Mot-clé - Alen Halilovic

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 7 novembre 2012

Entre sommeil et réveil. (LdC, J4)

Ligue des Champions Rarement emballant dans le jeu depuis le début de la saison, le PSG disposait d’un argument de poids pour étouffer les critiques, à savoir ses résultats. Cet argument n’étant plus valable depuis son premier revers en championnat, les Parisiens devaient profiter de la réception du faible Dinamo Zagreb pour sonner le réveil.

Après l’élimination appréciable de l’OM en Coupe de la Ligue suivie de la défaite contre l’ASSE imputable à des circonstances particulières et notamment une série de faits de jeu favorables aux Verts, le PSG a enchaîné son 3e match à domicile T.C.C. en l’espace d’une petite semaine. L’objectif était essentiellement de relancer la machine en assurant pratiquement sa qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions au bout de seulement 4 journées. Compte tenu du niveau très limité de l’adversité gagner ne suffisait pas, il était impératif de pouvoir tirer d’autres éléments positifs de cette rencontre.

Ayant pu mesurer la valeur du Dinamo grâce à la facile victoire 2-0 à l’aller en Croatie (avec un 3e but valable injustement refusé à Hoarau), on attendait un carton avec du jeu, des buts, de l’enthousiasme et une bonne gestion de l’effectif. On y a globalement eu droit… après s’être profondément emm*rdé pendant un peu moins d’une heure.

Lire la suite...

jeudi 25 octobre 2012

Formalité. (LdC, J3)

Ligue des Champions La moindre des choses eut été d’avoir une ambiance électrique dans le stade du Dinamo Zagreb… Seulement le fameux stade Maksimir n’était pas comme Mini Mir, malgré de mini prix il n’a pas fait le maximum niveau remplissage et ambiance.

Disons-le clairement, le PSG a joué un match de Ligue des Champions dans des conditions et face à des adversaires absolument pas au niveau de la compétition. Ça ressemblait plus à un barrage retour d’Europa League quand l’équipe qui reçoit a pris une leçon à l’aller… Il y avait grève des supporters, ils ont bien fait de ne pas venir, ils n’ont pas assisté à cette nouvelle humiliation. Le Dinamo en est désormais à 9 défaites consécutives en phase de poule de la LdC (il y a eu des bran-bran retentissantes dans le lot, en particulier celle contre l’OL la saison passée).

Lire la suite...