Mot-clé - Almaz Ayana

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 septembre 2016

La frite sur le gâteau. (DL Bruxelles)

Comme chaque année, la Diamond League s’est achevée à Bruxelles par le Mémorial Van Damme, dont il s’agissait de la 40e édition. Le public belge a été particulièrement bien servi avec 41 médaillés olympiques en lice dans les différentes épreuves, certaines ne comptant pas pour la diamond race mais programmées uniquement pour offrir aux héros locaux de se faire plaisir devant leurs fans.

Dès la veille, 2 concours de lancer du poids ont a été organisés en centre-ville en avant-goût du meeting. Cet événement populaire servait de finale pour la finale féminine de la diamond race. Si Valerie Adams n’en a pris que la 2e place derrière Michelle Carter, la championne olympique, la Néo-Zélandaise a remporté le trophée.

Lire la suite...

jeudi 2 juin 2016

Minima di Roma. (DL Rome)

Tous les chemins ne mènent pas à Rio, mais pour se rendre chez les Cariocas, Rome s’est avéré être une escale bien choisie.

Le meeting Diamond League de Rome s’appelle le Golden Gala. Il porte plutôt bien son nom. Les athlètes qui y ont participé ont en effet trouvé une opportunité en or d’y réalisé de très belles performances. Plusieurs Français de premier plan en ont même profité pour atteindre le niveau de performance exigé afin de se qualifier aux Jeux Olympiques. Dans le langage courant, on appelle ça les «minima».

Lire la suite...

dimanche 22 mai 2016

Running blague. (DL Rabat)

Le 800m est une des épreuves les plus violentes de l’athlétisme. Il s’agit de plus en plus d’un très long sprint. L’exercice demande des qualités de vitesse et de résistance, mais aussi de savoir se placer, encaisser des coups, parfois en mettre. Pour faire partie des meilleurs, il faut un sacré mental en plus des qualités physiques.

S’arracher jusqu’à la ligne d’arrivée sans jamais rien lâcher est la marque de fabrique de Rénelle Lamote. Pierre-Ambroise Bosse a un style différent, il est plutôt du genre à tout tenter. Sans doute que dans son esprit mieux vaut perdre en ayant pris des risques que… perdre en ayant été attentiste. Il a bien raison, car en passant à l’attaque au lieu de se planquer, on a une chance de gagner. Dimanche, chacun a mis en œuvre ses propres principes. Avec un succès aussi éclatant que réjouissant.

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

dimanche 17 mai 2015

Coup d’envoi et coup d’arrêt.

Je n’ai aucun souvenir d’un meeting aussi dingue. A fortiori en tout début de saison. La Diamond League a débuté à Doha dans des conditions hyper favorables à la haute performance, en particulier pour les disciplines demandant de l’explosivité. La piste semble aussi être très rapide. Dans quelques années les Championnats du monde d’athlétisme y seront organisés. Ça promet !

Ce meeting de Doha lance la saison sur des bases très élevées… mais a aussi mis fin à celle de Teddy Tamgho, sur qui le sort s’est encore acharné. Il s’agit d’une des deux tâches qui viennent salir un beau tableau. 11 MPM, ce n’est pas si impressionnant à cette époque de l’année. Seulement, plusieurs risquent de tenir longtemps, voire toute la saison. 4 sont des records de la Diamond League, preuve de leur valeur.

Lire la suite...

samedi 17 août 2013

Un peu avant la fin. (ChM athlé 2013, J8)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, c’est bientôt terminé. Peut-être le public l’a-t-il enfin compris. Ou peut-être les organisateurs ont-ils décidé de faire le nécessaire pour limiter le nombre de sièges inoccupés.

Le programme de cette pénultième journée était sympathique, surtout pour le peuple russe, pas réellement passionné par l’athlétisme mais beaucoup plus par les succès de leurs représentants. De ce point de vue, ce samedi avait de quoi enthousiasmer le public moscovite. Pour l’équipe de France, les chances d’accroissement du butin étaient en revanche limitées. Néanmoins un exploit était dans le domaine de l’imaginable. A-t-il eu lieu ? Si vous ne le savez pas, lisez et regardez ce qui va suivre.

Lire la suite...

mercredi 14 août 2013

Marche ou crève. (ChM athlé 2013, J5)

ChM athlétisme Moscou 2013 Une seule session le mercredi… J’éprouve vraiment des difficultés à comprendre la programmation de ces Championnats du monde d’athlétisme. Ceci dit, on a vu presque autant d’athlétisme que lors d’une journée normale car le 50km marche a eu lieu ce matin. Le départ a été donné à 8h30 dans un stade vide. Normal.

Il a plu avant la course, c’est pourquoi la route était mouillée quand les marcheurs ont abordé la boucle, elle a séché par la suite à mesure que la chaleur revenait. Au moins les concurrents ont pu éviter de subir le pire pendant les 3h30 à 4 heures de leur épreuve, depuis le début de Moscou 2013 ceux qui ont dû s’aventurer sur les routes moscovites n’ont pas été servi en ce qui concerne le climat.

Yohann Diniz, réelle chance de médaille, comme souvent depuis 2006, est arrivé sans se mettre la pression du résultat. Rappelons-le, il est double champion d’Europe et vice-champion du monde en 2007, mais depuis son éclosion, il a multiplié les désillusions hormis à Barcelone en 2010. A Daegu les arbitres ont craqué, on se serait cru en L1, c’était la grande distribution des avertissements injustes, puis ses JO ont été un cauchemar (après une performance finalement assez honorable malgré une chute on l’a disqualifié pour ravitaillement non autorisé). Pendant longtemps, on l’a cru dans un grand jour. Et puis… nouveau cauchemar.

Lire la suite...