Mot-clé - 4x100m 4 nages

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 mai 2016

Fin heureuse. (ChE natation J7 S2)

4 titres, 1 médaille d’argent, 4 médailles de bronze, pas mal de promesses. Voici le bilan de l’équipe de France à l’issue des Championnats d’Europe de natation qui viennent de s’achever à Londres.

Dans l’optique de Rio, les promesses à court terme sont les plus intéressantes. Néanmoins à l’heure où certains des éléments présents depuis plusieurs années sont en passe de se retirer des bassins, l’émergence ou la confirmation des progrès de certains jeunes est la vraie bonne nouvelle que la natation française doit tirer de cette compétition.

Lire la suite...

Liquidation avant fermeture. (ChE natation J7 S1)

ChE_natation_2016.jpg On ferme ! Les Championnats d’Europe de natation prennent fin cet après-midi, il fallait donc en finir ce matin avec les séries. Forcément, on doit programmer uniquement des épreuves qui fonctionnent en accession directe à la finale sans avoir de tour intermédiaire, donc des 400m effectués en solo ou en se partageant le travail en 4.

Comme toujours, quand on ferme boutique, on liquide tout ce qui reste. Les derniers nageurs français encore à Londres ont été envoyés à la flotte. Les résultats de l’équipe de France ne sont pas fous, mais le plus important a été accompli, le relais 4x100m 4 nages masculin s’est qualifié pour la finale.

Lire la suite...

jeudi 7 avril 2016

Le carnaval avant Rio.

A-t-on prévenu Jacques Favre, le DTN de la natation française, que l’équipe de France se rendra à Rio en août pour les Jeux Olympiques et non pour le carnaval ? Il semble y avoir confusion dans son esprit. Sa liste de sélectionnés est un sketch.

On se demande vraiment ce qu’a fait Jacques Favre depuis sa nomination.

Pendant des mois, il a annoncé une extrême sévérité en affichant des minima monstrueux. La terreur a envahi le bassin lors des Championnats de France, je l’ai suffisamment évoqué dans un long article dimanche. Les nageurs et leurs entraîneurs ont été contraints de se préparer spécialement pour cette échéance, y compris les meilleurs, les potentiels médaillés olympiques qui auraient pu profiter d’entraînements supplémentaires si les temps demandés avaient été plus soft. Ils y ont aussi laissé beaucoup d’énergie. Pour rien. Car en pratique, hormis dans 2 épreuves concurrentielles (100m et 200m NL masculins), les cadors ne risquaient rien.

Lire la suite...

dimanche 9 août 2015

4 nages et 1 enterrement. (ChM natation, J8, S1)

Kazan_2015.jpg Le dernier matin d’une compétition internationale de natation, on ne peut organiser de courses qui nécessitent des demi-finales, il en faut qui fonctionnent avec accession directe pour la finale à l’issue des séries. Donc des 400m et des relais.

Le premier jour des championnats, on se confronte à la même problématique, on a opté pour les mêmes solutions. En ouverture, on a donc droit à la nage libre, et pour la clôture, c’est le 4 nages. Ceci vaut à la fois sur le 400m et sur le 4x100m.

L’équipe de France présentait 2 nageuses et 2 relais lors de cette dernière session matinale des Championnats du monde de Kazan. La natation féminine tricolore jouait son honneur, car en 7 jours elle a seulement qualifié 2 relais en finale, il n’y a eu aucune finale individuelle. Bien sûr, dans certains cas la réussite a manqué, ça s’est joué à rien, en particulier pour Charlotte Bonnet, néanmoins ça fait tache.

Lire la suite...

lundi 8 décembre 2014

Cachés au fond du petit bassin. (ChM natation bassin 25m)

3 médailles d’or, 2 d’argent, une de bronze. C’est le butin amassé par Florent Manaudou lors de son voyage à Doha pour les Championnats du monde de natation en petit bassin. J’allais presque oublier 2 records du monde. Et pourtant, je force à peine le trait en disant que tout le monde s’en fout. On en entend un peu parler uniquement parce qu’un Français fait une razzia et parce que ce Français est un Manaudou, sinon cette compétition resterait plongée dans l’anonymat lié à sa diffusion sur une chaîne confidentielle, Sport+. Avant, France Ô lui offrait une exposition en clair à défaut d’être une réelle mise en lumière. Mais ça, c’était avant.

Lire la suite...

dimanche 27 mai 2012

ChE natation J7 : Bou(s)quet final.

Fred Bousquet en finale pour le bouquet final ? Pas tout à fait. Après le "Bousquet final", on a eu un énorme rappel, un spectacle fabuleux, un dernier feu d’artifice de couleurs, du bleu, du blanc, du rouge.

Je me demande si mon moment préféré de ces Championnats d’Europe de natation ne serait pas le podium du 400m NL partagé par Coralie Balmy et Ophélie-Cyrielle Etienne. Elles nous ont offert une course magnifique pour ne pas dire jouissive, puis un beau moment de fraternité pendant la Marseillaise. On aurait aimé un dernier rappel avec le relais 4x100m 4 nages, il en a manqué un peu aux Français pour décrocher une 12e médaille.

Lire la suite...

lundi 1 août 2011

Shanghai (FIN) : et maintenant ?

En 8 jours, l’équipe de France de natation a fait sauter la banque. En récoltant 10 médailles elle a plus que réussi ses Championnats du monde, Shanghai laissera un très bon souvenir à la plupart de ses membres.

La transition entre les Championnats d’Europe 2010 assez fabuleux et les Jeux Olympiques de Londres 2012 a été parfaitement négociée. Il était important d’entretenir l’intérêt des médias et du public pour ce sport, le travail a été fait, très bien fait. En réalité l’engouement semble s’être considérablement renforcé malgré les horaires pas forcément idéaux (séries la nuit, demi-finales et finales de midi à 14h). Les nageurs ont fait vibrer la France, y compris en relais.

Il est temps de de dresser le bilan de ces 8 jours de compétitions puis de regarder vers l’avenir.

Lire la suite...

dimanche 31 juillet 2011

Shanghai (J8) : argent content.

Terminés. Les Championnats du monde de natation de Shanghai sont terminés. Le bilan pour l’équipe de France est exceptionnel, les perspectives en vue des JO de Londres sont particulièrement excitantes, j’y reviendrai après avoir conté les courses de la dernière session.

La France a obtenu une dernière médaille d’argent, une déception dans le sens où on attendrait un titre, mais une satisfaction – au moins de façade – pour Camille Lacourt, qui a obtenu cette breloque.

Fatalement, s’agissant de la dernière journée des championnats, le programme était fatalement composé à 100% de finales.

Lire la suite...

Shanghai (J8) : le coup de massue.

Dernier jour des Championnats du monde de natation, donc dernière séries du matin. Un joli florilège de 4 nages : le 400m 4 nages hommes et femmes, puis le relais 4x100m 4 nages masculin.

Pour ces courses il n’y a pas de demi-finales, finale directe l’après-midi. Nelson Monfort, qui commente sur France Ô avec Michel Rousseau, a à peu près compris. On sent bien qu’il s’amuse en contant les événements avec un certain lyrisme (au moins dans le ton), en sortant ses vannes toujours aussi foireuses, petit cours d’anglais à un moment… A plus de 3h du matin (+6h à Shanghai) ce n’est pas désagréable, ça fait passer le temps. Cette grosse heure de natation était plutôt joyeuse jusqu’à une authentique catastrophe pour l'équipe de France. Une horreur absolue. Comment casser une dynamique hyper positive en 3 mètres… Même pas, en quelques centimètres, pour 2 centièmes de seconde.

Lire la suite...

samedi 30 juillet 2011

Shanghai (J7) : plus à un exploit près…

L’équipe de France de natation est épatante. Elle a pris une excellente habitude, celle de s’incruster sur les podiums. Attendus ou non, peu importe, ses membres se pointent à la cérémonie des médailles des épreuves auxquels ils prennent part. J’espérais une 8e breloque en cas d’exploit, en accrocher une sur 3 finales, pourquoi pas ? 2 ? N’abusons pas… Ah bah si, 2. Savourons.

De surcroît, les médailles sont ramenées par les garçons et pas les filles, pas les jeunes, les tauliers et les révélations de l’année dernière, dans les courses individuelles et les relais (une seule dans une distance non-olympique). On a même eu des records de France, déjà 3. Espérons que l’an prochain ils feront aux JO ce qu’ils font actuellement aux Championnats du monde.

Lire la suite...

Shanghai (J7) : 2 noyades et une balade.

Camille Lacourt a sauvé l’équipe de France d’un zéro absolu lors de la matinée de 7e journée des Championnats du monde de natation. Les séries de séries concernaient beaucoup d’épreuves de sprint puis le relais 4x100m 4 nages féminin et enfin du fond (demi-fond si vous préférez), le 1500m NL masculin. Depuis le début des compétitions les éliminations prématurées ont été très rares dans le camp français, cette fois le bilan est négatif : 1/3 avec 2 contre-performances.

Les séries sont retransmises sur France Ô à partir de 3h du matin, seulement l’antenne a été donnée par surprise à Alexandre Boyon et Michel Rousseau. Ils ne savaient pas qu’on les entendait, or Boyon faisait l’idiot, chantant exprès très mal la chanson des Beatles diffusées dans la piscine avec son consultant en train de crier «j’en peux plus !»… Je n’ai pas été assez prompt pour enregistrer. Dommage. Au bout d’une grosse trentaine de secondes le signal a été coupé pour lancer la diffusion d’un mini reportage sur le lotus (sujet botanique très intéressant^^) avant la véritable prise d’antenne.

Bref. Beaucoup de sprint, puis du fond.

Lire la suite...

lundi 28 mars 2011

De la difficulté de rallier Shanghai à la nage.

Après le feu d’artifice des derniers championnats d’Europe, on a pu croire que la natation française était sur le toit du monde. Elle l’est… mais pas partout, seulement dans certaines spécialités. Les Championnats de France ont eu lieu à Schiltigheim (Alsace), ils ont révélé les forces et les faiblesses de l’EdF.

21 nageurs et nageuses iront à Shanghai défendre leurs chances en individuelle et lors des relais aux Championnats du monde. Cependant, les Bleus ne seront présents chez les hommes que sur 12 épreuves individuelles chez les hommes, 7 chez les femmes, soit 17/34. En brasse hormis l’immortel Hugues Duboscq sur 100 et 200m, c’est le néant. En 4 nages Lara Grangeon (400m) est seule, il est vrai que le choix – excellent choix ! – de Camille Muffat de passer au crawl a "dépeuplé" cette spécialité qui consiste à ne pas réellement en avoir. Quant au papillon, à part sur le 50m (qui n’est pas olympique), c’est le désert.

Lire la suite...