Mot-clé - Claudia Rath

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 5 mars 2017

Déchaînés sur la piste. (ChE athlé en salle)

Belgrade était en fête. Les invités ne sont pas tous venus. Ceux qui ont fait le déplacement ont vraiment profité du séjour. Kevin Mayer, Floria Gueï et Pascal Martinot-Lagarde ne sont pas les derniers quand il s’agit de se déchaîner sur la piste.

Les Championnats d’Europe d’athlétisme en salle – comme tous les championnats d’athlétisme en salle à vrai dire – ne bénéficient que rarement d’un très beau plateau. Si certaines stars du circuit en font un réel objectif, beaucoup préfèrent faire l’impasse pour se concentrer sur la préparation de la saison estivale. C’est particulièrement vrai dans les disciplines adaptées aux contraintes d’une salle. Il ne faudrait toutefois pas dévaloriser ces médailles, a fortiori quand elles sont obtenues en réalisant des performances extraordinaires. Ça, c’est dans l’idéal. En pratique, la façon dont tout a été organisé lors de ces 3 jours d’épreuves dévalue de fait la compétition. La fédération européenne (généralement dénommée European Athletics) fait n’importe quoi. La programmation et la réalisation télé peuvent être qualifiées de désastre. La construction de la piste et la mise en place du système de départ/chronométrage a aussi posé d’énormes problèmes au point de mettre un bordel sans nom dans ce programme déjà terriblement mal conçu. Le public serbe n’est pas en cause, il a répondu présent, a soutenu sa star, malheureusement on ne retiendra pas grand-chose d’autre de positif.

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

De la capacité à se remettre en ordre de marche. (Zürich 2014, J4, S1)

Zurich_2014_-.jpg Les jours se suivent et se ressemblent. Un Rémois dominateur, qui réussit l’exploit de conserver pour la 2e fois de suite son titre européen et réagit de façon très inattendue à 100m de l’arrivée, c’était du déjà-vu. Heureusement, cette fois, la fin est heureuse.

Suite au scandale de jeudi soir, je n’avais vraiment pas le cœur à regarder la suite des Championnats d’Europe d’athlétisme. Je m’attendais gros comme une maison à voir Yohann Diniz se faire bais*r par les juges dans sa quête de triplé européen sur 50km marche. Une quête non avouée afin de s’épargner la surdose de pression à laquelle il a souvent eu du mal à résister par le passé.

Lire la suite...

mardi 13 août 2013

Star à domicile. (ChM athlé 2013, J4, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Comme vous pouvez le constater sur le logo de Moscou 2013, une seule discipline de l’athlétisme a été représentée, le saut à la perche. On reconnait aisément cette silhouette, il s’agit sans surprise de celle d’une Russe, d’une fille ayant un palmarès impressionnant, d’une star au comportement de star, Yelena Isinbayeva.

Isinbayeva a réussi un exploit dont on ne la croyait plus réellement capable, par la même occasion elle a sauvé la journée de la Russie car ses compatriotes ont surtout brillé par leur absence et leurs échecs inattendus. J’ai décidé de garder la perche pour la fin.

Lire la suite...

Des marcheuses à domicile. (ChM athlé 2013, J4, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Une course de longue distance le matin ? Oh mon Dieu ! Incroyable ! Mais que s’est-il passé ? Les Russes ont-ils craqué ? Depuis le début des Championnats du monde d’athlétisme elles avaient systématiquement lieu l’après-midi en plein soleil pendant les grosses chaleurs. Ceci dit, il faisait de nouveau très chaud, il y avait aussi du soleil, s’ils n’avaient pas fait ça le matin mais vers 14h, on aurait assisté à un carnage. Moscou 2013, va donc peut-être éviter de rester célèbre pour des décès de marcheurs et marathoniens en plus de son manque d’ambiance.

Le 20km marche féminin a été lancé avant 10h du matin, on s’attendait à voir les Russes, elles sont longtemps restées cachées dans le peloton, attendant leur heure pendant qu’une Italienne (Elisa Rigaudo) et une immense Tchèque extrêmement filiforme (Anezka Drahotova, 18 ans, championne d’Europe espoirs du 10000m) prenaient les devants. Cette Tchèque a dû faire complexer beaucoup de femmes devant leur télé. Sa culotte – car elle portait une tenue composé d’une culotte et d’une brassière, ça évite les frottements – donnait l’impression de jambes démesurées sous un ventre extrêmement plat avec une taille qui ferait envie à plus d’un mannequin.

Lire la suite...