Mot-clé - Aleksandr Gripich

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

dimanche 8 mars 2015

De l’or, un record. (ChE athlé en salle)

L’équipe de France d’athlétisme envoyée à Prague pour disputer les Championnats d’Europe en salle n’est pas représentative de sa véritable valeur. Les absents de marque étaient beaucoup trop nombreux. Pourtant, elle a réussi à se hisser à la 3e place au classement des médailles grâce à ses 3 titres.

Le plus grand exploit de l’athlétisme français lors du week-end a été réalisé loin de Prague. Il a eu lieu à Arles. Son auteur est le grand oublié de ce sport. Un des seuls à détenir non pas 1 record du monde, mais 3 (du moins dès la validation par l’IAAF de celui réalisé dimanche) ! Yohann Diniz est un phénomène injustement privé de reconnaissance.

Revenons d’abord aux Europ’ en salle.

Lire la suite...

samedi 16 août 2014

Les bonnes habitudes. (Zürich 2014, J5)

Zurich_2014_-.jpg L’équipe de France d’athlétisme a pris de bonnes habitudes. Lors de ces Championnats d’Europe, on a celle de souvent entendre la Marseillaise, notamment en début d’après-midi, car les victoires s’enchaînent.

La plupart des Bleus répondent aux attentes, il y a très peu de déchet en séries (ou demi-finales quand il n’y a pas de séries) et en qualifications, chaque journée apporte son – gros – lot de médailles, d’exploits, d’émotions, de confirmations, de révélations, de concrétisations de potentiels connus.

Lire la suite...