Mot-clé - Cindy Billaud

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 27 août 2016

De l’art de faire la fête à la maison avec quelques potes. (DL Paris Saint-Denis)

31 médaillés dont 8 champions olympiques individuels (9 en comptant les relais). Pas mal pour un meeting d'athlétisme organisé moins d’une semaine après la cérémonie de clôture des JO !

Malgré le beau plateau – avec beaucoup de Français dont en principe 5 de nos 6 athlètes montés sur la boîte à Rio (il n’y avait pas de 110m haies au programme et Kevin Mayer a participé au concours de lancer du javelot) plus Pierre-Ambroise Bosse et Jimmy Vicaut – je ne m’attendais pas à une réunion de si haut niveau.

Lire la suite...

mardi 7 juin 2016

Jimmy, le vent en poupe.

Un meeting d’athlétisme organisé en banlieue parisienne, sans gros moyens (entrée gratuite^^), ce n’est pas forcément un meeting au rabais. Tant s’en faut ! Montreuil peut compter à la fois une tradition et un club influent susceptible d’attirer du beau monde. Un vent capricieux n’aura pas gâché la fête, bien au contraire.

Une MPM sur 100m réalisée par la star française de la soirée, des minima, des Français presque inconnus qui se révèlent… Que demande le peuple ? Les organisateurs peuvent être très contents du résultat de leur travail. Ils devaient déjà l’être en constatant les conditions météorologiques. Après des semaines dégueulasses, la chaleur est enfin arrivée. L’alerte orange aux orages indiquait même une atmosphère électrique. Rien ne vaut une chaleur électrique pour le sprint. L’incertitude concernait le vent, soufflant par rafales dans le sens favorable au 100m. Avec un peu de chance il pouvait être idéal (entre +1,5 et 2,0m/s), avec un peu moins de chance il pouvait être au-dessus et empêcher l’homologation de records ou de minima éventuels dans certaines épreuves.

Lire la suite...

dimanche 21 juin 2015

Bleus presque grillés, mais bronzés. (ChE athlé par équipes)

Après une excellente première journée, l’équipe de France d’athlétisme devait confirmer pour monter sur le podium des Championnats d’Europe par équipes. Allait-elle parvenir à braver les éléments – le vent en fait, parce qu’à Cheboksary, en République de Tchouvachie, région perdue au milieu de la Russie, quand le vent souffle, ce n’est pas à moitié ! – pour enfin décrocher la médaille qui lui échappe depuis la création du nouveau format il y a quelques saisons ?

Troisièmes suite au reclassement injuste de l’Allemagne, pourtant fautive et dans un premier temps disqualifiée du 4x100m masculin, les Bleus comptaient sur pas mal de cartouches, essentiellement masculines, pour tenir leur rang au terme des 19 épreuves au programme.

Lire la suite...

jeudi 14 août 2014

L’athlétisme est mort ce soir. (Zürich 2014, J3, S2)

Zurich_2014_-.jpg La session du soir de la 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme avait débuté de la meilleure des façons, avec un podium et une Marseillaise. Idéal pour faire encore monter l’envie chez tous les membres de l’équipe de France engagés au cours de 4 grosses heures d’athlétisme.

En l’honneur d’Eloyse Lesueur, veuillez vous lever devant votre écran pour l’hymne national de la France.

Malheureusement, la suite a été assez terrible. L’athlétisme est mort ce soir. On attendait d’autres Marseillaises, d’autres titres, d’autres médailles. On a assisté à des victoires françaises, à une désillusion, à des événements frustrants… Jusqu’ici, rien d’anormal. Malheureusement une affaire partie d’un geste de joie a pris des proportions hallucinantes qui ont complètement masqué tout le positif, tout ce qui aurait dû réjouir ou enthousiasmer les fans de ce sport, qu’ils soient français ou non.

Lire la suite...

mercredi 13 août 2014

Heureusement qu’il y a Lesueur ! (Zürich 2014, J2, S2)

Zurich_2014_-.jpg Heureusement qu’il y a Lesueur ! Leeeeeee-sueur !

Alors oui, je sais ce que vous vous dites, je confonds avec Findus, et en normalement, pas d’erreur, c’est Lesueur. En réalité pas du tout. Vraiment, heureusement qu’il y a Lesueur parce que sans Eloyse Lesueur, j’aurais fini au fond du trou à l’issue de la 2e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme. Hier, l’équipe de France a semé. Aujourd’hui, elle a commencé à récolter. Seulement la récolte n’était pas dorée comme les blés. Que de médailles d’argent ! Que de frustrations ! Selon les cas, l’argent peut être le résultat de circonstances défavorables, d’une performance fantastique – la vôtre ou celle du vainqueur – ou au contraire d’un échec.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Commencer par semer… (Zürich 2014, J1, S2)

Zurich_2014_-.jpg Il faut faire les choses dans l’ordre : avant de récolter, il faut semer. Semer, l’équipe de France d’athlétisme l’a très bien fait. Et je ne parle même pas de semer des adversaires lors de courses.

Désormais, et c’est particulièrement vrai aux Championnats d’Europe, une vieille tendance semble inversée. Depuis mes débuts en tant que téléspectateur de ce sport – mes premiers souvenirs datent des JO d’Atlanta, j’avais très certainement regardé quelques courses de Barcelone mais pas assez pour m’en souvenir – j’ai été maintes fois le témoin de cette mauvaise habitude des Bleus : avec eux les mauvaises surprises dominaient presque toujours les bonnes (surtout en quantité). C’est pourquoi ces dernières étaient magnifiées, tout comme les quelques athlètes réellement fiables. C’est aussi la raison pour laquelle ceux qui rencontraient des difficultés récurrentes en grand championnats étaient stigmatisés, y compris quand ils se faisaient spolier par d’énormes tricheurs comme Marion Jones.

Lire la suite...

Top départ, départ top. (Zürich 2014, J1, S1)

Zurich_2014_-.jpg Le stade du Letzigrund est un des lieux les plus mythiques de l’athlétisme mondial. La fédération européenne a eu la bonne idée d’y organiser les 22e Championnats d’Europe. Les organisateurs ont eu la mauvaise idée de vendre les places à des prix dissuasifs.

Par exemple tout en haut des virages, au cours actuel du franc suisse, c’est 20 euros pour la session du matin, 70 pour la seconde session, 78 pour la journée. Dans la ligne droite opposée, c’est 41, 123 et 148… De grands malades ! Pour squatter de 10h du matin à 10h du soir devant la ligne d’arrivée, c’est quasiment 200 euros. Je sais bien que Zürich est connu pour ses banques, mais s’il faut s’endetter sur 25 ans pour aller voir de simples championnats continentaux…

Lire la suite...

dimanche 9 mars 2014

C’est du propre ! (ChM athlé en salle 2014)

«Nous partîmes à 7 mais au bout de l’effort,
Nous gagnâmes du bronze, de l’argent et de l’or. »

Sans oublier la 4e place de Cindy Billaud à rien du tout du podium sur 60m haies.

L’équipe de France d’athlétisme a présenté une délégation très réduite aux Championnats du monde en salle organisés à Sopot (Pologne) en cette fin de semaine. Ils n’étaient que 7, ils ont ramené 3 médailles, dont un titre. C’était en salle, mais c’est propre ! C’est un tout petit avant-goût ce qui va se passer cet été, à savoir une énorme moisson lors des Championnats d’Europe en plein air. Je ne pense pas que la France ait connu une génération possédant un aussi fort potentiel. Ou alors il y a très longtemps.

Lire la suite...

samedi 17 août 2013

Un peu avant la fin. (ChM athlé 2013, J8)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, c’est bientôt terminé. Peut-être le public l’a-t-il enfin compris. Ou peut-être les organisateurs ont-ils décidé de faire le nécessaire pour limiter le nombre de sièges inoccupés.

Le programme de cette pénultième journée était sympathique, surtout pour le peuple russe, pas réellement passionné par l’athlétisme mais beaucoup plus par les succès de leurs représentants. De ce point de vue, ce samedi avait de quoi enthousiasmer le public moscovite. Pour l’équipe de France, les chances d’accroissement du butin étaient en revanche limitées. Néanmoins un exploit était dans le domaine de l’imaginable. A-t-il eu lieu ? Si vous ne le savez pas, lisez et regardez ce qui va suivre.

Lire la suite...

vendredi 16 août 2013

Carton plein. (ChM athlé 2013, J7, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Pour ce qui est des sessions du matin, les Championnats du monde d’athlétisme sont terminés. Pour l’équipe de France, on ne pouvait imaginer meilleure fin, elle a fait du 100% en qualifications et en séries avec de surcroît un nombre conséquent d’engagés. Ce carton plein augure peut-être une dernière journée en apothéose.

Il ne fallait vraiment pas se louper ce matin, car hormis en qualifications du lancer du javelot féminin, la France était représentée partout : un relais, 3 sauteurs, 2 "heurdleuses", un sprinteur.

Il aurait même pu y en avoir 2 de plus si Christophe Lemaitre ne s’était pas blessé à la cuisse en finale du 100m et si Alice Decaux n’avait pas déconné de façon impardonnable en ingurgitant un produit interdit. Mais aurait-elle réussi les minimas sans son énorme erreur de jugement ? Acheter des compléments alimentaires et ne pas les faire vérifier est inconcevable, quand bien même eût-elle fait cette acquisition à la boutique d’une salle de sport ayant pignon sur rue. Tout amateur de sport le sait, il faut se méfier de ce genre de compléments car ils sont très souvent contaminés, alors une sportive de haut niveau… Que la commission de discipline ait reconnu sa bonne foi ne l’exonère pas de sanction, elle a pris 6 mois de suspension pour cette légèreté coupable. Ne nous y trompons pas, il y a réellement eu dopage – et contrôle positif – malgré l’absence de volonté de se tricher, ce produit a amélioré ses performances.

Lire la suite...