lundi 4 juillet 2016

Cavendish, le grand d'Angers. (TdF 2016, E3)

logo_TdF_2016.jpg A la vue du parcours, la 3e étape du Tour de France promettait d’être ennuyeuse. Elle l’a été malgré une initiative un peu originale ayant permis de relancer un peu le spectacle… à défaut de pouvoir relancer le suspense.











En fait, cette étape a ressemblé à plusieurs matchs de l’Euro : une purge qui se prolonge (en l’occurrence en raison du rythme très lent adopté par les coureurs grâce à des circonstances de courses le permettant) et se termine par un exercice haletant, intense émotionnellement, plein de suspense, non pas des tirs au but mais un sprint massif. Non seulement la victoire s’est décidée à la photo-finish. Et la photo est impressionnante.

Lire la suite...

jeudi 21 avril 2011

Saint-Denis : le retour des rois.

banderole Coupe de France 10 finales au Stade de France sur 28 possibles (3/14 en CdL, 7/14 en CdF)… 6 en 9 ans (dont 3 des 4 dernières éditions) rien qu’en Coupe de France … 12 finales dans cette compétition en 41 ans… Le 14 mai prochain à Saint-Denis les rois de la coupe vont à nouveau se rendre au nord de la Capitale dans le but de conserver leur trophée.

Il n’y avait pas besoin d’être supporter du PSG pour apprécier le spectacle. On a vu un très bon match, du très beau football avec du rythme, de la technique, 4 buts tous beaux, 3 tirs sur les montants, des sauvetages sur la ligne… Je pense que beaucoup de monde souhait la victoire du PSG, que ce soit à Rennes, Montpellier, Saint-Etienne ou encore Bordeaux. En effet, pour que la 5e place – peut-être aussi la 6e – soit qualificative pour l’Europa League, il était nécessaire que le PSG et Lille se qualifient pour la finale (les 2 clubs seront européens par le championnat, le ticket européen de la CdF sera distribué par le biais du championnat). En outre, pour le football français mieux valait qu’Angers ne le représente pas en EL, on commence à être en danger au niveau de notre indice européen, un club de L2 aurait pu encore plus le plomber que les clubs cités.

Lire la suite...

jeudi 3 mars 2011

Qualif aux forceps.

banderole Coupe de France PSG, LOSC, Nice et Angers. Il en fallait 4, on les a, 2 de ces clubs s’affronteront le 14 mai au Stade de France pour remporter la Coupe de France respectivement pour la 9e, 6e, 4e et première fois. Le PSG espère bien conserver son titre, ce qui n’a plus été fait depuis Nantes il y a 11 ans. La L1 a finalement 3 représentants dans le dernier carré après avoir été décimée lors des premiers tours.

Aucun des 3 rescapés de l’élite n’a eu la partie facile, ils y ont tous laissé des plumes. Je vais bien sûr commencer par le PSG, j’irai assez vite sur les autres rencontres.

PSG-Le Mans FC, les Sarthois sont leaders de la L2, pour cette raison ils ont donné leur chance à plusieurs de leurs remplaçants habituels, sans compter que 2 ou 3 étaient blessés, en particulier le gardien et capitaine, Didier Ovono. Kombouaré ne pouvait pas se permettre d’aligner sa meilleure équipe, de toute façon ce n’était pas souhaitable, pour pouvoir conserver tout son effectif sur le pied de guerre. Comment se sentir plus concerné qu’en étant réellement concerné ? Des qualifications aux différents tours des coupes dépend leur temps de jeu de plusieurs des éléments alignés mercredi (un mercredi à 19h, programmation foireuse), ne comptez pas sur eux pour lâcher l’affaire.

Lire la suite...

jeudi 3 février 2011

Le club des losers.

banderole Coupe de France Roh la looooooose !!! La Coupe de France ne comptait déjà plus que 7 pensionnaires de Ligue 1 au stade des 8e de finale, le tirage au sort avait été clément avec chacun d’entre eux puisqu’ils étaient tous opposés à des équipes d’une division inférieure. Pourtant 3 ont sauté.

Pour qui est-ce le plus la honte ?
Sochaux, sorti à Chambéry (CFA2) en ayant mené 1-0 avant de s’incliner sans prolongation (2-1) ?
Rennes, éliminé (3-4) à domicile au terme d’une prolongation par Reims (presque reléguable en Ligue 2) en encaissant 4 buts après avoir mené 1-0 et obtenu 2 penalties à 3-3 (le premier dans le temps additionnel, le second en tout début de prolongation) sans réussir à en convertir au moins un ?
Nancy, opposé sur son synthétique à l’équipe bis du Mans, et défait 1-2 dans le temps réglementaire en ayant pourtant marqué en premier ?

Il n’y a AUCUNE EXCUSE.

Lire la suite...

dimanche 23 janvier 2011

Bain de pied et remontée des eaux.

banderole Coupe de FranceEn Coupe de France, il y a 2 sortes de résultats, les "surprises" et les autres (dans les autres il y a notamment ceux dont on se foute complètement). A vrai dire cette saison les "surprises" sont si nombreuses qu’on a de plus en plus de mal à être surpris, contrairement aux clubs, qui, pourtant prévenus, réussissent à se faire surprendre. On en a encore eu samedi.

Dans ce qui est pour moi la normalité on trouve d’abord le résultat de vendredi, le succès à domicile (2-1) de Sochaux contre le Paris FC, club de National. Assez étriqué comme victoire, mais de toute façon sur 10 rencontres une seule s’est terminée avec un écart supérieur à un but… et en plus il s’agit d’un match entre 2 clubs de la même division, Clermont-Reims, 1-3. Toujours dans la logique des choses on a la difficile victoire de Lorient contre les amateurs vendéens de Fontenay-le-Comte (CFA), un petit 0-1 (après prolongation). Le Mans a gagné à Cherbourg (CFA également), il n’y a eu qu’un but lors de cette rencontre. Dans le même veine mais à domicile Nantes a mis fin au parcours de Raon-l’Etape (encore une CFA), 2-1. Dans un duel de CFA (cette division était très représentée lors de ce tour) le demi-finaliste de l’édition précédente, Quevilly, a pris la porte contre Martigues (1-1, 3 TAB à 5).

Dernier résultat pas du tout surprenant, la qualification d’Angers.

Lire la suite...

dimanche 9 janvier 2011

Alors, tirage facile ? Mouaaaaah !

banderole Coupe de France Par définition les 32e de finale de la Coupe de France sont au nombre de 32, ce qui signifie que 64 équipes étaient en lice, comme les 20 clubs de L1 entraient en compétition lors de ce tour, le calcul est simple, au tirage 44 boules sur 64 contenaient le nom d’une équipe n’appartenant pas à l’élite…

Quand le PSG tombe sur autre chose qu’une Ligue 1 vous entendez systématiquement des tas de réactions se résumant ainsi : la FFF (ou la LFP lorsqu’il s’agit de CdL) trafique les tirages pour favoriser le PSG, qui du coup a tout le temps des tirages faciles. Désopilant.

Cette fois il le tirage au sort s’est effectué en 4 blocs (je n’ai pas compris comment les 4 groupes de 16 boules ont été confectionnés), Paris aurait pu se régaler face à Issy-les-Moulineaux, il a pris une équipe de L1 (Lorient, Brest et Nice étaient les autres mauvais tirages possibles). Sur 32 affiches, seulement 2 opposaient des L1. Résultat, le PSG est de toutes les équipes déjà qualifiées celle qui s’en est sortie avec le plus gros score. Lens a pris cher, je ne pensais pas que ce serait aussi facile même si mes chansons spéciales pour cette rencontre prévoyaient ''la valise, lise lise lise''

Lire la suite...