Mot-clé - Belfodil

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 4 octobre 2011

Inversion des rôles.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le choc très attendu de la 9e journée de Ligue 1 l’a confirmé, la donne a changé, le rapport de force a basculé, entre le PSG et l’OL les rôles sont inversés.

A plusieurs reprises ces dernières années et il y a encore un an, le PSG a eu une très bonne équipe mais manquait d’argent, ne pouvait pas se payer le luxe d’avoir sur le banc des joueurs aussi forts que les titulaires. Chaque blessure ou suspension prenait des allures de catastrophe. A l’époque, l’OL pouvait encore se permettre de dépenser des sommes jugées farfelues pour recruter de très bons éléments et un banc qui rendait les absences moins dramatiques.

Aujourd’hui, l’OL ne peut plus prétendre dominer le football français que si le PSG se loupe. Aulas a commis certaines erreurs stratégiques (recruter Puel, surpayer certains joueurs), son club en subit les conséquences, il est obligé de revenir à une politique de formation ne lui permettant plus de rêver à court terme. Le début de saison des Lyonnais le montre : au complet, l’équipe de Rémi Garde est très forte, dès qu’il fait tourner, le saut de qualité est impressionnant, en témoignent les matchs à Brest (nul 1-1), à Caen (défaite 1-0) et dans une moindre mesure celui de dimanche au Parc des Princes.

Lire la suite...

dimanche 21 août 2011

Ciseaux et découpe.

Ligue 1 saison 2011-2012 La première partie de la 3e journée de Ligue 1 a été marquée par 2 buts marqués en ciseau retourné… et par 3 cartons rouges pour des tacles particulièrement effrayants.

  • Les résultats de samedi.

Bordeaux-Auxerre, 1-1,
Brest-OL, 1-1,
Caen-LOSC, 1-2,
Dijon-Lorient, 2-0,
Nice-Toulouse, 1-1,
Ajaccio-ETG, 1-1.

Certaines journées de championnat sont faciles à pronostiquer, les dynamiques et les écarts de niveau permettent de dégager facilement des favoris. En début de championnat, compte tenu des faiblesses et des forces déjà entrevues, du calendrier de chaque club, des différences de préparation, on a beaucoup plus de mal à imaginer comment les choses pourraient se dérouler. Pendant longtemps, j’ai cru avoir tout faux. Une dernière demi-heure mouvementée a dû décevoir ou au contraire soulager nombre de parieurs…

Lire la suite...