Mot-clé - 50m brasse

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 mai 2016

Fin heureuse. (ChE natation J7 S2)

4 titres, 1 médaille d’argent, 4 médailles de bronze, pas mal de promesses. Voici le bilan de l’équipe de France à l’issue des Championnats d’Europe de natation qui viennent de s’achever à Londres.

Dans l’optique de Rio, les promesses à court terme sont les plus intéressantes. Néanmoins à l’heure où certains des éléments présents depuis plusieurs années sont en passe de se retirer des bassins, l’émergence ou la confirmation des progrès de certains jeunes est la vraie bonne nouvelle que la natation française doit tirer de cette compétition.

Lire la suite...

samedi 21 mai 2016

La relève. (ChE natation J6 S2)

Depuis plusieurs années, l’alerte est régulièrement sonnée. Il n’y aura pas de relève. Ces Championnats d’Europe montrent le contraire. La relève existe, elle se construit petit à petit.

La natation semble être devenue un sport de précocité. Régulièrement, un phénomène de 15 à 17 ans chez les femmes et de 18 à 20 ans se révèle au plus haut niveau et écrase la concurrence en faisant écarquiller les yeux de tous les observateurs. En équipe de France, on en a connu. Essentiellement dans la famille Manaudou. Yannick Agnel aussi. Seulement, chez nous, ce n’est pas la norme. La grande majorité des nageurs et nageuses ont besoin de temps pour se construire, ils progressent de façon régulière, étape par étape.

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2016

L’Italien dore, le Français bronze. (ChE natation J5 S2)

2 médailles de bronze. L’équipe de France pouvait espérer mieux au terme de la 5e journée des Championnats d’Europe de natation. On s’en contentera.

ChE_natation_2016.jpg Le programme s’annonçait alléchant (hormis quelques courses franchement inintéressantes), mais mal foutu. Manquant déjà de fraîcheur physique en raison de la période, les nageurs sont contraints soit d’enchaîner des courses à un rythme effréné sans temps de récupération, soit de faire l’impasse. Conséquence indirecte de tout ceci, les rares à être vraiment préparés pour ces Europ’ y brillent. C’est le cas des Italiens, dont les sélections nationales sont assez récentes. En forme en ce moment, le seront-ils autant ou plus à Rio ? On peut en douter.

Lire la suite...

Les promesses du matin. (ChE natation J5 S1)

ChE_natation_2016.jpg Les nageurs de l’équipe de France engagés lors des séries de la 5e journée des Championnats d’Europe de Londres n’ont pas tous réussi à se qualifier pour la suite des compétitions. Pourtant, le bilan est très positif.

Pourquoi cette affirmation ? Parce que les plus attendus ont répondu présent et peuvent légitimement espérer monter sur le podium demain ou dès ce soir. Les autres ont globalement fait le job au niveau auquel on les attendait.

Lire la suite...

dimanche 9 août 2015

Or. Fin. (ChM natation, J8, S2)

Kazan_2015.jpg Les Championnats du monde de natation organisés à Kazan, en Russie, ont connu leur grand final. Une session composée uniquement de finales, c’est une session à médailles, fatalement. L’équipe de France pouvait légitimement ambitionner d’en obtenir 2 supplémentaires. Elle a répondu aux attentes.

Une_derniere_medaille_pour_la_France__le_relais_4_nages_confirme.jpg Bien sûr, il y a 2 ans, la dernière journée avait été surnaturelle, des journées comme celle-ci, on en vit une dans une vie quand on a de la chance. Cette fois, même en ayant 2 finalistes individuels et un relais en lice, il était impossible de faire aussi bien. En toute logique, la Marseillaise allait être jouée une dernière fois. Pour ce qui est de l’autre chance, une rude bataille attendait les relayeurs français.

Lire la suite...

samedi 8 août 2015

L’aller sans retour. (ChM natation, J7, S1)

Kazan_2015.jpg Au matin de l’avant-dernier jour des Championnats du monde de natation, il est de coutume d’avoir énormément de 50m. On en a eu 27 séries !

L’aller sans retour est évidemment ce qu’il y a de plus ouvert aux nageurs des petits pays, il suffit de plonger (sauf en dos où le départ est différent), de nager – ou de barboter – jusqu’au bout à l’autre bout du bassin, il n’y a pas besoin de gérer son effort, pas de virage, les risques de noyade sont limités. Mais du coup, c’est sacrément long ! Moins toutefois que l’épreuve qui concluait la session, le 1500m NL.

Lire la suite...

mercredi 5 août 2015

Sans pitié. (ChM natation, J4, S2)

Kazan_2015.jpg J’ai failli titrer "début de disette" car pour l’équipe de France de natation, les prochaines journées risquent de ressembler à celle-ci : bien moroses. La 4e session du soir des Championnats du monde de Kazan n’ont pas manqué de spectacle, mais on ne le doit pas à nos nageurs.

Peaty_et_Ledecky_sont_sans_pitie__.jpg J’étais optimiste avant le début des courses, je suis très déçu à la fin, car les demi-finales du jour ont rendu leur verdict : contrairement aux attentes, aucune des 3 Françaises et aucun des 2 Français engagés ne s’est qualifié pour les finales de demain, comme hier pour celles d’aujourd’hui. Pourtant, il y avait moyen d’avoir au moins un finaliste et même de gagner un pendentif métallique. Nous sommes donc condamnés à une deuxième journée sans podium qui sera sans doute suivie… d’une 3e journée sans podium compte tenu du programme.

Et pendant ce temps, d’autres nations font le plein grâce à quelques nageurs sans pitié. Ils prennent ce qu’il y a à prendre en ne laissant que des restes à leurs adversaires.

Lire la suite...

mardi 4 août 2015

Lacourt is back. (ChM natation, J3, S2)

Kazan_2015.jpg J’ose le jeu de mots… (Il faut avoir un minimum de bases en anglais pour comprendre.)

He is back !

Camille Lacourt n’est pas un saint, mais Camille Lacourt est Lazare. Et d’ailleurs, s’il était à la fois un saint et Lazare, il sera arrivé en retard.

Pourquoi Lazare ? Alors qu’on le croyait mort et enterré depuis un bon bout de temps, il a été ramené à la vie. Pas par Jésus, mais par les médecins et les entraîneurs grâce auxquels le champion a retrouvé son intégrité physique puis son meilleur niveau.

Mardi à Kazan, lors de la 3e journée des Championnats du monde de natation, on a revu le Lacourt des miracles, celui qui a bon dos. Il avait gagné aux Championnats de France 2014, et PAN ! Tumeur ! Heureusement, elle était bénigne, toutefois ce souci supplémentaire intervenant suite à une série d’autres n’a pas eu sa peau (du dos). Il a su faire le dos rond face aux problèmes et répondre présent une fois dos au mur lors de la seule finale française du jour.

Lire la suite...

Réveil. (ChM natation, J3, S1)

Kazan_2015.jpg On a enfin vu le réveil de l’équipe de France de natation. Lors de la 3e matinée des Championnats du monde, ses membres ont fait preuve d’un état d’esprit nettement plus appréciable que les jours précédents. Un instinct de guerrier a même transparu chez certains. Peut-être n’est-ce qu’un sursaut d’orgueil, mais en attendant de le savoir, ne boudons pas notre plaisir.

Attention, en natation l’état d’esprit ne suffit pas pour se qualifier, seulement si vous n’avez pas le bon, vous avez peu de chances de passer les tours. Or il était sérieusement temps que certains montrent que l’équipe de France n’est pas un club de supporters de quelques leaders ayant en plus obtenu une accréditation pour faire trempette dans le grand bassin de Kazan.

Lire la suite...

samedi 3 août 2013

Formalités. (ChM 2013 natation, séries J7)

ChM natation Barcelone 2013 Pour les meilleurs nageurs, les séries des Championnats du monde sont une simple formalité, ils passent à la piscine le matin font le job, ça fait office de réveil musculaire pour être en forme l’après-midi. Seulement, parfois, les formalités durent. Un 50m est géré en 22 à 30 secondes selon les cas, un 1500m NL, c’est "un peu" plus long.

La France n’a envoyé personne sur 50m NL féminin… Anna Santamans a loupé les minimas pour presque rien, ils étaient très stricts. Quand on voit le nombre de nageuses infiniment plus lentes qu’elle ayant eu le droit de représenter des pays où il y a très peu de piscines, ça pique. La qualification pour les demi-finales s’est jouée en 25"23, un temps qu’elle pouvait réaliser.

Lire la suite...

mercredi 31 juillet 2013

Réaction. (ChM 2013 natation, J4)

ChM natation Barcelone 2013 7e du 400m NL, médaillée de bronze du 200m NL… C’est vrai, le bilan de Camille Muffat lors de Championnats du monde de natation n’est pas celui escomptée, il lui reste le 4x200m – éventuellement le 100m NL mais elle ne semble pas réellement capable de monter sur le podium si elle devait y participer – pour obtenir une dernière médaille, et quand bien même l’obtiendrait-elle, cette compétition restera sans doute une déception.

Si les résultats ne répondent pas aux attentes, à commencer par les siennes, Barcelone 2013 pourrait bien être une étape très importante sur la route de Rio. A une époque, la Niçoise accumulait les échecs, puis elle s’est débloquée à Shanghai en décrochant une première médaille de bronze. L’année suivante elle est repartie de Londres avec une collection complète de médailles olympiques. Cette fois, le 400m lui a offert une nouvelle expérience, celle du retour sur terre. Depuis 2 ans Muffat régnait sur cette discipline en patronne indiscutée, soudain elle se retrouve larguée, broyéeée par une gamine qui débarque et écrase tout… Le coup, violent, est difficile à encaissée, elle n’y était pas du tout préparée. Le 200m n’était pas simplement une course mais surtout un révélateur, celui de sa capacité de réaction.

Lire la suite...

mardi 30 juillet 2013

Londres 2013. (ChM 2013 natation, J3)

ChM natation Barcelone 2013 Pour parier sur les finales du jour aux Championnats du monde de natation, il fallait regarder les résultats des… JO de l’année dernière. Les médaillés d’or de la 3e journée de Barcelone 2013 sont ceux de Londres 2012, à une exception près, le 1500m NL féminin n’étant pas une épreuve olympique, il fallait choisir la championne olympique du 800m NL pour faire un sans-faute, 5/5. Ces 5 champions olympiques n’ont pas simplement confirmé leur statut, ils l’ont confirmé avec la manière, sans trembler. Le seul à avoir été un peu en danger est Matt Grevers, dont quelques millions de Français espéraient la défaite car elle aurait très probablement coïncidé avec un succès tricolore.

Lire la suite...

Se rassurer, se qualifier. (ChM 2013 natation, séries J3).

ChM natation Barcelone 2013 L’avantage avec les courses de 50m est que si les nageurs sont nombreux à s’engager, d’où beaucoup de séries, ça va très vite. On l’a constaté avec le 50m brasse masculin qui a débuté le programme de cette 3e journée des Championnats du monde de natation.

93 concurrents, 9 séries, ça a été géré en un gros quart d’heure. Giacomo Perez-Dortona était dans la dernière série, il s’est fait manger par les autres, 8e, 27"78, 22e temps, éliminé, il fallait nager 2 dixièmes plus rapidement pour participer aux demi-finales. Un seul a nagé en moins de 27 secondes, il s’agit de Cameron Van der Burgh, le Sud-Africain, on n’en est pas étonné compte tenu de sa prestation en finale du 100m. On a aussi vu des noms ronflants parmi les éliminés : Fabio Scozzoli (Ita), Brenton Rickard (Aus), Giedrius Titenis (Lit), Hendrik Feldwehr (All) ou encore Kevin Cordes (USA). Tous ne sont pas spécialistes du 50m (dans le lot on a des médaillés mondiaux et le recordman d'Europe de l'épreuve) mais ça méritait d’être signalé.

Lire la suite...

samedi 24 novembre 2012

Doublé mixte. (ChE natation pb 2012, J3)

On connaissait l’eau de Lourdes, on découvre que l’eau de Chartres est encore plus miraculeuse ! En 3 jours l’équipe de France de natation a déjà décroché 19 médailles dont 8 en or, on en attend encore une série dimanche lors de la dernière journée des Championnats d’Europe en petit bassin.

Les relais sont une des grandes satisfactions de l’équipe, en particulier les relais mixtes introduits pour la première fois au programme de championnats internationaux seniors de natation (à ma connaissance du moins). Ça tombe bien car pour la nouveauté depuis peu en équipe de France est de briller chez les hommes et chez les femmes. On n’est pas dans une situation d’équilibre mais le déséquilibre est nettement moindre que précédemment. A Athènes (2004) le trio composé de Laure Manaudou, Solenne Figuès et Malia Metella avait décroché 5 des 6 médailles françaises, confirmant à Montréal (2005) avec 3 des 4 podiums de l’EdF, puis à Melbourne (2007) Laure aurait obtenu 5 médailles (dont une en relais) alors que le 4x100m NL avait obtenu la seule médaille masculine. On a ensuite assisté à un renversement de tendance à Pékin (2008) et Rome (2009) où les hommes avaient été les seuls à monter sur les podiums. Depuis Shanghai (2011) on assiste à un début de rééquilibrage, c’était alors du 7 contre 3 en faveur des hommes, du 4 à 3 à Londres (2012). Ces relais mixtes sont l’occasion de montrer que la natation tricolore a de la ressource.

Lire la suite...

dimanche 31 juillet 2011

Shanghai (J8) : argent content.

Terminés. Les Championnats du monde de natation de Shanghai sont terminés. Le bilan pour l’équipe de France est exceptionnel, les perspectives en vue des JO de Londres sont particulièrement excitantes, j’y reviendrai après avoir conté les courses de la dernière session.

La France a obtenu une dernière médaille d’argent, une déception dans le sens où on attendrait un titre, mais une satisfaction – au moins de façade – pour Camille Lacourt, qui a obtenu cette breloque.

Fatalement, s’agissant de la dernière journée des championnats, le programme était fatalement composé à 100% de finales.

Lire la suite...

samedi 30 juillet 2011

Shanghai (J7) : 2 noyades et une balade.

Camille Lacourt a sauvé l’équipe de France d’un zéro absolu lors de la matinée de 7e journée des Championnats du monde de natation. Les séries de séries concernaient beaucoup d’épreuves de sprint puis le relais 4x100m 4 nages féminin et enfin du fond (demi-fond si vous préférez), le 1500m NL masculin. Depuis le début des compétitions les éliminations prématurées ont été très rares dans le camp français, cette fois le bilan est négatif : 1/3 avec 2 contre-performances.

Les séries sont retransmises sur France Ô à partir de 3h du matin, seulement l’antenne a été donnée par surprise à Alexandre Boyon et Michel Rousseau. Ils ne savaient pas qu’on les entendait, or Boyon faisait l’idiot, chantant exprès très mal la chanson des Beatles diffusées dans la piscine avec son consultant en train de crier «j’en peux plus !»… Je n’ai pas été assez prompt pour enregistrer. Dommage. Au bout d’une grosse trentaine de secondes le signal a été coupé pour lancer la diffusion d’un mini reportage sur le lotus (sujet botanique très intéressant^^) avant la véritable prise d’antenne.

Bref. Beaucoup de sprint, puis du fond.

Lire la suite...

mercredi 27 juillet 2011

Shanghai (J4) : Niçoise bronzée, journée mitigée.

Difficile de faire aussi bien qu’hier… Mais les Championnats du monde de natation nous réservent bien des surprises. Compte programme du jour, l’équipe de France avait de quoi nous régaler.

Le bilan de la journée est mitigé. Si une nouvelle médaille de bronze est venue s’ajouter aux 2 en or, à celle en argent et à la première en bronze (5 en tout plus une en eau libre), cette breloque n’est pas satisfaisante aux yeux de la nageuse qui l’a faite sienne. L’autre finaliste français du jour s’est noyé (façon de parler), les sprinteurs sont en finale mais l’un a failli se faire piéger.

On retiendra aussi le succès historique de LA star de la natation mondiale, ainsi que les victoires de LA starlette – diva selon certains – de la natation européenne, et de LA star de la natation chinoise.

Lire la suite...

mardi 26 juillet 2011

Shanghai (J3) : l’essentiel est assuré.

Il y a eu nettement moins de séries ce matin aux Championnats du monde de natation que dimanche et lundi, mais ça a paru d'une longueur (demi-fond oblige) ! Vous avez loupé ça ?

Sur France Ô (vive la complémentarité des chaînes du groupe France Télévisions), Nelson Monfort remplaçait Alexandre Boyon aux commentaires… Etrange. Ça nous a donné des commentaires de haut vol, du freestyle complet puisque Nelson n’a toujours pas pigé comment fonctionnent les compétitions de natation. En même temps, comme il n’y avait pas énormément de choses à commenter (et même ce qu’ils pouvaient commenter, ils l’ont en général laissé de côté pour continuer à papoter), c’était sympathique. Michel Rousseau a raconté sa vie, les 2 hommes ont refait l’histoire de la natation mondiale tout en sortant des vannes bien moisies à gogo…

Passons. Je commence mon récit.

Lire la suite...