Mot-clé - Allemagne

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 5 septembre 2015

Finnish difficile. (EuroBasket 2015, J1)

EuroBasket_2015.jpg Enfin ! On l’attendait depuis si longtemps… Et dire qu’on a failli ne pas l’avoir !

L_instinct_du_bucheron_habite_le_Finlandais.jpg Rappelons-le, l’EuroBasket 2015 devait avoir lieu en Ukraine, pays désigné par la FIBA Europe malgré une absence quasi-totale d’infrastructure. La France, alors candidate, s’était retirée car les exigences financières de l’organisme qui dirige le basket européen étaient inacceptables. La guerre entre suite au renversement du gouvernement pro-russe et de l’annexion de la Crimée par Poutine a rebattu les cartes. Il a fallu trouver une solution de replis. La FFBB a fait un super travail pour que le rêve de sa génération dorée se réalise. Afin de lui offrir l’opportunité de disputer une grande compétition à domicile (ce qui ne s’était plus produit depuis 1999, donc avant l’arrivée de Tony Parker, Boris Diaw, Flo Piétrus et Michaël Gélabale), elle s’est associée à l’Allemagne, la Croatie et la Lettonie. Chaque pays organise la phase de groupe dans laquelle il est tête de série, puis tout le monde se rendra au grand stade de Lille transformé en une immense salle de basket afin d’y disputer le tournoi final.

Lire la suite...

mercredi 13 juin 2012

Mortel. - Euro2012 (Groupe B-J2)

Euro 2012 Depuis le tirage au sort des poules de l’Euro 2012, on n’a cessé de nous vendre le groupe B comme étant le terrible "groupe de la mort" avec les ogres allemands, les génies néerlandais, les exceptionnels Cristianoronaldais – oui, parce que ce n’est pas le Portugal qui joue, c’est Cristiano Ronaldo ! – et les pauvres Danois tombés dans un groupe dont ils n’avaient aucune chance de sortir en position de qualifié… Après 4 matchs, plus qu’un "groupe de la mort", on a vu un "groupe des matchs morts".

Le groupe B nous a encore proposé 2 rencontres bien étranges lors de sa 2e journée. Les matchs cet Euro sont décidément d’une qualité très inégale, on y voit un peu de tout, y compris du 2 en 1, purge et festin répartis sur 90 minutes. Avec les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark et le Portugal, on a surtout de la purge. PB-Danemark, match correct avec des Bataves catastrophique, Allemagne-Portugal, match en bois, Portugal-Danemark, environ 35 minutes d’ennuie profond avant enfin de devenir regardable, Allemagne-PB, match joué à 2 à l’heure avec des Teutons à 50% de leurs capacités, ce qui a largement suffi pour taper des Oranjes non pas mécaniques mais des Oranjes pathétiques.

Lire la suite...

samedi 9 juin 2012

Le foot est un jeu de construction. Euro 2012 (Groupe B - J1)

Euro 2012 Le football est un jeu de construction. La première journée du groupe B de l’Euro 2012 nous l’a rappelé.

Les Pays-Bas ont un problème de construction de leur équipe, elle n’est pas équilibrée, pas cohérente, pas solide.
Le Danemark n’est pas pour rien le pays du Lego, ses joueurs ont construit leur succès en imbriquant brique après brique. Le Lego est un jeu pour les gens intelligents, les Danois ont fait un match intelligent.
Le Portugal a eu le tort de se complaire dans le stéréotype caricatural du maçon portugais, il a voulu construire un mur et a compris beaucoup trop tard qu’elle peut aussi faire autre chose.
Et puis franchement, vouloir construire un mur contre l’Allemagne, c’est n’importe quoi, tout le monde sait que même s’il leur faut toujours un certain temps pour y parvenir, les Allemands finissent par faire chuter les murs les plus solides…

Lire la suite...

vendredi 8 juin 2012

L’Euro, c’est maintenant !

Euro 2012 L’Euro 2012, c’est maintenant ! Il commence vendredi avec une affiche à que le monde entier attend avec impatience, Pologne-Grèce ! Outch… C’est fou ce que ça donne envie !

Très franchement, cet Euro ne m’inspire pas tellement, il est coincé entre Roland-Garros et le Tour de France et arrive en même temps que Wimbledon – comme d’habitude vous me direz – mais a surtout le tort de précéder les JO de moins d’un mois. En plus de ça, c'est assez loin à l'est, l'équipe de France regorge de types qui ne devraient pas y être, elle va disputer ses matchs dans un pays où les escrocs de l'hôtellerie et les souteneurs vont être les seuls bénéficiaires de la compétition. C'est fou ce que ça fait rêver ! Attention à bien tenir les gars, parce qu'avec autant de prostiputes dans la région... On sait que certains en sont capables.

Lire la suite...

dimanche 10 juillet 2011

Mort et ressuscité un 9 juillet.

Les dieux du football sont capricieux et créatifs, ils inventent des scénarii impensables générateurs d’émotions intense et inoubliables. Merci à eux pour ce Angleterre-France, il restera dans l’histoire du football français, mort depuis 5 ans, ressuscité un 9 juillet.

Aimé Jacquet prédisait que le football féminin serait l’avenir du football.

En quelques jours le football féminin vient de rendre sa fierté au foot français. C’est à croire que le sélectionneur champion du monde chez les hommes puis DTN avait vu juste, ne serait-il pas l'initiateur de tout ça (les Bleues sortent presque toutes de l'INF Clairefontaine).

Appréciez les coïncidences, elles sont troublantes.

Le 9 juillet 2006, lors de la Coupe du monde organisée en Allemagne (le match avait lieu à Berlin), l’équipe de France achevait son épopée après un tir au but de David Trezeguet sur la barre après 120 minutes de jeu. La France aurait dû l’emporter bien plus tôt, elle n’y était pas parvenue, le score était de 1-1. La fin d’une époque dorée. Par la suite, plus rien, si ce n’est l’ennui, le déshonneur, la honte, la perte de toutes les valeurs essentielles du football par une équipe de France masculine coupée du monde et de ses réalités.

Lire la suite...

mardi 8 mars 2011

La semaine dernière… (28 février au 6 mars 2011)

La semaine dernière...La France n’a pas de champions ? Nos sportifs et nos fédérations ont souvent droit à des tas de critiques, on entend souvent dire qu’en France, on est nul, la mode ces 2 ou 3 dernières années est de dire que l’Espagne a plein de champions alors que nos footballeurs sont nuls, nos cyclistes ne sont pas foutus de gagner le Tour de France, nos tennismen incapable de gagner Roland-Garros, etc.

FOUTAISES ! Jamais la France n’a eu autant de champions, et de jeunes champions en plus ! On en a de partout ! Cette semaine Pinturault, Fourcade, Lamy-Chappuis, Lavillenie et Tamgho ont particulièrement brillé. On n’oubliera pas Riner, Grange, nos basketeurs, nos jeunes footballeurs, nos handballeurs, nos skieuses avec Tessa Worley en figure de proue, nos jeunes boxeurs (voir notamment ceux de Paris United), les Français gagnent de plus en plus en cyclisme, j’en passe et d’aussi bons.

Lire la suite...