Depuis 2 ans, le PSG s’était transformé en version sportive de la Grande Muette. Je ne cessais de le dénoncer. En gardant le silence 99% du temps, en étant sur la défensive en permanence, en se contentant au mieux de réagir au lieu d’agir, le club subissait tout et n’importe quoi. Les médias, les dirigeants des autres clubs, des instances sportives françaises ou étrangères, tout le monde s’en donnait à cœur joie en traitant le PSG comme un paillasson. Voire même une piñata. Ils tapaient dessus pour se faire plaisir sans risque de se prendre un retour de bâton en plein tronche. C’est fini. Le retour du roi de la communication – surtout externe – change totalement la donne. Le club a de nouveau une voix, un représentant, une ligne de conduite. Le départ du fossoyeur marque la fin du flou concernant la direction, l’opacité qui entourait tout le processus de prise de décisions s’est nettement éclairci. Désormais, au lieu de s’enfermer dans la loi du silence, laissant n’importe qui sortir des infos ou faire passer des mensonges pour des vérités, le club va maîtriser ce qui se dit à son sujet en divulguant lui-même ce qu’il souhaite faire savoir, en présentant les choses à sa façon, en anticipant les problèmes (une façon de faire de la prévention…). Il évitera ainsi de devoir éteindre des incendies nés de scoops explosifs (aucun média n’en aura plus et ne pourra plus en inventer de crédibles), ce qui lui permettra même de cacher des choses… Car en montrant qu’on n’a rien à cacher, vous parvenez généralement à faire croire aux gens que vous être plus honnête que vous ne l’êtes en réalité… Le come-back de Leonardo est avant tout le retour de la com’. J’ai envie de parler de com’ back.

A ce sujet, la première partie de la longue interview de Leonardo au Parisien était jouissive. J’ai presque l’impression que Nasser Al-Khelaïfi a fini par lire mon très long exposé de la situation du club. Seulement, si Anterré Heniquo a ENFIN dégagé, cette mesure indispensable et particulièrement attendue a été prise beaucoup trop tard pour rectifier la situation sportive. Ses pires décisions ont pour la plupart été entérinées pour le grand malheur du club, et si 2 dossiers de recrutement déjà dans les tuyaux ont été conclus, la nouvelle direction sportive n’a pas eu le temps de réellement préparer l’intersaison (il fallait agir au plus tard le 2 février après le fiasco du mercato d’hiver, je me tuais à le répéter). Ainsi, on retrouve une sorte de répétition de ce qui s’était passé lors de la première arrivée au club de Leonardo, déjà tardive (le rachat du club par QSI n’étant devenu effectif qu’après la saison 2010-2011). D’une part il avait bouclé les dossiers Matuidi, Douchez et Gameiro, très avancés ou même déjà signés avant son entrée en fonction), d’autre part il avait accordé à l’entraîneur le recrutement de joueurs qu’il demandait (à l’époque ça donnait notamment Bisevac… mais ça ne coûtait pas cher, contrairement à un Abdou Diallo qui coûte un bras) et pour finir, il avait ajouté quelques signatures vraiment marquées de son emprunte en faisant jouer ses réseaux (avec plus ou moins de succès). Puis 6 mois plus tard, Kombouaré a été «remercié» et Ancelotti a débarqué avec un nouveau recrutement de 3 joueurs (Alex le tracteur mis au rebut par Chelsea, Motta l’infirme suspensiophile dont l'Inter a pu se débarrasser en prenant 15 millions au passage et Maxwell le remplaçant du remplaçant au Barça). Résultat, une saison gâchée.

Le message envoyé par le président et le nouveau patron du secteur sportif est fort, clair, il fait plaisir aux supporters fatigués par tous les revers subis par le club, toutes les attitudes négatives, le foutage de gueule permanent de certains, les prestations honteuses… Il s’agit, grossièrement, de remettre les intérêts du club au-dessus de tout le reste. Le message s’adresse principalement aux joueurs. Sarkozy aurait traduit ça par «le PSG, tu l’aimes ou tu le quittes». Ou à défaut de réellement l’aimer, tu le respectes. On parle ici de la fameuse «institution», expression de plus en plus à la mode depuis quelques années. Auparavant, on aurait dit «respecter les couleurs» ou «respecter le maillot», celui-ci étant le symbole ultime représentant un club, sa tradition, son passé (palmarès, ceux qui l’ont porté, etc.), ses supporters. On a plus de mal à parler de «respect du maillot» depuis que les équipementiers pondent des maillots grotesques avec l’assentiment de la direction des clubs. Bref, ce n’est pas notre sujet du jouer.

Au niveau de la com’, le PSG a tout changé. Après des années de nullité et même 2 ans absolument cataclysmiques au cours desquels absolument tout était fait à l’envers, on est passé a un quasi sans-faute. Seulement, la com’, ça ne vous fait pas gagner les matchs. Même si elle permet de changer l’état d’esprit au sein du club. Le problème majeur demeure : l’effectif n’est absolument pas au niveau. Je ne me prononce même pas à propos de l’entraîneur dont les défauts et les erreurs me font de plus en plus douter de la réalité des qualités.

Le championnat va débuter, beaucoup de problèmes restent à régler :
-le grand ménage n’a pas été fait puisque si Alvès et Buffon sont partis en fin de contrat, Trapp, Kurzawa, Meunier, Jesé et Choupo-Moting sont toujours là (liste à laquelle j’ai très envie d’ajouter pas mal de noms comme Draxler, Paredes, Kehrer, Di Maria) ;
-le PSG n’a pas réellement plus de banc qu’avant, bien au contraire, car si Herrera, Sarabia, Diallo – à propos duquel j’ai énormément de doute, je vais y revenir, comme je vais le faire pour chaque recrue – et Gueye ont débarqué avec 2 jeunes totalement inexpérimentés qui devaient signer pour jouer avec la réserve… qui n’existe plus, les jeunes ont pratiquement tous été vendus/bradés/dégagés (selon les cas), qu’il s’agisse de ceux formés au club mais aussi de Lo Celso (erreur absolument scandaleuse de Thomas Tuchel transformée en crime contre le club par Anterré Henriquo) ;
-le PSG n’a ni latéral fiable (Bernat est une escroquerie dès qu’il faut défendre et est très surcoté en attaque, Dagba est de très loin le meilleur latéral du groupe… c’est un vrai souci) malgré le rôle primordial des latéraux dans l’animation du jeu voulue par Tuchel, ni véritable meneur de jeu remplaçant et peut-être même pas de meneur de jeu du tout si le cas Neymar n’est pas rapidement réglé, ni de véritable avant-centre hormis Cavani (qui, ayant débuté sa dernière année de contrat, refuse à la fois de partir et l’idée de prolonger) à qui on peut adjoindre Mbappé (jamais aussi bon qu’associé dans l’axe à un véritable avant-centre). Autrement dit on attend toujours à la fois le successeur de Cavani et un remplaçant pour jouer dans l’axe, sachant que Tuchel joue très souvent à 2 attaquants. Quant au n°6, je suis désolé, mais je ne le vois toujours pas, car Gueye n’est pas un véritable milieu défensif, il s’agit plus d’une sorte de milieu relayeur (au LOSC, il jouait un cran devant Mavuba), plus fort dans l'engagement qu'avec le ballon même s'il n'a pas les pieds carrés, à l'évidence trop cher compte tenu de son âge comme de son CV.

En pratique…

Herrera remplace Rabiot avec un salaire incomparable puisqu'il doit prendre pas loin du triple (la prime à la signature et le salaire sont énormes et le PSG n’en tirera sans doute rien à la revente). Il apporte, me semble-t-il, moins de taille et d’apport offensif, en particulier sur les CPA offensifs. A vrai dire, ce salaire est mon gros souci le concernant car je le citais depuis plusieurs mois comme joueur de rotation à faire signer libre ou même à essayer de récupérer en janvier dernier pour pas cher en profitant de sa fin de contrat à Manchester. Seulement, le tirage au sort de la LdC donnant un MU-PSG en 8e rendait inenvisageable ce transfert en janvier.

Sarabia remplace Diaby sans en avoir la vivacité, la puissance et la marge de progression (ni même le salaire… car s’il s’agit d’une très bonne affaire sur le marché actuel, il coûte malgré tout beaucoup plus cher que Diaby). Je pense néanmoins qu’il s’agit d’une excellente recrue pour… dégager Draxler. Il serait encore meilleur si le PSG recrutait Ben Yedder avec qui il a longtemps joué à Séville. Et par pitié… Sarabia est gaucher, je veux le voir à gauche, pas à droite, même s’il reste nettement plus à l’aise avec son pied droit que ne l'est Di Maria.

Diallo remplace Nsoki, il a coûté une somme complètement dingue pour un joueur d’un niveau si douteux que Dortmund n’a pas un instant hésité à vendre seulement une année après sa signature et sans chercher à faire un bénef notable. Je trouve ça très louche… Un jeune joueur aussi fort qu’on nous annonce Diallo, Dortmund l’aurait retenu ou en aurait exigé le double, non ? Mon sentiment concernant Nsoki est qu’il a les qualités pour devenir a minima un très honnête joueur de L1 (ou championnat équivalent), peut-être beaucoup mieux. Typiquement le joueur à prolonger et à prêter à un club qui le veut vraiment pour lui donner du temps de jeu (d’autant plus facile à obtenir compte tenu de sa polyvalence), l’aguerrir et l’exposer. Un prêt qui permettrait de le juger et de décider ensuite de son sort. Mais non, le PSG va essayer de le vendre pour pas très cher – en-dessous de sa valeur potentielle sur le marché fou de 2019 – comme il l’a fait pour les Weah, Diaby, Nkunku, etc. Il était tellement urgent de prendre un Diallo qui fait doublon avec Kimpembe sans la dimension physique, sans l’attachement au PSG, sans référence valable, mais avec les mêmes défauts (la prise de risques excessifs dans la relance)… en pire. Il s’agissait un plan B après l’abandon du dossier Matthijs de Ligt pour cause d’exigences salariales et contractuelles délirantes. Espérons qu’il ne s’agissant pas d’une nouvelle banane plan B comme Kehrer ou encore Paredes la saison passée… Pendant la préparation et lors du Trophée des Champions, Diallo a alterné entre le nul et le dramatique. Il a même commencé par faire une Kehrer en guise de présentation (un péno grotesque offert de façon lunaire). On doit ce choix à Tuchel. Comme Kehrer. Pas rassurant…

Gueye remplace… Matuidi, qui n’avait toujours pas été remplacé depuis 2 ans. Mais il le remplace en coûtant beaucoup plus cher que ce qu’avait été vendu Matuidi à l’âge où Gueye arrive… et en étant très inférieur au niveau footballistique, au niveau de l’expérience, au niveau de la légitimité sportive et extra-sportive…

Quant à Mitchel Bakker, il a été placé par Raiola… Un arrangement avec Anterré. Bulka, c’est aussi une histoire un peu louche, surtout maintenant que le PSG n’a plus de réserve. Sera-t-il n°2 ? N°3 ? Revendu ou prêté dans quelques semaines ou moins ? Difficile de dire ce que le club compte réellement faire de ces joueurs. La direction le sait-elle elle-même. On est en droit d’en douter.

Rappelons tout de même la composition de l’effectif au lendemain du Trophée des Champions.

  • Gardiens.

Aréola, toujours pas désigné officiellement n°1 alors que tout ce dont il a besoin pour s’imposer durablement au PSG est de recevoir clairement la confiance de sa direction et de son entraîneur afin d’être légitime aux yeux de tous, et, c’est le plus important, de ses partenaires. Car oui, les histoires à la c*n selon lesquelles il ne rassurerait pas ses défenseurs ne sont que foutaises. Tant qu’au PSG on fera toujours passer le gardien comme étant un titulaire par défaut, les défenseurs n’auront jamais totalement confiance en lui. J’ajoute que c’est aussi aux défenseurs de donner confiance à leur gardien, mais quand vous avez Kehrer – et désormais Diallo – en défense, sans parler des latéraux désastreux, comment voulez-vous avoir un gardien en confiance ?
Pendant la prépa, il a été irréprochable avant la 94e minute du match contre l’Inter en encaissant l’égalisation sur un tir assez moisi qu’il pouvait certainement repousser… ceci après avoir réussi la meilleure imitation humaine possible de Jésus Christ pendant 93 minutes… C’était miracle sur miracle. Il n’en a pas fait pendant la séance de T.A.B., mais si maintenant on juge la qualité d’un gardien sur une séance de tirs au but à la fin d’un match amical de préparation dans des conditions pourries, alors poussons le délire jusqu’au bout, affirmons aussi que Di Maria est le meilleur tireur de corners du monde parce qu’il a marqué 2 fois sur corner direct en 783 tentatives depuis qu’il est au PSG, ou encore que Marie-Antoinette Katoto n’a pas le dixième du niveau de Valérie Gauvin parce qu’elle n’a pas marqué contre Chelsea en Ligue des Champions[1]

Bulka, gardien dont on ne connaît pas le niveau, qui n’a même pas évolué UNE SEULE MINUTE avec l’équipe lors de la préparation. N°2 ? N°3 qui ne jouera jamais sans blessures et/ou suspensions du n°1 et du n°2, à moins éventuellement d’avoir droit à des matchs en Youth League ?

On attend le départ de Trapp, alias Mister Kouskouß (Mister Couscous en français), à qui il reste une seule année de contrat et qui a encore réussi à nous montrer l’étendue de son talent face à la grande équipe de Sidney… Il faudra obligatoirement remplacer, car faire une saison avec seulement 2 gardiens dont un de 19 ans si énigmatique serait suicidaire. Le PSG a besoin d’un n°2 pas cher clairement n°2 (donc un gardien expérimenté en fin de carrière qui viendra pour 1 ou 2 ans et a encore un niveau suffisant pour jouer en L1).

Cibois et Descamps sont toujours en attente. Que le club exige d’être respecté par ses joueurs tombe sous le sens. Le respect devrait être mutuel. Si le club ne respecte même pas les joueurs qu’il forme, comment peut-il le demander quoi que ce soit en retour ?

  • Défenseurs.

Thiago Silva, plus tout jeune, dans sa dernière année de contrat, mais toujours capitaine jusqu’à preuve du contraire. On a beaucoup dit que le club voulait le dégager. Il s’agirait d’une belle ânerie dans la mesure où de toute façon il n’y a plus rien à en tirer financièrement (il ne rapporterait pas plus que dans 1 an), où il sort d’une bonne saison, où il a la polyvalence de pouvoir jouer à n’importe lequel des 3 postes d’une défense à 3 et des 2 postes d’une défense à 2 centraux, et où… on n’a pas mieux.

Marquinhos s’est bien repris après une période difficile il y a 2 saisons, il sort du meilleur exercice de sa carrière, j’ai juste peur de la lubie de Tuchel de vouloir l’utiliser devant la défense plutôt qu’en défense. Axial droit dans une défense à 3 reste de loin son meilleur poste, il est tout le temps face au jeu, c’est beaucoup plus facile pour lui, en particulier dans tout ce qui concerne le placement, la relance (comme Thiago Silva, il est très bon dans le jeu long, une qualité qui s’exprime très bien quand il évolue en DC)… Au moins, dans le milieu à 3 mis en place contre Rennes, il avait 2 milieux avec lui pour construire, mais dans un milieu à 2, on y perd beaucoup trop en fluidité.

Kimpembe, revanchard après une année compliquée au cours de laquelle il a été handicapé par le contrecoup de la Coupe du monde, par une pubalgie – il a joué malgré la douleur car l’équipe avait besoin de lui, beaucoup dans son cas auraient décidé de se défiler – et par Kehrer. Oui, jouer avec Kehrer est le pire des handicaps. D’autres – dont Marquinhos il y a 2 saisons – ont connu ce genre de difficultés et ont su s’en remettre. Je n’ai aucune raison de penser que Kimpembe serait incapable de retrouver son meilleur niveau, il a un sacré mental, il revient de loin, personne n’aurait misé sur lui pour réussir une carrière pro au haut niveau il y a quelques années. Et contrairement à certains de ses coéquipiers, il a vraiment le PSG dans le sang, il donnera tout ce qu’il a pour le club.

Kehrer est… un boulet acheté 37 millions. On pouvait lui accorder le bénéfice du doute pendant quelques mois, mais le crédit est épuisé. Trop c’est trop. C’est le Pierre Richard allemand. Dès qu’il y a une gaffe à commettre, on peut compter sur lui. Les pénos, les boulettes, les mauvais placements, les oublis au marquage, les csc, ça va un moment. On a dépassé le seuil de tolérance. Dans une défense à 2 centraux, c’est catastrophique. Le rôle dans lequel il est le moins mauvais est stoppeur droit dans une défense à 3 centraux… J’insiste sur «moins mauvais». Il a fini de me convaincre qu’il n’a pas le niveau du PSG. Pourtant, Tuchel lui fait confiance au point de le faire régulièrement jouer latéral droit malgré son absence totale de qualités offensives. Il s’agit probablement d’un très gentil garçon, ce qui ne change rien au problème. Le même en version formé au club, ça partait à Metz pour 500 000 euros plus 15% à la revente…

Diallo n’a été acheté "que" 32 millions (#ironie). Ses caractéristiques ? Pas très grand (même si pas très petit), pas très physique, donc pas forcément à l’aise dans les duels (commet-il beaucoup de fautes ou est-ce une fausse impression ?), souvent absent en raison de petites blessures, gaucher (donc concurrent direct de Kimembe), présenté comme Kehrer en tant que défenseur hyper polyvalent et très prometteur… mais adepte des prises de risques débiles dans son camp. Kimpembe s’est régulièrement vu reprocher la même chose. Seulement, Diallo fait 10 fois pire, il a le même défaut que Verratti, il veut dribbler dans sa surface plutôt que de faire preuve de sobriété en cherchant l’efficacité. A peine arrivé, il a commencé par une boulette façon Kehrer (un péno à la c*n offert en effectuant une main absolument lunaire), a enchaîné avec des prestations flippantes lors des autres matchs de préparation et du Trophée des Champions. Son recrutement soulève pas mal de questions. La facilité avec laquelle le PSG a pu le récupérer est intrigante. Intéressons-nous aux faits. Dortmund l’a acheté il y a 1 an pour 28 millions d’euros, Diallo a joué 38 matchs toutes compétitions confondues mais la défense du Borussia était pour le moins déficiente (56 buts encaissés en 45 matchs TCC[2]). Et à la première offre, il est vendu avec un bénéfice d’à peine 4 millions… Si c’était un super joueur, est-ce qu’un club aussi ambitieux que Dortmund l’aura cédé si facilement, préférant conserver Dan-Axel Zagadou (formé au PSG, arrivé gratuitement au Borussia, plus jeune et très impressionnant à la CdM U20), Manuel Akanji et Ömer Toprak comme défenseurs à associer à Matts Hummels ? J’en doute. On parle d’un joueur de 23 ans qui a été envoyé en Belgique par Monaco puis est revenu en Principauté sans être capable d’obtenir un temps de jeu significatif, d’où un nouveau départ, cette fois pour Mayence, où il a disputé 30 matchs avant son achat par Dortmund… Il change de club tous les ans. J’en viens à me demander si son parcours ne serait pas la raison principale de sa signature au PSG, car comme Tuchel il a enchaîné Mayence puis Dortmund. S’il fallait vraiment mettre le paquet sur un défenseur ayant ce profil, il fallait devancer le Bayern pour récupérer Lucas Hernandez.

Dagba… est le seul défenseur latéral du PSG. Au moins dans le groupe professionnel. Oui, offensivement, son apport reste très perfectible. En revanche, contrairement aux autres, il défend. La base pour un défenseur. Du moins en principe. A priori, Tuchel l’aime bien, mais faute de statut, l’international espoir – qui n’aurait jamais signé à Paris s’il n’y avait eu une équipe réserve – sera sans doute cantonné aux matchs en bois.

Bernat passe pour la super recrue de la saison passée. Il le doit surtout à la nullité extrême des autres recrues. Tout est très relatif. Dans les faits, ses prestations défensives sont horribles, son marquage à 5 mètres a coûté des buts importants, notamment contre Rennes en finale de la CdF (aussi lors du Trophée des Champions), sa façon de sauter en montrant son c*l à la moindre feinte de frappe a aussi très souvent fait mal. En plus de ça, il vole dans les duels dès que ça devient physique. Quant à son apport offensif, il est hyper surestimé. Les 3 buts en LdC ont caché la forêt. Il s’est trouvé au bon endroit pour pousser le ballon au fond mais combien de bons centres ? Il ne centre que très rarement en première intention, veut souvent éliminer… et finit par ne rien faire, hormis une passe en retrait. Pour info, il n’a fait que 3 passes décisives en 41 matchs la saison passée. Il en est à 17 en 237 rencontres en pro. Mérite-t-il d'être qualifié de "latéral offensif" ou cette expression est-elle une façon détournée de qualifier un latéral incapable de défendre ?

Kurzawa est entré dans sa dernière année de contrat. C’est le pire des boulets. Que fait-il encore là ? Je ne comprends pas. On aurait au moins pu tenter de le refourguer à TF1 pour Je suis une célébrité, sortez-moi de là. Par pitié. Sortez-le de là !!!

Meunier aussi est entré dans sa dernière année de contrat. C’est aussi un énorme boulet. Certes, il trompe son monde grâce à certaines personnalités médiatiques (journalistes, polémistes, etc.) mis dans sa poche depuis son arrivée, grâce à quelques buts spectaculaires… Mais STOP ! Ce joueur est l’escroquerie ultime ! Outre l’énorme proportion de déchet dans son jeu offensif et une attitude souvent limite (notamment sa com’ assez insupportable), il y a un passif assez démentiel. C’est une sorte de Kehrer avant Kehrer. A Barcelone et à Madrid, il était le meilleur joueur adverse… Dès qu’il faut défendre, on ne peut plus compter sur lui, il a tellement tendance à saborder son équipe que ça en devient louche. Ce gars est capable de concéder un péno en plongeant la tête en avant ! Il fallait tenter de le refourguer à Manchester United en début de mercato, depuis, les Red Devils ont recruté un Anglais à un prix démentiel et le marché anglais s’est fermé. Désolant.

Nsoki va certainement partir, mais où ? Dans quelles conditions ? Il lui reste 2 ans de contrat. Une prolongation d’1 an suivie d’un prêt à un club qui compte réellement le faire jouer serait la meilleure solution, seulement au PSG, on préfère brader pour prendre un peu d’argent tout de suite et faire les beaux en récupérant ensuite un petit pourcentage au moment de la "revente" au lieu de développer les joueurs pour faire soi-même la bonne opération par la suite. Pour être très honnête, je ne saurais dire ce qu’il pourrait valoir sportivement à moyen terne. Je sais juste qu’il est bien meilleur latéral que Kurzawa – facile – et que de nombreux clubs souhaitent s’attacher ses services. Perso, je le verrais bien en prêt à Saint-Etienne pour jouer l’Europa League.

Bakker a été recruté parce que c’est un client de Raiola. Il est jeune, n’a aucune expérience en pro à 19 ans (pas un très bon signe car l’Ajax n’hésite pas à faire jouer les très jeunes), ses entrées lors des matchs de préparation n’ont rien révélé de transcendant. Il aurait beaucoup gagné à pouvoir jouer en réserve… mais elle n’existe plus au PSG. Au pire, s’il s’ennuie, il pourra toujours postuler comme figurant dans des films sur la Secondes Guerre Mondiale. Il ferait fureur chez les directeurs de casting recherchant des gars à qui enfiler des costumes de la Gestapo ou de la Wehrmacht. (Désolé, mais en le voyant pour la première fois, je n’ai pu m’empêcher de penser à ça… Il a une tête de Lieutenant Müller…^^)

Zagré a marqué les esprits lors de la préparation… sans jamais jouer à son poste (latéral gauche… poste où on a ajouté Bakker). Il a été mis au milieu, à peu près à toutes les sauces. Avec Aouchiche, il s’agit du grand espoir du centre de formation, seulement il était en réserve la saison passée et plus du tout avec les U19 (il y avait étanchéité entre les groupes), va-t-on le remettre en U19 ? Le brader comme tant d’autres ? Le prendre avec les pros sans jamais le faire jouer et ainsi le gâcher comme beaucoup avant lui ?

Mbe-Soh ? Que va-t-il devenir ? Jouera-t-il en U19 ? Sera-t-il bradé comme les autres ? Mêmes questions concernant Kouassi

  • Milieux.

Verratti, le joueur le moins fiable de l’effectif. Il est adulé alors qu’il est au club depuis 7 ans et n’a jamais justifié son statut. En sélection, il commence à peine à s’imposer… dans une équipe qui n’a cessé de décevoir depuis des années. Surtout, dès que ça compte, il trouve le moyen d’être blessé, suspendu, ou alors se troue complètement. Pour rappel, il a manqué une tonne de matchs depuis 4 saisons (pour être précis, sur cette période, il n’a disputé que 147 rencontres sur 228[3], soit 81 manquées pour diverses raisons… Moins de 64,5% de matchs joués en 4 ans… et 70,2% sur l’ensemble de ses 7 saisons complètes au PSG[4]). Sans parler de son attitude. Quand on parle de joueurs qui ne respectent pas le club, qui ne se montrent pas professionnels, Verratti devrait être immédiatement cité. Entre ses nombreuses velléités de départ au Barça ces dernières années (avec procédés vexatoires pour tenter de forcer le PSG à le vendre ou à le revaloriser), son hygiène de vie (pour rappel, en novembre dernier, il était chopé par la police car alcoolisé au volant), son incapacité à apprendre de ses erreurs et à changer de comportement durablement, ça fait beaucoup de raisons de s’en méfier. Il lui reste 2 ans de contrat et aura donc perdu une grande partie de sa valeur marchande en juin prochain s’il n’est pas prolongé d’ici là. Autrement dit, avec Raiola comme agent, il va nous faire la danse du ventre ces prochains mois pour prendre ses 10 ou 12 millions par an… ou pour se barrer à moindre prix.

Gueye à 2 milieux, je veux bien. Mais à côté de Verratti, ça vous fait 2 petits formats. J’ai de gros doute. Devant la défense dans un milieu à 3, ce serait carrément une première pour lui (au LOSC, c’était le rôle de Mavuba)… Lors de la CAN, il évoluait dans un rôle encore plus avancé, quasiment en n°10… Mettre autant d’argent pour recruter un joueur de son âge (30 ans fin septembre), avec une expérience européenne de seulement 29 matchs dont 12 en LdC (le dernier en 2014), je ne comprends pas vraiment l’idée. Il ne peut ni arriver en taulier, ni apporter une dimension physique que n’ont pas ses partenaires, ni offrir des perspectives à moyen et long terme. Son apport doit être immédiat, ce qui le prive de temps d’adaptation. En effet, on ne peut espérer de lui qu’une progression extrêmement marginale.

Paredes, l’homme qui valait 47 millions de roubles mais a été acheté 47 millions d’euros (arrosage inclus ou non, je ne saurais l’affirmer). Certains disent qu’il a été bon à la Copa America. A part découper faute de savoir défendre proprement, qu’a-t-il fait lors de cette compétition ? Je ne sais pas. L’excuse physique à son arrivée ne tenait qu’à moitié dans la mesure où même sans être bien physiquement, il aurait dû montrer une qualité technique faisant naître un espoir. Hormis une grosse puissance de frappe sans la précision qui devrait aller avec, il n’a absolument rien laissé transparaître de ses qualités supposées… J’ajoute que compte tenu de sa participation à la Copa America, il n’aura pas eu la préparation physique qui devait lui permettre de retrouver – ou de trouver – son meilleur niveau.

Herrera ressemble au parfait joueur de rotation, même s’il est surpayé en raison des conditions de son arrivée (pas d’indemnité à verser mais une prime et un salaire énorme). Il lui manque aussi une dimension physique.

  • Milieux offensifs et ailiers.

Neymar est la clé du mercato. Et pas seulement. Il est tout simplement l’élément clé pour faire de l’équipe une candidate aux premiers rôles en Ligue des Champions… ou à un nouvel échec. On peut dire ce qu’on veut à propos de son comportement, de son manque de respect pour le club, de son intérêt pour l’argent, de son incapacité à s’adapter en France… Mais soyons sérieux. Si le PSG devait perdre Neymar, aucun joueur ne serait en mesure de le remplacer. Surtout pas des types en échec dans leur club comme Coutinho ou Dybala. Il existe bien quelques très jeunes qui, à terme, pourraient éventuellement devenir de véritables stars mondiales, mais ces joueurs sont hors de prix (Jadon Sancho, Kai Havertz) ou déjà venus (João Félix) et feraient du PSG un club ambitieux… dans l’avenir. Or il faut vivre dans le présent. Si Neymar devait quitter Paris, il faudrait changer de stratégie. Ça nécessite de récupérer assez d’argent pour acheter Pogba, Atal, un excellent latéral gauche et un attaquant comme Ben Yedder. Pourquoi ? Pour répartir autrement le pouvoir offensif perdu avec le départ de Neymar. Pogba apporterait en plus du leadership, des caractéristiques absentes au PSG (frappe de loin, taille, qualité sur les CPA offensifs) mais aussi une puissance médiatique/marketing importante et… un argument de poids pour conserver Mbappé le plus longtemps possible. Même sans LdC, Manchester United était une porte de sortie très intéressante pour Neymar, ce club avait l’argent pour l’acheter… Il aurait fallu explorer cette piste. Je suis sûr que Raiola aurait été ravi de négocier avec Leonardo pour faire venir Pogba à Paris.

Une chose est sure, le PSG ne doit pas se précipiter et si les supporters ne sont pas trop cons, ils ne joueront pas le jeu de Neymar mais celui du club. L’intérêt du club doit passer avant tout. Si les ultras sont assez stupides pour rendre la situation impossible et forcer la direction à vendre Neymar à tout prix, le club y perdra gros. Le clan Neymar n’en attend pas moins. Il faut prendre conscience que son contrat porte encore sur 3 saisons. Si aucune porte de sortie ne s’ouvre – parce qu’un club paye 300 millions – et que Neymar est contraint de rester à l’issue de la période des transferts, il aura tout intérêt à se donner à fond sur le terrain pour donner envie à un autre club de l’acheter en janvier ou, au pire, l’été prochain. C’est un mercenaire ? Et alors ? Des mercenaires, il y en a plein au PSG, ce qui ne semble pas poser beaucoup de problèmes aux ultras… Ils en adulent même une bonne partie. Toutefois, je ne m’attends pas à ce qu’ils fassent preuve de finesse. On parle d’individus qui sifflent Neymar parce qu’il tire un penalty pour réaliser un quadruplé, qui insultent les Titis en se laissant manipuler par un directeur sportif qui cherche à faire du mal au club, qui n'hésitent pas à chi*r sur Mbappé, accusé de tout et n’importe quoi…

En attendant, hormis Neymar, qui, dans l’effectif actuel, est capable de créer pour les autres, de dynamiter des défenses regroupées et de combiner avec Mbappé à des vitesses supersoniques ? Personne. On touche ici un très gros souci. Si Neymar devait partir, tout le jeu offensif reposerait uniquement sur Mbappé… qui ne pourra pas jouer 80 matchs cette saison (EdF comprise).

Rappelons aussi que si Neymar ne s’est jamais senti chez lui au PSG et n’a pas réellement eu envie de s’impliquer, c’est à la fois en raison de ses blessures, de la façon dont il a été traité (principalement par les supporters, accessoirement par les arbitres), mais surtout parce que le club n’était absolument pas dirigé et l’a mis dans un cadre complètement bordélique tant au niveau sportif (équipe construite de façon incohérente, énormes trous dans l’effectif, etc.) qu’institutionnel (aucune règle, anarchie permanente, laisser-faire absolu).

Draxler a gagné son statut d’escroquerie. Des qualités, il en a plein. Il est juste totalement incapable de les exprimer de manière régulière. Ça se limite à une bonne prestation de temps en temps. De moins en moins souvent. A sa décharge, son utilisation au milieu ne l'aide pas. Toujours est-il que sa propension à se transformer en fantôme en fait un des éléments à vendre en priorité. Le confort l’a tué, il ne cherche même pas à progresser. Le Bayern cherche des joueurs offensifs sur les côtés. VENDEZ !!!

Di Maria est cataclysmique dans le jeu. Un véritable handicap. Hormis attaquant gauche, il est presque toujours nul. En réalité, il faudra presque n’en faire qu’un finisseur qui tire les CF directs. Voire un joker offensif. Car sa seule force se résume à ses stats. Il est très fort pour planter un arbre (comprenez un but) qui cachera la forêt (de mauvais choix). Quant au fameux «respect de l’institution»… On parle là d’un boudeur professionnel qui n’a jamais fait l’effort de réellement s’intégrer. Exemple : au bout de 4 ans, on attend toujours de l’entendre parler français. Ou au moins essayer.

Sarabia s’apparente à un Di Maria qui serait intelligent dans le jeu, un peu moins mauvais de son pied droit, aurait un très bon état d’esprit… Autrement dit, une version améliorée de l’Argentin hormis dans un domaine, les stats. Et encore… Si Sarabia avait joué toute sa carrière avec les mêmes attaquants que Di Maria, on peut raisonnablement qu’il tournerait entre 15 et 20 passes décisives chaque saison. La véritable différence ? Sarabia a mis du temps à atteindre le niveau qu’il a actuellement et a encore une marge de progression (il a eu 27 ans en mai).

Un entraîneur audacieux et bâtisseur faisant confiance aux jeunes donnerait aussi sa chance à un talent comme Aouchiche malgré son très jeune âge (17 ans)… Mais Tuchel n’entre absolument pas dans cette catégorie, contrairement à ce que dit une légende urbaine. Il est donc fort peu probable que ce très grand espoir fasse des apparitions avec les professionnels et signe naturellement son contrat pro au PSG. Comme beaucoup d’autres avant lui, il risque de se sentir poussé dehors.

  • Attaquants axiaux.

Mbappé voulait des responsabilités, il a parfaitement su forcer l’entraîneur et la direction à les lui donner. Sa com’ mérite un 11/10 tant elle est maîtrisée. Là encore, si la com’ est top, l’aspect sportif passe avant tout. Or en ce qui le concerne, on touche aussi à la perfection. Il est arrivé en super forme, a montré match après match qu’il mérite son – nouveau – statut. Il porte l’équipe comme la saison passée en l’absence de Neymar et de Cavani. Seulement, il le faisait en pensant que Neymar finirait par revenir, ce qui a brièvement été le cas. Si Neymar ne revient pas, ce sera très compliqué. D’autant que l’association Mbappé-Neymar transformait 2 monstres en une entité surpuissance. Trunks et Son Goten fusionnaient pour devenir Gotrunks. Un duo insolent, parfois égoïste – Cavani se retrouvant régulièrement oublié – mais surtout beaucoup plus fort que l’un ou l’autre séparé de son compère.

Cavani est sur la pente descendante, à la fois très souvent blessé, moins travailleur qu’avant, moins efficace qu’avant… et pas très complémentaire avec ses partenaires. Qu’il soit en fin de contrat à la fin de la saison et ne cesse de répéter qu’il veut aller au bout de ce contrat pose problème. Pour le remplacer, le PSG va devoir dépenser beaucoup d’argent. Il fallait y penser depuis déjà un moment en trouvant un élément au profil nettement plus adapté aux besoins du jeu que veut mettre en place Tuchel ou offrant d’autres possibilités. S’il termine son contrat et quitte l’Europe ou prend sa retraite l’été prochain, OK, rien à dire. S’il en profite pour aller signer un gros contrat pour plusieurs saisons en Italie ou en Espagne, il aura beaucoup plus b*isé le PSG qu’un Rabiot tout en ayant eu droit à un traitement de faveur absolument affligeant. Dans tous les cas, je suis d’avis que le PSG s’affaiblit en le conservant cette saison. Puisse-t-il me donner tort…

Choupo-Moting… Un jour, on l’a vu courir. Il s’agissait d’un running gag. Tout est dit. Il est urgent de le refourguer, mais personne ne semble s’en soucier. Ce joueur, si gentil soit-il, est une imposture. Il n’aurait même pas eu sa place sur le banc dans le PSG de Colony Capital. A côté de lui, Carlos Bueno serait passé pour Carlos Bianchi ! Que fait-il encore à Paris ? La soupe est bonne…

Jesé n’est pas un running gag car il ne court même pas. Ou dans le mauvais sens. Depuis le temps que je dis qu’il fallait le donner à n’importe qui pour limiter la casse. Il ne fallait pas chercher à récupérer de l’argent, il fallait juste s’en débarrasser à la première occasion pour éviter d’avoir à payer son salaire jusqu’à la fin de son contrat.

Güçlü aurait sa chance dans un PSG dirigé sportivement de façon sensée. Ce ne sera pas le cas. Il va sans doute partir. Sous quelle forme ? Bradé comme les autres jeunes ou prêté ?

Rappelons que sont déjà partis : Diaby, Nkunku, Weah et Postolachi en plus des Rabiot, Alvès, Buffon et autres joueurs déjà prêtés (Lo Celso, Krychowiak, Robail) ainsi que de joueurs très peu connus membres de U19 ou de la réserve, sans parler d’Adli, bradé l’hiver dernier. Les 4 premiers joueurs cités étaient de solutions réelles, possibles ou éventuelles en attaque.

En tout ça fait 20 joueurs dits «expérimentés» dont un seul gardien, plus Choupo et Jesé. 20, dont plusieurs boulets avérés. Il n’y aura même plus de jeunes pour faire le nombre et dépanner comme la saison passée à plusieurs reprises. Les rares qui seront dans le groupe pro n’auront aucun rythme quand on sera obligé de faire appel à eux.

Avoir rayé de la carte la réserve part d’une idée stupide : si, à 19 ans, un joueur n’a pas le niveau pour être titulaire au PSG, il faut le vendre car il n’a pas sa place au club et ne l’aura jamais. Dites-moi qui, dans l’effectif actuel, aurait eu le niveau pour être titulaire indiscutable dans ce PSG quand il avait 19 ans ? Mbappé et Neymar. C’est tout. Marquinhos ne pouvait qu’entrer dans la rotation, c’était un joueur de banc. Si Verratti n’avait bénéficié d’un statut particulier acheté et incroyablement "hypé" mais subi celui de Titi, il aurait squatté le banc et été dégagé en raison de son comportement.

Reprocher aux jeunes de manquer d’expérience relève de la bêtise. Vendre ceux qui ont commencé à acquérir un peu d’expérience afin de pouvoir les remplacer par d’encore plus jeunes totalement inexpérimentés à qui on pourra reprocher de ne pas avoir d’expérience relève de la pathologie psychiatrique.

Aucun argument ne justifiait cette annihilation de la réserve. Financièrement, elle rapportait beaucoup plus qu’elle ne coûtait car elle permettait de développer des joueurs ensuite vendus avec gros profit. Sportivement, elle offrait du temps de jeu aux jeunes tout en leur permettant de se confronter à des hommes. Comment peut-on croire qu’un gamin de 17 à 19 ans uniquement habitué à jouer contre des garçons de son âge dans des compétitions U19 sera immédiatement compétitif en L1, un championnat hyper physique ? Hormis un phénomène, c’est impossible. Même Mbappé s’est d’abord confronté à la dureté des matchs de CFA (OK, ça n’a pas duré bien longtemps). La réserve est un palier important, il faut juste éviter d’y laisser les jeunes longtemps afin de ne pas les faire stagner. Ils doivent néanmoins y passer en montant vers le haut niveau. Après ce palier, il devrait y en avoir d’autres selon le niveau de chacun. Problème : il faut investir du temps pour construire la carrière de ces joueurs et les aider à transformer leur potentiel en capacités réellement exploitées. Ça permettrait de faire d’un jeune à 10 millions – ce qui reste très mesuré sur le marché actuel – un joueur à 40 ou 50 millions ? Le PSG préfère le vendre à 10 plus 10 ou 15% de la plus-value à la revente au lieu de le prêter au bon club au bon moment. Au lieu de finir avec un joueur de 22 ans capable de figurer parmi les 15 les plus utilisés de l’effectif ou transféré pour 40 millions (un Ikoné a déjà fait l’objet d’offres supérieures à cette somme, de sources nordistes le PSG l’a vendu au LOSC pour 0 euro et 50% de son futur transfert). On parle d’un départ de Lo Celso du Bétis pour 60 millions. Sans cette option d’achat criminelle à 22 millions (plus les 3 du prêt payant), le PSG aurait récupéré cet été un joueur à 60 millions capable de remplacer Neymar dans pas mal de rencontres ou obtenu un minimum de 60 millions. Sur ce joueur, il aura récupéré 25 millions plus 20% de la plus-value, donc en principe 7 millions (20% de 35 millions), soit un total de 32 millions… 28 ont été perdus. Si un joueur comme Timothy Weah – dont le potentiel marketing saute aux yeux, je suis extrêmement surpris que personne au PSG n’en ait pris conscience – est revendu plus que les 10 millions qu’il a coûté, ce qui semble particulièrement plausible, je miserais même sur bien plus que ça car Luis Campos[5] se trompe très rarement, le bonus pour le PSG sera minime… 1,5 à 2 millions par tranche de 10 millions au-dessus du prix d’achat. Ça peut rapidement faire 15 ou 20 millions de regrets… Pour rappel, il a 19 ans, est le fils d’une légende du club, est international étasunien – il y a beaucoup de maillots à vendre Outre-Atlantique – et a montré de belles choses l’été dernier avant d’être complètement placardisé puis envoyé quelques semaines au Celtic Glasgow (un mauvais prêt dans la mesure où il n’avait pas le temps de réellement s’intégrer sportivement à l’équipe, y gagner sa place)… Le LOSC le veut, on le vend aussitôt sans même avoir d’attaquant remplaçant dans l’effectif. Cette précipitation est un non-sens économique en plus d’être très discutable sportivement.

Bref. A l’aune de la nouvelle saison, l’effectif n’est pas réellement meilleur que la saison passée à la même période.

Le PSG n’a qu’un seul gardien expérimenté plus un boulet en partance.

Le PSG n’a qu’un seul défenseur latéral digne de ce nom, son CV compte à peine 20 matchs professionnels. Tous les autres sont des escroqueries (Kurzawa, Meunier), des énigmes (Bakker) ou des moyens/mauvais (Bernat).

Le PSG a 5 défenseurs centraux dont un qui commence à approcher de la fin, un boulet, un au niveau assez énigmatique et un de retour de blessure dont on attend qu’il redevienne ce qu’il a été (le seul correspondant aux standards physiques actuels à ce poste)… Le 5e risquant de ne pas jouer en défense centrale en étant pourtant le plus fiable des 5 à ce poste.

Le PSG n’a pas de véritable n°6, il a bien 4 milieux axiaux mesurant entre 1m65 et 1m81. Aucun grand gabarit, aucun n’offrant une capacité à marquer régulièrement (Herrera a mis 8 buts lors de sa première saison à Manchester, entre 2 et 5 lors de chacune de ses 10 autres saisons professionnelles, Gueye c’est 0 à 3 buts par an hormis sa dernière saison au LOSC où il a en a mis 4, Paredes a une moyenne de 0,1 but/match en carrière… et sans son passage au Zénith, ce serait 0,076 b/m, on ne présente plus Verratti).

Le PSG n’a qu’un seul véritable milieu offensif créateur… dont l’avenir est en suspens. Le seul remplaçant en place n’offre aucune fiabilité. Ne déconnons pas. Miser gros sur Draxler, dont le niveau des prestations est plus aléatoire que d’investir toutes ses économies en bitcoins, s'apparente à un suicide. On ne peut raisonnablement mettre Sarabia ou Di Maria ailleurs que sur les côtés. Le Celso et Nkunku auraient pu jouer un rôle à ce poste, Tuchel n’en a jamais voulu, il ne leur a jamais laissé leur chance[6]

Le PSG n’a pratiquement aucune profondeur de banc en attaque. Comme éléments expérimentés capables d’évoluer en Ligue 1 sans faire tache, outre Neymar, il a 5 joueurs dont un cador (Mbappé), un fiable (Sarabia), un sur la pente descendante qui est le seul véritable avant-centre (Cavani), un pollueur de jeu exceptionnel dans les résumés de matchs (Di Maria) et un fantôme (Draxler).

Mais au fait… N’y a-t-il pas eu un match ?



Shenzhen, ville merveilleuse – ou pas… je n’en sais rien en fait, mais il faut aimer vivre entassé au milieu de millions de personnes – où il fait bon vivre… si on est adepte des chaleurs à crever et qu’on a été élevé à l’école de l’humidité. Un stade loin d’être plein. Une pelouse de mauvaise qualité. Des Rennais arrivés 2 jours avant le match donc adaptés ni aux conditions climatiques, ni au décalage horaire (contrairement au PSG, arrivé depuis une dizaine de jours), privés de beaucoup d’éléments par rapport à la saison passée (en raison de la CAN et des départs), en manque de recrues.

On ne peut parler de revanche de la finale de la Coupe de France, littéralement offerte au Stade Rennais par un PSG pathétique.

A priori, ça devait être assez facile pour les champions de France, mais sans Neymar et Draxler (suspendus), sans Kimpembe (pas encore disponible après son opération à l’aine), sans Gueye (finaliste de la CAN) et ayant récupéré ses Sud-américains depuis peu, l’équipe n’avait pas franchement fière allure : Aréola – Meunier, Kehrer, Diallo, Bernat – Verratti, Marquinhos (C), Herrera – Sarabia, Cavani, Mbappé. Banc : Trapp, Thiago Silva, Dagba, Kurzawa, Zagré, Paredes, Di Maria.

Première remarque : quitte à devoir faire jouer ces 4 défenseurs pour le moins flippants défensivement, autant opter pour une organisation à 3 centraux. Marquinhos aurait pu faire le manage derrière en tant que libéro et éviter des actions comme celle du but rennais (incroyable de se laisser avoir par un appel aussi basique dans l’axe entre les DC). En outre, ça aurait évité de trop compter sur l’apport défensif inexistant de Meunier et Bernat (qui a encore été minable sur l’action du but encaissé avec son marquage à 5 mètres me rappelant fort son attitude sur le csc de Kimpembe en finale de la Coupe de France).

Seconde remarque : à peine de retour, les vacanciers ont été intégrés au groupe au détriment des jeunes ayant montré au cours de la préparation qu’ils méritaient de l’attention. Je pense en particulier à Aouchiche et Heymans ainsi que Guçlu (déjà renvoyé à Paris).

Troisième remarque : après 2 entraînements, Marquinhos a débuté à un poste qui n’est pas le sien et portait même le brassard. Le jour où il sera absent, j’ai peur que Tuchel ne préfère déclarer forfait…

L’arbitre, M. Bastien, venu en Chine dans l’avion des Rennais est ce qui se fait de pire au monde au niveau de l’utilisation de l’AVAr… Pas disponible pour cette rencontre. Un fait exprès ? Faut-il en tirer la moindre conclusion ? Passons.

Au cours du premier quart d’heure, le PSG a alterné entre le pas bon et le réellement mauvais. Trop d’erreurs commises dans son propre camp, aucun danger créé hormis sur un CF de Sabaria repris de la tête par Kehrer sur la barre (12e). Lors de la minute suivante, BALC. Kehrer nous a fait un nouveau sketch de sa spécialité. Alors certes, il y a un léger HJ non décelé par l’arbitre assistant. Un HJ très difficile à voir dans le feu de l’action à moins d’avoir un strabisme divergeant. Ça se joue à très peu, il faut une image arrêtée pour se faire une idée. C’était d’autant plus difficile de se faire une idée précise en raison de la position d’Hunou, passé devant Kehrer qui a un instant tenté de le retenir par l’épaule dans la surface… avant de se raviser. Heureusement car si Hunou avait eu le vice de tomber au lieu d’aller au bout de l’action pour crucifier Aréola, l’affaire se finissait en double pleine (penalty et carton rouge car il s’agit du cas où la double pleine existe toujours, celui de la faute d’antijeu sans jouer le ballon). Les marquages, que ce soit Diallo dans la pampa, Kehrer surpris par Hunou, et encore Bernat qui est à 4 ou 5 mètres de Bourigeaud qu’il a laissé centrer sans opposition, c’est dramatique. Ces erreurs ont été répétées depuis le début du match, il fallait que ça se finisse ainsi.

Et sincèrement, ça aurait pu se finir encore bien plus mal car le tacle de Bernat les 2 pieds en avant aurait mérité un rouge plus qu’un jaune. Cette fois, l’absence d’AVAr a sauvé le PSG. Heureusement aussi que ce geste barbare s’est produit à la 23e minute car en 2nde période, l’arbitre n’aurait pas hésité à sortir le rouge.

Des latéraux minables, une défense centrale bidon et sans automatismes dans l’axe avec Marquinhos, avec Sarabia à droite en galère pour centrer convenablement, Mbappé sur le côté… Le tout contre des Rennais menant au score, hyper regroupés derrière avec leur défense à 5 et un seul attaquant. Wahou ! Quelle magnifique contre-publicité pour la Ligue 1 ! Les Bretons ont fait preuve d’un maximum d’efficacité, le PSG a beaucoup eu le ballon, a souvent squatté le camp adverse, a obtenu une certaine quantité de CPA, a tiré au but assez régulièrement au cours de la dernière demi-heure, mais au final, quel danger a-t-il créé ?

Il fallait changer des choses. Seul Rennes l’a fait. Etrangement. Sortir le seul attaquant (Hunou) pour ajouter un latéral droit (bien sûr, il y a eu des repositionnements)… Ça n’a pas fonctionné. Il aurait fallu insister, essayer de profiter de la fébrilité parisienne au lieu de vouloir rester sur cet acquis. Le PSG a en effet réussi à égaliser sur une rare action de qualité. La combinaison, bien qu’éculée, fonctionne parfaitement si l’exécution est au niveau : ouverture en profondeur de Marquinhos pour Sarabia lancé dans le dos de la défense, Sarabia centre de volée dans l’axe depuis l’angle de la surface de but (remise du droit car sur la droite de la surface), Mbappé n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. Mbappé en position axiale, du jeu en première intention… Enfin.

Dans la foulée, Di Maria a remplacé Herrera (61e), d’où un passage en 4-4-2. Dans les secondes suivantes, Mbappé s’est créé une énorme occasion en éliminant 2 joueurs avant de tirer sur le gardien. Le PSG a ensuite été spolié d’un penalty absolument évident (67e). Si Bourigeaud a pris le ballon en taclant dans la surface, il a surtout découpé Mbappé, lancé en profondeur par Marquinhos. Il a eu de la chance de ne pas le casser en deux (et de ne pas être sanctionné d’un péno et 2nd jaune). D’ailleurs Stéphan l’a sorti immédiatement. Désormais, le PSG se montrait plus que menaçant, il dominait largement, manquant toutefois de précision pour conclure les actions. La différence s’est faite définitivement à la 73e minute grâce à un CF direct de Di Maria. CF pour gaucher à 22 mètres, idéal pour l’Argentin (même s’il y avait nettement moins faute que sur Mbappé 5 minutes auparavant). Masqué, Koubek n’a pas bougé.

Le PSG aurait dû dérouler. Il s’est passé tout l’inverse. Remplacer Marquinhos par Paredes à une dizaine de minutes de la fin du temps réglementaire a complètement déréglé la machine. Ensuite, on a assisté à un quart d’heure très difficile conclu par une longue séquence de 6 ou 7 minutes en apnée. L’entrée de Thiago Silva à la place de Meunier – Kehrer passant à droite – n’a pas suffi à rééquilibrer l’équipe. Des tas d’erreurs, de CF bêtement concédés, des pertes de balle ridicules (Diallo a perdu le ballon plusieurs fois de suite dans la surface à la 88e), des mésententes (Diallo, calamiteux, n’inspire absolument pas confiance, ce qui a dû pousser Aréola à se lancer dans une sortie périlleuse en toute fin de match, il n’aurait pas essayé s’il avait eu confiance en Diallo… heureusement que TS était derrière pour dégager devant la ligne). Le match a pris fin après un tir cadré bloqué par Aréola (95e).

Une prestation assez dégueulasse et carrément honteuse sur la fin, 5 jaunes (un sévère pour Meunier très tôt, celui de Bernat qui aurait dû être rouge, un pour Di Maria qui a retiré son maillot, puis ceux de Sarabia et Mbappé pendant la période en apnée)… Mais une victoire. Victoire logique, attendue, presque obligatoire pour s’éviter une mini-crise (après la finale de la CdF, ça aurait fait vraiment désordre)… Victoire sans la manière.

(Je ne prête strictement aucune attention à la "célébration" et a fortiori à l’attitude de Neymar. Pourquoi ? Je laisse ça aux critiques de cinéma.)

On attend les recrues, y compris celles aux postes où le PSG doit absolument se renforcer. Avec une défense pareille et ce banc très faible, la saison risquerait d’être très longue.

Notes

[1] Oui, j’ai décidé de prendre cet exemple en souvenir de mon long article à propos de la façon dont la Sorcière Diacre a bousillé notre belle Coupe du monde féminine.

[2] Pour comparaison, malgré sa fin de saison en roue libre avec 21 buts encaissés lors des 10 derniers matchs de la saison, le PSG a concédé 52 buts en 55 matchs.

[3] 94 matchs de L1 sur 152, 27 en LdC sur 34, 26 en coupes sur 42.

[4] En 7 saisons, le club a joué 396 rencontres, Verratti est apparu sur le terrain à 278 reprises (182 sur 266 en L1, 51 sur 64 en LdC, 45 sur 66 en coupes), il n’a pas pris part à 118 matchs (blessé, suspendu, resté sur le banc, non retenu ou préservé).

[5] Le directeur sportif du LOSC qui était déjà le responsable du succès de Monaco il y a 3 ans.

[6] Nkunku a été trimbalé partout mais quasiment jamais en milieu offensif axial… Il a pourtant été performant les 2 ou 3 fois où il a pu évoluer à son poste naturel.