Mot-clé - Aravane Rezaï

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 24 mai 2011

S't'es fan d'Stéphane Robert tape dans tes mains !

Tous les ans sur le Tour de France c’est la même chose, on sait que les chances d’avoir une victoire finale française ou même un de nos coureurs sur le podium sont minces, alors on se régale de victoires d’étapes et d’exploits d’un jour. A Roland-Garros on est exactement dans le même schéma. Le héros de la 2e journée est un de ces joueurs français peu connus qui peuplent le grand tableau aux côtés des têtes d’affiche du tennis tricolore. Stéphane Robert, 31 ans, 140e mondial après avoir très bien débuté (une finale contre Tsonga à Johannesburg, une entrée dans le top 100 en montant jusqu’au 61e rang à l’ATP) mais nettement moins bien terminé l’année 2010, était une victime annoncée face au Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°6 car 6e mondial, demi-finaliste l’an dernier à Paris puis finaliste à Wimbledon. Parfois un exploit de ce genre est permis par la méforme de la "star" ou de la star, ce n’est pas le cas ici. Le 140e qui tape le 6e, on ne verra pas plus grosse surprise lors de cette édition.

Lire la suite...

mardi 19 avril 2011

La semaine dernière… (11 au 17 avril 2011)

La semaine dernière... J’ai énormément de tennis (Nadal, le Masters 1000 de Monte-Carlo, le cas Jérémy Chardy, la Fed Cup), beaucoup de foot bien sûr (les compétitions européennes, françaises, étrangères, notamment le Clasico n°1/4, du football féminin, et même de la MLS), une quantité importante de sujets basket (NBA, Pro A), de la boxe, un peu de sports d’hiver (du moins un), de cyclisme/dopage, de rallye, d’équitation et d’haltérophilie.

Lire la suite...

mercredi 9 février 2011

Du vent dans les voiles… puis la pétole.

Elle l’attendait tellement…

Menée 1 set, 0-2, Alizé Cornet a su trouver les ressources pour l’emporter en Russie face à Svetlana Kuznetsova au premier match du premier tour de la Fed Cup. Quelle performance ! Certes, l’ex-numéro 1 à la WTA n’est plus à son tout-meilleur niveau, il n’empêche que l’exploit était réel.

Pour l’emporter face à une fille censée être beaucoup plus forte qu’elle, Alizé a dû…
-remonter un set et un break de retard ;
-passer outre une entorse subie pendant le 3e set alors qu’elle venait de réaliser le break… Alizé a même cru sur le coup devoir abandonner, heureusement l’emplâtre mis pour bloquer sa cheville lui a permis de finir ;
-vaincre les fantômes du passé. C’est le plus gros exploit.

Lire la suite...

samedi 22 janvier 2011

Tourisme en Australie ?

Les résultats des Français à l’Open d’Australie ont assez souvent été bons, voir excellents, mais cette année, c’est… difficile horriblement mauvais.

Chez les filles, il ne restait plus une Française dans le tableau après 2 tours à part Alizé Cornet, dont on n’osait plus espérer grand-chose (perso je crois toujours en ses capacités, mais OSEF, si elle n’y croit pas elle-même, ça ne sert à rien… personne ne peut avoir confiance en elle à sa place, peut-être aura-t-elle fait un pas dans la bonne direction grâce à sa prestation honorable de la nuit).

La jeune Caroline Garcia a passé le 1er tour, elle avait reçu une invitation (celle réservée à la FFT grâce aux accords entre les fédés française et australienne). En soit c’est bien, c’est encourageant, mais bon, souvenons-nous qu’il y a quelques années Tatiana Golovin, qui avait fêté ses 16 ans pendant le tournoi, n’avait été éliminée qu’en 8e. Des Russes (notamment) à cet âge ont claqué des résultats 100 fois plus impressionnants. On ne va pas s’enflammer sur un tour passé en Grand Chelem, elle a le temps de progresser, on lui souhaite d’y arriver.

Aravane Rezaï a été sortie d’entrée puis a déclaré forfait en double, la déclaration énigmatique de Virginie Razzano (qui devait jouer avec elle) est assez inquiétante, elle a expliqué qu’Aravane a de gros soucis en ce moment. Quels genres de problèmes ? Physiques ? Personnels ? Familiaux ? Je ne sais pas ce qu’il en est, je lui souhaite juste de pouvoir vite les régler car la saison sur terre et la Fed Cup arrivent vite, sans elle ça risque d’être encore assez glauque.

Revenons-en à Alizé.

Lire la suite...