Lors de cette première journée on a beaucoup vu… les gardiennes.

Dans l’ensemble, elles ont été horribles, à l’image de celle de l’Afrique du Sud, qui a concédé le premier but ou point inscrit lors de ces JO en se mettant un csc assez ridicule. Un vieux centre mal contrôlé dans les airs après un corner déjà mal contrôlé une première fois. Un désastre. La Suède a gagné 1-0 au terme d’une purge royale.

Lors du match suivant, le Canada a ouvert le score à la 20e seconde en profitant d’une énorme erreur défensive pour la mettre au fond. Réduit à 10 dès la 19e minute (décision logique de Mme Frappart), les Canadiennes ont néanmoins gagné 2-0 en fin de match grâce à Christine Sinclair, qui a profité d’une très mauvaise sortie à l’aventure de la gardienne australienne. Celle-ci avait auparavant repoussé un penalty mais aussi commis une magnifique Arconada (mais sauvetage sur sa ligne d’une coéquipière).

Le but de Monica pour le Brésil est aussi dû à une énorme erreur de la gardienne chinoise, pas aidée par une défense à la rue suite à un CF. La gardienne s’est aussi trouée sur le dernier but inscrit de la tête par Cristiane (qui a prolongé au PSG) sur CF. Au final, 3-0 pour le Brésil, qui a réussi son entrée dans le tournoi.

Sans surprise, l’Allemagne a éclaté le Zimbabwe 6-1. Par contre, il y a eu de la casse côté Allemagne (Anja Mittag a joué 65’, a priori pour elle tout va bien). Est-il nécessaire de signaler que la gardienne du Zimbabwe n’a pas été fabuleuse ? De surcroît elle n’a pas eu de chance : repousser un penalty sur la tireuse qui lui frappe dessus… mais se trouer. A sa décharge, elle n’a pas été du tout aidée, le 6e est même un csc grossier.

Les Etats-Unis, qui sont dans notre groupe, jouaient avant France-Colombie dans le même stade de Belo Horizonte (3h d’écart entre les coups d’envoi). A vrai dire, même si Tobin Heath a été excellente, si Lindsey Horan est entrée en jeu, si Carli Lloyd a ouvert le score assez rapidement (9e) et si Alex Morgan a tué le suspense dès le retour des vestiaires (46e), permettant aux Etats-Unis de battre la Nouvelle-Zélande 2-0, on retiendra surtout le traitement subi par Hope Solo de la part du public brésilien. La gardienne américaine a posté sur les réseaux sociaux une photo d’elle portant une tenue improbable contre les moustiques avec à la main un bidon de répulsif à insectes avec le hastag #zikaproof (résistante à zika) et une autre photo d’un énorme stock de répulsif. Cette photo a dû être beaucoup relayée au Brésil où la population en a marre qu’on lui parle du virus zika, a fortiori en exagérant grossièrement et bêtement à ce sujet (en particulier aux Etats-Unis). Ceci a été vécu comme une provocation. Du coup, pendant tout le match, elle a été sifflée à chaque fois que le ballon était en sa possession. A chaque dégagement, le public criait… «ZI-KAAAAA !» Perso, je trouve ça très drôle. Solo a fait amende honorable une fois arrivée au Brésil, reconnaissant même avoir été embrigadée par l’exagération des médias américains à propos de cette menace très relative en cette période.

Contre la Colombie, vainqueur de la dernière confrontation (un vol manifeste) lors de la CdM au Canada), les Bleues ont eu droit à des arbitres nord-coréennes. Elles ont surtout eu droit à cet horaire très inhabituel : coup d’envoi à 22h, c’est dur !

Il n’aura pas fallu attendre plus de 66 secondes pour voir les Bleues ouvrir le score grâce à un csc de Carolina Arias, mise sous pression par Louis Nécib (qui a un nouveau nom) au 2nd poteau au terme d’une bonne action : percée d’Amandine Henry dans l’axe, elle décale Eugénie Le Sommer qui pénètre sur la droite de la surface, centre devant le but, la gardienne détourne à peine sans repousser, sa coéquipière ne peut réagir correctement, elle propulse le ballon dans sa cage.

Le public n’était pas extrêmement nombreux, mais les Bleues lui ont fait plaisir avec quelques gestes et actions de grande classe, notamment d’Amel Majri, virevoltante. Réussir le break à la 14e minute était parfaitement mérité tant elles ont mis la pression, enchaînant les frappes et centres. Le Sommer a ainsi pu profiter d’une frappe de loin de Camille Abily sur la barre. Elle a bien suivi et mis une tête plongeante sans opposition. Un véritable début de match idéal.

Les Bleues jouaient super bien et surtout dominaient dans l’agressivité. Manifestement, le match en Coupe du monde a laissé des traces, il y avait une volonté claire de ne pas commettre les mêmes erreurs pour prendre une revanche sur les Colombiennes, autant que de bien entrer dans ce tournoi. Si on a assisté à une réaction adverse vers la 25e minute, la France a ensuite bien repris le dessus, certes de façon moins impressionnante que pendant le premier quart d’heure, mais était-il nécessaire d’imposer toujours la même intensité ? Toute la difficulté était d’en faire assez pour soigner la DDB mais de ne pas en faire trop afin de garder de l’énergie pour la suite du tournoi. Avec des matchs tous les 3 jours, c’est indispensable.

Le CF direct en lucarne de Camille Abily (17m bien décalé pour une droitière, CF obtenu par Amel Majri) a définitivement fait la différence (42e). Elle nous en a mis un aussi beau contre le Canada lors du 2nd match de préparation… la preuve que les matchs de prépa et l’entraînement, ça sert !

On n’a malheureusement pas eu droit à une seconde période aussi aboutie, malgré encore des occasions (la qualité de jeu était moindre). Il n’y a eu qu’un but à la 82e, un splendide CF direct en lucarne de Majri, cette fois du gauche, car décalé sur la droite. Une frappe "équerre rentrante" assez dingue ! Une fausse note est à déplorer : Majri (50e) a pris un jaune. J’ai bien cru que Renard y avait aussi eu droit suite à une provocation de Vidal, il semble que l’arbitre ait bien réagi en ne sanctionnant que la réelle fautive. Ces Colombiennes ont vraiment eu un sale comportement, mais on les connaissait déjà, elles n’ont pas l’esprit du foot féminin, truquer, mettre des coups, c’est détestable !

Philippe Bergeroo a fait tourner en fin de match (Lavoguez pour Abily, 72e, Delie pour Le Sommer, 75e, Thomis pour Diani, 80e).

La France a gagné 4-0, les Etats-Unis 2-0, ces équipes se rencontreront samedi à 22h (17h là-bas) pour la 1ère place du groupe. Un nul mettrait la France en position idéale pour finir à la 1ère place du groupe, qui nous permettrait d’avoir un tableau dégagé en évitant l’Allemagne en quart. Je crois même qu’en gagnant contre les Ricaines, la 1ère place serait assurée avant le dernier match de poule, ce qui permettrait de faire tourner. La fraîcheur physique sera fondamentale pour la suite. La suite, on sait qu’elle existera car la France est déjà en quart (au pire parmi les 2 meilleures troisièmes avec cette DDB).

Pour la France, les Jeux débutent vraiment bien. Espérons que la dynamique soit la même dans les autres sports…