Mot-clé - Cardiff

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 27 novembre 2016

En queue de poisson.

Que c’est moche d’abandonner lors d’un championnat du monde de boxe… Probablement s’agissait-il de la décision la plus sage, la plus lucide, mais quand elle résulte simplement d’un découragement, il y a malaise. Difficile d’accepter une telle fin. Surtout pour une affiche évoquée comme probable candidate au titre de combat de l’année…

En l’espace de quelques heures, on a eu 2 fois le même cas de figure, ou presque. Dans le premier cas, la différence physique était trop importante, la différence de qualité aussi, le challenger prenait une leçon au moment où il a abandonné après avoir passé son temps à défendre, il a lui-même mis fin à son calvaire après le 2nd knock-down subi en début de 8e reprise. Rapidement blessé à l’œil, nettement dominé, il a bien compris qu’il ne pourrait pas arriver jusqu’à la cloche sans se faire défoncer. Dans l’autre cas, on a assisté à un abandon à l’appel du 8e round après 6 ou 7 reprises perdues dont une 7e aux allures de véritable correction, mais il n’y avait pas de blessure, juste le sentiment de ne pas pouvoir gagner contre un garçon trop fort. Ce choix totalement volontaire serait compréhensible de la part d’un boxeur quelconque, il a du mal à passer quand le challenger fait partie de la catégorie des cadors invaincus distributeurs de KOs…

Lire la suite...

dimanche 22 mai 2011

Le dindon de la farce.

Normalement, en rugby, la seconde coupe d’Europe, on s’en fout. Pour une fois, cette saison, ce n’était pas complètement le cas, du moins pas à Paris, car pour le Stade Français elle était le seul objectif pouvant permettre de sauver la saison.

En effet, le Stade Français a pris une très mauvaise voie ces dernières saisons, n’est plus un club compétitif, l’argent manque, il a été dépassé par le Racing Métro 92, par Toulon, deux clubs remontés de Pro D2 assez récemment, et largué par ses concurrents habituels, le Stade Toulousain, l’USAP, le Biarritz Olympique, l’ASM Clermont-Auvergne… Même Montpellier et Castres sont au-dessus. Bien sûr, on peut rappeler que beaucoup de joueurs importants ont connu des mésaventures très handicapantes pour le club (blessures, suspensions très lourdes), mais ce n’est pas une excuse suffisante, en rugby ce genre de problèmes est monnaie courante. 11e du Top 14, pour un club de ce standing, c’est une honte.

Lire la suite...