été vaincu sur le fil, Bascou a établi un nouveau PB en 13"12. Du coup PML a fini 3e en 13"17 (SB) devant Belocian 4e (13"42). McLeod battu, c’est une énorme surprise, il est même tombé sur la 10e haie alors qu’il ne commet jamais d’erreur ! Malgré l’absence des Ricains, cette course est pleine de promesses. Rappelons qu’Orlando Ortega n’est pas encore éligible pour représenter l’Espagne lors des compétitions internationales.

Pas de Rénelle Lamote sur 800m. Ella bien fait car il s’agissait en réalité d’une course pour bonshommes. Comment la qualifier autrement quand Margret Wambui, Francine Niyonsaba et Caster Semenya sont au départ ? La pauvre Clarisse Moh ne pouvait que faire de la figuration.

56"04 à la cloche, puis Semenya a pris la tête, a géré, 1’27"08 aux 600m, accélération, le trio d’hyper-androgynes (Wambui, on le devine, les autres, on le sait) a pris le large. Semenya a gagné en 1’55"33, MPM, PB, record national, du meeting et de la Diamond League… sans aucune fatigue… Tout va bien dans le monde merveilleux de l’athlé ! Niyonsaba a fini 2e avec un record national, Wambui 3e, toutes les 2 en 1’56 bas avec un PB (la Kényane a ensuite été disqualifiée)… D’ailleurs beaucoup de filles ont réalisé le meilleur temps de la carrière en passant sous 1’58. De là à pouvoir rivaliser avec des femmes qui n’en sont pas réellement, il y a une marge. Le 800m "féminin" aux JO va être une mascarade. C'est malheureux pour l'athlétisme et les filles destinées à jouer les figurantes.

Christophe Lemaitre a fait son retour sur 200m après avoir manqué les ChE sur blessure. Il a hérité d’un très bon couloir (le 5). Départ moyen, virage correct dont il est sorti sur la même ligne que les autres, assez bonne fin de course, seul Alonso Edward a mieux terminé. Le Panaméen l’a emporté en 20"10 (+0.1). Lemaitre s’est classé 2e en réussissant sa meilleure perf de la saison en 20"24, mais au niveau du placement et du relâchement, des progrès vont être nécessaire. Il m’a semblé courir très à l’extérieur de son couloir.  

Notons aussi que Jeanine Assani-Issouf a échoué à une modeste 7e au triple saut avec 13m68 (2 fois). Plutôt décevante après son très bon début de saison, elle a du mal à retrouver sa meilleure forme. Caterine Ibargüen a gagné avec une dernière marque à 14m96 après avoir déjà réussi 2 essais à plus de 14m80.

On a pu assister au concours de saut en hauteur le plus impressionnant mais aussi le plus dramatique de la saison. Gianmarco Tamberi – l’Italien à la demi-barbe – a passé 2m37 au 1er essai (PB égalé) puis 2m39 au 3e (NR). Bohdan Bondarenko est aussi monté à 2m37 (2e). En s’attaquant à une barre à 2m41, Tamberi s’est blessé au pied. S’il a pété sa chaussure dans l’affaire, il a surtout réussi à se faire très mal, au point de pleurer comme un gars qui sait être condamné à regarder le concours olympique depuis chez lui ou la chambre d’un hôpital alors que l’or était à sa portée. Se blesser en tentant un record en pleine euphorie après en avoir battu un autre, Renaud Lavillenie l’a connu après son 6m16, il avait manqué les ChM en salle. Là, on parle de manquer les JO, c’est autrement plus terrible. Tamberi est le grand malheureux du jour.

Pendant longtemps, on a assisté à un beau duel lors du 3000m steeple qui concluait le meeting, mais après la dernière barrière il n’y a pas eu photo, Conseslus Kipruto s’est envolé seul vers la victoire.

Il reste quelques meetings avant les JO, dont le principal à Londres sur 2 jours. Les épreuves d’athlétisme débuteront à Rio dans moins d’un mois.



Les vidéos sont aussi sur Vimeo : 400m haies F, 800m H, saut en longueur H, 400m H, 1500m H, 100m F, 110m haies, 800m F, 200m H, saut en hauteur H.