Mot-clé - Charles N’Zogbia

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 10 juin 2011

Rendez-vous dans un an.

équipe de France de football Enfin un match sympathique des Bleus de Laurent Blanc ! On vient de se farcir une purge en Biélorussie (1-1) et une victoire en Ukraine (1-4) avec au maximum 20 minutes de football sur 94 ou 95, on redoutait logiquement une 3e horreur en 8 jours. Fort heureusement, on y a échappé. Les ingrédients pour voir un spectacle agréable étaient présents : l’équipe de France jouait en bleu (et non dans en marinière) contre des adversaires d’assez bonne qualité dans un beau stade plein où régnait une ambiance magnifique. Aux joueurs de faire le reste.

Lire la suite...

jeudi 12 août 2010

Le Canada Dry passe mal. (1/2)

équipe de France de football Des Bleus en blanc… Blanc… ah ah ! Ok, j’arrête tout de suite. On va faire un truc sérieux, on a vu pour la 1ère fois la nouvelle équipe de France, qui bien sûr ne ressemble qu’un peu à l’équipe de France de ces prochains mois, du moins je le présume. En réalité on a vu 2 équipes, une assez convaincante, et une… presque digne de Domenech.

Je suis très mitigé après la 1ère de Laurent Blanc en tant que sélectionneur. Lors de ce Norvège-France en amical à Oslo on a eu à boire et à manger, malheureusement la boisson, c’était du Canada Dry, et moi, le Canda Dry, j’ai toujours du mal, ça passe mal – dans tous les sens du terme, ça contrôle mal aussi – et c’est pas top, ça fait de ces remontées…

Il y a eu du bon disais-je. Du bon et du moins bon, du très mauvais également. Blanc a commis ses premières erreurs, dont une sur laquelle je vais m’étendre un peu plus loin pourrait avoir d’assez lourdes conséquences.

Lire la suite...

jeudi 5 août 2010

Ceux qui l'aiment prendront le train.

équipe de France de football 22, ils sont donc 22 à disposer d’une place dans le 1er wagon du train bleu qui doit emmener l’équipe de France de football jusqu’en Ukraine et/ou Pologne en juin 2012.

D’autres wagons suivront, ils seront probablement au finale entre 40 et 50 à avoir eu leur chance, tous ne pourront pas la saisir, soit qu’ils n’ont pas les capacités (mentales, physiques ou simplement sportives) pour s’assurer un siège en 1ère classe, soit qu’il y aura meilleur à leur poste, soit encore que tactiquement ils ne sauront/seront pas adaptés au jeu mis en place par Laurent Blanc. Après le fiasco de la Coupe du monde 2010 on ne sait pas quels joueurs seront les cadres et les soldats qui défendront les couleurs de la France en éliminatoires et pendant la compétition (en considérant que normalement on devrait y être), on a néanmoins quelques certitudes : il faudra le mériter pour être membre de l’équipe de France, particulièrement pour y rester, et seuls ceux qui l’aiment (ce maillot) prendront le train.

Lire la suite...