Mot-clé - Brahim Asloum

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 18 octobre 2015

Poing G.

Le gratin de la boxe – pas seulement, il y avait aussi Donald Trump et Michael J. Fox, dont on parle beaucoup en ce moment car dans Retour vers le futur 2, il est venu le 21 octobre 2015 – s’est réuni au Madison Square Garden pour assister à une des réunions les plus attendues de l’année. Un duel de très gros cogneurs, le québécois David Lemieux, Golovkin-Gonzalez__le_poing_G.jpg vainqueur il y a quelques semaines d’Hassan N’Dam à Montréal, et Gennady Golovkin, le terrible invaincu kazakh.

Golovkin, alias "GGG", ancien champion du monde amateur et vice-champion olympique, a entrepris de réunir toutes les ceintures chez les poids moyens. On le cite régulièrement parmi les 2 ou 3 prétendants au titre honorifique de meilleur boxeur du monde toutes catégories confondues. Ce main event était précédé d’autres combat dont celui de Roman "El Chocolatito" Gonzalez, encore méconnu du grand public malgré un niveau exceptionnel. Actuellement, selon Ring Magazine et selon ESPN, il est classé n°1 pound-for-pound fighter au monde.

Gonzalez, Golovkin et le gratin au Garden… du plaisir à coups de poings !

Lire la suite...

samedi 19 février 2011

La corrida de Paris United.

Boxe

Paris United, la franchise française des World Series of Boxing, a encore vaincu les Istanbulls, une belle victoire 4-1 à domicile qui permet à l’équipe de Brahim Asloum de rester en tête. Les 2 premiers de la conférence européenne seraient qualifiés pour les playoffs si la saison régulière se terminait maintenant car Milan serait meilleur 2e. Restent un déplacement en Turquie puis la réception de Moscou et un dernier voyage en Italie.

Vendredi, ça a plutôt mal débuté, en l’absence de J.J. Nevin (retourné en Irlande pour son championnat national notamment) Paris a dû lancer une nouvelle recrue, un Géorgien, Giorgi Kilanava, il affrontait un autre débutant, un Roumain. C’était moche, ça tapait beaucoup dans le vide mais ça ne faisait pas semblant, les deux boxeurs s’envoyaient, le Roumain a fini bouilli, le Géorgien n’a pas réussi à en profiter, il a été vaincu de justesse. Les juges ont rendu des verdicts très différents les uns des autres, René Just, le juge Slovaque, a donné 3 points d’avance au représentant de Paris, un autre a donné vainqueur le visiteur de 3 points également, tout s’est joué sur le dernier juge pour un seul point (donc 2 rounds à 3).

Les autres boxeurs de Paris United étaient l’invaincu Rachid Azzedine, le fantasque Michel Tavares, l’impressionnant et destructeur Ludovic Groghue, sans oublier le jeune Tony Yoka.

Lire la suite...

samedi 18 décembre 2010

La boxe cumule les bons poings.

A une époque où la baston fait un tabac sous ses formes les plus extrêmes (MMA dans ses différentes variantes) comme sous ses formes les plus divertissants (le catch), le sport de combat par excellence trouve une nouvelle jeunesse en France. Le noble art retrouve ses lettres de noblesse, ou du moins se retrouve un public.

Ces derniers temps les réunions médiatisées se multiplient, des têtes d’affiche apparaissent ou réapparaissent, un nouveau concept fait ses preuves. Le monde de la boxe a su se remettre en questions et se reprendre en mains, les organisateurs divers et variés cumulent les bons points poings.

A ma connaissance il n’y en ce moment en France qu’une seule ceinture représentant un véritable titre mondial, et celle-ci concerne la… boxe féminine. Myriam Lamare a fait son retour sur les rings il y a quelques semaines et a, je crois, défoncé son adversaire. Elle n’est pas que boxeuse, elle fait de la politique, elle a soigné son image à Koh Lanta, une façon beaucoup plus efficace de se faire connaître que de pratiquer pendant 20 ans un sport peu médiatisé… Je ne suis pas trop fan.

Parlons de boxe masculine si vous voulez bien. Comme il y a un moment que je voulais faire cet article il y a du contenu ! On y va !

Lire la suite...