La stratégie n’est en réalité pas d’élargir la section sportive mais de parler à toutes les générations tout en jouant sur son image. Pas besoin d’infrastructures, de payer un staff et un effectif composé chacun d’une quinzaine de personnes, ou encore d’investir dans la formation. Le recrutement sera innovent, participatif, il permettra aux supporters de gagner leur place pour représenter le club lors de compétitions nationales et internationales. Une véritable révolution selon le service marketing du PSG, qui prépare son coup depuis déjà près d’un an. Le plan de communication débutera le dernier samedi du mois de mai à l’occasion de la Fête mondiale du jeu.

Le PSG a en effet décidé de se lancer dans les "mind games", à savoir les jeux qui ne requièrent que de l’intelligence et de la stratégie. Ceci exclut les jeux demandant une habileté particulière (par exemples le Subbuteo ou encore les jeux vidéo de la section e-sport) ainsi que les jeux de cartes (oubliez la belotte, le Poker Take Old Men auquel Buffon et Alves jouent dans l'avion, etc.). Il s’agit d’une part des échecs, domaine dans lequel le club excelle déjà, et d’autre part de jeux de société mondialement connus, notamment La Bonne Paye, Monopoly, Risk… Mais sans doute pas le Scrabble dans la mesure où il faudrait séparer les joueurs par langue parlée.

Si ces différents jeux de société ont leurs championnats nationaux et internationaux seulement pris au sérieux – mais très au sérieux – par leurs accrocs, l’intérêt pour le PSG est essentiellement commercial. Il s’agit à la fois de faire de la communication en permettant aux supporters, essentiellement aux enfants, de participer directement, mais aussi, plus prosaïquement, de faire cracher des billets aux parents en vendant de nouveaux produits dérivés, en l’occurrence des versions collector de différents jeux. On parle bien sûr de versions officielles, par des parodies comme celle trouvable uniquement en anglais baptisée Monopoly Football Power. Vous représentez un agent (Raiola, Mendes, Zahavi, etc.) qui achète des joueurs au lieu de rues. Il y a bien sûr une case prison mais vous pouvez y échapper en payant de suite un pot de vin. Dans les cartes vous avez notamment le contrôle fiscal, la prolongation de contrat, le transfert au Barça ou au Real, etc. On parle de versions officielles créées avec des fabricants de jouets, ceux qui créent déjà les puzzles PSG.

On aura ainsi :
-la Très Bonne Paye édition Paris Saint-Germain,
-le Monopoly PSG, assez classique au niveau du principe, seulement les rues seront adaptées avec la possibilité d’acheter une rue à Saint-Germain ou encore à Poissy, une à Neuilly-sur-Seine, dans le XVIe, et j’en passe, ainsi que des cartes en rapport avec le foot et un envoie en réserve au lieu de la prison (vous ne touchez pas vos primes),
-le Qui-est-ce ? version PSG avec des photos de joueurs passés par le club ou toujours dans l’effectif (vous pouvez changer les vignettes, il y en a plusieurs jeux)… Après, à vous de poser les questions que vous voulez… Si vous voulez demander s’il est blond, vous pourrez, tout comme « A-t-il les pieds carrés ? » si vous préférez des questions moins objectives, ou encore « A-t-il été recruté avant QSI ? »
-concernant Risk PSG, je n’ai aucune idée de comment ça fonctionnera, s’il y aura la tête de Verratti en gros sur la boîte…

On ne m’a pas lâché toutes les infos précises, il me manque quelques détails, mais si ça vous intéresse, vous saurez tout dans quelques semaines.

En revanche, j’en sais plus concernant la section échecs. Il faut le savoir, les échecs sont une des grandes passions de Nasser Al-Khelaïfi, pas seulement président de la fédération quatarienne de tennis, mais aussi de la fédération nationale d’échecs. Cette passion, il l’a depuis son enfance et se vante même d’être un plutôt bon joueur. Il a même appris au Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani (le proprio du PSG) à un jouer… et se débrouille pour perdre contre lui très régulièrement. Pas fou le Nasser ! Mais malheureusement pour le club, cette passion est parfois dévorante. Outre l’échiquier qu’il a sur son bureau en permanence (voir la photo au début de l'article) et ses parties parfois interminables sur sa tablette lors des déplacements, il a tendance à forger ses amitiés et ses inimitiés à coups de parties d’échecs. Si vous visitez le musée du sport créé par feu Loulou Nicollin dans son mas, vous y trouverez l’échiquier d’une partie très célèbre entre les maîtres russes Kasparov et Karpov. La première fois qu’il l’a reçu, Loulou a accepté de disputer une partie contre Nasser sur cet échiquier, ce qui a engendré une amitié a priori aussi improbable que l’intérêt du président éboueur pour ce jeu. Exemple inverse, Nasser a laminé Javier Tebas à l’occasion d’une réunion de l’UEFA il y a quelques années, il l’a mis 2 fois de suite échec et mat en quelques minutes devant Florentino Pérez, Tebas voue une haine farouche au PSG depuis cet épisode.

A la limite, si cet amour fou des échecs n’avait aucune répercussion négative sur le club, il ne poserait aucun souci. Seulement voilà. Un certain directeur sportif portugais que j’appelle Anterré Henriquo, sobriquet qui lui convient mieux que son identité officielle (Antero Henrique), est aussi un grand spécialiste… Dans le milieu on le surnomme "Echec et match". Et si Nasser résiste à l’idée de le virer après une succession de décisions cataclysmiques ayant causé un accident sportif et industriel sans précédent dans l’Histoire du PSG, c’est parce qu’il ne veut pas se priver de son partenaire de jeu favori, le seul à sa mesure au club. Ils se font régulièrement des réunions de 4 à 6 heures au cours desquelles les dossiers passent au 2nd plan derrière leurs parties. Non seulement ils sont à fond dans leur délire entre eux, mais ils n’hésitent pas à pousser jusqu’à détourner de l’argent – du moins on peut analyser les choses ainsi – pour assouvir leur passion. La section échecs, c’est leur bébé commun. Si Leandro Paredes a été recruté au Zénith Saint-Pétersbourg moyennant une indemnité gigantesque et totalement farfelue de 47 millions d’euros, c’est parce qu’en réalité le "transfert" des 2 meilleurs joueurs russes actuels est compris dans le deal (d'où, aussi, le longueur des négociations). Oui, le PSG a en réalité acheté un footballeur au niveau relativement douteux mais surtout 2 maîtres russes des échecs pour être les têtes d’affiches de sa nouvelle section.

Comme l’explique Anatoli Patchatarov dans un long dossier au sujet de la stratégie de Poutine concernant le rayonnement de la Russie dans le monde par le sport (c’était il y a environ 3 ans, juste avant le scandale de dopage institutionnalisé), le pays compte beaucoup de clubs omnisports généralement hérité de l’Ex-URSS (CSKA pour le club de l’armée, etc.) qui couvrent un spectre extrêmement large de sports collectifs (football, hockey, basket et autres) comme individuels (sports de combat dont le judo, le sambo et la boxe, natation, athlétisme, tir pour les clubs de la police et de l’armée…) mais qui ont aussi une sorte de mission culturelle, ceci depuis toujours. L’excellence de ses grands maîtres participe du rayonnement intellectuel de la Russie, ils sont tout naturellement rattachés à ces grands clubs et considéré comme des trésors nationaux. Sans le rapprochement diplomatique entre la Russie et le Qatar depuis que l’Emirat est mis au ban par certains de ses voisins alliés aux Etats-Unis, il est probable que Poutine en personne aurait mis son véto au transfert de ces 2 pontes des échecs qui représenteront le PSG dès le mois de septembre lors du Championnat du monde des clubs… s’ils se qualifient fin juin lors des Championnats de France (une formalité compte tenu de leur niveau).

J'avoue avoir beaucoup de mal à identifier en quoi tout ceci irait dans l'intérêt du club. J’espère simplement que si le service marketing a surligné la Fête Mondiale du Jeu sur son calendrier pour être sûr de ne pas la manquer, la direction a fait de même pour la Journée Internationale de la prévention des catastrophes naturelles, car comme c’est parti, on court encore tout naturellement à la catastrophe. Comme chaque année. Malheureusement, la date de cette journée est le 13 octobre… ce sera trop tard pour 2019-2020.

Si vous en doutiez encore, vous pouvez désormais considérer cette affirmation comme étant une certitude : le PSG n’en a pas fini avec les échecs !