Mot-clé - Bacary Sagna

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 13 avril 2016

Noir et Blanc.

Un fois de plus, le service marketing et l’équipementier du PSG avaient vu juste. Ils ont choisi de sortir la tenue noire (et rose) dégueulasse pour LE grand rendez-vous de la saison, celui qui devait marquer un tournant pour le club, lui ouvrir les portes du Paradis. S’habiller en noir pour faire le deuil de ses espoirs européens… Bien vu.

Comme le chante – ou chantait – Johnny, «noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir». Avec Laurent Blanc, de l’espoir, il n’y en a – et avait – déjà pas beaucoup…

Que voulez-vous dire après un match pareil ? Manchester City disputera les demi-finales de la Ligue des Champions. Pas le PSG. Pourtant, l’équipe anglaise financée par Abu Dhabi dont seul le gardien de but est anglais… est nulle. Malheureusement, l’équipe française financée par le Qatar qui débutait avec un seul Français… a été aussi encore plus affligeante.

Tu parles d’une grande soirée européenne ! Quelle tristesse ! On aurait dit un match de Ligue 2 Champions.

Lire la suite...

jeudi 6 mars 2014

Des raisons de croire en eux.

EdF_football_2014.jpg Les Bleus vont réussir à nous faire croire en eux ! En allant à la Coupe du monde avec cet état d’esprit, celui qui leur a permis de renverser une situation très compromise lors des barrages contre l’Ukraine en novembre dernier, il y a vraiment moyen de ne pas aller au Brésil pour faire de la figuration !

Depuis quelques années l’équipe de France de football était devenue un cauchemar pour tout amateur de football et supporter français (il s’agit souvent des mêmes personnes, pas toujours). Regarder un de ses match revenait souvent à se coltiner une purge ou un spectacle d’horreur assez honteux. Presque systématiquement en fait. Néanmoins, de temps en temps, un match venait raviver la flamme quasiment éteinte en redonnant un peu d’espoir à ceux qui rêvent de la voir briller. Je pense notamment au 1-1 arraché à Madrid. Des espoirs généralement vite déçu à cause d’un entraîneur navigant à vue – une vue trouble malheureusement – et de joueurs soit pas au niveau, soit pas impliqués, soit ni au niveau, ni impliqués, soit perdus dans une équipe incohérente et désorganisée.

Tout a changé en novembre au prix d’une déroute à Kiev.

Lire la suite...

mercredi 11 septembre 2013

Là-bas, la Bérézina.

équipe de France de football Je doute des connaissances historique de la plupart des Bleus et de leur encadrement… Et pourtant…

Il y a 201 ans, les troupes de Napoléon ont envahi la Biélorussie. Puis elles ont dû repartir dans le sens inverse en se retirant de Russie… Et fin novembre 1812, ce fut la fameuse Bérézina, ou plutôt la Bataille de la Bérézina, du nom d’un fleuve de ce pays (qui ne passe pas à Gomel, où ont joué les Bleus, mais dans la région de Borisov). Cette bataille a été un carnage, elle a laissé sur le carreau des milliers d’individus (on l’évalue à 45000 morts et prisonniers, pas seulement des soldats), d’où l’image de déroute qui en est restée dans l’imaginaire collectif. Pourtant, les hommes du général Eblé, décédé quelques semaines plus tard, ont remporté cette bataille en déjouant la tactique mise en place par les Russes, ils ont réussi à permettre la traverser la Bérézina par une partie significative des troupes grâce à 2 ponts construits en quelques heures dans l’eau glacée. En septembre 2013, les hommes du général colonel capitaine Didier Deschamps ont reconstitué cette bataille à leur façon. Que ce fût douloureux, laid, difficile ! Finalement ils ont réussi on ne sait trop comment à gagner la bataille et à poursuivre leur route. Arriveront-ils à destination ? L’avenir le dira. L’optimisme n’est pas de rigueur, on imagine mal l’équipe de France de football se qualifier pour la Coupe du monde 2014 sans changements radicaux à tous les niveaux.

Lire la suite...

jeudi 6 juin 2013

La découverte de l’Amérique.

équipe de France de football Pour une fois les Bleus ont perdu, n’ont pas été bons, et on s’est pas mal emm*rdé en les regardant jouer. Comment ? Nous ne sommes plus pas en mai 2004 ? Ah pardon… Je me disais bien qu’un truc clochait. Bon, bah dans ce cas tout est normal… «La routine habituelle quoi !»

Comment débuter cette tentative d’analyse de match en bois ? Je vais procéder comme le font beaucoup d’entraîneurs pour faire leurs choix… Au hasard ! Je prends un dé… Je le lance… Un 4…

Un 4… OK, j’ai trouvé.

4… Ce chiffre représente beaucoup de choses, par exemple la série désormais achevée de matchs nuls sans but entre l’Uruguay et l’équipe de France. 2 ont eu lieu en France, un en Asie (un but valable de Trezegol avait été refusé) et un en Afrique, il fallait bien finir un jour par en organiser un sur le continent américain et plus particulièrement dans ce petit pays à la grande histoire footballistique. Certains Français partis suivre les Bleus en ont profité pour se rendre en pèlerinage là où Lucien Laurent a marqué le 1er but de l’histoire de la Coupe du monde. C’était il y a 83 ans, il n’en reste que des archives – les joueurs ont surement pu les "admirer" lors de la visite au musée du stade qui d’ailleurs est d’époque – et une plaque dans un quartier de Montevideo.

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

La semaine dernière… (30 avril au 6 mai 2012)

Quelques événements dramatiques et/ou terrifiants ont marqué la semaine, notamment en natation et en basket. Certaines nouvelles ont provoqué chez moi du dégoût ou de l’agacement. Heureusement, le sport nous offre aussi des émotions beaucoup plus positives.

Il sera à plusieurs reprises question de dopage, on va parler de Londres 2012, c’est évident, mais il sera aussi question d’énormément d’autres sujets. On a, dans le désordre, du basket, de la boxe, du football, du rugby, du taekwondo, du badminton, du handball, du tennis, du squash, du hockey sur glace, de l’athlétisme, du tir, de la voile olympique, de la lutte, du tir à l’arc, de l’escrime, de l’aviron, et même du short-track.

Lire la suite...

jeudi 13 octobre 2011

Sur la bonne voie ?

équipe de France de football Si vous êtes au Stade de France, l’Ukraine et la Pologne sont à l’est. Problème, contre la Bosnie-Herzégovine, pendant environ une heure, l’équipe de France de football était complètement à l’ouest. Finalement les Bleus ont allumé le GPS et rebroussé chemin pour éviter un détour périlleux par les barrages. Sont-ils pour autant sur la bonne voie ? Laurent Blanc a les clés, il conduit le bus. Une fois arrivés en Ukraine ou en Pologne – selon ce que le tirage leur réservera – les joueurs ne refuseront pas d’en sortir pour ne pas entraîner, c’est certain. Reste à savoir qui aura embarqué. L’EdF peut atteindre les demi-finales, j’ai bon espoir, il n’est pas interdit d’y croire maintenant que la qualification pour l’Euro 2012 a été obtenue. Elle le peut si le sélectionneur tire les conséquences des 14 derniers mois (jour pour jour) depuis son premier match en Norvège. Blanc doit avoir le cran de trancher dans le vif.

Lire la suite...

samedi 8 octobre 2011

Le ciel est bleu, les oiseaux gazouillent…

équipe de France de football Le ciel est bleu, les oiseaux gazouillent, l’équipe de France de football gagne 3-0 devant un public conquis tout heureux de revoir son amour de toujours, Djibril Cissé… Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Allez, on redevient sérieux et on regarde la vérité en face : les Bleus ont tapé une équipe d’un niveau indigent en livrant une prestation intermittente, une purge saupoudrée de copeaux de football, ceci en régalant un public au comportement lamentable.

Lire la suite...

mercredi 7 septembre 2011

La théorie du canular.

équipe de France de football Et si, en réalité, il s’agissait d’un canular…
Et si, en réalité, l’équipe de France de Laurent Blanc avait fait exprès de montrer une image pitoyable d’elle-même en Roumanie lors de son 8e match de qualification pour l’Euro 2012
Et si, en réalité, Blanc – ou un dirigeant de la FFF – avait graissé la patte du jardinier du nouveau Stadionul National de Bucarest inauguré mardi soir en présence de Sepp Blatter (le PSG y jouera la finale de l’Europa League en fin de saison :sifflotte: ), ceci afin de s’assurer d’avoir un match en bois tout en s’aménageant une excuse aux Bleus ? Dans quel but ce canular aurait-il été organisé ? Pour faire chi*r M6, diffuseur de ce match contre la volonté de la FFF, celle-ci s’étant montrée incapable de racheter les droits à son homologue pour les céder à TF1 avec qui Noël Le (not) Graët a signé un contrat particulièrement bancal (une de ses spécialités, avec lui les pénalités contractuelles, ça tombe de partout !). Piéger ces filous d’M6 en transformant en grosse purge repoussante le programme acquis a pris d’or par cette chaîne qui de surcroît avait eu l’outrecuidance de reformer à cette occasion le mythique duo de TF1 formé par Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, quoi de mieux pour faire plaisir aux dirigeants de la une tout en se payant soi-même des gens qui vous mènent la vie dure. Si M6 a encore envie de diffuser des matchs des Bleus après des horreurs comme cette de mardi soir, c’est du masochisme !

Théorie trop "capillotractée" ? Pas convaincante ? Avez-vous une autre explication à la composition d’équipe, aux choix tactiques à se gratter la tête jusqu’au sang ? Perso, je n’ai RIEN compris. Je suis incapable de me faire une opinion, savoir si Blanc se fout de notre gueule ou navigue à vue.

Lire la suite...

jeudi 11 août 2011

Epice et tout.

équipe de France de football Après avoir longtemps cherché comment qualifier ce match amical de reprise de l’équipe de France de football, le traditionnel match d’août auquel on a en général bien du mal à trouver un intérêt réel, j’ai fini par trouver l’adjectif idéal : épicé. Forcément épicé, en face, c’était le Chili ! Alexis Sanchez, c’est un peu le Chili incarné. Grâce aux visiteurs et à leur public on a assisté à un spectacle très agréable dans l’ensemble mais plein de paradoxe. J’ai remarqué une absence totale de logique à tous niveaux :

Lire la suite...

vendredi 10 juin 2011

Rendez-vous dans un an.

équipe de France de football Enfin un match sympathique des Bleus de Laurent Blanc ! On vient de se farcir une purge en Biélorussie (1-1) et une victoire en Ukraine (1-4) avec au maximum 20 minutes de football sur 94 ou 95, on redoutait logiquement une 3e horreur en 8 jours. Fort heureusement, on y a échappé. Les ingrédients pour voir un spectacle agréable étaient présents : l’équipe de France jouait en bleu (et non dans en marinière) contre des adversaires d’assez bonne qualité dans un beau stade plein où régnait une ambiance magnifique. Aux joueurs de faire le reste.

Lire la suite...

samedi 4 juin 2011

Et le plaisir bord*l ?!

équipe de France de football Oui, c’est vrai, un match officiel au moins de juin coincé entre une saison harassante et les vacances, c’est toujours difficile, a fortiori s’il a lieu dans un pays étranger contre une équipe ne faisant absolument pas rêver – mais très motivée – sans compétition dans la foulée.

STOP ! Aucune excuse n’est valable. Je vous pose trois questions.

  • Etait-il impossible de faire mieux qu’un nul en Biélorussie ?
  • Selon vous, l’équipe de France de football a-t-elle des chances de bien figurer à l’Euro avec les joueurs qui la composent actuellement ?
  • Prenez-vous du plaisir à regarder l’équipe de France de Laurent Blanc ?

Ma réponse est là même pour les 3 questions : non.

Lire la suite...

jeudi 5 mai 2011

Laurent Blanc est raciste.

C'est très long mais pour être complet et bien analyser une situation, parfois, il faut savoir faire long. Survoler ne suffit pas, ça conduit à faire des raccourcis dangereux. Une fois que vous aurez lu l’intégralité du propos, vous comprendrez sans doute que dans cette affaire, l’indignation n’est pas la réflexion à avoir.


C’est indéniable, Laurent Blanc est raciste. Regardez ses sélections depuis son entrée en fonction à la tête de l’équipe de France de football, vous le constaterez comme moi.

Laurent Blanc n’aime pas les roux ! Jérémy Mathieu doit vraiment se sentir victime de discrimination. Abidal, Clichy, Evra, Cissokho et Trémoulinas ont tous été appelés au moins une fois, l’ancien Sochalien jamais, pourtant en club il est excellent, et à part peut-être Abidal – dont le passage en EdF avec Blanc a été trop court pour réellement le juger – ceux qui ont joué ont tous déçu. Point commun des 5 derniers latéraux cités ? Aucun n’est roux, contrairement à Mathieu. C’est évident, il est victime d’un racisme anti-roux.

Bon, sérieusement, de qui se moque-t-on ?

Lire la suite...

samedi 26 mars 2011

C’est pas du Lux !

équipe de France de footballBien sûr, la France compte aujourd’hui 3 points de plus et possède 4 points d’avance sur la Biélorussie avec un match joué de plus en qualification pour l'Euro 2012, mais à part du point de vue strictement comptable on ne peut tirer aucune satisfaction de cette victoire 2-0 au Luxembourg au terme d’un match des plus pourris.

Ce résultat attendu n’est pas anecdotique puisque la Biélorussie n’a pris qu’un point au Grand-Duché après son hold-up en France (victoire 1-0 au SdF). La manière interpelle. On ne s’attendait pas à du grand spectacle, surtout sur une pelouse en assez mauvais état, on n’espérait pas une bran-bran car on ne parle pas d’une équipe complètement nulle, le Luxembourg n’est pas un paillasson, c’est solide, bien organisé, en confiance après de bons résultats (0-0 contre la Biélorussie, victoire 2-1 contre la Slovaquie en amical), son effectif compte quelques professionnels (pas de titulaire dans un club de vraiment haut niveau). On demandait juste aux Bleus de gagner en montrant un état d’esprit positif, conquérant. Rien. Hormis un ou deux, les Bleus de Blanc ont encore une fois énormément déçu. On s’est une nouvelle fois ennuyé à mourir.

Lire la suite...

jeudi 10 février 2011

Ça vous a plu, à vous ?

Oui, les Bleus ont battu le Brésil. Ça vous a plu, vous ? Je n’ai pas spécialement envie de jouer les rabat-joie, battre la Seleçao auriverde est toujours sympathique, ça rappelle de bons souvenir, on en envie de faire les beaux. Le spectacle de ce France-Brésil ne peut que tempérer mon enthousiasme. Quel mauvais timing ! Une belle pelouse ne garantit pas un super match. Une pelouse défoncée rend tout beaucoup difficile. L’état déplorable du terrain du Stade de France a pourri le spectacle, le rendu visuel en a pris un coup, difficile de l’apprécier dans un cadre aussi foireux. Vous n’imagineriez pas être servi dans une assiette salle lors d’un dîner dans un grand restaurant, ça vous gâcherait le plat tant au niveau de son aspect – il serait soudain moins appétissant, autant dresser à la louche façon cantine scolaire – que de son goût pour peu que les saletés dans l’assiette ne soient pas de simples traces. En l’occurrence la pelouse du SdF a été victime d’un mauvais calendrier, l’ouverture du Tournoi des VI Nations 3 jours avant un match de gala contre le Brésil. Samedi en voyant les mêlées découper des escalopes et les logos des sponsors peints sur la pelouse, je me suis demandé comment on allait pouvoir y jouer au foot 4 jours plus tard. Si en 2012-2013 le PSG vient jouer au Stade de France pendant la rénovation du Parc des Princes, j’espère qu’on délocalisera les matchs du Tournoi à Marseille, Lens, Toulouse ou autre… loin du stade où devra jouer le PSG. Et pas question de voir un test d’automne ou un match du Stade français s’y dérouler ! Le rugby est un fléau pour les pelouses.

Lire la suite...

samedi 1 janvier 2011

Débutons l'année en chansons !

La chanson de supporters, genre musical tombé quelque peu en désuétude ces dernières années, est revenue à la mode grâce à Julien Cazarre, dont vous trouverez les œuvres (il les interprète toutes, elles ne sont pas toutes de lui) en cliquant ici.

Je suis plutôt bon dans cet exercice, j’en ai toute une série à vous proposer. Certaines étaient déjà sur mon ancien blog, pas toutes, il y a des titres inédits…

Attention, Globule l'artiste vous donne accès à ses oeuvres... profitez-en. B-) :sifflotte:

Lire la suite...

jeudi 18 novembre 2010

...Et la pelle de Londres.

équipe de France de football On a déjà parlé de l'arsenal français par rapport à l'arsenal anglais. Passons au match en lui-même.

Etait-ce vraiment France-Angleterre ? Même les maillots n’avaient pas l’air d’être anglais ! Du blanc et du bleu au lieu du blanc et du rouge porté par des joueurs au niveau d’engagement physique inférieur à celui d’un décrassage (sauf exceptions)… Il n’y a qu’en tribunes et sur les flocages (Johnson, Barry, Richards,… c’est pas chinois, turc ou espagnol) qu’aucun doute n’était permis…

L’Angleterre a fait illusion 2 minutes en provoquant des fautes de Mexès et en cadrant un coup franc lointain (sans danger pour Lloris, le tir à ras de terre n’était pas assez puissant et trop cadré). Ensuite la France a pris le dessus, ça a mis un peu de temps pour s’animer, une frappe cadrée de Malouda assez anodine a failli tourner au gag avec ce gardien vraiment pas rassurant, le dénommé Ben Foster.

Lire la suite...

L'Arsenal français...

équipe de France de football Je me demande vraiment à quoi ça sert de mettre un match amical international mi-novembre au milieu de toutes les compétitions qui garnissent déjà plus que de raison le calendrier.

Si les sélectionneurs ont un véritable entraînement avec leur groupe, c’est le bout du monde ! Qu’est-ce que tu veux travailler ? Tu n’as le temps de rien faire ! Tu récupères les gars le lundi, pour beaucoup qui ont joué le dimanche c’est décrassage, tu n’as pas assez de monde pour vraiment préparer la rencontre, le mardi c’est éventuellement une mise en place rapide, le mercredi c’est le match, le soir les joueurs rentrent chez eux fatigués et reprennent la véritable compétition le samedi ou le dimanche. C’est un match pour la galerie en fait. Qu’on mette une véritable trêve internationale avec un stage de 10 jours, je veux bien, mais 3 jours, c’est grotesque ! D’autant plus grotesque que les joueurs ne peuvent pas être aussi motivés qu’ils devraient l’être lorsqu’ils représentent leur pays… Entre la fatigue accumulée depuis le début de la saison, le côté cheveu sur la soupe de ce match, le manque d’entraînement collectif et la peur de se blesser alors qu’on va avoir des échéances très importantes tous les 3 joueurs jusqu’à Noël, cette rencontre amicale de mi-novembre a vraiment l’allure de ce qu’il est, un spot de pub géant pour les sponsors et équipementiers.

Lire la suite...

mercredi 8 septembre 2010

Délire collectif.

équipe de France de football C’est fou ce que résultat peut affecter le jugement porté sur un match par ses spectateurs et téléspectateurs… En 3 jours deux petits ajustements ½ peuvent transformer une vieille soupe dégueulasse en un exquis velouté digne d’un restaurant 3 étoiles. Vendredi soir à 22h53 le football français était nul, n’avait aucun avenir, 96 heures plus tard on a retrouvé une magnifique équipe de France, on a pris du plaisir pour la 1ère fois depuis plus de 4 ans…

Je dis attention ! A force de retourner leur veste certains vont la déchirer ! Attention aussi à avoir une veste qui peut être retournée sans qu’on voit les coutures et la doublure, le retournage de veste est un art au même titre que la galipette du faux blessé sur la pelouse, ceux qui le pratiquent sans le maîtriser parfaitement passent rapidement pour des c*ns, ça se remarque très vite !

Beaucoup de commentaires vus, lus et entendus entre la fin du match et le moment où j’écris me semblent totalement ahurissants. La France a gagné contre un concurrent pour la qualification pour l’Euro 2012, qui plus est à l’extérieur sur un score de 2-0. Tout ça, c’est très bien, ça fait plaisir, on prend avec joie, on en avait besoin pour relancer la machine et casser la dynamique de la défaite.

Bon, à un moment il faut savoir raison garder.

Lire la suite...

samedi 4 septembre 2010

La punition. (2/2)

équipe de France de football Une (équipe) de perdue, une de retrouvée… bah non, même pas. Contre la Biélorussie la nouvelle équipe de France de Laurent Blanc a été nulle. Une véritable catastrophe, une de plus. Moi ça va, je suis blasé, ce genre de défaites, quand on est supporter du PSG et supporter français, on a l’habitude.

Il est temps de s’y coller pour analyser cette rencontre.

Première surprise, Yann M’Vila titulaire au milieu à la place d’Alou Diarra. Yann M’Vila et Abou Diaby ne sont pas des clones, néanmoins ils se ressemblent beaucoup, or dans un 4-4-2 classique avoir une paire de milieux centraux qui jouent dans le même registre ne me semble pas très indiqué. Surtout, lancer un joueur de 20 ans titulaire pour une rencontre à l’enjeu aussi important ne m’apparaissait pas du tout prudent pour l’équipe comme pour le joueur. Le Rennais a été plutôt bon – je dirais très bon s’il n’avait pas été fortement impliqué sur le but biélorusse – néanmoins je n’ai pas trouvé son association avec Diaby concluante, ils ont rarement réussi à pénétrer dans le cœur du jeu où les Biélorusses formaient un gros bloc bien compact. En fait les mecs qui devaient jouer le rôle d’ailiers sont les seuls à avoir attaqué dans l’axe, ce qui n’a aucun sens.

Lire la suite...