Mot-clé - Asbel Kiprop

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 septembre 2016

La frite sur le gâteau. (DL Bruxelles)

Comme chaque année, la Diamond League s’est achevée à Bruxelles par le Mémorial Van Damme, dont il s’agissait de la 40e édition. Le public belge a été particulièrement bien servi avec 41 médaillés olympiques en lice dans les différentes épreuves, certaines ne comptant pas pour la diamond race mais programmées uniquement pour offrir aux héros locaux de se faire plaisir devant leurs fans.

Dès la veille, 2 concours de lancer du poids ont a été organisés en centre-ville en avant-goût du meeting. Cet événement populaire servait de finale pour la finale féminine de la diamond race. Si Valerie Adams n’en a pris que la 2e place derrière Michelle Carter, la championne olympique, la Néo-Zélandaise a remporté le trophée.

Lire la suite...

vendredi 15 juillet 2016

Malheureux. (DL Monaco)

Si les conditions météorologiques étaient assez bonnes pour la pratique de l’athlétisme (tout de même un peu de vent), le climat dans lequel s’est déroulé le Meeting Herculis de Monaco était forcément très difficile. Compliqué d’avoir la tête au sport moins de 24h après un attentat particulièrement atroce dont a été victime Nice, la grande ville voisine de la Principauté…

Le meeting s’est néanmoins déroulé normalement. Pour être raccord avec la tristesse de rigueur, Canal+ a envoyé Stéphane Guy commenter ces courses et concours. Rappelons que la période pour réaliser les minima olympiques est terminée, on est désormais totalement dans la phase de préparation pour Rio. D’où la présence de certains athlètes français et l’absence de certains autres, notamment des têtes d’affiche.

Lire la suite...

jeudi 9 juin 2016

Oslo motion. (DL Oslo)

Le 200m féminin et un jet au lancer du javelot n’ont pas suffi à relever le niveau du meeting Diamond League d’Oslo (connu sous le nom de Bislett Games), assez décevant dans l’ensemble.

Il faisait assez frisquet, on a même eu un peu de pluie, mais pas de Dibaba. La star annoncée de la soirée étant blessée, il a fallu se passer de l’attraction espéré, une tentative de record du monde. Le plateau restait intéressant dans certaines épreuves, notamment au saut à la perche avec le champion olympique et les 2 derniers champions du monde, sur 200m avec les 2 premières des ChM de Pékin, ou encore dans un Dream Mile qui n’avait de dream que le nom et la présence d’Asbel Kiprop.

Lire la suite...

dimanche 5 juin 2016

Du haut de gamme à Birmingham. (DL Birmingham)

Je pensais jeter un coup d’œil rapide au Meeting de Birmingham juste pour voir les 4 Français engagés. Il s’agit d’un des rendez-vous de la Diamond League mais en principe pas d’un principaux, le plateau n’est pas forcément hyper haut de gamme. Pourtant on a eu doit à du spectacle et des surprises.

J’étais en détente, le 100m masculin n’était pas génial, il y avait du soleil mais un peu de vent de face, cette course hors diamond race a pris du retard en raison des faux-départs de Churandy Martina puis d’Aaron Brown, Kim Collins a gagné en 10"11 (-0.8m/s). C’est tout à fait ce à quoi je m’attendais de ce meeting.

Lire la suite...

dimanche 29 mai 2016

Section Nike tout. (DL Eugene + Götzis)

Chaque année, le Prefontaine Classic est organisé sur 2 jours par Nike dans son fief de l’Oregon. Ce meeting organisé sur 2 jours, le vendredi et le samedi, est souvent propice aux très grosses performances. Les MPM y sont en général nombreuses, certaines tiennent toute la saison.

Encore une fois, on y a vu du très lourd dans certaines épreuves, et en particulier un 100m haies hallucinant. C’est sans doute la plus belle performance de cette réunion marquée par des records continentaux et records de la Diamond League en plus des nombreuses MPM. Pour les quelques membres de l’équipe de France ayants fait le voyage au nord-ouest des Etats-Unis, pas de record, mais une victoire et un podium (avec SB).

Lire la suite...

vendredi 6 mai 2016

Au petit trot… athlé. (DL Doha)

En mai 2015, la saison d’athlétisme a débuté en fanfare à Doha. Les performances enregistrées lors du meeting d’ouverture de la Diamond League étaient dingues. Une très sale blessure avait néanmoins terni le bilan.

Un an plus tard, dans des conditions hyper favorable pour certaines épreuves du moins, le niveau n’a pas atteint les sommets auxquels on pouvait d’attendre. Le nouveau format des concours est nul, les suspicions de dopage planent, un cas épineux autrefois réglé refait surface et promet de beaucoup faire parler. L’IAAF est en grande partie responsable de ces errements, sauf du dernier, causé par une décision scandaleuse du Tribunal Arbitral du Sport. Je vais y revenir.

Lire la suite...

vendredi 17 juillet 2015

J’en suis resté (Di)baba !

Cette fois c’est indéniable, cette saison, la Diamond League est totalement folle ! Le Meeting Herculis a rivalisé avec les meilleurs épisodes de ce feuilleton débuté à Doha au mois de mai, ceci essentiellement grâce à des courses de mutants et de mutantes. A Lausanne la semaine dernière les concours avaient crevé l’écran, cette fois du 800m au 3000m, la piste du Stade Louis II de Monaco a été la scène d’un spectacle incroyable.

Ces performances n’étaient pas réellement attendues, ou du moins pas toutes. La plus dingue était espérée, les organisateurs ont fait de leur mieux pour la rendre possible. Pourtant, elle semblait impossible. Battre un record du monde vieux de 22 ans, réalisé à l’époque par une fille au profil plus que trouble – qui a disparu des radars depuis déjà bien longtemps à défaut de disparaitre de la liste des meilleures performances mondiales de tous les temps… je crois même qu’elle est entrée au Hall of Fame de l’IAAF à cause des règle débiles instaurées à sa création – qui tirait soi-disant ses capacités hors-normes à d’une miraculeuse soupe de tortue servie aux athlètes chinoises… A moins qu'il ne s'agisse d'une de ses comparses mutantes. Le fait que Genzebe Dibaba soit la sœur de la recordwoman du monde du 5000m et multiple championne du monde et olympique du 5000 et du 10000m permet de limiter les doutes que génèrent aujourd’hui toutes les explosions chronométriques. Elle ne sort pas de l’ombre d’un seul coup, on se dit que la Force est puissante dans sa famille. Tout le monde ne bénéficie pas de telles prédispositions génétiques et de l’exemple ainsi probablement que des conseils de son aînée. Sauf Florent Manaudou.

Lire la suite...

dimanche 18 août 2013

Or et horreur. (ChM athlé 2013, J9)

ChM athlétisme Moscou 2013 Ces dernières années, on a constaté une émulation entre les nageurs et les athlètes dont les championnats se suivent. La natation a fait très fort, l’athlétisme ne pouvait espérer réussir un bilan aussi clinquant, toutefois l’équipe de France nourrissait des ambitions assez élevées dans pas mal de disciplines.

Tout ne s’est pas bien passé, la poisse a par moments semblé s’accrocher aux Bleus qui, jusqu’ici, avaient décroché 3 médailles mais aucun titre (2 d’argent, 1 de bronze), étaient restés 2 fois au pied du podium, et comptait 6 places de 7 ou 8e (donc finalistes). La dernière journée pouvait faire basculer le bilan du bon côté ou le faire stagner à peu près au niveau des 2 précédentes éditons (1 d’argent et 3 en bronze à Daegu, 1A et 2B à Berlin, 2A à Osaka).

Le 4 août dernier, les Championnats du monde de natation ont pris fin de façon exceptionnelle avec un doublé (attendu) sur 50m dos et un titre totalement imprévu aux 4x100m 4 nages. On pouvait espérer conclure les Championnats du monde d’athlétisme de manière aussi jouissive.

Lire la suite...

vendredi 16 août 2013

Le mauvais œil de Moscou (ChM athlé 2013, J7, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 La mauvais œil, c’est la malchance. Le mauvais œil, c’est aussi le mauvais œil, celui qui voit mal.

J’ai envie de mettre en avant 2 événements ayant eu lieu lors de l’antépénultième session des Championnats du monde d’athlétisme : une blessure ayant privé une légende d’être encore plus légendaire et le recours à l’arbitrage photo – oui, photo – grâce auquel on a évité un véritable scandale.

Qui dit mauvais œil dit bon œil. Qui dit bon œil dit bon pied, bon œil… pour être un grand athlète, mieux vaut avoir un bon pied, surtout quand on pratique le saut en longueur, une des 2 disciplines dans lesquelles la Russie a décroché un titre aujourd’hui.

Lire la suite...

mercredi 14 août 2013

Marche ou crève. (ChM athlé 2013, J5)

ChM athlétisme Moscou 2013 Une seule session le mercredi… J’éprouve vraiment des difficultés à comprendre la programmation de ces Championnats du monde d’athlétisme. Ceci dit, on a vu presque autant d’athlétisme que lors d’une journée normale car le 50km marche a eu lieu ce matin. Le départ a été donné à 8h30 dans un stade vide. Normal.

Il a plu avant la course, c’est pourquoi la route était mouillée quand les marcheurs ont abordé la boucle, elle a séché par la suite à mesure que la chaleur revenait. Au moins les concurrents ont pu éviter de subir le pire pendant les 3h30 à 4 heures de leur épreuve, depuis le début de Moscou 2013 ceux qui ont dû s’aventurer sur les routes moscovites n’ont pas été servi en ce qui concerne le climat.

Yohann Diniz, réelle chance de médaille, comme souvent depuis 2006, est arrivé sans se mettre la pression du résultat. Rappelons-le, il est double champion d’Europe et vice-champion du monde en 2007, mais depuis son éclosion, il a multiplié les désillusions hormis à Barcelone en 2010. A Daegu les arbitres ont craqué, on se serait cru en L1, c’était la grande distribution des avertissements injustes, puis ses JO ont été un cauchemar (après une performance finalement assez honorable malgré une chute on l’a disqualifié pour ravitaillement non autorisé). Pendant longtemps, on l’a cru dans un grand jour. Et puis… nouveau cauchemar.

Lire la suite...