Mot-clé - Benjamin Stasiulis

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 mai 2016

Fin heureuse. (ChE natation J7 S2)

4 titres, 1 médaille d’argent, 4 médailles de bronze, pas mal de promesses. Voici le bilan de l’équipe de France à l’issue des Championnats d’Europe de natation qui viennent de s’achever à Londres.

Dans l’optique de Rio, les promesses à court terme sont les plus intéressantes. Néanmoins à l’heure où certains des éléments présents depuis plusieurs années sont en passe de se retirer des bassins, l’émergence ou la confirmation des progrès de certains jeunes est la vraie bonne nouvelle que la natation française doit tirer de cette compétition.

Lire la suite...

Liquidation avant fermeture. (ChE natation J7 S1)

ChE_natation_2016.jpg On ferme ! Les Championnats d’Europe de natation prennent fin cet après-midi, il fallait donc en finir ce matin avec les séries. Forcément, on doit programmer uniquement des épreuves qui fonctionnent en accession directe à la finale sans avoir de tour intermédiaire, donc des 400m effectués en solo ou en se partageant le travail en 4.

Comme toujours, quand on ferme boutique, on liquide tout ce qui reste. Les derniers nageurs français encore à Londres ont été envoyés à la flotte. Les résultats de l’équipe de France ne sont pas fous, mais le plus important a été accompli, le relais 4x100m 4 nages masculin s’est qualifié pour la finale.

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2016

L’Italien dore, le Français bronze. (ChE natation J5 S2)

2 médailles de bronze. L’équipe de France pouvait espérer mieux au terme de la 5e journée des Championnats d’Europe de natation. On s’en contentera.

ChE_natation_2016.jpg Le programme s’annonçait alléchant (hormis quelques courses franchement inintéressantes), mais mal foutu. Manquant déjà de fraîcheur physique en raison de la période, les nageurs sont contraints soit d’enchaîner des courses à un rythme effréné sans temps de récupération, soit de faire l’impasse. Conséquence indirecte de tout ceci, les rares à être vraiment préparés pour ces Europ’ y brillent. C’est le cas des Italiens, dont les sélections nationales sont assez récentes. En forme en ce moment, le seront-ils autant ou plus à Rio ? On peut en douter.

Lire la suite...

Les promesses du matin. (ChE natation J5 S1)

ChE_natation_2016.jpg Les nageurs de l’équipe de France engagés lors des séries de la 5e journée des Championnats d’Europe de Londres n’ont pas tous réussi à se qualifier pour la suite des compétitions. Pourtant, le bilan est très positif.

Pourquoi cette affirmation ? Parce que les plus attendus ont répondu présent et peuvent légitimement espérer monter sur le podium demain ou dès ce soir. Les autres ont globalement fait le job au niveau auquel on les attendait.

Lire la suite...

mercredi 18 mai 2016

Petit matin. (ChE natation J3 S1)

ChE_natation_2016.jpg Seulement 5 engagés, finalement 1 qualifié. La matinée de l’équipe de France de natation était particulièrement light ce matin aux Championnats d’Europe. Le seul qualifié est le seul des 5 qualifiés individuellement sur Rio. Et encore, il ne s’agissait pas là de son épreuve olympique.

Ceci est bien sûr dû aux choix – ou à l’obligation dictée par des circonstances particulières – des athlètes et de leurs entraîneurs de ne pas se rendre à Londres ou d’y venir pour seulement quelques épreuves ciblées. La conséquence est pour le téléspectateur… 2 heures d’épreuves et pas grand-chose à voir, à moins d’être un énorme fondu de natation.

Lire la suite...

lundi 16 mai 2016

Plot de départ vers Rio. (ChE natation J1 S1)

ChE_natation_2016.jpg On serait tenté de dire que l’été olympique commence réellement maintenant, à 81 jours de la cérémonie d’ouverture des JO de Rio. Pour se faire, quoi de mieux qu’un retour dans la piscine des JO de Londres ?

En 2012, c’est aux Championnats d’Europe de natation que tout avait commencé pour l’équipe de France. Le relais 4x100m NL y avait lancé sa dynamique en réussissant enfin à décrocher l’or après des années de frustration. On se souvient aussi de 2004 à Madrid et de 2008 à Eindhoven qui annonçaient les belles performances vues ensuite à Athènes et à Pékin. Bien sûr, s’agissant d’un objectif secondaire, voire d’une simple compétition de travail pour les meilleurs, mais d’un véritable objectif pour d’autres, l’état de forme varie donc énormément entre les nageurs. Tout le monde n’est pas dans le même cycle de travail, on peut avoir dans la même course des concurrents affutés et d’autres pas du tout. Il semble même que quelques nations aient choisi de faire leurs sélections olympiques à l’occasion de ces championnats.

En outre, certains nageurs choisissent de faire l’impasse ou de se ménager un programme allégé, seuls leurs résultats aux JO diront s’ils ont eu raison, car avec ou sans eux, il y a des titres à prendre.

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2016

Le bassin de la terreur.

6 qualifiés directs chacun pour une seule épreuve individuelle, plus 4 appelés à participer aux relais. Voici à quoi se limite la première vague des nageurs français qualifiés en "natation course" pour Rio 2016. Les sélections sont terminées, pourtant rien n’est encore décidé. Cette année la route des Jeux passe par un beau b*rdel…

Les Championnats de France organisés à Montpellier devaient être le rendez-vous au cours desquels les terreurs des bassins allaient se qualifier pour les JO. Malheureusement, une atmosphère angoissante s’est rapidement installée. Une sorte de psychose s’est répandue dans l’air comme dans l’eau. La semaine s’est avérée particulièrement éprouvante psychologiquement. Les danseuses brésiliennes censées accompagner la joie des qualifiés étaient en complet décalage avec la réalité de la situation. On aurait dit des stripteaseuses invitées par erreur à un enterrement. L’humeur n’était pas à la fête. Les meilleurs nageurs tricolores auraient sûrement moins balisé si la Fédération Française de Natation avait choisi d’organiser ces sélections dans une mangrove peuplée de prédateurs. Pas le moindre crocodile de mer ou requin bouledogue à signaler, pourtant le bassin héraultais – où une partie de l’élite nationale s’entraîne à l’année – est devenu le bassin de la terreur.

Lire la suite...

lundi 8 décembre 2014

Cachés au fond du petit bassin. (ChM natation bassin 25m)

3 médailles d’or, 2 d’argent, une de bronze. C’est le butin amassé par Florent Manaudou lors de son voyage à Doha pour les Championnats du monde de natation en petit bassin. J’allais presque oublier 2 records du monde. Et pourtant, je force à peine le trait en disant que tout le monde s’en fout. On en entend un peu parler uniquement parce qu’un Français fait une razzia et parce que ce Français est un Manaudou, sinon cette compétition resterait plongée dans l’anonymat lié à sa diffusion sur une chaîne confidentielle, Sport+. Avant, France Ô lui offrait une exposition en clair à défaut d’être une réelle mise en lumière. Mais ça, c’était avant.

Lire la suite...

dimanche 25 novembre 2012

Victoire à domicile. (ChE natation pb 2012, J4)

Un triple doublé, +10 dans le dernier quart-temps, un leader auteur d’un 6/6 dont réussites à 3 points… L’équipe de France a gagné à domicile, et de très belle manière en mettant en évidence son collectif et en utilisant parfaitement ses remplaçants. On a eu l’impression que n’importe qui pouvait scorer ! Bien sûr, vous l’avez compris, il ne s’agit pas de basket mais bien de natation. Les Championnats d’Europe en petit bassin organisé à Chartres ont été un très grand succès pour l’équipe de France. Comme espéré elle a battu son record de médailles glanées lors de cette compétition continentale, en obtenant un total de 29 dont 12 titres (le record était respectivement de 20 et 7 à Rijeka en 2008). Evidemment, la France a fini en tête au tableau des médailles grâce aux 10 récompenses obtenues dimanche au cours de la dernière des 4 journées. On a notamment eu 3 nouveaux doublés et un 4e succès a été obtenu en relais (5 relais sur 6 sont montés sur la boîte, le 4x50m NL féminin a échoué de peu au pied du podium), du coup, si j’ai bien compté 24 nageurs et nageuses sont repartis avec au moins une récompense (remplaçants utilisés compris).

Lire la suite...

samedi 24 novembre 2012

Doublé mixte. (ChE natation pb 2012, J3)

On connaissait l’eau de Lourdes, on découvre que l’eau de Chartres est encore plus miraculeuse ! En 3 jours l’équipe de France de natation a déjà décroché 19 médailles dont 8 en or, on en attend encore une série dimanche lors de la dernière journée des Championnats d’Europe en petit bassin.

Les relais sont une des grandes satisfactions de l’équipe, en particulier les relais mixtes introduits pour la première fois au programme de championnats internationaux seniors de natation (à ma connaissance du moins). Ça tombe bien car pour la nouveauté depuis peu en équipe de France est de briller chez les hommes et chez les femmes. On n’est pas dans une situation d’équilibre mais le déséquilibre est nettement moindre que précédemment. A Athènes (2004) le trio composé de Laure Manaudou, Solenne Figuès et Malia Metella avait décroché 5 des 6 médailles françaises, confirmant à Montréal (2005) avec 3 des 4 podiums de l’EdF, puis à Melbourne (2007) Laure aurait obtenu 5 médailles (dont une en relais) alors que le 4x100m NL avait obtenu la seule médaille masculine. On a ensuite assisté à un renversement de tendance à Pékin (2008) et Rome (2009) où les hommes avaient été les seuls à monter sur les podiums. Depuis Shanghai (2011) on assiste à un début de rééquilibrage, c’était alors du 7 contre 3 en faveur des hommes, du 4 à 3 à Londres (2012). Ces relais mixtes sont l’occasion de montrer que la natation tricolore a de la ressource.

Lire la suite...

vendredi 23 novembre 2012

Dépucelages. (ChE natation pb 2012, J2)

Chaude et humide… telle est l’atmosphère à la piscine de Chartres depuis le début des Championnats d’Europe de natation en petit bassin. Pour les nageurs et nageuses, la consigne est souvent la suivante : prendre du plaisir. L’objectif est atteint, en prenant du plaisir ils en donnent.

6 médailles le premier jour, 7 le suivant. L’équipe de France de natation se porte bien ! Elle se porte d’autant mieux que 3 de ses membres sont montés pour la première fois de leur carrière non pas au 7e ciel mais sur un podium individuel, ce qui reste une jouissance appréciable (d’où le titre un brin racoleur). Les revenants et les tauliers ont aussi brillé. La journée s’est terminée en apothéose avec un succès collectif retentissant pour l’introduction du relais mixte en natation.

Lire la suite...

jeudi 22 novembre 2012

Moisson dans la Beauce. (ChE natation pb 2012, J1)

Les Championnats d’Europe de natation en petit bassin ont débuté, ils durent 4 jours et se déroulent à Chartres, ce qui en fait un véritable événement pour la natation française car les championnats internationaux de natation en France, ça n’arrive jamais, faute de structure susceptible de les accueillir. Pour les Europ’ en petit bassin (ou bassin de 25 mètres), on a tout de même réussi à trouver une piscine.

Ces championnats en année olympique sont un tournant, certains s’en servent pour faire leurs adieux (en principe ce sera le cas de Laure Manaudou), d’autres pour lancer la nouvelle olympiade à l’image par exemple de l’équipe d’Allemagne qui a envoyé les jeunes (les stars sont retenues par… les championnats nationaux placés à la même date), d’autres pour se remettre dans le bain, ou réaffirmer leurs ambitions, leur statut, voire pour se montrer à la concurrence (certains ont en vue les Championnats du monde en décembre). Il y a une dernière catégorie, ceux qui veulent participer à la fête même peu préparés ou pas en capacité de nager (après avoir coupé très longuement suite aux JO, certains ne sont pas venus, Fabien Gilot se contente de commenter, Amaury Leveaux est là mais à un niveau très éloigné de son top). En outre n’oublions pas que d’illustres anciens ont arrêté (Alain Bernard, Hugues Duboscq). La liste des absents français et étrangers est longue.

On attend une moisson de l’équipe de France, c’est bien parti pour, on peut le dire, la moisson a débuté, sur les 6 premières médailles glanées par la meilleure nation européennes aux JO, 3 sont dorées comme les blés de la Beauce au cœur de l’été.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2012

Le jour où la France a tapé la Dream Team. (JO 2012, J2)

JO 2012 La première médaille de l’équipe de France olympique lors des JO de Londres 2012 est tombée vers 13h05, de l’argent, la deuxième vers 16h40, le premier titre vers 21h25, le suivant vers 22h07… Et j’ai perdu ma voix vers 22h10 après 4 ou 5 minutes lors desquels j’ai crié comme un c*n devant ma télé… Oui, en basket les superstars NBA ont éclaté nos joueurs au cours de l’après-midi… mais honnêtement, on s’en COGNE ! L’important est que nos nageurs on détruit ceux des Etats-Unis d’Amérique ! Une médaille d’or attendue, c’est beau. Une médaille d’or qui semblait inaccessible avec en plus la manière et… qui nous permet de prendre l’éclatante revanche d’un des moments les plus douloureux de l’histoire du sport français… mais put*in, qu’est-ce que c’est bon !!!!!!

Lire la suite...

dimanche 27 mai 2012

ChE natation J7 : Bou(s)quet final.

Fred Bousquet en finale pour le bouquet final ? Pas tout à fait. Après le "Bousquet final", on a eu un énorme rappel, un spectacle fabuleux, un dernier feu d’artifice de couleurs, du bleu, du blanc, du rouge.

Je me demande si mon moment préféré de ces Championnats d’Europe de natation ne serait pas le podium du 400m NL partagé par Coralie Balmy et Ophélie-Cyrielle Etienne. Elles nous ont offert une course magnifique pour ne pas dire jouissive, puis un beau moment de fraternité pendant la Marseillaise. On aurait aimé un dernier rappel avec le relais 4x100m 4 nages, il en a manqué un peu aux Français pour décrocher une 12e médaille.

Lire la suite...

samedi 26 mai 2012

ChE natation J6 : le sourire de la natation française.

2 ans après avoir été triple médaillée d’argent aux Championnats d’Europe de natation à Budapest, Ophélie-Cyrielle Etienne est de nouveau montée sur un podium international, encore aux ChE, encore en Hongrie, cette fois sur 200m NL (elle avait déjà une médaille sur 400 et une sur 800m).

Hormis une médaille de bronze au 4x200m NL aux Championnats du monde en petit bassin, elle n’avait plus connu ce bonheur. Le bonheur, elle l’avait même complètement perdu suite au décès soudain de sa maman. Il lui a fallu du temps pour encaisser et se relever de cette épreuve. C’est désormais officiel, on a retrouvé le «sourire de la natation française» (expression favorite de Nelson Monfort) !

Lire la suite...

vendredi 25 mai 2012

ChE natation J5 : Toujours présent.

Riche. Très riche en émotions ! La 5e journée des Championnats d’Europe de natation restera dans les mémoires.

J’ai eu du mal à choisir un titre, j’avais pensé à "in memoriam", mais c’est un peu morbide et ça n’englobe pas tout. J’avais aussi "les vivants et les morts", ça fait trop religion, "place des grands hommes", ça fait trop Patrick Bruel, ou encore "pour toujours dans nos cœurs", mais c’est un titre de fille… "Riche en émotions", je trouvais ça nul pour un titre. "Tout un symbole" a failli être retenu.

J’ai choisi "Toujours présent", vous allez comprendre pourquoi. Il s’agit d’une référence à Alain Bernard, une nouvelle fois médaillé sur 100m NL, mais aussi d’une référence à Filippo Magnini, que beaucoup pensaient déjà bon pour la casse. On a surtout vu qu’Alexander Dale Oen, l’indiscutable leader de la natation norvégienne décédé il y a quelques semaines à peine, reste présent dans l’esprit de tous dans le monde de la natation.

Lire la suite...

lundi 1 août 2011

Shanghai (FIN) : et maintenant ?

En 8 jours, l’équipe de France de natation a fait sauter la banque. En récoltant 10 médailles elle a plus que réussi ses Championnats du monde, Shanghai laissera un très bon souvenir à la plupart de ses membres.

La transition entre les Championnats d’Europe 2010 assez fabuleux et les Jeux Olympiques de Londres 2012 a été parfaitement négociée. Il était important d’entretenir l’intérêt des médias et du public pour ce sport, le travail a été fait, très bien fait. En réalité l’engouement semble s’être considérablement renforcé malgré les horaires pas forcément idéaux (séries la nuit, demi-finales et finales de midi à 14h). Les nageurs ont fait vibrer la France, y compris en relais.

Il est temps de de dresser le bilan de ces 8 jours de compétitions puis de regarder vers l’avenir.

Lire la suite...

jeudi 28 juillet 2011

Shanghai (J5) : records.

La tradition a été respectée. Depuis quelques temps aux JO, Championnats du monde et Championnats d’Europe, on trouve toujours au moins un Français sur la boîte au 100m NL masculin, l’épreuve reine de la natation. On ne retrouve pas toujours les mêmes, ils sont 5 à être montés sur les podiums internationaux dans cette épreuve.

Avant et après cette finale tant attendue – on n’a pas assisté à une finale en bois, on a évité le "100 contrefaçon" – il y a eu d’autres courses, quelques satisfactions, quelques déceptions (ou pas) et un résultat historique au terme d’une course d’un niveau exceptionnel. Allons-y pour le récit de la session de l’après-midi de la 5e journée des Mondiaux de Shanghai.

Lire la suite...

Shanghai (J5) : fins de séries.

Lorsque j’ai vu la liste des épreuves dont les séries allaient être disputées cette nuit aux Championnats du monde de natation, je me suis dit que ça pouvait être du lourd… En réalité, c’était lourd, mais lourd ! S’enfiler notamment 13 fois de suite des 200m brasse, je vous jure que c’est dur ! Vous devriez m’admirer d’y parvenir et de vous résumer tout ça chaque jour…

On commence avec le 100m NL féminin.

Lire la suite...

lundi 28 mars 2011

De la difficulté de rallier Shanghai à la nage.

Après le feu d’artifice des derniers championnats d’Europe, on a pu croire que la natation française était sur le toit du monde. Elle l’est… mais pas partout, seulement dans certaines spécialités. Les Championnats de France ont eu lieu à Schiltigheim (Alsace), ils ont révélé les forces et les faiblesses de l’EdF.

21 nageurs et nageuses iront à Shanghai défendre leurs chances en individuelle et lors des relais aux Championnats du monde. Cependant, les Bleus ne seront présents chez les hommes que sur 12 épreuves individuelles chez les hommes, 7 chez les femmes, soit 17/34. En brasse hormis l’immortel Hugues Duboscq sur 100 et 200m, c’est le néant. En 4 nages Lara Grangeon (400m) est seule, il est vrai que le choix – excellent choix ! – de Camille Muffat de passer au crawl a "dépeuplé" cette spécialité qui consiste à ne pas réellement en avoir. Quant au papillon, à part sur le 50m (qui n’est pas olympique), c’est le désert.

Lire la suite...