Mot-clé - Cleveland Cavaliers

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 5 avril 2011

La semaine dernière… (28 mars au 3 avril 2011)

La semaine dernière... Cette semaine on a beaucoup de basket (il va beaucoup être question de Final Four, et pas d’un seul), beaucoup de foot, j’ai aussi du handball, du ski alpin et autres sports d’hiver (dont du hockey sur glace), tennis, 2 roues, lutte, boxe et… CUISINE ! OK, de la cuisine très particulière…


  • Incassable (unbreakable).

Djokovic est injouable. Et ça dure depuis la finale de la Coupe Davis. Dimanche, il a remporté – comme prévu^^ – le Masters 1000 de Miami au terme d’un match de très haute intensité disputé face à Nadal, seul adversaire à avoir pu lui prendre un set lors du tournoi. Ça s’est même conclu au tie-break de la 3e et dernière manche, mais comme toujours en 2011, le Serbe a fini avec le trophée.

Lire la suite...

mercredi 19 janvier 2011

Le supporter des Cavs se rebiffe…

Les mascottes, dans les sports US, c'est une institution. En général elles font des trucs amusants...

C'est le cas, ici, où celle des Utah Jazz amène un grand panneau "I'm a loser" à un fan des Cavs, l'équipe la plus bidon cette saison (je refuse de vous citer leurs déboires... ces derniers temps c'est vraiment trop pathétique).

Le loser n'a pas d'humour et balance la mascotte qui lui repond, la sécurité vient chercher le type en question... puis ça part en fight. ENORME !

C'est tellement énorme qu'on peut se demander s'il ne s'agirait pas d'un coup monté, d'un sketch en somme.

Si on met un hooligan dans Germain le Lynx, on peut commencer à l’apprécier au lieu de vouloir en faire un manteau…

dimanche 2 janvier 2011

La NBA a changé. (1/3)

bandeau NBA On m’a demandé de la NBA, je vous promettais de m’y mettre… voilà ce que ça donne.

Beaucoup de choses ont changé. On s’attendait à certains changements, d’autres sont de grosses surprises.

  • Les Spurs ne sont plus sur le déclin.

Honneur aux meilleurs, je commence par eux. 28 victoires pour 4 défaites au matin du 1er janvier. Impressionnant ! En réalité c’est plus qu’impressionnant, c’est tout simplement incroyable ! Tim Duncan joue moins, a les moins bonnes stats de sa carrière et est passé plusieurs fois au travers, pourtant les Spurs gagnent, gagnent, et gagnent encore. Tim n’a plus les clés du camion, il n’est plus le joueur à qui une fois sur 2 on file le ballon en attendant qu’il fasse la différence. Manu Ginobili et Tony Parker n’ont pas participé au Mondial, ils ont travaillé leur physique et leur jeu pour être en pleine forme, mais ça ne fait pas tout. Si les deux autres membres du Big 3 réalisent une super saison ils ne sont pas l’unique clé du succès.

Lire la suite...

vendredi 3 décembre 2010

Le seigneur des anneaux ou le retour du roi… des blaireaux.

Pas besoin de vous raconter toute l’histoire depuis le départ, vous le savez, cet été LeBron James, double MVP en titre de la NBA, a décidé de se barrer à Miami pour jouer avec ses potes Dwyane Wade et Chris Bosh. Le retour du Roi des menteurs. Encore plus que la décision, c’est la façon de l’annoncer qui a choqué. Faire une émission d’une heure en direct baptisée pompeusement The Decision et balancer qu’il va «apporter son talent à South Beach», c’était grotesque, naze, irrespectueux. Il a ensuite enchaîné les saucisse avec ses 2 potes ayant chacun 12 ans d’âge mental (allez… la maturité d’un gamin de 12 ans… voir moins, ils sont hyper puériles), a répondu aux critiques de façon stupide (il a notamment dit que tout ça, c’était du racisme – parce que Jordan et Barkley sont blancs, c’est bien connu^^ – et n’était pas loin de faire une Piquionne en expliquant, en gros, que le boss des Cavs est un esclavagiste), a entretenu la haine née un peu partout à son encontre, notamment en sortant une pub Nike insupportable censée justifier son départ de la franchise où il avait toujours joué, celle de Cleveland, son Etat puisqu’il vient d’Akron dans l’Ohio…

Lire la suite...