Mot-clé - Alexis Vastine

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 15 octobre 2015

Future stars wars : la maîtrise de la Force.

Tony_Yoka_champion_du_monde__.jpg En boxe pro, il s’agit des poids lourds. En boxe amateur (aussi appelée boxe olympique, d'autant que désormais elle est ouverte à certains professionnels), les plus de 91kg sont appelés les super-lourds. La performance de Tony Yoka aux Championnats du monde de boxe amateur est de l’hyper lourd. Un exploit historique.

Il y a longtemps que les amateurs de sports olympiques – et a fortiori – de boxe suivent son parcours. En ce qui me concerne, je suivais déjà ses combats à l’époque où il boxait pour Paris United en WSB, les World Series of Boxing, la compétition par équipes créée à l’époque dont le club de la capitale a été le premier champion. D’ailleurs vous pouvez retrouver pas mal d’archives sur le blog. A l’époque, il avait tout juste l’âge minimal pour participer à la compétition. Champion olympique de la jeunesse, vice-champion du monde juniors (ou plutôt jeunes, je crois que ça s’appelle comme ça maintenant), battu en finale par le Croate Filip Hrgovic… devenu ensuite son partenaire au Paris United, il était encore un peu soft. Aux JO de Londres, son élimination au premier tour a fait naître un mélange de frustration, de sentiment d’injustice et de regrets, car, si mes souvenirs sont bons, il était largement supérieur à son adversaire mais n’a pas su le montrer d’une façon suffisamment nette pour empêcher les arbitres de la lui faire à l’envers. C’est un épisode passé, d’autres que lui ont été zboubés de façon nettement plus évidente et indiscutable. Le fait est qu’à 20 ans, plus jeune des super-lourd engagé aux JO, il manquait d’expérience.

Lire la suite...

jeudi 12 mars 2015

Relativiser, savourer. (ChM biathlon)

Sobrement, Martin Fourcade a dédié son nouveau titre de champion du monde de l’individuelle à Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud. Avec un ruban noir dessiné sur son dossard jaune de leader de la Coupe du monde de biathlon, il a levé les bras et les yeux vers le ciel, avant de s’exprimer devant les micros : «J’y ai pensé toute la journée, j’y ai pensé pendant la course, et je crois que cela m’a beaucoup aidé, même si je sais qu’il ne faut pas tout mélanger...Mais je crois qu’aujourd’hui j’avais à cœur de bien faire pour Camille, Alexis et Florence.»

Ce genre d’hommages peut paraître dérisoire, il ne ramènera aucune des victimes de l’accident d’hélicoptère qui a emporté 10 vies en Argentine lundi. Pourtant, ça n’a rien d’anodin. Surtout après ses propos tenus au lendemain du drame. Ils sont d’une très grande justesse. Sa déclaration et sa mise en œuvre transpirent de sincérité. On sent que ce champion – qui pourrait faire un bon ministre des sports et/ou membre du CIO dans quelques années – est très intelligent, passionné de sport, conscient de la chance qu’il a de pouvoir vivre cette vie. Ces évènements sont de nature à vous faire relativiser tous vos petits malheurs et aider à savourer tous les bons moments.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2012

Le jour où la France a tapé la Dream Team. (JO 2012, J2)

JO 2012 La première médaille de l’équipe de France olympique lors des JO de Londres 2012 est tombée vers 13h05, de l’argent, la deuxième vers 16h40, le premier titre vers 21h25, le suivant vers 22h07… Et j’ai perdu ma voix vers 22h10 après 4 ou 5 minutes lors desquels j’ai crié comme un c*n devant ma télé… Oui, en basket les superstars NBA ont éclaté nos joueurs au cours de l’après-midi… mais honnêtement, on s’en COGNE ! L’important est que nos nageurs on détruit ceux des Etats-Unis d’Amérique ! Une médaille d’or attendue, c’est beau. Une médaille d’or qui semblait inaccessible avec en plus la manière et… qui nous permet de prendre l’éclatante revanche d’un des moments les plus douloureux de l’histoire du sport français… mais put*in, qu’est-ce que c’est bon !!!!!!

Lire la suite...

jeudi 26 juillet 2012

La pelleté de Londres, partie 1/2. (JO 2012, J-1)

JO 2012 C’est parti… depuis mercredi. Les JO de Londres 2012 ont débuté avec le football mais la cérémonie d’ouverture est pour vendredi. Il est temps de faire le tour de la question, de faire une grande revue d’effectifs et… les pronos. Quelles sont les chances de médailles de l’équipe de France ? En qui faut-il croire ? J’ai suivi la plupart des sports, je vais donc me lancer.

Je parie sur un nouveau record de médailles, plus de 41, et beaucoup plus de 7 titres : je dis 45 à 52 dont 15 à 16 titres. L’équipe de France va ramasser des médailles à la pelle, ce sera la pelleté de Londres.

La malédiction de Pékin – le syndrome de la médaille d’argent, ou si vous préférez de la médaille d’or loupée à rien (au touché à la piscine, à cause d’un mauvais règlement en gym, à cause d’escrocs à la boxe, etc.) – ne peut pas se reproduire, on est près de chez nous dans une ville où vivent énormément de Français, le soutien sera bien plus important, il n’y a pas les mêmes problèmes de voyage, de décalage horaire ou encore d’acclimatation. Les tuiles ont été nombreuses dans pas mal de sports, n’oublions pas qu’en 2008 aussi c’était le cas, par exemple les chevaux de l’EdF étaient tombés comme des mouches. A l’époque j’annonçais au moins 40 médailles, mon mail lui sur RMC lors d’une émission réunissant pas mal de consultants avait suscité des réactions du genre «Globule est trop optimiste !» alors que j’avais juste analysé la situation.

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

La semaine dernière… (30 avril au 6 mai 2012)

Quelques événements dramatiques et/ou terrifiants ont marqué la semaine, notamment en natation et en basket. Certaines nouvelles ont provoqué chez moi du dégoût ou de l’agacement. Heureusement, le sport nous offre aussi des émotions beaucoup plus positives.

Il sera à plusieurs reprises question de dopage, on va parler de Londres 2012, c’est évident, mais il sera aussi question d’énormément d’autres sujets. On a, dans le désordre, du basket, de la boxe, du football, du rugby, du taekwondo, du badminton, du handball, du tennis, du squash, du hockey sur glace, de l’athlétisme, du tir, de la voile olympique, de la lutte, du tir à l’arc, de l’escrime, de l’aviron, et même du short-track.

Lire la suite...

lundi 23 avril 2012

La semaine dernière… (16 au 22 avril 2012)

La semaine dernière
On est à moins de 100 jours des JO, les Rosbifs ont fêté ça cette semaine, et quelques jours plus tard, ce sont des Français qui ont été à la fête. Certaines têtes d’affiche de l’équipe de France olympique ont décroché leur ticket cette semaine.


Au programme, un florilège monumental de sports : ski alpin, escrime, football, équitation, rugby, patinage artistique, athlétisme, squash, pentathlon moderne, boxe amateur, badminton, natation synchronisée, plongeon, lutte, tir, cyclisme, volley, voile, tennis, et même… Formule 1 !

Lire la suite...

dimanche 10 avril 2011

Coups bas à Bakou.

Boxe

C’est mal barré… On s’attendait que Paris United perde sa demi-finale aller des World Series of Boxing, et à vrai, le but, en se déplaçant en Azerbaïdjan, était de gratter une victoire, si possible 2, face au vainqueur de la zone Asie. L’important était aussi de gagner le maximum de points car au final, s’il y a 5-5 après 10 combats, chaque point peut compter (puisqu’on additionnerait tous les scores pour départager les équipes).

Paris a perdu 4-1 chez les Baku Fires, le résultat recherché semble donc atteint, pourtant il y avait beaucoup mieux à faire. Tony Yoka est passé à un coup de l’exploit et du 3-2. Les juges venus du Canada, des Etats-Unis, de Cuba et d’Inde n’ont pas aidé, après pas mal de rounds le pointage n’avait aucun sens… On va détailler – pas trop – tout ça.

Lire la suite...

mardi 22 mars 2011

La semaine dernière… (14 au 20 mars 2011)

La semaine dernière... Avec l’arrivée du printemps la saison de la plupart des sports d’hiver s’est terminée cette semaine. Il sera donc question de ski entre autres sujets, mais aussi de quiches, de Rosbifs, de foie et de foi, de spatules, cuisinez le tout avec quelques femmes… 3 minutes, un peu de baston, du duel à l’arme blanche ou avec de vraies balles… Un peu de X, et bien sûr du pied, autrement dit, du foot.

  • Quiches au poireau.

Qu’essaient-ils de nous faire avaler ? Certes, le XV de France a tenté de sauver les apparences lors de la réception du XV du Poireau, mais la victoire 28-9 sur le Pays de Galles ne peut en aucun cas faire oublier la seconde période en Angleterre et l’humiliation en Italie. Ce Tournoi des VI Nations est raté, à l’image de la plupart des tournois et tournées depuis que Marc Lièvremont est en poste.

Lire la suite...

samedi 26 février 2011

Où le mot "combat" prend tout son sens.

Boxe

Devinez quoi… Paris United a encore gagné et reste en tête de la conférence européenne des World Series of Boxing. Cette fois la franchise de Brahim Asloum s’est imposée à Istanbul, contre les Istanbulls. Une victoire 3-2 obtenue au bout du dernier combat. Combat, c’est vraiment le mot.

Nordine Oubaali était le seul boxeur français en lice, il est n°1 de sa catégorie après son succès contre Abdullah Dursun, un Turc qu’il avait déjà battu – que dis-je ? défoncé ! – à Paris lors de la 4e journée. Il lui a remis la misère lors d’une rencontre hyper violente, ça envoyait grave, le Turc est allé au sol au bout de 2’, il a encore fini sur les fesse dans le 2e round, il a mis de ces séries, c’était magnifique. Nordine a un peu subi sur la fin en gérant, les coups ont perdu en précision à cause de la fatigue, ça reste néanmoins un excellent combat gagné largement aux points. C’est un combat que je vous conseille.

Lire la suite...

samedi 19 février 2011

La corrida de Paris United.

Boxe

Paris United, la franchise française des World Series of Boxing, a encore vaincu les Istanbulls, une belle victoire 4-1 à domicile qui permet à l’équipe de Brahim Asloum de rester en tête. Les 2 premiers de la conférence européenne seraient qualifiés pour les playoffs si la saison régulière se terminait maintenant car Milan serait meilleur 2e. Restent un déplacement en Turquie puis la réception de Moscou et un dernier voyage en Italie.

Vendredi, ça a plutôt mal débuté, en l’absence de J.J. Nevin (retourné en Irlande pour son championnat national notamment) Paris a dû lancer une nouvelle recrue, un Géorgien, Giorgi Kilanava, il affrontait un autre débutant, un Roumain. C’était moche, ça tapait beaucoup dans le vide mais ça ne faisait pas semblant, les deux boxeurs s’envoyaient, le Roumain a fini bouilli, le Géorgien n’a pas réussi à en profiter, il a été vaincu de justesse. Les juges ont rendu des verdicts très différents les uns des autres, René Just, le juge Slovaque, a donné 3 points d’avance au représentant de Paris, un autre a donné vainqueur le visiteur de 3 points également, tout s’est joué sur le dernier juge pour un seul point (donc 2 rounds à 3).

Les autres boxeurs de Paris United étaient l’invaincu Rachid Azzedine, le fantasque Michel Tavares, l’impressionnant et destructeur Ludovic Groghue, sans oublier le jeune Tony Yoka.

Lire la suite...

samedi 15 janvier 2011

Paris, champion d’hiver…

Boxe Et oui, Paris est champion d’hiver… en WSB, les World Series of Boxing.

En effet, le Paris United est premier de la conférence européenne après 6 matchs (un aller et un retour contre chaque adversaire, on va remettre une série dans la foulée, je ne savais pas que les équipes se rencontraient 4 fois, je viens de le piger, mieux vaut tard que jamais), il reste sur 5 succès consécutifs depuis sa défaite à Milan en ouverture de la compétition.

Vendredi soir c’est justement Milan, co-leader de la conférence européenne, qui venait affronter Paris à la Halle Carpentier. Comme à Moscou la semaine dernière – j’ai loupé ça – les boxeurs de Brahim Asloum ont gagné 4-1, et pourtant l’adversité n’était pas bidon, tant s’en faut.

Lire la suite...

samedi 18 décembre 2010

La boxe cumule les bons poings.

A une époque où la baston fait un tabac sous ses formes les plus extrêmes (MMA dans ses différentes variantes) comme sous ses formes les plus divertissants (le catch), le sport de combat par excellence trouve une nouvelle jeunesse en France. Le noble art retrouve ses lettres de noblesse, ou du moins se retrouve un public.

Ces derniers temps les réunions médiatisées se multiplient, des têtes d’affiche apparaissent ou réapparaissent, un nouveau concept fait ses preuves. Le monde de la boxe a su se remettre en questions et se reprendre en mains, les organisateurs divers et variés cumulent les bons points poings.

A ma connaissance il n’y en ce moment en France qu’une seule ceinture représentant un véritable titre mondial, et celle-ci concerne la… boxe féminine. Myriam Lamare a fait son retour sur les rings il y a quelques semaines et a, je crois, défoncé son adversaire. Elle n’est pas que boxeuse, elle fait de la politique, elle a soigné son image à Koh Lanta, une façon beaucoup plus efficace de se faire connaître que de pratiquer pendant 20 ans un sport peu médiatisé… Je ne suis pas trop fan.

Parlons de boxe masculine si vous voulez bien. Comme il y a un moment que je voulais faire cet article il y a du contenu ! On y va !

Lire la suite...